• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Krokodilo

Krokodilo


Médecin généraliste, je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence, ce qui me laisse un large champ d’intervention. A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis. Depuis, je m’intéresse à la question des langues, de la communication internationale et de l’espéranto.


Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2006
  • Modérateur depuis le 09/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 185 4365 13168
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 261 202 59
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Krokodilo Krokodilo 10 octobre 2015 18:11

    Les syndicats et les associations de profs de langue n’ont rien dit quand la réforme du primaire a inscrit l’anglais dans le cadre commun, sous l’hypocrite appellation « initiation aux langues », rien non plus quand on l’a imposé de plus en plus tôt (imposé car le choix est rarissime), et maintenant ils commencent à comprendre... Un peu tard. J’avais en mon temps proposé une réforme plus souple et plus favorable à la diversité des langues, vivantes comme mortes, et à la diversité des cursus, (en gros initiation aux langues au CM2 seulement, non spécialisée dans une langue, puis total libre choix de deux langues à valider à des niveaux raisonnables, parmi toutes, en utilisant entre autres la mutualisation et le numérique) Déjà bien beau qu’on ait récemment convenu qu’il fallait un peu plus de français au primaire.


  • Krokodilo Krokodilo 19 juin 2015 09:36

    Chacun sa région et sa langue régionale, et l’anglais pour tous, c’est l’UE que l’on construit... L’article reste totalement dans le flou sur les conséquences pratiques d’une telle charte, inutile puisque les langues existent sans avoir besoin d’être reconnues. faut-il reconnaître la pluie ou le beau temps ? Par contre, avec l’égalité de traitement inscrite dans la loi, il yaura un favoritisme local au recrutement des fonctionnaires : tu parles pas le... dégage ! Pour les mutations d’une région à l’autre, pareil : magouilles locales. Et pour l’enseignement, jusqu’à quel niveau faudra-t-il organiser l’enseignement en langue régionale : le bac, la licence, la maîtrise, le doctorat ? Faudra-t-il embaucher des dizaines de milliers d’enseignants alors qu’on nous répète qu’il y a trop de fonctionnaires ? Virer ceux qui ne sont pas bilingues local, ou les obliger à apprendre vite fait la langue du coin ? Une signature, c’est pas cher, c’est symbolique, d’après les sondages une majoriité de Français y est favorable (mais on ne leur a rien expliqué des conséquences néfastes...), après moi c’est le président suivant qui devra gérer les emmerds !


  • Krokodilo Krokodilo 15 juin 2015 15:25

    @Babbelghem Ah oui, on me l’avait dit pour le tigre, mais je ne connaissais pas ce document, j’irai voir ça.


  • Krokodilo Krokodilo 15 juin 2015 12:30

    Internet a multiplié les sources, accéléré la circulation de l’info, rajouté nombre de blogs aux médias traditionnels, mais ces derniers ayant montré leurs faiblesses plusieurs fois, en général lors de grandes crises (Timisora, les bébés enlevés des couveuses, les ADM, l’ex-Yougoslavie, le Kosovo, etc.), les blogs étant de qualité variables, et les premiers comme les seconds étant orientés, voire truffés de propagande, on ne sait pas plus qu’hier à qui se fier ! Le bon côté c’est qu’on est peut-être plus critiques, plus vigilants et réactifs. Fini le temps du « c’est vrai, c’est écrit dans le journal ! »
    Par ailleurs, je ne sais plus qui a expliqué qu’on avait spontanément tendance à lire et croire ce qui correspond déjà à nos opinions, ce qui les renforce. Outre la rigidité mentale qui vient avec l’âge.


  • Krokodilo Krokodilo 15 juin 2015 12:17

    @alberto Un maître, en effet, bien vu. Son autre pièce est la première que j’ai vue, au lycée :

    Figaro : J’étais né pour être courtisan. - Suzanne : On dit que c’est un métier si difficile. - Figaro : Recevoir, prendre et demander, voilà le secret en trois mots
    Dans les médias aussi, on trouve quelques courtisans...







Palmarès