• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Un président pour quoi faire ?

Un président pour quoi faire ?

On finirait par croire que les français sont incapables de se priver d’un roi... puisqu’après avoir coupé la tête du dernier, ils se sont empressés de le remplacer par un président... avec quasi les mêmes pouvoirs.

Il a fallu bien sur quelques années pour y arriver, mais il faut bien reconnaître qu’aujourd’hui, le président de la république ressemble à s’y méprendre à un monarque.

Les caricaturistes ont été les premiers à le dénoncer, et n’ont cessé, du grand Charles au petit micron, de voir qu’à la tête de l’état, il y avait un quasi roi.

D’ailleurs, des rumeurs persistantes avaient laissé penser que De Gaulle aurait envisagé de rétablir la monarchie... c’était en octobre 1961, lorsqu’il était en étroit contact avec le Comte de Paris...

Ajoutons que de nombreux politologues avaient bien remarqué que la constitution de septembre 1958 avait été approuvée chaleureusement par les royalistes, remarquant judicieusement qu’elle était taillée sur mesure pour un futur roi. lien

Passons de De Gaulle à Giscard...qui avait affirmé : « aucun roi de France n’aurait été réélu au bout de 7 ans ». lien

Et quid de Chirac...de Mitterrand...de Sarkösi, de Hollande... ?

En tout cas, les caricaturistes ne se sont pas gênés pour les dessiner en monarques, tenues qui leur allaient comme un gant.

Le politologue Philippe Alexandre n’évoquait-il pas, au sujet de Mitterrand, un monarque. lien

Sarkösi n’échappe pas à la règle, et s’il a voulu trop souvent se grandir, quitte à se hausser sur la pointe des pieds, ou à chausser des talonnettes, il s’est plus d’une fois à son tour pris pour un roi.

Mais celui qui est allé le plus loin, c’est peut-être Macron...puisque, poussant le bouchon encore plus loin, il s’est carrément inventé en Jupiter.

Mais oublions tout ça, et allons un peu plus loin, car si tous ces présidents se sont pris un jour ou l’autre pour Napoléon, sans pour autant passer par la case « « folie douce », ils ont surtout accumulé de grosses erreurs.

L’une de ces gaffes est racontée par Éric Reinhardt, dans son dernier ouvrage « comédies françaises ». lien

Interviewé par Laure Adler, sur l’antenne de France Inter, le 10 septembre dernier, il s’est expliqué longuement, et mérite largement qu’on s’y intéresse de plus près.

Ainsi, il raconte la grosse bévue de Giscard, celui-là même qui s’est acheté une particule pour faire noble, et qui s’est tout simplement planté sur Internet, privant la France d’être en tête dans ce domaine. lien (curseur à 40’)

En effet, il y a dans notre pays, un pionnier génial, nommé Louis Pouzin, qui aurait permis d’avoir une longueur d’avance (c’était dans les années 70) sur tous les autres pays, et que Giscard a rejeté avec dédain...

Pouzin avait, dès 1973, quasi inventé Internet, mais le roi Giscard, n’en avait pas voulu. lien

Son système s’appelait Cyclade, (ou datagramme), fonctionnait comme le réseau américain Arpanet, devenu plus tard internet, et il a été débranché au profit du Minitel, dont on connait aujourd’hui la carrière laborieuse, voire désastreuse...

Bien sûr Giscard s’est défaussé de son erreur sur un certain Ambroise Roux, un grand patron français, qui l’aurait influencé dans sa décision, mais il en porte la responsabilité. lien

Chirac n’a pas été en reste, puisque ce président, après avoir déclaré, « notre maison brûle et nous regardons ailleurs », a regardé brûler la maison, assis paisiblement sur son trône. lien

Mitterrand idem...et il est passé allègrement du socialisme au quasi libéralisme, qu’on a bien voulu appeler le « social libéralisme », en opérant, dans un tragique volte-face, le fameux « tournant de la rigueur », et abandonnant les idées qui l’avaient porté au pouvoir, offrant ainsi une voie royale à celui qui allait le remplacer, un certain Sarkösi. lien

Ce dernier a accumulé les erreurs...certains en ont dénombré 27... (lien), d’autres ont poussé le curseur jusqu’à 70 (lien), mais quoi qu’il en soit, il n’a pas été à la hauteur de la tâche.

Et quid de Hollande, coupable lui aussi d’une grave trahison sociale, se rangeant finalement dans les rangs de « la finance », après s’en être déclaré l’ennemi. Lien

Mais il est aussi responsable de la venue d’un certain Macron, ayant mis pour ainsi dire « le pied à l’étrier  » à un homme directement issu de ce monde de la finance, ce monde qu’il prétendait combattre ...

On pourrait ajouter une autre donnée rapprochant ces « présidents-rois », des rois de l’ancien temps, puisque comme eux, ils abusaient régulièrement du « droit de cuissage », lequel droit a couté cher à Giscard, ce dernier ayant convolé avec l’épouse de Bokassa...lien

Si l’on en croit le Canard Enchaîné, généralement bien informé, l’empereur africain avait juré de se venger, et c’est lui qui aurait piégé le président français dans l’affaire des diamants...ce qui lui a couté probablement sa place...lien

Et comment ne pas évoquer Chirac, surnommé, « Mr 5 minutes douche comprise », et qui draguait à tout va, au grand désespoir de son épouse. lien

On lui a même attribué la drague de Carlos Sotto Mayor, compagne à l’époque de Jean Paul Belmondo. lien

N’oublions pas dans la liste la vespa d’un Hollande casqué, et le « si tu reviens j’annule tout  », de Sarko...

Mais revenons à Macron... et attendons la fin de son mandat pour évoquer l’étendue des ratages dont il s’est rendu coupable...coupable de n’avoir pas pris au sérieux la révolte des Gilets Jaunes, coupable d’avoir si mal géré la pandémie que l’on sait, et aussi coupable d’avoir joué les girouettes, se tournant finalement, comme son prédécesseur, vers la social-libéralisme.

Le coronavirus qui nous est tombé dessus a démontré, s’il le fallait, que ce président à un sérieux manque de réactivité, et a fait preuve d’une grande incohérence face à cette épidémie...et ça continue aujourd’hui.

Alors que de grands scientifiques, comme le professeur Toubiana, affirment que la pandémie est finie en France, l’exécutif prend régulièrement des décisions manquant singulièrement de sagesse, quitte à accélérer chômage et faillites. lien

De plus le port du masque est en train de faire naître de graves pathologies, selon le témoignage d’un docteur. lien

Cette courte vidéo démontre le peu d’efficacité du masque, quel que soit son modèle.

Pas étonnant que soit né récemment un groupe appelé « les résistants en action ». lien

Il y a surtout une confusion semée dans l’esprit des français, en insistant sur le nombre de cas détectés, sans pour autant signaler le nombre modeste de morts (zéro morts le 26 août et 6 le 13 septembre)

A l’évidence, c’est parce qu’il y a enfin des tests que l’on trouve de plus en plus de cas positifs au coronavirus, mais ceux-ci ne vont pas fatalement finir à l’hôpital...ou dans un cimetière, puisqu’un testé positif, s’il est armé d’une bonne immunité, ne risque quasi rien.

Rappelons aussi cette étude française mal connue, parue dans le British Medical Journal, qui évoque, au sujet du confinement, une « escroquerie sanitaire », pointant la responsabilité de l’OMS. lien

Le gouvernement occulte d’autres réalités, comme par exemple le fait que la pollution est responsable en Europe de 1 décès sur 8, (630 000 décès) soit 13% de la population selon une étude récente émanant de l’AEE (Agence Européenne de l’Environnement), laquelle agence tisse des liens entre le coronavirus et la pollution.

On peut lire dans cette étude que : « l’émergence de ces agents pathogènes (comme dans le cas du Covid-19) est liée à la dégradation de l’environnement et aux interactions entre l’Homme et les animaux dans le système alimentaire », en soulignant que les européens sont en permanence exposés à des risques environnementaux : pollution de l’air qui, si elle a nettement diminué, demeure le premier facteur de mortalité, pollution sonore et par produits chimiques.

C’est l’occasion de rappeler que Macron, vient par dérogation, de permettre l’utilisation de pesticides...lien

...et qu’il s’apprête à faire une nouvelle gaffe, en faisant la promotion de la 5G, (lien) alors que deux de ses ministres avaient demandé à Castex d’attendre l’évaluation de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire). lien

Mais, comme dit mon vieil ami africain : « c’est à la fin du kwanza qu’on compte les bouses ».

L’image illustrant l’article vient de « joiedesmots ».

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Pas sur les yeux

Bonjour la parano !

Mr pardonnez-moi

Vaccin glin-glin

Castex et casse toi sont dans un bateau

Bas les masques

Et maintenant

Plus ça change, moins ça change

Macron tend un piège

Ras le masque

Le revers de la médaille

Une coronavirus fiction

Je vais lui montrer qui c’est Raoul(t).

Le pouvoir change de main

Pandémie, retour à l’anormal

Non, je n’ai pas changé

Pandémie, un échec français

Le vert à moitié plein

Macron, la grande mascarade

Poison d’avril

Bas les masques

Pan...démi...démission

La république des amateurs

Buzyn fait le buzz

Les virus ont la peau dure

Une info virale

A l’hôpital et la charité


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • leypanou 15 septembre 10:44

    On lui a même attribué la drague de Carlos Sotto Mayor, compagne à l’époque de Jean Paul Belmondo. lien  :


    Carlos Sotto Mayor, mais ce n’est pas un nom d’homme çà ?

    Ils sont bizarres ces politiciens smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 13:01

      @leypanou
      ça m’a aussi intrigué... mais à voir la photo, il semble bien qu’il s’agisse d’une femme...même si au Brésil, les surprises sont monnaie courante.
       smiley


    • Le421 Le421 15 septembre 20:58

      @leypanou
      Ben, je veux pas dire.
      Si Carlos Sotto Mayor est un mec, je veux bien me les couper.
      Et confondre Bébel avec Bern, faut oser !!  smiley


    • Clocel Clocel 15 septembre 10:50

      Le problème Olivier, c’est que ces mecs ont été élu, que d’autres viendront tout aussi toxiques sans doute déjà dans les cartons de nos télévangélistes.

      Force est d’admettre que la « démocratie » , c’est la dictature des médiocres, Jules Ferry avait compris l’intérêt du suffrage universel, c’est bien pour ça qu’ils nous l’ont donné.


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 13:02

        @Clocel
        c’est possible...
        pourtant, j’ai tendance à privilégier « l’intelligence collective », privant toute idée de pouvoir à un seul homme...non ?


      • Clocel Clocel 15 septembre 13:10

        @olivier cabanel

        « l’intelligence collective » ???

        Vous avez un échantillon à me montrer que je puisse me rendre compte !?
        L’intelligence, on n’en produit plus... Pourquoi faire ?

        Quant au collectif n’en parlons même pas, même le mot « commun » est souillé, alors ce qui en découle...


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 13:39

        @Clocel
        il s’agit de ne plus laisser la décision à un seul homme...rien de plus.
        ce qui implique une démocratie différente, non pyramidale, avec prise de décision par la base, et application de la décision par le sommet... smiley


      • Aristide Aristide 15 septembre 13:59

        @olivier cabanel

        Prise de décision par la base ? Vous avez participé une seul fois à une AG ?


      • Clocel Clocel 15 septembre 14:08

        @olivier cabanel

        Un seul homme !? Non...
        Ils sont beaucoup plus nombreux, à Davos, et c’est là-bas que notre destin est scellé.


      • Adèle Coupechoux 15 septembre 15:03

        @olivier cabanel

        il s’agit de ne plus laisser la décision à un seul homme

        Il n’est pas seul à « gouverner ». Il a toute une meute permanente avec lui, même si son gouvernement subit des remaniements...Et « l’opposition » hurle avec la meute en place pour mieux resserrer l’étau elle-aussi.

        Dans l’idéal, Internet aurait du nous permettre de nous faire entendre pour exprimer nos avis avec nos expertises, prendre des décisions pour les appliquer nous-mêmes. Une véritable collectivité sans élu. Nous n’avons plus besoin d’être représentés.
        Nous avons des automates qui ont réduit notre temps de travail pour nous permettre de nous consacrer à améliorer nos conditions de vie.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 septembre 15:05

        @Adèle Coupechoux

        Dans l’idéal, Internet aurait du nous permettre de nous faire entendre pour exprimer nos avis avec nos expertises, prendre des décisions pour les appliquer nous-mêmes. Une véritable collectivité sans élu. Nous n’avons plus besoin d’être représentés.

        C’est là le côté pervers d’internet : alors qu’il aurait dû accroître la conscience politique et les solidarités, il n’a été exploité que comme un moteur de division.

        Le problème ici n’est pas internet, c’est le citoyen de 2020.


      • Adèle Coupechoux 15 septembre 15:24

        @Philippe Huysmans

        Et si le droit à l’éducation est supprimé, il risque de ne plus y avoir du tout de citoyen.
        Les enseignants doivent vraiment être très vigilants, leur métier va disparaître, avec comme vous l’évoquez le côté pervers d’internet, qui déjà avant le confinement, leur permettaient de mettre leurs cours en ligne...Les études à distance, je ne suis pas contre quand il n’est pas possible de faire autrement mais ça ne vaut des faces à faces avec les professeurs pour débattre, discuter et avancer ensemble.

        Internet aurait pu être une révolution.


      • Don verdillo Cyrus 15 septembre 15:37

        @Adèle Coupechoux

        salut adele , 

        Les études à distance, je ne suis pas contre quand il n’est pas possible de faire autrement mais ça ne vaut des faces à faces avec les professeurs pour débattre, discuter et avancer ensemble.

        C’ est vrai , quand le prof est bon ou très bon , sa pressence physique et l’ interaction qu’ on as avec est un moteur d’ apprentissage.Mais a contrario quand le prof est mauvais , les bouquin (ou meme internet ) sont le seul moyen pour lui de s’ en tirer dans la vie .Si le metier de prof disparait ce n’ est pas la faute d’ nternet ( ou des bibliotheque , mais au contraire parceque vu la dificulté du metier celui ci n’ intéresse plus que les carriériste , les syndicaliste politique et les pédophile .
        Le renouveau du metier passe , par une meilleur sélection du corp enseignant tout autant que par la qualité des eleve , et du materiel pedagogique .Il n’ y as que comme ca que les diplome seront revalorisé .

        Nota bene : un bon prof est un prof qui arrive a faire progresser et intéresser tout ses élèves , un prof qui reusit est celui qui sauve un cancre et le transforme en eleve mediodre ou moyen , pas quelquun qui ne se preocupe que des "chouxchoux de bonne famille et laisse de coté les autres . 


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 16:58

        @Aristide
        bien sur, et ?


      • Don verdillo Cyrus 15 septembre 17:50

        @cramé

        Toi tu as eu des prof , qui se contentait de rabacher des phrase ordinaire sans complexité , du coup des qu’ il ya trop d’ argument tu n’ arrive pas a assimiler et a synthétiser ...

        il te faut des phrase courte style « va chercher la baballe » , « pas de caca sur le tapis » , « va manger ta gamelle » ...

        des qu’ on te dit , « si tu fait pas caca sur le tapis , je te lancerai la baballe , et je te donneri ta gamelle » tu est perdu dans toute ces idées ...

        Il n’ es pas trop tard pour bosser un peut bebert .le cerveau c’ est un muscle tu peut l’ entrainer , commence par les mot croisé , et les math ...


      • Captain Marlo Captain Marlo 15 septembre 18:24

        @olivier cabanel
        j’ai tendance à privilégier « l’intelligence collective », privant toute idée de pouvoir à un seul homme...non
        .
        Pourquoi vous obstinez-vous à cacher la réalité ? Sauf sur les questions sociétales, Macron n’a aucun pouvoir de décision, le Président n’est pas un monarque, c’est un petit gouverneur de la province France.

        1/Depuis que la France est dans l’OTAN, la Diplomatie et la Défense sont sous les ordres de Washington. Article 42 du TUE.
        .
        2/ Depuis que la France, en 1992 avec Mitterrand, a signé le Traité de Maastricht qui instaure un système supranational et prive le pays de toutes ses souverainetés.
        Le gouvernement ne gère plus les frontières, la monnaie, la Justice (le droit européen est supérieur aux droits des états), l’économie et le social.
        .
        3/ Et depuis que la France avec Juppé, a signé le Pacte de stabilité de la zone euro en 1997.

        •  

        Macron ne fait qu’appliquer les Traités, c’est la Commission européenne qui définit les programmes annuels, les GOPé, les Grandes Orientations de Politique économique. Voici une vidéo qui montre qui sont les vrais maîtres de la France.
        .
        Ceci dit, vous pouvez déplorer le goût des Français pour la Monarchie républicaine, mais c’est ainsi, on ne refait pas la culture et l’histoire des peuples ! Ce sont les monarques qui ont créé l’Etat français il y a 800 ans, les services publics, les routes, les industries etc. Quant à la proportionnelle, la plupart des pays européens l’applique et cela ne change rien, puisqu’ils ne décident plus ! Ils appliquent tous les décisions de Bruxelles !
        .
        Si vous voulez retrouver les programmes que nos chers Présidents ont appliqués, voici quelques exemples, vous pouvez retrouver les autres sur Internet, c’est public !
        GOPé 2012/2013, c’était pour Hollande.
        .
        Les GOPé pour 2014.
        .
        GOPé de 2012 à 2017.
        .
        Les GOPé pour 2020/2021.
        .
        En fait de « recommandations », ce sont des ordres, puisque le Pacte de stabilité prévoit des sanctions financières en cas de non application.
        Actuellement le Pacte est suspendu, mais il n’est pas caduc, ni supprimé.

      • oncle archibald 15 septembre 18:28

        @ Olivier Cabanel qui rame à contre courant, le pauvre !

        « Les Français veulent de l’autorité, et ils le disent. Selon l’enquête  »Fractures Françaises" réalisée pour la Fondation Jean-Jaurès, l’Institut Montaigne, Le Monde et le Cevipof par Sopra-Steria et Ipsos, 82% de la population estime que le pays a « besoin d’un vrai chef pour remettre de l’ordre », et 88% des répondants « pensent que l’autorité est une valeur qui est trop souvent critiquée ». Une « adhésion aux valeurs autoritaires » qui « connaît un rebond », souligne la Fondation Jean-Jaurès."

        C’est tout frais, ça vient de sortir .....


      • Captain Marlo Captain Marlo 15 septembre 19:12

        @oncle archibald
        C’est tout frais, ça vient de sortir .....

        C’est une enquête de la Fondation Jean Jaurès pour tester l’utilité d’une candidature PS/Verts ! Les pauvres, leurs objectifs sont incompatibles avec les Traités européens auxquels ils tiennent tant !
        .
        1/ "Ils sont mobilisés par le changement climatique et quasi-unanimes à être prêts à « modifier en profondeur leurs modes de vie » pour faire face à l’urgence environnementale« . La PAC organise une agriculture productiviste et industrielle, ils peuvent toujours attendre pour qu’elle finance le bio !
        .
        2/ » Ils sont préoccupés par la question sociale" :

        manque de bol, ce sont les Traités qui décident des politiques économiques & sociales !
        .
        3/ Les questions sociétales sont possibles, mais ce ne sont pas les priorités des Français.
        .
        4/ Ils sont européens :
        il leur reste à comprendre que les Traités sont diamétralement opposés à toute politique sociale. Le PS nous a promis pendant plus de 30 ans, une Europe sociale dont personne n’a vu la couleur ! Et la préservation de notre modèle social est prioritaire pour les Français.
        .
        5/ Ils sont exigeants envers le régime démocratique : ils ne manquent pas d’humour, vu que l’UE est un piège fasciste et anti social ( Etienne Chouard) !!
        .
        Et 6/ le gâteau sur la cerise :

        "C’est vrai aussi de l’arbitrage entre « fin du monde » et « fin du mois » : les trois quarts des écologistes sont prêts, au nom de l’urgence environnementale, à « demander aux Français et aux entreprises des sacrifices financiers » ; les socialistes sont plus réticents et se partagent sur cette question en deux parts à peu près égales.
        .
        Autant le savoir d’avance, les Verts augmenteront les impôts au nom de leurs salades environnementales !


      • I.A. 15 septembre 19:40

        @olivier cabanel
        @Clocel

        M’ouarf... ! Oui-mais-non, parce que bon !

        L’expression des majorités, pour moi, c’est toujours égalisé vers le bas, mimé sur le voisin, prendre à son compte ce qui a été rabâché, se conforter dans le nombre... Bref, les majorités sont souvent très connes, je trouve !

        N’y a qu’à voir ce qui s’est passé avec CoronaTruc : confinements dans la majorité des pays, découverte de la Mort-par-Grippe dans le monde entier, diabolisation générale d’un virus peu létal, surenchères internationales sur des mesures et des gestes barrières, sanctification des plus vieux, masques à tous les étages... et j’en passe !

        Non, non, la majorité, c’est la connerie incarnée ! Lorsqu’ils font quelque chose de bien, c’est soit par accident, soit sous influence ! Ca arrive.

        Par contre, le pouvoir entre les mains d’un seul, ou d’un petit groupe de notables privilégiés, c’est très mauvais aussi ! Ca les corrompt, je pense. Z’ont l’melon, ne s’intéressent plus qu’aux miroirs et à leurs propres échos.

        Clocel a bien raison. Mais l’intelligence collective est aussi une réalité avérée (je l’appelle émulation collective).

        Alors ?
        Ben, peut-être un truc entre les deux ?
        Ou un monde sans cons ?
        Une nouvelle république ?
        Une nouvelle constitution ?
        Une utopie sans doute.


      • Adèle Coupechoux 15 septembre 21:02

        @Cyrus

        Hello Cyrus,

        Bien sûr que faire des études encadrées n’est pas toujours utiles à tous. Mais ça peut quand même aider.
        Et je crains qu’on en soit plus là. Les fac et les écoles sont entrain de fermer, c’est ce qui doit nous alerter...C’est hallucinant. Quand ce sera revenu à la « normale » on pourra peut-être revoir les moyens pédagogiques.


      • Aristide Aristide 16 septembre 11:41

        @olivier cabanel

        bien sur, et ?

        Et bien vous devez avoir une idée plus précise sur la manière de « manipuler » un groupe de personnes. Un ou plusieurs leaders qui monopolisent la parole et le mégaphone, des mots d’ordre appris par coeur, la parole est donné à leur petits copains qui approuvent et sont acclamés, des hurlements si un malheureux émet la moindre remarque qui ne va pas dans le « bon » sens, des votes à main levée, etc ...


      • Captain Marlo Captain Marlo 17 septembre 12:35

        @I.A.
        Bref, les majorités sont souvent très connes, je trouve !


        .
        ça tombe bien, avec l’UE vous êtes servi ! Ceux qui décident ne sont pas élus, mais nommés par les Gouvernements après des tractations de marchands de tapis :
        les Gouverneurs des Banques Centrales qui sont à la BCE ne sont pas élus.
        les Commissaires européens ne sont pas élus non plus.
        les Magistrats de la Cour européenne, itou
        les dirigeants de l’OTAN itou.
        .
        Par contre ceux qui sont élus ne décident pas, ils appliquent !
        Au mieux les Députés européens sont consultés, mais c’est la Commission qui cumule les mandats

        Ses compétences sont de trois ordres :

        • pouvoir d’initiative législative : la plupart des actes législatifs du Conseil de l’Union (Conseil des ministres) exigent au préalable une proposition émanant de la Commission. Le Conseil ne peut amender une proposition qu’en statuant à l’unanimité et la Commission peut modifier sa proposition tant que le Conseil n’a pas statué. Toute proposition de la Commission doit se justifier au regard du principe de subsidiarité. Concernant la PESC, la Commission peut soutenir le Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité lorsqu’il soumet une initiative au Conseil (art. 30 TUE).
        • gardienne des traités : la Commission veille au respect et à l’application du droit européen et du droit dérivé (règlements, directives, décisions). Elle s’informe, prévient et sanctionne les États membres en cas de non-respect des traités européens. Elle peut saisir la Cour de justice de l’Union européenne si l’État ne suit pas l’avis qu’elle lui a préalablement envoyé.
        • pouvoir d’exécution : la Commission est, par délégation du Conseil de l’Union européenne, l’organe d’exécution des politiques et des actes adoptés par le Conseil. Elle exécute le budget, gère les politiques communes et les Fonds européens. Le Conseil contrôle son activité au moyen de différents comités, plus de 200 (procédure de comitologie).

        Les Maires, les Sénateurs, les Députés nationaux & européens, et le Président sont interchangeables, et ils ne décident de rien d’essentiel.

        C’est ce qui explique la désaffection des urnes, les Français votent à Droite, à Gauche, au Centre ou aux extrêmes, ce sont toujours les Traités qui décident et la même politique. C’est du théâtre, un village Potemkine, on leur demande de faire comme s’ils dirigeait le bateau, alors qu’ils gèrent des décisions prises ailleurs !


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 15 septembre 11:13

        C’est un guignol interchangeable, qui au delà de sa « feuille de route » à appliquer -« ordre de mouvement » si vs préférez, puisque ns sommes en guerre ^^-, est un bon fusible pour le pouvoir et qui leurre le peuple car s’il n’est pas bon, changeons-le et votons ad vitam ....eternam ... nauseam ?  smiley


        • Clocel Clocel 15 septembre 11:21

          @bouffon(s) du roi

          Celui-là a quand même une valeur ajoutée : Faut remonter à la monarchie pour trouver un tel taré à la tête du pays, même le pauvre Deschanel ne fait pas la maille sur ce coup.


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 13:02

          @bouffon(s) du roi
          pardon, mais il reste la solution de changer de république... non ?


        • Clocel Clocel 15 septembre 13:14

          @olivier cabanel

          Ah... La sixième République... Nous n’avons pas su préserver la cinquième...

          Un tocard reste un toquard, quel que soit le numéro de dossard.


        • Aristide Aristide 15 septembre 14:02

          @olivier cabanel

           la solution de changer de république

          La solution ? ouaf, ouaf, .... 


        • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 17:04

          @Clocel
          à moins que la nouvelle république ne donne réellement la parole au peuple...je sais c’est mon coté naïf... smiley


        • Captain Marlo Captain Marlo 15 septembre 18:36

          @olivier cabanel
          mais il reste la solution de changer de république... non ?

          .
          Et pour faire quoi ? Les décisions sont le résultat des Traités, elles sont prises à Francfort, à Bruxelles et à Washington par des gens élus par personne, ce qui ne semble pas vous scandaliser, d’ailleurs...
          .
          Vous pouvez regarder chaque pays européen, aucun n’a la même Constitution, et pourtant, ils appliquent tous les Traités européens qu’ils ont signés. Ce sont des Traités libéraux, ils organisant le libre échange et la mondialisation dont les Français ne veulent plus ! Pourquoi n’expliquez-vous pas que la mondialisation a été décidée par la Commission européenne et les USA, pour délocaliser et faire plus de profits ?
          .
          Au lieu de ça, vous faites croire que c’est Macron qui décide, et que changer l’emballage changerait le contenu. C’est du marketing que vous faites, pas de la politique.


        • Le421 Le421 15 septembre 21:01

          @Clocel
          Même à la belote, le dernier des cons comprends que quand il prends branlée sur branlée, il faut rebattre les cartes.
          Enfin, je dis ça, c’est peut être difficile pour certains, la belote...


        • Adèle Coupechoux 15 septembre 12:22

          A ce rythme de mesures tout aussi délétères les unes que les autres, j’ai bien peur que notre système immunitaire soit désormais au repos...il va avoir du mal à reprendre le travail lui aussi.

          Merci pour cette parenthèse humoristique malgré le contexte répressif.

          Les sociétés humaines en fait n’évoluent pas tant que ça. Le travail des enfants existent toujours, les dictateurs et les charniers également.

          Il faut être sacrément dingue une fois adulte pour avoir envie de devenir « président ou roi ». Je me demande si je vais encore me déplacer pour aller voter.


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 13:04

            @Adèle Coupechoux
            c’est peut-être là dessus que comptent les « présidents/rois » en devenir...


          • Adèle Coupechoux 15 septembre 14:35

            @olivier cabanel

            Arghhh...Je sais bien mais Le bulletin blanc n’étant pas pris en compte, à part l’abstention...


          • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 16:59

            @Adèle Coupechoux
            c’est vrai... c’est un joli combat à mener pour imposer que le bulletin blanc soit pris en compte... smiley


          • troletbuse troletbuse 15 septembre 12:49

            Mis en plave par le NOM et ses affidés qui ont achetés tous nos merdias. Il execute sa feuille de route sous peine de chantage sur sa sexualité que les adeptes sataniques connaissent bien..

            Quand ce sera fait, ils pourront le jeter comme un vulgaire mouchoir.


            • troletbuse troletbuse 15 septembre 12:51

              Ca merde sur le site. Subirait-il des attaques ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 13:05

                @troletbuse
                oui, probablement... j’avais tenté de publier l’article plus tot ce matin, mais impossible d’y accéder...


              • Adèle Coupechoux 15 septembre 14:38

                @troletbuse

                Oui j’ai remarqué aussi...gardons notre sang froid, c’est peut-être ça qu ’« ils » veulent qu’on pète les plombs comme eux !


              • Septime Sévère 15 septembre 21:27

                @troletbuse
                .
                Salut, troletbuse. Je relève il y a trois jours dans l’article sur le 11 septembre que vous mettez parmi les invraisemblances dont vous dressez la liste : « pas d’effet de sol pour cet avion qui volait à 900 km/h au ras de pâquerettes ». 
                .
                Voudriez-vous préciser quelle différence avec le scénario officiel aurait dû entraîner cet effet de sol qu vous semble manquer ? 
                .
                Cela pourrait m’être utile pour mes interventions sur un forum aéronautique où depuis une douzaine d’années j’ai mis une bonne centaine d’explications de mécanique du vol, allant de quatre lignes à une page. Merci. 
                .
                PS : si l’acier fond vers 1400°, il est complètement ramolli bien avant 1000°.


              • zygzornifle zygzornifle 15 septembre 13:17
                Un président pour quoi faire ?

                Pour distribuer des médailles et des coups de bâton ....


                • Allexandre 15 septembre 14:14

                  @ l’auteur

                  Il faut réviser l’histoire de France ; le dernier roi fut Louis-Philippe Ier d’Orléans, en fait il était Roi des Français. Ldernier Roi de France fut Charles X. Quant au dernier souverain, ce fut Napoléon III !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 17:00

                    @Allexandre
                    ne me parlez pas de Napoléon, ça me fout des boutons...


                  • oncle archibald 15 septembre 18:48

                    @olivier cabanel : « ne me parlez pas de Napoléon, ça me fout des boutons... »

                    Pourtant les Français, encore eux, déjà lassés du bordel monstre de la révolution de 89 et des bains de sang de la première République ont eu vite fait de souhaiter que l’ordre revienne et qu’enfin quelqu’un d’autoritaire les gouverne sans contestations ce qui facilita très largement l’accession au pouvoir du Consul Napoléon Bonaparte pus du même sous les habits d’un empereur.

                    Déjà à cette époque de la fin du XVIII eme siècle et du début du XIX eme le journaliste aurait pu écrire : « Les Français veulent de l’autorité, et ils le disent. » ... cf plus haut le résumé du sondage de la fondation Jean Jaurès.

                    Et puis on peut ne pas aimer Napoléon Bonaparte mais il a laissé derrière lui des œuvres majeures que nous utilisons encore, les préfectures, les lycées, la banque de France, le divorce, et surtout le code civil, qui a été copié dans le monde entier ....


                  • oncle archibald 15 septembre 18:52

                     ... du Consul Napoléon Bonaparte puis du même sous les habits d’un Empereur.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 18:58

                    @oncle archibald
                    il s’agit pas d’aimer ou pas Napoléon, mais d’ouvrir quand même un peu les yeux, car au delà « des oeuvres majeures » que vous signalez, vous brossez un tableau gentillet du dictateur qu’il a été.
                    et au passage vous oubliez que cet homme a détesté les français...c’est très bien raconté par le grand historien qu’était Henri Guillemin, et il fournit les preuves de ce qu’il dit...
                    d’ailleurs napoléon avouait lui même "l’histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d’accord.

                    C’est même un spécialiste de l’histoire napoléonienne, Philippe de Callatay, conservateur du Musée Wellington qui déclare : « quand les évènements lui étaient favorables les, Napoléon disait plus ou moins la vérité. Quand ils étaient défavorables, il disait n’importe quoi (…) Napoléon était un menteur et un dissimulateur  ». lien

                    Bernard Coppens, un autre éminent spécialiste de l’Empire en a même fait un livre (Waterloo, les mensonges : les manipulations de l’histoire enfin révélées- éditions Jourdan )

                    A la lumière d’un article récent du journal « Le Point  » Jean François Kahn révélait lui aussi cette réalité, faisant de Bonaparte, un habile manipulateur de l’histoire. lien

                    et on doit aussi à napoléon entre 2,5 millions de morts et 3,5 millions de morts
                    son ministre de la marine, Descrès, avait d’ailleurs déclaré : "

                    voulez-vous que je vous dise la vérité, que je vous dévoile l’avenir ? L’Empereur est fou, tout à fait fou, et nous jettera tous, tant que nous sommes, cul par-dessus tête et tout cela finira par une épouvantable catastrophe ».

                    alors ?


                  • oncle archibald 15 septembre 19:29

                    @olivier cabanel ... « au passage vous oubliez que cet homme a détesté les français... »

                    Comme quoi on peut détester les Français et organiser le fonctionnement de leur pays d’une manière pas si sotte puisque pour l’essentiel elle dure encore !

                    La France de la première République était un bordel complètement désorganisé, Napoleon Bonaparte en a fait une nation unie et fort bien administrée. Vous le contestez ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 19:48

                    @oncle archibald
                    je conteste le fait de lui en attribuer la paternité... il a seulement su s’entourer de personnes capables...c’est son seul mérite...
                    pour le reste, c’était un abruti, fanatique, dangereux, et dictateur...et je suis surpris que vous sembliez l’oublier.
                     smiley


                  • Septime Sévère 15 septembre 21:33

                    @olivier cabanel
                    .
                    Allons, allons, il est mort à Sainte-Hélène, son fils Léon lui a crevé le bidon. N’en parlons plus.
                    Je vous invite (tout à fait inutilement, je sais bien) a chercher de quoi relativiser votre passion pour Guillemin. Il y en a même de la part d’historiens de goooche ! 
                    https://int.search.tb.ask.com/search/video.jhtml?enc=0&n=78678d5e&p2=%5ECPC%5Echr999%5ETTAB02%5E&pg=video&pn=1&ptb=BA85238D-3EB1-4AF9-8601-36C53F3CDC26&qs=&searchfor=guillemin+critique&si=&ss=sub&st=sb&tpr=sbt


                  • oncle archibald 16 septembre 12:17

                    @olivier cabanel parlant de Napoléon Bonaparte : « c’était un abruti, fanatique, dangereux, et dictateur...et je suis surpris que vous sembliez l’oublier ».

                    Moi ce qui en me surprend plus du tout c’est votre culot et votre bêtise !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 septembre 11:44

                    @Septime Sévère
                    oui, oui... bien sur...
                    mais qu’il soit de gauche ou de droite, il y a des bons historiens, et les autres...
                    les bons, comme Guillemin, font des enquêtes sérieuses, cherchent des preuves, ne prennent pas pour argent content les écrits de ses prédécesseurs...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 17 septembre 11:45

                    @oncle archibald
                    un peu facile comme réponse... smiley


                  • ETTORE ETTORE 15 septembre 15:19

                    Bonjour Olivier.

                    Que faire d’un roi coq, qui ne se plait que les pattes dans le fumier ?

                    Ah oui....Il chante : « nous sommes en guèèèèèèèère » et cela, tout en fécondant les « poules de laboratoire » qui lui donneront « l’omelette d’argent » sans lui casser ses oeufs.

                    Il serait temps pour nous, d’être un peu plus renard !

                    Voler dans les plumes de ces volatiles engraissés à la mauvaise graine des finances, qui leur a donné les dents longues.

                    Ils sont tellement gras, qu’ils auront de la peine à grimper jusqu’à la barre du tribunal. Mais un perchoir en vaut un autre, même si le dernier ressembleras nettement plus à une broche !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 17:02

                      @ETTORE
                      j’ai adoré cet empilement de métaphores !


                    • Quand les banques et les rentiers ont le pouvoir, un président ne sert que de contremaitre pour faire trimer le populo. La démocratie à la base, ce n’est hélas pas pour demain...


                      • Captain Marlo Captain Marlo 15 septembre 18:44

                        @France Républicaine et Souverainiste
                        Quand les banques et les rentiers ont le pouvoir, un président ne sert que de contremaitre pour faire trimer le populo. La démocratie à la base, ce n’est hélas pas pour demain...


                        ...surtout quand on fait exprès de se tromper de cible, et de cacher soigneusement le contenu des Traités européens au service du patronat européen, de la finance et des multinationales ! L’UE est une bénédiction pour le MEDEF, depuis 1945, il rêve de voir disparaître le modèle social français issu du CNR ! L’UE lui fait ce cadeau royal : tout notre système social va passer à la trappe !
                        .

                        "(...) Denis Kessler : Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

                        Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…

                        A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !...etc


                      • olivier cabanel olivier cabanel 15 septembre 18:50

                        @Captain Marlo
                        en effet, c’est bien de ça qu’il s’agit ! smiley


                      • Captain Marlo Captain Marlo 15 septembre 20:08

                        @olivier cabanel
                        en effet, c’est bien de ça qu’il s’agit !


                        .
                        Et bien, lisez les GOPé que les gouvernements reçoivent chaque année ! Vous y trouverez la réforme sur le Droit du travail, la réformes des retraites, le blocage des retraites, et sans doute, ensuite, la destruction de la Sécurité sociale...
                        .
                        Bruxelles demande aussi des privatisations.
                        Macron a signé un décret le 15 août pour privatiser certaines routes nationales.
                        .
                        Et ce n’est pas tout, les forêts seront aussi privatisées ! Site Reporterre : « Le Gouvernement accélère la privatisation de l’Office national des Forêts ».
                        .
                        Si nous restons dans l’ UE, tout va être bradé aux copains, comme le furent les autoroutes.

                         


                      • Captain Marlo Captain Marlo 16 septembre 06:47

                        @olivier cabanel

                        Il faut décoder un peu, c’est en novlangue bruxelloise... Ce que les Mamamouchis de Bruxelles appellent « recettes exceptionnelles », c’est l’argent des privatisations qui ne rentre qu’une seule fois, à contrario des impôts qui se renouvellent tous les ans...
                        .
                        Feuille de route pour Hollande à appliquer en 2016 :
                        1°) Assurer une correction durable du déficit excessif, en 2017 au plus tard, en prenant les mesures structurelles requises et en consacrant toutes les recettes exceptionnelles à la réduction du déficit et de la dette  ; préciser les réductions de dépenses prévues pour les années à venir et accentuer les efforts pour accroître le montant des économies générées par les revues de dépenses, y compris en ce qui concerne les dépenses des collectivités territoriale, d’ici à la fin de l’année 2016 ; renforcer les évaluations indépendantes des politiques publiques afin de recenser des gains d’efficacité dans tous les sous-secteurs des administration publiques.

                        .
                        Traduction en français courant : Il s’agit donc de consacrer l’effort budgétaire au remboursement de la dette. C’est la priorité des priorités pour la France. C’est ce que l’on appelle dans le langage courant la rigueur budgétaire. Nous remarquons que le budget des collectivité territoriales sera réduit, comme, par exemple, la dotation globale de fonctionnement des communes. 

                        La phrase « renforcer les évaluations indépendantes des politiques publiques afin de recenser des gains d’efficacité dans tous les sous-secteurs des administrations publiques » indique qu’il faudra licencier bon nombre de fonctionnaires de toutes les fonctions publiques : d’Etat, hospitalière et territoriale.



                        La suite de la feuille de route concerne les salaires et la réforme du droit du travail...

                        2°) Veiller à ce que les réductions du coût du travail soient pérennisées et que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité ; réformer le droit du travail pour inciter davantage les employeurs à embaucher en contrat à durée indéterminée.

                        .

                        Traduction en français courant :

                        La phrase «  veiller à ce que les réductions du coût du travail soit pérennisées » signifie que les salaires vont être revus à la baisse.

                        La phrase «  que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité » signifie que le SMIC va être réduit et diminué.

                        La phrase «  réformer le droit du travail pour inciter davantage les employeurs à embaucher en contrat à durée indéterminée » signifie que le nouveau droit du travail doit créer des conditions qui facilitent les licenciements. La protection d’un CDI deviendra nulle.

                        .

                        Je vous laisse découvrir l’ensemble de la feuille de route que Hollande a été contraint de mettre en place entre 2015 & 2016.


                      • Jonas Jonas 15 septembre 23:58

                        « On finirait par croire que les français sont incapables de se priver d’un roi... puisqu’après avoir coupé la tête du dernier, ils se sont empressés de le remplacer par un président... avec quasi les mêmes pouvoirs. »

                        Je ne partage pas votre analyse.
                        Le président n’a plus les plein pouvoirs, il ne peut décider seul de l’orientation spirituelle, politique et économique à donner au pays, puisque le pouvoir de décision, de légiférer, de créer et valider les lois, est transmis à une poignée d’élus (triés à la base sur le volet) répartis entre le sénat et l’assemblée nationale.
                        Une fois installés, même s’ils ont reçus l’approbation des citoyens, les parlementaires sont libres de décider de voter les lois comme bon leur semble (sur la politique agricole, aménagement du territoire, constructions d’autoroutes, politique migratoire, budgets, éducation nationale, etc..), sans en référer au peuple, ni même le consulter.
                        La plupart des élus du parlement appartiennent à des partis politiques influencés par des lobby agro-alimentaires, industriels et bancaires et travaillent donc pour leurs intérêts. Beaucoup de ces parlementaires sont des avocats d’affaire, justement pour faire profiter aux lobbys des failles juridiques du système.
                        Quand ces intérêts divergent trop et deviennent incompatibles avec les intérêts du peuple, se créé alors le « populisme », la population ne reconnaît plus les élus en place comme légitimes, défenseurs de leurs droits et du bien commun.
                        S’ensuit la révolte et la guerre civile.
                        Lire par exemple, « les intouchables d’état, bienvenue en macronie » de Vincent Jauvert.
                        Un Roi a le pouvoir de droit Divin, héritage reçu depuis Clovis sous l’autorité du Christ. Il est lié pour la vie à sa terre et à son peuple.
                        S’il se comporte mal, il devra rendre compte à Dieu, et c’est à lui que le peuple s’en prendra.
                        Un président est élu pour 5 ans, il ramasse son pactole au cours de son mandat, et ensuite on n’entend plus parler de lui, il peut aller se réfugier aux Bahamas s’il veut, la France ne le concerne plus vraiment. Il n’y a donc pas de lien intangible entre un président et son peuple.


                        • Captain Marlo Captain Marlo 16 septembre 07:17

                          @Jonas
                          les parlementaires sont libres de décider de voter les lois comme bon leur semble (sur la politique agricole, aménagement du territoire, constructions d’autoroutes, politique migratoire, budgets, éducation nationale, etc..), sans en référer au peuple, ni même le consulter.


                          .
                          Je crois que vous prenez vos désirs pour des réalités : ils ne décident de rien du tout dans les domaines de la PAC, des questions économiques et sociales, de la défense et de la politique étrangère. Ce sont les Traités européens qui décident.
                          .
                          Anne Marie le Pourhiet spécialiste des Constitutions : Les élus nationaux sont chargés de traduire mot à mot les directives européennes en droit français !
                          .
                          Et écoutez bien aussi ce qu’explique la Commissaire européenne Viviane Reding :
                          « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, mais des politiques européennes dans une souveraineté partagée ».

                          •  

                          La répartition des compétences est simple, l’UE s’occupe de tout, sauf de quelques secteurs :
                          • la protection et l’amélioration de la santé humaine ;
                          • l’industrie ;
                          • la culture ;
                          • le tourisme ;
                          • l’éducation, la formation professionnelle, la jeunesse et le sport ;
                          • la protection civile ;
                          • la coopération administrative.

                          Mais c’est très relatif : 
                          La santé, la culture et l’éducation sont soumises à l’austérité budgétaire.

                          L’industrie est soumise aux délocalisations, conséquence de la mondialisation.

                          Restent le tourisme & le sport.

                          Ils peuvent aussi s’occuper des questions sociétales et .... de la couleur des rideaux de l’Assemblée nationale & du Sénat... !

                          •  

                          Ce qui explique que les programmes des Partis politiques sont forcément mensongers, sauf pour la Droite et pour Macron qui n’ont pas à cacher leur goût pour le libéralisme à leurs électeurs.

                          Fillon a recopié les GOPé 2015/2016, avec la suppression de milliers de postes de fonctionnaires, et Macron a sans cesse parlé de « reformes progressistes », sans trop donner de détails...

                          Les autres promettent monts et merveilles, alors qu’ils savent que les programmes sont déjà contenus dans les Traités qu’il est impossible de changer.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 16 septembre 08:28

                          @Jonas
                          votre angle de vue est discutable...
                          perso, j’ai seulement tenté de faire un rapprochement entre grand nombre de présidents (qui ont une légère tendance de se placer au dessus de tous) et les rois...et quand vous dites qu’après son mandat « on n’entend plus parler de lui », la réalité vous donne tort, si on veut bien observer de quelle façon médiatique certains ex tentent, parfois avec succès, d’influencer le jeu de politique...
                          prenons au hasard smiley sarko...je pense qu’il suffit à lui tout seul à discréditer ce que vous avez écrit...
                          quant au « droit divin », c’est une autre question qui suppose qu’on y croit...souvenez vous de napoléon s’emparant de la couronne pour la placer lui même sur sa tête...assez révélateur, non ?


                        • Jonas Jonas 20 septembre 10:27

                          @olivier cabanel « prenons au hasard sarko...je pense qu’il suffit à lui tout seul à discréditer ce que vous avez écrit... »

                          Je parle de pouvoir, d’autorité, et d’action en faveur de l’identité de la nation, pas de marionnettes à la solde du gouvernement mondial.
                          Aujourd’hui Sarko, on l’invite dans les média pour parler, pas pour agir.

                          ----------------------------
                          « quant au « droit divin », c’est une autre question qui suppose qu’on y croit...souvenez vous de napoléon s’emparant de la couronne pour la placer lui même sur sa tête...assez révélateur, non ? »

                          Napoléon a pris le pouvoir par la force, c’est un usurpateur anti-catholique, son pouvoir ne lui vient pas de l’autorité de Dieu.


                        • HELIOS HELIOS 16 septembre 02:02

                          ... apres avoir lu presque tous les commentaires, je m’aperçois qu’il est souvent question, directement ou pas, de democratie...

                          Je me permets de maintenir que pour etre en démocratie  representative  ce qui est apparement le cas selon les plus serieux critères il y a une condition qui n’est helas pas remplie :

                          La base de la representativité est pilotée par un algorithme simple qui s’appelle « proportionnel ». Chaque français et groupe de français adhérent a une représentation et cette représentation est proportionnelle a cette adhésion.

                          Or, l’intelligence collective dont on parle ci-dessus , ne peut être mise en oeuvre si une partie des électeurs ne sont pas représentés.

                          tant que nous n’auront pas un mécanisme d’élection dont le résultat est proportionnel, il n’y aura ni démocratie ni intelligence collective


                          Et ce n’est pas la peine de refaire le coup de l’ingouvernabilité, ça ne marche pas. Un gouvernement respectueux de tous les citoyens n’a pas besoin d’un pouvoir absolu, il doit seulement gouverner avec l’assentiment de son peuple !

                          Un exemple ? la convention citoyenne qui nous a pondu ses 143 jolies mesures est soi-disant issue d’un tirage au sort assurant, selon les plus serieux des organisateurs, la garantie de représentativité et d’équité. Or... le tirage au sort a été fait sur un échantillon de gens qui voulaient participer et qui étaient déjà tous convaincus des futurs choix !!!! vous voyez où se trouve le biais ? L’ensemble des candidats etaient des écologistes, le tiorage n’a donc choisi que des écolos.

                          Macron et tous ses prédecesseurs sont les mêmes : une petite faction ignorant les besoins de la collectivité... en fait un monde dans le monde sauf que la grande majorité de ce monde est soumis a des choix qu’ils n’ont pas fait et dont ils ne veulent pas.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 16 septembre 08:29

                            @HELIOS
                            merci d’avoir évoqué « la convention citoyenne » qui est comme on le voit aujourd’hui un enfumage indiscutable, signé macron.


                          • Ruut Ruut 16 septembre 07:18

                            Un président oui, pas un comédien comme macron.

                            Un parlement Oui, mais uniquement si il est représentatif de 100 % des Français et qu’il ne court-circuite JAMAIS le résultat d’un référendum direct.

                            Nous ne vivons donc pas dans une véritable Démocratie pour 3 raisons :

                            1. le Référendum direct du peuple n’est pas respecté (Constitution Européenne).
                            2. Le Parlement n’est pas représentatif.
                            3. Nous n’avons pas un Président qui travaille pour le bien commun du Peuple de France mais un animateur acteur, assez mauvais en plus (probablement très mal entouré et donc très mal conseillé).

                            • olivier cabanel olivier cabanel 16 septembre 08:30

                              @Ruut
                              je partage totalement et remercie.
                               smiley


                            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 16 septembre 12:35

                              @Ruut

                              4.Les droits de l’homme de 1789 que vous soulevez dans les tribunaux ne sont même pas examinés par les juges qui préfèrent vous appliquer les lois qui sont pourtant inférieures à la Constitution.

                              5.Le Parlement peut se voter une auto-amnistie.


                            • zygzornifle zygzornifle 16 septembre 10:28

                              Il faudrait que les membres du gouvernement soient bénévoles , la il ne resterait que ceux qui ont la flamme c’est a dire personne ....


                              • Ruut Ruut 16 septembre 12:08

                                @zygzornifle
                                Voir un salaire au SMIC, il ne serait dans ce cas pas si bas :)


                              • Septime Sévère 16 septembre 14:15

                                Puisque le président annonce avec force la venue de l’hydrogène, je souhaite lui venir en aide :

                                .

                                https://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2015/07/Lhydrog%C3%A8ne-cet-hallucinog%C3%A8ne-Annexe-1.pdf


                                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 16 septembre 14:40

                                  @Septime Sévère
                                  Tandis que les moteurs actuels équipés d’un réacteur Pantone consomment 30 % de moins et polluent 80 % de moins sur des montages bricolés.
                                  Un constructeur pourrait facilement arriver à une conso de 50 % et une pollu de 95%.


                                • Septime Sévère 16 septembre 15:09

                                  @Daniel PIGNARD
                                  .
                                  Bigre ! Faire passer le rendement du moteur à pistons de 35 à 70 % !


                                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 16 septembre 18:25

                                  @Septime Sévère

                                  Dans le rapport de Christophe Martz relatant ses expérimentations, Le fonctionnement « en boucle » est possible.

                                  « Lors de notre 1er montage, nous avons réussi à faire tourner le moteur en boucle,

                                  c’est à dire qu’il ravalait 100% de ses gaz d’échappement, ceci pendant une longue durée

                                  (20 minutes), c’est à dire bien plus que celle nécessaire à purger les différents circuits, mais

                                  avec une puissance nulle, proche du ralenti. Cette propriété semble toutefois remarquable

                                  car elle permettrait une pollution atmosphérique nulle au ralenti c’est à dire lorsque les

                                  véhicules sont à l’arrêt. »

                                  Sur le rapport résumé de C. Martz, Voir en fin de page 5 :

                                  « La dépollution (sur les polluants mesurés) est remarquable : en effet, il ne reste plus que du CO2 (6% vol. maximum) dans une proportion environ inférieur à la moitié de la proportion attendue théoriquement dans le cas de la combustion d’essence (14% vol environ). Une fois le procédé réglé, les gaz d’échappement sont respirables. »

                                  https://www.econologie.com/file/moteur_pantone/Resume_PFE_CM.pdf

                                  Les essais pantone par la ville de Vitry-sur-Orne :

                                  https://www.econologie.com/montage-gillier-pantone-mairie-vitry-orne-revue-presse/


                                • Ruut Ruut 17 septembre 08:35

                                  @Septime Sévère
                                  Merci pour le document mais pourquoi ne pas produire l’H2 compressé directement aux pompes et aux domiciles des particuliers via éolienne panneaux solaires et eau ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité