• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Krokodilo

Krokodilo


Médecin généraliste, je m’intéresse à tous les sujets sur lesquels je n’ai aucune compétence, ce qui me laisse un large champ d’intervention. A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis. Depuis, je m’intéresse à la question des langues, de la communication internationale et de l’espéranto.


Tableau de bord

  • Premier article le 06/12/2006
  • Modérateur depuis le 09/01/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 186 4375 13220
1 mois 1 7 52
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 264 204 60
1 mois 3 2 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Krokodilo Krokodilo 12 septembre 2016 16:35

    « amoindrissement du latin et du grec, disciplines, pourtant, fondamentales pour l’enseignement de notre langue. »
    Mais non, on peut tout-à-fait atteindre un excellent niveau en français sans avoir fait du latin autrement qu’en lisant Astérix ou les pages roses du Larousse. J’en ai fait six mois, ça me gavait, et mes enfants pas du tout, et ils sont largement au-dessus de la moyenne de leurs camarades, y compris universitaires - où le français là aussi n’est plus ce qu’il était - étudiants comme professeurs...
    La question des langues à l’école est un tout autre sujet, mêlant problèmes structurels et politiques (l’anglais...)
    D’accord sur la baisse de niveau des instits, mais manquent d’autres aspects : l’omniprésence des écrans, télé, ordis, jeux vidéos, tablettes numériques : tout ça étant très chronophage, qui lit encore des pavés comme Les Misérables ? Egalement le peu de vigilance des journalistes quant à leur français - manifestement certains médias n’ont même plus de correcteur, au vu des fautes grossières dans les bandeaux des chaînes d’info !



  • Krokodilo Krokodilo 28 août 2016 16:52

    Assez d’accord, à condition de rester ferme partout où les extrémistes islamistes tentent une percée : piscines, entreprises, menus des cantines, hôpitaux, en attendant qu’ils aient d’autres revendications. 



  • Krokodilo Krokodilo 28 août 2016 16:45

    Toujours bon de rappeler ce constat de l’anglais imposé à l’école en douce (officiellement il s’agit d’initiation aux langues), favorisé puis quasiment imposé comme langue européenne, soutenu par nos élites « Young leaders » ou autres. Mais pour l’alternative, je pense que ce que vous indiquez, plurilinguisme et traduction est un mirage ; il a fait la preuve de son échec puisque c’était le prétexte officiel de l’UE, ce système s’est révélé inefficient et inapplicable avec seulement trois langues de travail. Tout empire a besoin d’une langue véhiculaire entre ses citoyens (parce qu’on les oublie en ne tenant compte que des Parlements), latin, français, portugais, anglais, russe, arabe, perse, truc, c’est arrivé souvent, et il en est de même pour les relations internationales - tout un chacun n’a pas les interprètes de l’ONU. C’est l’ampleur du phénomène qui est une nouveauté. La seule alternative crédible au « broken english » comme langue-pont est celle qui na jamais été essayée, favoriser progressivement l’espéranto (deux ans à l’école suffiraient), langue construite équitable, largement plus simple et tout aussi efficace. Ceci explique cela, nos grands médias vendus au tout-anglais boycottent soigneusement toute info à ce sujet, mais Internet est là , heureusement, pour en montrer la richesse aux plus curieux et aux moins formatés.



  • Krokodilo Krokodilo 25 juillet 2016 17:51

    Certaines personnalités ont gardé la tête froide et émis des avis et analyses plus modérées sur une situation complexe. Contrairement à nos médias qui ne cessaient d’inviter des va-t-en-guerre, des furies russophobes à un point qui ferait honte à la CIA ! (Mieux vaut oublier leur nom)
    J’ai cité plus haut le denrier entetien de Michal Rocard, le témoignage d’un de nos généraux des Services, on peut ajouter des membres de l’Iris à la télé qui font souvent des analyses fines. Et voilà par exemple un entretien avec Mme Carrère d’Encausse : dans le JDD, qu’on peut difficilement qualifier de nid à trolls poutiniens comme on m’en accuse sur un blog !
    "La situation s’est immédiatement dégradée quand les autorités de Kiev ont proclamé que le russe ne serait plus l’autre langue officielle en Ukraine, ce qui a constitué une réelle imbécillité. La question des langues cristallise les tensions dans cette partie du monde.Ce faisant, Kiev a offert la Crimée à Poutine sur un plateau d’argent. Poutine en a eu assez. Certes, le basculement de la Crimée dans le giron russe n’a pas été légal au regard du droit international, mais je ne parlerais pas pour autant d’« annexion ». Davantage d’une modification des frontières qui n’a pas été réglée par le biais d’un accord international. Les Russes vous diront que les Occidentaux ont fait de même au Kosovo. Et que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes existe aussi. Or la population (russophone) de Crimée avait déjà réclamé, à plusieurs reprises depuis la fin de l’URSS en 1991, son rattachement à la Russie.La situation dans l’est de l’Ukraine est tout à fait différente. Mais il faut avoir en tête que l’Ukraine unifiée n’a existé qu’au travers de l’Union soviétique, après la victoire de 1945. Je n’oublie rien des horreurs du système soviétique mais il faut souligner que la nation ukrainienne s’est complètement construite sous l’URSS« 

     »Mais l’UE a fait preuve d’un terrible aveuglement dans l’affaire ukrainienne."



  • Krokodilo Krokodilo 22 juillet 2016 09:53

    Au moins, en en parlant de temps en temps, luttons-nous contre le refrain que l’anglais langue de l’UE « ça s’est fait naturellement » ! Le bonjour aussi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Valérian




Palmarès