• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Le nucléaire nous enterrera tous

Le nucléaire nous enterrera tous

 

 Pour se débarrasser des tonnes de déchets que produit chaque année l’énergie nucléaire, les scénarios se multiplient, mais à ce jour, aucun ne peut raisonnablement être validé, à moins de ne pas se soucier des générations qui suivront la nôtre.

Ces déchets sont là, pour longtemps, et ils s’accumulent chaque jour un peu plus, puisqu’une centrale nucléaire en produit chaque année des dizaines de milliers de tonnes, dont des milliers de tonnes de déchets très dangereux.

On pourrait légitimement s’interroger sur de tels choix énergétiques, en se disant qu’il fallait peut-être réfléchir avant de se lancer dans cette filière, sans avoir eu en même temps la solution pour gérer le démantèlement de ces centrales nucléaires et les déchets qu’elles ont produit.

Ce démantèlement avait été chiffré plutôt légèrement par EDF, qui dans un calcul très optimiste, l’avait fixé à 350 millions par réacteur, soit pour les 58 réacteurs français, la somme déjà coquette de plus de 20 milliards d’euros.

Sauf que dans le reste de l’Europe, on a provisionné entre 900 millions et 1,3 milliards d’euros par réacteurs...ce qui veut dire qu’il aurait fallu prévoir pour notre pays au moins 60 milliards d’euros.

D’ailleurs, un rapport parlementaire rendu en février 2017 n’hésite pas à évoquer une coupable sous-évaluation des estimations actuelles. lien

Pour réaliser l’évidence de cette sous-évaluation, il suffit de prendre l’exemple du démantèlement de Creys-Malville, qui coûte chaque année, juste en budget de fonctionnement, la coquette somme de 19 millions d’euros...qui a commencé en 2006 et qui devrait se terminer en 2029...si tout se passe bien...lien

Soit plus de 23 ans pour le démantèlement d’un seul réacteur, c’est à dire près de 450 millions destiné uniquement à assurer le salaire du personnel engagé dans cette longue opération.

Mais il y a plus grave, car à la lumière du démantèlement en cours au Japon, avec la centrale dévastée de Fukushima, on est encore très loin des évaluations européennes, puisqu’il est question de 60 milliards d’euros pour le démantèlement du site, soit 4 fois plus que ce qui était envisagé. lien

En faisant une simple règle de 3, le démantèlement des 58 réacteurs français devrait coûter donc au bas mot au moins 870 milliards d’euros... bien loin des 20 milliards envisagés actuellement par EDF.

Allons encore plus loin, car le démantèlement ne prend pas en compte la gestion des déchets les plus dangereux.

Il y a maintenant une polémique sur le prix de Cigéo de Bures sur Yvette, ce projet qui consisterait à enterrer 9000 tonnes de déchets à 500 mètres de profondeur, et ceci pour des milliers d’années, 100 000 ans au bas mot, voire un million d’années pour les plus dangereux, sans évidemment garantir la pérennité du stockage, mission impossible, ni la totale sécurité pour les habitants du secteur d’aujourd’hui...et de demain. lien

Alors que l’état fixe le prix de Cigéo à 28 milliards, d’autres contestent ce prix, d’autant que l’ANDRA l’avait estimé auparavant à 35,9 milliards d’euros. lien

Oublions ces chiffres qui donnent le tournus, et penchons-nous sur le projet d’enfouissement.

Comment imaginer ce que serait ce paysage dans mille ans, dans 10 000 ans, voire dans 1 million d’années ?

Il suffirait d’imaginer un simple glissement de terrain, une montée des eaux, voire un bombardement lors d’un conflit mettant à nu ces déchets enterrés à 500 petits mètres de profondeur.

Au-delà de l’insécurité géologique, il y a l’insécurité logistique : les déchets de haute activité ne pourraient être stockés dans un lieu confiné avant 2075, car ils nécessitent d’être ventilés pendant plusieurs années.

A ces 2 insécurités, il faut en ajouter 4 autres définies par Greenpeace : l’insécurité économique, l’insécurité scientifique, l’insécurité chronologique, et évidemment l’insécurité historique. lien

Une étude a été faite sur l’évolution du paysage sur une durée de 6000 ans dans le delta de l’Achéloos, en Grèce, démontrant que sur une période relativement courte, de profondes transformations s’opèrent. lien

On connait bien la théorie d’Alfred Wegener qui, se basant sur la tectonique des plaques, démontre l’écartement des continents sur une période finalement pas si longue, 174 millions d’années en l’occurrence comme on peut le constater sur cette animation. lien

Comment pourrait-on affirmer sérieusement que sur 100 000 ans, voire 1 million d’années, la région de Bures sur Yvette ne subirait pas la moindre transformation ?

D’autres évoquent une hypothétique « transmutation » qui devrait permettre de réduire la quantité de déchets très dangereux...mais comme on voit, c’est du conditionnel, (lien) et personne n’a oublié le fiasco technique et financier de « Superphénix », à Creys-Malville, lequel était justement destiné à utiliser comme combustible des déchets radioactifs que le réacteur fabriquait, d’où l’idée de Phénix, cet oiseau qui renaissait de ses cendres.

Sauf que le refroidissement des circuits était à base de sodium liquide, produit instable, qui brûle au contact de l’air, et explose au contact de l’eau, sachant qu’il y en avait 6000 tonnes, et que personne à ce jour ne peut éteindre un feu de plus d’une tonne. vidéo

D’autres imaginent de charger les combustibles les plus dangereux dans une fusée et de les envoyer dans le soleil...

Pourquoi pas ?...

Mais sachant qu’une fusée classique ne peut transporter qu’un peu moins de 5 tonnes, et quelle coûte entre 70 et 150 millions d’euros (lien) alors qu’il faudrait se débarrasser d’au moins 9000 tonnes de déchets dangereux, il faudrait donc envoyer dans le soleil près de 2000 fusées, pour un minimum de 200 milliards d’euros...lien

Sauf que dans ce cas-là, il ne s’agit pas d’aller dans la banlieue de la Terre, mais dans celle du soleil.

Une fusée destinée à aller près du soleil coûte évidemment beaucoup plus cher, s’il faut en croire la mission Parker, consistant pour la NASA à faire un tour du côté du soleil, puisque l’opération a couté 1,5 milliard de dollars, soit quasi dix fois plus qu’une fusée « traditionnelle ». lien

Il faudrait donc engager une dépense de près de 2000 milliards d’euros pour envoyer dans le soleil une partie de nos déchets nucléaires.

 

Finalement la moins pire des solutions serait de vider les centrales fermées, et de les recouvrir de terre pour l’éternité, après les avoir vidé des déchets les plus dangereux...

L’addition commence à être lourde si on essaye d’ajouter à cette facture, celle du démantèlement de tous nos réacteurs nucléaires, de quoi finalement se dire que le nucléaire est largement plus cher que toutes les énergies propres, et non fossiles.

S’il faut en croire le nouveau patron du nucléaire en France, il faut renoncer d’envisager que le nucléaire soit compétitif avec les énergies propres, et il déclarait en 2017 : « l’idée de produire une électricité meilleur marché que les énergies renouvelables a clairement disparu ». lien

On comprend mieux le découragement qui a dû gagner l’ex-ministre de l’environnement, Nicolas Hulot, pour ne pas le nommer, lorsqu’il a appris que son 1er ministre préparait dans son dos le lancement de 6 nouveaux EPR, d’autant que ces réacteurs « nouvelle génération » sont loin de tenir leurs promesses, en coût et en temps de mise en œuvre. lien

Celui que l’on tente d’ouvrir à Flamanville a vu son prix tripler...et devait être inauguré en 2012...il est question maintenant de 2020. lien

On en vient à se dire, devant l’entêtement de ce gouvernement, et de ceux qui l’ont précédé, que rien ne changera tant qu’un accident majeur ne se sera pas produit sur le territoire national...d’autant que de nombreuses centrales, parmi les plus vieilles du pays ne se trouvent qu’à quelques kilomètres des grandes métropoles nationales.

Bugey, par exemple, n’est qu’à 30 petits kilomètres de Lyon, et cette vieille centrale se délabre chaque jour un peu plus.

Ajoutons pour faire bonne mesure que la centrale nucléaire de Nogent n’est qu’à 94 km de Paris...

L’ASN (autorité de sûreté nucléaire) multiplie les mises en garde, en vain.

La centrale de Bugey fuit de tous les côtés, elle manque d’effectifs, elle a dépassé la limite d’âge, et ses canalisations rouillées se dégradent chaque jour un peu plus. lien

Et ce n’est pas la seule en France : elles sont nombreuses à afficher un délabrement grave, mais ça ne semble pas inquiéter nos dirigeants. lien

En effet, il y a longtemps que le bon sens semble avoir quitté les décideurs de tout poil, et comme dit mon vieil ami africain : « qui crache en l’air reçoit tout sur la figure ».

L’image illustrant l’article vient de « le grand changement »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Le jour où l’Europe failli disparaitre

Ne m’appelez plus Areva

De Maiak à Fukushima

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

L’exode nucléaire

Nucléaire, la cible terroriste

Faire reculer le crabe

Le silence des salauds

Nucléaire, explosion des prix

Les normes sont-elles normales ?

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

L’hallali nucléaire

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Courage, fuyons


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

147 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 octobre 2018 10:26

    À l’auteur :

    Quid des perspectives éventuelles de la filière nucléaire au Thorium ?...

    • gaijin gaijin 2 octobre 2018 10:41

      @Jean-Pierre Llabrés
      demain on rase gratis ..........




    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 11:16

      @Jean-Pierre Llabrés
      https://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/la-fable-du-thorium-122188
      j’avais évoqué la question en 2012...je pense pas que ça ait évolué depuis... smiley

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 octobre 2018 12:20

      @olivier cabanel

      Pas de recherche ni d’expérimentation mais vous voilà convaincu. Un peu léger, non ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 13:13

      @Jean-Pierre Llabrés
      donc vous n’avez pas lu l’article !

       smiley

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 octobre 2018 13:19

      @olivier cabanel

      « Thorium » ne figure pas dans votre article ! ! ! Il m’étonnerait donc que vous y abordiez la recherche et l’expérimentation sur cette filière potentielle...


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 13:21

      @Jean-Pierre Llabrés
      vous me faites douter !

      savez vous lire ?
      j’en viendrais à douter.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 13:22

      @Jean-Pierre Llabrés
      je vous remet le lien pour l’article...


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 2 octobre 2018 13:33

      @olivier cabanel

      Je fais référence à votre article d’aujourd’hui (où le mot « Thorium » ne figure pas) et non à votre article de 2012 que j’ai lu...

    • sweach 2 octobre 2018 14:05

      @Jean-Pierre Llabrés
      Le Thorium est un moyen de faire durée plus longtemps dans le temps la FISSION


      La France n’a pas fait le choix d’investir dans le Thorium car nos besoins et nos filières d’approvisionnement en uranium sont suffisante pour nos besoins, de plus la FISSION du thorium a quand même besoin de l’uranium pour s’initier.

      Il faut également voir sur le long terme, après la FISSION, nous ferons de la TRANSMUTATION, les déchet du thorium sont moins approprié car bien plus radioactif que ceux de l’uranium.

      Les nations qui se lancent dans le Thorium ont juste cette ressource sur leur sol. Il ne faut pas oublier que la moitier de l’uranium a déjà été prélevé de la nature, les nouveaux entrant doivent trouver d’autres solutions.

    • Ruut Ruut 3 octobre 2018 07:15

      @Jean-Pierre Llabrés

      La Filière au Thorium non financée par l’armée car non intéressante Militairement n’est pas vraiment développée, c’est la triste réalité.


    • jocelyne 2 octobre 2018 10:55

      Bonjour Olivier, en Belgique le mois prochain il n’y aura plus qu’un réacteur (sur 7) en fonction, on va bien rigoler...


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 11:17

        @jocelyne
        bah, les belges ont toujours été en avance sur nous...

        il serait temps qu’ils annexent la France !
         smiley

      • CN46400 CN46400 2 octobre 2018 11:30

        @jocelyne


        Le grand remplacement, ouais, mais par quoi ?

      • jocelyne 2 octobre 2018 11:40

        @CN46400
        c’est la grande question à laquelle nous aurions dû travailler , il faudra juste s’adapter et accepter des coupures de plusieurs heures, je n’ose imaginer le chaos : commerces, téléphone, secours ascenseurs, carrefours etc etc


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 11:55

        @CN46400
        j’ai donné la réponse à plusieurs reprises dans un article déjà ancien...

        il n’y a aucun problème.
        il s’agit juste d’une volonté politique.

      • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 11:56

        @jocelyne

        j’ai donné la réponse à plusieurs reprises dans un article déjà ancien...

        il n’y a aucun problème.
        il s’agit juste d’une volonté politique.

      • Arogavox Arogavox 2 octobre 2018 19:54

         La malédiction des rois maudits (sur à peine quelques petits siècles) c’est de la bibine à côté de la malédiction dont nos générations modernes se sont rendues coupables au regard des millénaires à venir ! 

             
         Nos grand-parents, parents, nos enfants et bien sûr nous-mêmes serons maudits jusqu’à la fin des temps par toute la postérité humaine (voire aussi humanoïde ?)
         si tant est qu’elle puisse encore se reproduire ,
         (et sans trop de tares pour garder une mémoire ?) !!
                 
         
           Si jamais cette ’réaction’ devait être archivée chez nos futurs maudisseurs, au moins elle témoignera que je me désolidarise en tous cas de cette futilité à courte vue (*) de celles et ceux qui ne craignent que de manquer d’électricité pour mater devant leur TV les derniers exploits des pantins pour lesquels ils ont veauté !
              
          
        à courte vue (*) :
         « après moi le déluge » : nos anti-déclinistes, ’optimistes’, confiants dans les capacités des savants d’un futur inconnu ... eh bien ils n’en ont rien à braire du moment qu’ils peuvent encore espérer que leur espérance de vie ne leur permettra pas de vivre jusqu’à ce déluge ... ou que leur facultés déclinantes ne leur permettent pas de le voir venir !!

      • Alren Alren 7 octobre 2018 19:12
        @olivier cabanel

        Les Belges vont demander aux pays voisins de leur acheter de l’électricité pour éviter des émeutes du froid en Belgique cet hiver. Le prix de l’électricité en gros va flamber. Et cela sera répercuté sur les factures des particuliers des pays « vendeurs ».

        Je ne participe plus au débat sur le thorium : j’attends que les Chinois qui ont les scientifiques et les ingénieurs pour réussir là ou dans les années 60 les Étatsuniens ont obtenu des résultats totalement convaincants construisent un prototype.

        Soixante ans après, ils devraient réussir, eux aussi !!! C’est leur seul et unique chance d’éviter que leur pays soit inhabitable dans les années 2050.

        Il leur faudrait aussi réussir à éteindre les feux des mines de charbon superficielles en édifiant au dessus des orifices, des montagnes de terre humide.

        Ils pourraient ainsi investir une partie de leurs énormes excédents financiers (en débauchant aussi des spécialistes étrangers) et réduire le chômage qui menace la paix sociale dans ce pays « chaud ».

      • CN46400 CN46400 2 octobre 2018 11:28
        "puisqu’une centrale nucléaire en produit chaque année des dizaines de milliers de tonnes, dont des milliers de tonnes de déchets très dangereux."

        SVP des chiffres plus précis et quel volume ?

        • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 11:54

          @CN46400
          bah, c’est difficile puisque ça change chaque jour : la preuve ici


        • Nicolas_M bibou1324 2 octobre 2018 12:18

          Vous savez qu’il y a environ 15 000 touristes qui viennent chaque année visiter Tchernobyl ? Que des paysans sont revenus habiter dans la zone d’exclusion ?


          L’intégralité des déchets radioactifs de haute activité à longue vie générés depuis le début de l’ère nucléaire, c’est 2 293 m3. Moins qu’une piscine olympique. Si on fait un tas en plein air, ça contaminera probablement 0,00001% de la population française dans le prochain million d’année, donc quelques dizaines de milliers de personnes qui auront un cancer thyroïdien à 60 ans ...

          Au fait saviez vous que les centrales à charbon émettent plus de radioactivité que l’ensemble des centrales nucléaires et déchets nucléaires existants ? Que la pollution de l’air tue 7 millions de personnes par an ? Que si demain l’intégralité des centrales nucléaires explosent ça tuera moins de monde que votre SUV diesel en 6 mois ?

          Essayez de mettre les chiffres à côté les uns des autres, vous comprendrez que Fukushima et Tchernobyl réunis c’est rien du tout, ça ne compte pas, c’est complètement inoffensif. C’est un détail de l’histoire, aurait dit un autre. Mais regardez les chiffres, sérieusement.

          • pemile pemile 2 octobre 2018 12:29

            @bibou1324 « Que si demain l’intégralité des centrales nucléaires explosent ça tuera moins de monde que votre SUV diesel en 6 mois ? Essayez de mettre les chiffres à côté les uns des autres [...] »


            Oui, donnez donc des chiffres pour ce scénario ?

          • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 13:17

            @bibou1324
            au fond, vous voulez nous faire croire que les autorités japonaises (et ukrainiennes) sont imbéciles ?

            elles privent leur pays de milliers d’hectares qu’elles jugent contaminés...
            alors, finalement, pourquoi n’y allez vous pas, équipée d’un compteur Geiger, on ne sait jamais !
            car finalement, vous n’avez peut-etre pas l’intention de mourir d’un cancer généralisé ?
            réponse attendue avec impatience.
             smiley

          • Reiki 2 octobre 2018 12:51

            Iter es subventionné par 7 pays ... Il ne produira aucune énergie commercial, le bute étant de garde la réaction le plus longtemps possible..... Donc aucune explosion comme on l entend... Pour les déchet, se qui a de nouveau es que se sont simplement le revêtement de protection qui après activités deviendra radioactifs. Les anglais sont entrain de développer le même en mignature et disent il pourrait être installé dans chaque foyer. Encore une fois la fusion quand elle ne marche pas elle ... S arrete


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 13:18

              @Reiki
              donc vous êtes en train de nous dire : « parce qu’il n’y a pas d’explosion, il n’y a pas de danger »

              vous zètes marrant, reiki !
               smiley

            • sweach 2 octobre 2018 13:31

              @Reiki
              LA FUSION est l’étape ultime, il y a peut de chance qu’on la voit de notre vivant, sauf un besoin en énergie exceptionnel.


              Cependant nous devrions connaitre la Transmutation des déchets avec des réacteurs comme ASTRID ne serait-ce que pour diminuer la duré de vie des déchets.

              Si on se désintéresse du nucléaire en France, ce n’est pas lié aux danger ni aux coûts, c’est juste qu’on n’avait pas prévu l’évolution des besoins dans ce sens.
              - Nos industrie ce délocalise
              - Les réserves de pétrole sont nettement supérieur aux attentes, voir reproductible.
              - Une baisse du taux de fécondité voir une chute démographique
              - Aucun nouveau besoin en énergie

              Pour la Fusion je ne vois pas comment on peut créer de la graviter ? Peut être avec des champs magnétiques ?

            • sweach 2 octobre 2018 13:33

              @olivier cabanel
              NON !!


              Il n’y a pas de risque de radioactivité avec la FUSION, une technologie qu’on ne maîtrise pas et qui à pour but de remplacer le nucléaire dans quelques siècles.

            • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 14:37

              @sweach
              vous avez bien fait de préciser que la fusion « est une technologie que l’on ne maîtrise pas »

              tout compte fait, c’est pareil pour la technique actuelle, car que ce soit pour iter, ou pour les centrales actuelles, c’est bien une technologie que l’on ne maitrise pas... ni a Tchernobyl, ni à Fukushima, ni en France.

            • sweach 2 octobre 2018 17:11

              @olivier cabanel

              *tout compte fait, c’est pareil pour la technique actuelle*
              NON, rien à voir, on peut même parler de technique différente.

              @Reiki essayez juste de vous expliquer que le risque de la FUSION n’est pas le même que celui de la FISSION, il n’y a pas de radioactivité avec la FUSION.

              Nous maîtrisons la FISSION dans le sens qu’on sait le faire, après son usage représente un danger et un risque.

              Nous ne maîtrisons pas la FUSION dans le sens qu’on ne sait pas le faire, la chaleur de la réaction est telle que aucun matériaux ne peut y résister, il faut donc faire la réaction sans matériaux pour contenir la réaction, avec l’usage des champs magnétiques.
              Mais comme dans spider-man il y a peut être un risque de supernova ^^

            • Reiki 2 octobre 2018 18:54

              @olivier cabanel
              Se que je trouve drôle c est quelqu’un comme vous qui n y connais rien et viens distiller sa petite peur sans meme connaître le sujet. Retourner vite dans les jupes de votre Maman


            • sweach 2 octobre 2018 13:06

              Beaucoup de blabla, mais il faut juste changer le postula de départ.


              Un déchet nucléaire n’est tout simplement pas un déchet.

              95 % des déchets nucléaires sont encore utilisable et seulement 0,6% de ces déchets a été utilisé.

              Ces matériaux représentent un stock d’énergie phénoménale dont nous n’avons pas le besoin pour le moment, mais si demain on a besoin de 10, de 100 voir de 1000 fois plus d’énergie, c’est la seul source qui a ce potentiel pour y répondre.

              Donc oui on peut jouer les bobo écolo et dire que le nucléaire est une folie, mais en réalité c’est une guerre sur l’énergie qui se joue et ce jeu géopolitique s’étale sur plusieurs siècle, ceux qui possède la ressource auront plus de poids.

              Au cour de l’histoire l’homme c’est battue pour posséder l’or, puis le pétrole, la prochaine étape ça sera les déchets nucléaires aussi absurde que cela puisse vous paraître.

              • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 13:24

                @sweach
                comparer l’or à l’uranium pourrait paraitre un peu léger...

                l’or, on peut le fondre, ce sera toujours de l’or, et ça aura toujours la même valeur...
                l’uranium, plus on le « travaille » plus il devient dangereux...
                vous pensez que l’or est dangereux ?
                 smiley

              • sweach 2 octobre 2018 13:39

                @olivier cabanel
                *plus on le « travaille » plus il devient dangereux.*

                C’est juste FAUX, mais restez avec vos croyances.

                L’OR aura toujours la même valeur et sa quantité sur terre ne variera pas, c’est une bonne chose quand on cherche la stabilité, mais notre économie a bien comprit que cette référence avait des lacunes, il faut donc quelques chose d’utilisable et de tarissable comme le pétrole.

                Les matériaux fissibles (transmutable) remplaceront notre pétrole dans les 40 prochaines années ceux qui les possèdes ont donc une longueur d’avance.

              • sweach 2 octobre 2018 18:27

                @cassini
                *L’uranium, on peut le fondre, et ça aura toujours la même valeur...*

                Après la FISSION ou bien la transmutation, ce n’est plus de l’uranium, donc vue que la quantité peut être consommé et varié, la valeur change obligatoirement.

              • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 21:16

                @cassini
                mais pas le même danger.


              • sweach 3 octobre 2018 09:33

                @olivier cabanel
                *mais pas le même danger.*

                Mais oui, ...

                On n’en est pas encore là, mais l’argument des générateurs de 4em génération ça sera justement de diminuer la duré de vie des « déchets » qui je le redis sont encore exploitable à plus de 95%

                La transmutation n’est pas un mythe, elle est déjà exploité dans plusieurs centrale dans le monde, c’est juste que les ressources d’uranium « doivent » être exploité afin qu’on est la ressource à notre disposition pour nos productions futur.

              • nono le simplet nono le simplet 4 octobre 2018 07:53

                @sweach

                la prochaine étape ça sera les déchets nucléaires aussi absurde que cela puisse vous paraître
                non, non, ça ne parait pas être absurde ... c’est absurde smiley

              • sweach 4 octobre 2018 12:25

                @nono le simplet
                *non, non, ça ne parait pas être absurde ... c’est absurde*

                Je me moque de ton opinion, c’est la physique qui me donne raison :-P, après ils y a ceux qui comprennent et ce qui ceux qui ne peuvent pas comprendre.

              • olivier cabanel olivier cabanel 7 octobre 2018 22:18

                @sweach
                c’est beau l’optimisme. smiley

                mais il doit y avoir un moment où il doit faire place à la cruelle réalité, non ?

              • Ostarc Ostarc 2 octobre 2018 13:38
                Je pense que vous vous trompez à propos de Bure. Par deux fois vous citez Bures-sur-Yvette, alors que le projet CIGEO de l’ANDRA creuse le sol d’un petit bois près de Bure dans la Meuse.

                Pas si fous, les décideurs ne vont pas enterrer des déchets radioactifs à 30km de chez eux alors qu’ils ont la Meuse, vaste et éloignée de 300km, à leur disposition.

                • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 14:33

                  @Ostarc
                  en effet, vous me pardonnerez peut-être cette confusion entre deux Bures...mais sur le fond, ça ne change rien ;

                  qu’il soit dans la Meuse ou dans l’Essonne, s’il se réalise on sera tous dans la M...e.
                   smiley
                  ceci dit, c’est amusant de s’en prendre à une confusion sur deux Bures...parce que l’analyse faite par les experts est formelle : il ne faut pas enterrer ces déchets...qu’ils soient sur Yvette ou dans la Meuse.



                • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 19:28

                  @cassini
                  mesquin.

                  ça change quoi sur le fond que se soit là, ou ailleurs ?
                  retournez donc sur votre tondeuse à gazon volante
                   smiley

                • Ostarc Ostarc 3 octobre 2018 12:08

                  @olivier cabanel

                  Je ne m’en suis aucunement « pris à vous », comme vous l’écrivez avec susceptibilité, et n’ai jamais prétendu que cela change en quoi que ce soit le fond de la question.
                  J’ai simplement pointé une erreur sur un petit point sans importance mais dont je vous assure qu’elle importe sérieusement aux habitants du pays Barrois. 

                • pemile pemile 2 octobre 2018 18:08
                  @sweach « Je vous laisse imaginer le matériel et surtout le personnel que représente 870 milliard. Vous mobiliseriez pratiquement la moitier de la population Française uniquement pour cette tache. »

                  Sauf si c’est un budget pour un démantèlement qui prend 87 ans ? smiley

                • sweach 2 octobre 2018 18:23

                  @pemile
                  *Sauf si c’est un budget pour un démantèlement qui prend 87 ans ?*

                  Ce n’est pas le propo de l’auteur du chiffre, mais avec 10 milliard par an, on aurait 14% du chiffre d’affaire de EDF consacré à cette tache, ça serait déjà pas mal et bien plus réaliste.

                • pemile pemile 2 octobre 2018 19:05
                  @sweach « mais avec 10 milliard par an, on aurait 14% du chiffre d’affaire de EDF consacré à cette tache »

                  Oui, mais si le démantèlement dure 87 ans ?

                • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 2018 14:36
                  salut Olivier,
                  en complément de ton article, on peut lire le rapport 2018 du WNISR
                  extraits :
                  A la mi-2018, 115 réacteurs étaient en cours de démantèlement dans le monde, soit 70 % des 173 réacteurs définitivement arrêtés.
                  Seuls 19 réacteurs ont été complètement démantelés : 13 aux États-Unis, cinq en Allemagne et un au Japon. Dix seulement entre eux sont retournés « à l’état d’origine » (dit « Greenfield »).

                  on voit bien que la France ne fait pas partie des rares pays ayant totalement démantelé une centrale ...

                  on voit aussi dans ce rapport que le nucléaire mondial est en voie de disparition si on excepte les quelques projets chinois ...

                  on voit aussi que la production mondiale d’électricité en 2017 donne :
                  eolien : 1111 TWh
                  solaire : 442 TWh
                  nucléaire : 239 TWh
                  et pour ce qui est des nouvelles capacités depuis 2010 :
                  éolien : + 497 GW
                  solaire : + 399 GW
                  nucléaire : + 35 GW

                  et pour ce qui est de la production nucléaire française le FDC 2017 est de 67.7 % ... un des plus bas du monde ...


                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 14:40

                    @nono le simplet
                    merci de ce complément d’info qui devrait convaincre les plus incrédules.

                     smiley

                  • sweach 3 octobre 2018 11:28

                    @nono le simplet
                    Je ne sais pas ce que vous fumez mais c’est de la bonne.


                    En 2015 donc 2 ans avant, la France produisait 437 TWh avec l’énergie nucléaire donc 182% du chiffre mondial donné par @nono le simplet
                    Mais la France est le 2em producteur mondial du nucléaire après les USA qui sont à 830 TWh

                    Pour l’éolien à 1111 TWh, ils ont due sérieusement construire des ventilateurs et raser des centrale nucléaire car moi je trouve d’autres chiffres.


                    eolien : 534 TWh
                    solaire : 104 TWh
                    nucléaire : 2463 TWh


                  • pemile pemile 3 octobre 2018 12:26
                    @sweach « Je ne sais pas ce que vous fumez mais c’est de la bonne. »

                    Oui, ce n’est pas « la production mondiale » mais ’l’augmentation de la production mondiale« sur 20 ans. Faut être vicieux pour laisser penser que nono affirme que la production mondiale est inférieure à la production française !

                     »L’éolien est une arnaque" (lien vers article contrepoints.org de JL Butré)


                  • pemile pemile 3 octobre 2018 12:56
                    @cassini « Où est-ce écrit ? »

                    Dans le lien qu’il donne ! smiley



                  • pemile pemile 3 octobre 2018 12:59
                    @cassini « Nono a écrit une sottise, voilà tout »

                    Ben vouis ! Et c’est un scoop, la production nucléaire mondiale est inférieure à la production française ! smiley

                  • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2018 13:01

                    @pemile

                    oué c’était l’augmentation de 2010 à 2017 ... en puissance et en production ... évidemment ... les gens intelligents ont compris smiley
                    chiffres du tableau de mon lien ...
                    et l’autre qui me cite des chiffres de 2012 ... pourquoi pas 1975 ...

                  • Aristide Aristide 3 octobre 2018 13:19

                    @nono le simplet

                    Pourquoi donc vous ne donnez aucune information sur tous les modes de production d’électricité. Il me semble qu’il est bon de rappeler que la part du charbon est pour 40%, celle du gaz 22% , le pétrole à 4%, l’hydro est à 16% et le nucléaire à 11 %, le reste ne représente que 7%.

                    Est-ce que la priorité est de diminuer ces 11% et ignorer que plus des 2/3 de électricité mondiale proviennent de l’usage des énergies fossiles et contribuent directement au réchauffement climatique.

                    Je ne suis pas un spécialiste mais il me semble que cette fixette sur le nucléaire sans perler des énergies fossiles est porteuse de difficulté à qui veut comprendre les enjeux écologiques sur le long terme. 





                  • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2018 13:29

                    @Aristide

                    Pourquoi donc vous ne donnez aucune information sur tous les modes de production d’électricité
                    le sujet de l’article était sur « le nucléaire » ...
                    la production électrique à partir du charbon est aussi en baisse sur le plan mondial

                    extrait wiki
                    "les centrales à charbon assurent encore en 2016 environ 40 % de la production mondiale d’électricité, mais les mises en chantier de centrales au charbon ont chuté de 62 % en 2016, à 65 GW, et le nombre de projets annoncés et ayant obtenu un permis a chuté de 48 % entre le début 2016 et le début 2017, à 569 GW"
                    il faut se battre sur les deux tableaux

                  • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2018 13:33

                    @cassini

                    Je passerai l’après-midi à chercher dans le lien
                    tableau p18 du WNISR resume 2018

                  • pemile pemile 3 octobre 2018 14:02
                    @cassini « Je passerai l’après-midi à chercher dans le lien »

                    Ctrl+F c’est pas plus simple ?

                  • Aristide Aristide 3 octobre 2018 14:21

                    @nono le simplet


                    le sujet de l’article était sur « le nucléaire »(*) 

                    Il me semble que argumenter autour du nucléaire sans mettre en perspective que 2/3 de électricité est issu de la consommation d’énergies fossiles ne peut qu’entraîner des effets assez contestables où l’opinion, la crainte, ... laisse la place à la logique assez évidente. S’il faut agir d’urgence c’est bien sur ces 2/3 qui sont pour beaucoup dans ce qui préoccupe les écologistes et les autres sur le réchauffement climatique ;

                    C’est vrai que le débat « dangereux nucléaire » contre « le vent et le soleil », y’a pas photo pour désinformer le quidam qui passe. Mais bon, si cela vous satisfait, 

                    la production électrique à partir du charbon est aussi en baisse sur le plan mondial 

                    Remplacé en toute petite partie par les renouvelables mais aussi par le gaz et le pétrole. Soyez honnête, la baisse du charbon est largement compensée par une augmentation régulière du gaz et du pétrole dans les centrales thermiques. 

                    Il me semble que ce problème est d’une complexité telle que les « je-sais-tout » à la mode de l’auteur devrait faire preuve de plus de prudence. Cela aurait été plus sèrieux quand il n’y a pas si longtemps les écologistes vantaient les cultures pour faire de l’énergie, ces bio-carburants, sans voir les effets destructeurs sur la production de denrées pour la nourriture des hommes, ni l’extension de la déforestation pour cultiver ces plantes.

                    (*) vous n’hésitez pas à donner les chiffres pour l’éolien et le solaire, assez peu significatif dans le mix énergétique.


                  • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2018 16:43

                    @Aristide

                    la baisse du charbon est largement compensée par une augmentation régulière du gaz et du pétrole dans les centrales thermiques.
                    pour le gaz, oui ... les centrales au gaz émettent 2 fois moins de CO2 que le charbon ... on va dire que c’est moins pire smiley
                    pour le pétrole sûrement pas depuis l’augmentation du cours ...
                    pour les bio-carburants c’est sûrement une mauvaise idée, je suis bien d’accord ...
                    pour le renouvelable, le pourcentage part de si bas qu’il semble peu spectaculaire ... pourtant passé de 4 % à 11 % en quelques années, soit un triplement en peu de temps ...

                    il n’y a sûrement ni de solution rapide ni de solution simple ...
                    une chose est sûre : le seul argument du CO2 ne peut en aucun cas faire oublier les arguments contre le nucléaire ...
                    200 ans de pétrole et de charbon ne s’effacent pas d’un trait de crayon ... il faut être patients ... mais en allant dans le bon sens !


                  • sweach 4 octobre 2018 10:02

                    @nono le simplet
                    Bon ...


                    On nous donne des chiffres de ce que produit l’éolien et certain trouve cela formidable, mais certain initier savent pertinemment que l’éolien produit mais consomme également de l’électricité, hors on oublie d’afficher le delta positif, pour se concentrer uniquement sur la production.
                    On ne parle pas non plus des pertes due au transport pour cette énergie inadapté à notre réseau électrique, ni du surcoût pour la création d’un nouveau réseau parallèle.

                    L’éolien est juste un cache sexe pour justifier l’utilisation du charbon et du gaz, les allemands ont stopper leur nuclaire et leur développement de l’éolien est totalement incapable de compenser la perte de production, le charbon est donc reparti à la hausse en Allemagne, mais les Allemand fond beaucoup d’effort dans la désinformation sur ce sujet.

                    Avoir de vrai chiffre et relativement difficile et oui vous avez des lobby anti-éolien pas forcement financé par des « méchants »

                    Mais on peut trouver d’autres source sur le net, l’éolien est une mauvaise blague et c’est nous qui en faisons les frais.

                  • pemile pemile 4 octobre 2018 10:30
                    @sweach « l’éolien produit mais consomme également de l’électricité, hors on oublie d’afficher le delta positif »

                    Donnez le ?

                    "On ne parle pas non plus des pertes due au transport pour cette énergie inadapté à notre réseau électrique, ni du surcoût pour la création d’un nouveau réseau parallèle."

                    Vraiment ? Expliquez donc ?

                  • sweach 4 octobre 2018 11:44

                    @pemile
                    Ta qu’a lire les liens qu’on donne et chercher par toi même.

                    Tu crois qu’on trouve comme ça des informations précisent qui vont à contre sens de la géopolitique ?

                    Pour ma part je connais très bien un ingénieur responsable de l’entretien et de la création de poste électrique de haute tension. 

                    L’éolien n’est clairement pas fait pour nos infrastructures de transport électrique, les « transformations » pour le transport avec nos infrastructures engendrent de grosse perte pour l’éolien, il faut donc en créer d’autre.

                    Si on comptait le coût des réseaux de transport et les pertent due à la transformation, on pourrait mieux voir à qu’elle point cette source d’énergie est une folie.

                  • pemile pemile 4 octobre 2018 12:58
                    @sweach « Tu crois qu’on trouve comme ça des informations précisent qui vont à contre sens de la géopolitique ? »

                    Donc vos informations ne sont pas précises ?

                    « L’éolien n’est clairement pas fait pour nos infrastructures de transport électrique »

                    Bis repetita : précisez et sourcez ?

                    Les éoliennes de grosses puissance sont équipées de FACTS, non ?

                  • sweach 4 octobre 2018 13:27

                    @penible
                    *Donc vos informations ne sont pas précises ?*

                    non elles ne le sont pas, car elles sont sujet à controverse.

                    *Bis repetita : précisez et sourcez ?*
                    C’est mon opinion, tu n’as qu’à pas en tenir un compte si ce n’est pas le tien.

                    Les éoliennes de grosses puissance sont équipées de FACTS, non ?
                    votre lien parle du problème que j’évoque :

                    « les capacités de transit du réseau doivent donc être augmentées, les goulots d’étranglement du réseau aménagés. Le manque d’acceptation de l’opinion publique pour la construction de nouvelles lignes électriques à haute tension incite les gestionnaires de réseau à construire des FACTS »

                    En claire nos infrastructures ne sont pas adaptées et il y a un surcoût et une perte de puissance pour l’éolien, pour savoir de combien exactement, je te souhaite bonne chance pour trouver l’info, mais pour moi l’éolien est inutile, il ne représente qu’un coût dans le bilan de notre énergie.

                    L’éolien est un moyen utilisé par l’Europe pour piquer à bas coût l’énergie nucléaire Française, là il suffis juste de comparer les TWh qu’on exporte et ce que ça nous rapporte.

                  • pemile pemile 4 octobre 2018 13:50
                    @sweach « votre lien parle du problème que j’évoque »

                    Résolu par les FACTS, qui de plus, augmentent la capacité des lignes, réduisent les pertes et assurent la stabilité du réseau. smiley

                    « mais pour moi l’éolien est inutile »

                    Affirmation gratuite que vous êtes bien incapable de justifier !

                  • Aristide Aristide 4 octobre 2018 13:52

                    @sweach

                    Le problème est que vous tombez dans le piège qui consiste à prendre au sérieux le postulat qui pose comme incontournable le remplacement du nucléaire par l’éolien et le solaire. C’est la fumisterie qui consiste à poser un problème de manière caricaturale : le « dangereux nucléaire » contre « le vent et le soleil ». Vous ne pouvez pas argumenter, on est dans le domaine de l’opinion, de l’avis, de la pensée, ... des faits ? Non, aucun n’est recevable s’il va à l’encontre du postulat posé.

                    Cette alternative entre nucléaire et solaire-éolien n’existe pas, l’Allemagne démontre que le remplacement du nucléaire passe par une augmentation de la production avec gaz et pétrole. C’est cela le vrai débat et pas pour quelques années, des décennies ...

                    Le nucléaire a tous les défauts que l’on veut, le sujet est de savoir si on remplace cette énergie par le gaz. Au USA, c’est le gaz de schiste et tout ce qui va avec. En Europe, ce sont tous les conflits engendrés par la fourniture de gaz russe à l’UE ... En gros les risques avérés du nucléaires face à ceux du CO2, avérés ou pas suivant l’humeur.

                    Il suffit de savoir que électricité mondiale est produite pour 2/3 avec des énergies fossiles pour comprendre que ce débat éolien et solaire en face du nucléaire est assez ridicule.

                  • sweach 4 octobre 2018 15:19

                    @Aristide
                    Je suis de votre avis @penible n’a pas compris qu’on est dans le domaine de l’opinion, de l’avis, de la pensée, de toutes façon il n’apporte jamais d’argument, il critique ceux des autres.


                    Le solaire peut trouver une place, mais l’éolien se fait en dépits du bon sens.

                    Vouloir à tout prix sortir du nucléaire peut se comprendre, nos besoins en énergie nous permettent de nous amuser avec d’autres sources, mais allons vers les alguocarburants ou bien les centrales OTEC, la méthanisation, l’éolien pose trop de problème avec les choix fait par la France pour le nucléaire.

                    Entre les coûts de construction, d’entretien, de consommation d’énergie, de perte de tourisme, de perte en valeur immobilière, d’infrastructure pour le transport, etc ... 
                    L’éolien ne sera jamais rentable par rapport à n’importe qu’elle autre énergie.

                    Mais si demain on a besoin de beaucoup plus d’énergie, on sifflera la fin de la récré et le nucléaire repartira de plus belle.

                  • sweach 4 octobre 2018 15:29

                    @pemile
                    *Résolu par les FACTS, qui de plus, augmentent la capacité des lignes, réduisent les pertes et assurent la stabilité du réseau.*

                    Et si vous le lisiez votre lien ???

                    L’objectif est d’augmenter la capacité de transit de puissance en s’approchant des limites thermiques des lignes. ... Il est bon toutefois de rappeler que le FACTS ne change pas cette limite thermique et ne peut donc augmenter indéfiniment la puissance électrique transportable d’une ligne électrique à haute tension

                    Alors une limite thermique c’est une perte par effet joule (je traduit), le FACTS est juste une rustine sur le problèmes d’utiliser un réseau inadapté, il ne résous absolument pas les pertes, on peut juste se féliciter qu’ils ont mit un garde fou pour éviter le black out.

                  • pemile pemile 4 octobre 2018 18:19
                    @sweach « Le solaire peut trouver une place, mais l’éolien se fait en dépits du bon sens. »

                    Les deux sont intermittents et se complètent.

                    « Je suis de votre avis @penible n’a pas compris qu’on est dans le domaine de l’opinion, de l’avis, de la pensée, de toutes façon il n’apporte jamais d’argument, il critique ceux des autres. »

                    Rhhooo ! On est dans le domaine de la production d’énergie décentralisée, pas dans l’opinion ou l’avis !
                    Quand aux arguments, je ne vais pas me répéter sans fin, c’est vous qui affirmez que notre réseau ne peut supporter l’éolien (mais supporterait le solaire !) à vous d’argumenter et de sourcer ! smiley

                  • pemile pemile 4 octobre 2018 18:21
                    @sweach « le FACTS est juste une rustine sur le problèmes d’utiliser un réseau inadapté »

                    Je préfère en rire ! smiley

                  • sweach 8 octobre 2018 09:28

                    @penible
                    Le solaire contrairement à l’éolien se dispense de transport, il est principalement utilisé là où il est produit, il peut trouver une place sur une toiture et être utilisé par le bâtiment qu’il recouvre, par contre faire un parc n’a pas de sens.


                    *à vous d’argumenter et de sourcer !*
                    Je vous le redit, si mon OPINION ne vous plait pas, ignorez le.

                  • pemile pemile 8 octobre 2018 10:26
                    @sweach « Le solaire contrairement à l’éolien se dispense de transport »

                    Intox et mauvaise foi jusqu’au bout !

                  • sweach 8 octobre 2018 12:20

                    @penible
                    En fait tu ne comprend pas comment fonctionne un débat.


                    Tu vois j’ai parfaitement le droit de dire qu’un truc pour moi est bleu sans en apporter la moindre preuve, toi tu as parfaitement le droit de dire que ce même truc pour toi il est rouge sans preuve également et on peut essayer d’argumenter sur le fait qu’il est plutôt bleu ou plutôt rouge.

                    Mais moi je n’ai pas le droit d’affirmer qu’il n’est pas rouge et toi tu n’as pas le droit d’affirmer qu’il n’est pas bleu, car on se retrouve dans le jugement des autres et plus dans l’opinion personnel, on devient obligé d’apporter la preuve.

                    Bref un opinion qui ne concerne que moi se dispense de toute justification, mais si toi tu juge mon opinion fausse tu deviens dans l’obligation de prouver que j’ai tord.

                    Apprend à ne pas systématiquement reprendre les idées des autres et affirmer qu’elles sont fausse, car tu sors totalement du débats pour ne faire que de la critique et surtout tu n’apporte absolument rien. 
                    Donne plutôt tes idées au lieu d’affirmer sans preuve que celle des autres sont forcement fausse car non prouvé.

                    L’éolien est une folie, c’est mon opinion et au risque de te surprendre tu n’arriveras pas à trouver des preuves solides sur l’efficacité et la rentabilité et je n’arriverai pas non plus à te convaincre car les preuvent que tu souhaiterais sont confisqués par la géopolitique.

                    Si tu n’es pas trop idiot on peut débattre sur le sujet, mais j’ai peur que ça ne soit pas le cas.


                  • pemile pemile 8 octobre 2018 15:59
                    @sweach « En fait tu ne comprend pas comment fonctionne un débat. »

                    L’acheminement de la production d’électricité c’est pas de la philo mais de la science.

                    « @penible n’a pas compris qu’on est dans le domaine de l’opinion, de l’avis, de la pensée »

                    Vous parlez vraiment des problèmes de régulations de fréquence et de tension d’un réseau électrique ? Des problèmes de capacité de transport du réseau existant et de la décentralisation de la production ? :De l’équilibrage de la production et de la demande ? -))

                  • sweach 8 octobre 2018 17:37

                    @pemile
                    *L’acheminement de la production d’électricité c’est pas de la philo mais de la science.*

                    Oui mais la production de ressource et les échanges commerciaux, c’est de la politique qui fait appel à des notions de bonimenteur et de marchand de tapis.

                    La science et les infrastructures se retrouvent donc rapidement au milieu de problème politique, pas philosophique.

                    *Vous parlez vraiment des problèmes de régulations de fréquence et de tension d’un réseau électrique ?*
                    NON, il n’y a que vous pour ne pas comprendre que c’est une histoire d’idéologie énergétique et de géopolitique.

                    Si le débat était scientifique, ça ferait longtemps que ça serait plié, l’éolien est nul pour produire de l’énergie.

                  • pemile pemile 8 octobre 2018 17:49
                    @sweach « Si le débat était scientifique, ça ferait longtemps que ça serait plié, l’éolien est nul pour produire de l’énergie. »

                    Mais oui, mais oui, vous êtes encore « dans le domaine de l’opinion, de l’avis, de la pensée » et incapable de démontrer scientifiquement ce que vous affirmez !

                  • sweach 8 octobre 2018 17:59

                    @penible
                    Regardez votre commentaire, il n’y a pas une seul idée qui viennent de vous, vous critiquez mon opinion, point barre.


                    MOI ! Je pense que l’éolien est totalement bidon, est-ce que je peu le prouver ? NON !!!

                    Arrêtez de gonfler si vous n’êtes pas de mon avis, donner le votre où prouver le contraire du mien mais ne critiquez pas sans rien apporter.

                  • pemile pemile 8 octobre 2018 18:10
                    @sweach « MOI ! Je pense que l’éolien est totalement bidon, est-ce que je peu le prouver ? NON !!! »

                    Avez vous au moins une connaissance minimum du sujet ?

                    « mais ne critiquez pas sans rien apporter. »

                    Bis repetita, j’ai déjà plus qu’argumenté sur le sujet, contre Berniolles ou baldis30.

                    Vous désirez débattre ? Informez vous d’abord sur le sujet avant de répéter des âneries techniques smiley

                  • Aristide Aristide 9 octobre 2018 08:50

                    @pemile 


                    C’est bien de se battre et défendre des vérités techniques, mais tout de même il ne faudrait pas oublier que l’éolien comme le solaire ne sont pas en mesure de remplacer le nucléaire dans des délais et des conditions « acceptables ». Au contraire, l’abandon du nucléaire entraîne une augmentation de la part déjà très importante (2/3) de la consommation d’énergies fossiles gaz et pétrole dans la production d’électricité.

                    Le dilemme est assez difficile à résoudre. En prenant comme avérés les risques et obligations liés au nucléaire, il faudrait donc un plan de désengagement qui durerait des décennies, dans le temps le gaz et le pétrole prendraient la place et continueraient à rejeter CO2 comme en Allemagne(*), l’éolien et le solaire en ajout prendront une place plus grande mais ...Mais si on parie dans le même temps sur la voiture électrique, il faudra bien les alimenter.

                    En fait peu importe les problèmes techniques posés par ces nouvelles énergies, fantasmes ou réalités, elles ne peuvent remplacer le nucléaire dans des délais raisonnables. Encore moins diminuer la part des énergies fossiles. Il me semble donc assez fallacieux de discuter des problématiques techniques actuelles, surtout si on fait confiance à la science pour trouver les solutions. 

                    (*) Même si l’on constate une baisse des rejets de CO2 en Allemagne, il est constaté une forte diminution du rythme de réduction de ces rejets, rendant impossible le respect des engagements sur la diminution globale de rejet de CO2.

                  • pemile pemile 9 octobre 2018 09:14
                    @Aristide " En prenant comme avérés les risques et obligations liés au nucléaire, il faudrait donc un plan de désengagement qui durerait des décennies"

                    Je suis d’accord, mais cela ne justifie pas les discours répétés de sweach que solaire et eolien n’ont aucun avenir, au contraire, non ?

                  • sweach 9 octobre 2018 09:46

                    @penible
                    *Je suis d’accord, mais cela ne justifie pas les discours répétés de sweach que solaire et eolien n’ont aucun avenir, au contraire, non ?*

                    Là encore vous jugez le point de point vu et argument de @Aristide et vous juger le mien, ça ne vous viendrez pas à l’idée de donner votre opinion et argument de temps en temps ?

                    Où j’ai dit que le solaire n’avait pas d’avenir ? au contraire je pense qu’il peut trouver une place, si on ne le transporte pas. L’avenir de l’éolien est lié au pourquoi on le construit, je pense que les vrais raisons de leur construction ne sont pas celle qu’on nous dit.

                    Si tu ne souhaite pas que je « répète » mon discours donne tes arguments au lieu de juger ceux des autres, prouve moi que j’ai tord, le cas contraire mon opinion reste une éventualité comme la tienne et ton jugement n’y change rien.

                  • Aristide Aristide 9 octobre 2018 10:33

                    @pemile


                    Ce qui est dommageable c’est le discours récurent de tous les anti-nucléaires qui laissent penser que « y’a qu’à ». Que tout est prêt et que c’est seulement des méchants pro-nucléaires qui empêchent cette transition énergétique.

                    On le voit ici, ou chaque article sur le nucléaire, sur ses dangers, les difficultés de l’EPR, ... donne lieu à des confrontations de spécialistes auto-proclamés arguant chacun savoir ce qui tient la route ou pas, et surtout en opposant nucléaires- éolien et solaire alors que l’enjeu actuel est l’obligation du remplacement du nucléaire par du thermique charbon, gaz, pétrole.

                    Pour le reste, je ne me hasarderais pas à prévoir ce que sera la recherche sur les sources d’énergies alternatives au nucléaire et thermique (charbon, gaz, pétrole) . Je ne présumerais pas plus des résultats opérationnels de cette recherche. Je ne sais si l’éolien et le solaire seront les seuls, est-ce que de nouvelles telle la fusion et le projet ITER seront à même de la faire ?

                    Pour l’instant, cette problématique n’est pas posée, et on voit les « écologistes politiques » éviter le débat, pire l’enfumant par des discours irresponsables et contre-productifs. J’ai rappelé la publicité éhontée faite par eux sur les bio-carburants, dont on connait aujourd’hui les méfaits.


                  • pemile pemile 9 octobre 2018 11:11
                    @sweach "L’avenir de l’éolien est lié au pourquoi on le construit, je pense que les vrais raisons de leur construction ne sont pas celle qu’on nous dit.« 

                    Vous »pensez« beaucoup, mais n’expliquez jamais ! smiley

                     »Où j’ai dit que le solaire n’avait pas d’avenir ? au contraire je pense qu’il peut trouver une place, si on ne le transporte pas.« 

                    Quelle différence avec l’éolien ??!!

                    Expliquez enfin et chiffrez où si situe ce problème de transport ?

                    Avez-vous percuté que je suis pour une décentralisation de la production et donc une autoconsommation collective (où éolien et solaire sont complémentaire), mais que leur intermittence demande un réseau capable d’équilibrer demande et production ?

                     »prouve moi que j’ai tord"


                  • pemile pemile 9 octobre 2018 11:18
                    @Aristide « Ce qui est dommageable c’est le discours récurent de tous les anti-nucléaires qui laissent penser que « y’a qu’à ». Que tout est prêt et que c’est seulement des méchants pro-nucléaires qui empêchent cette transition énergétique. »

                    Oui, mais ce n’est pas mon cas et j’ai plus que constaté que la majorité des pronucs sont anti-EnR et c’est pitoyable.


                  • Aristide Aristide 9 octobre 2018 12:08

                    @pemile


                    Vous devriez douter un minimum de la représentativité de cette catégorie des anti et pros, de quelque camp qu’ils soient. Comme vous dites ils sont tous assez ... pitoyable tellement les arguments sont détournés, les deux cotés d’ailleurs usent de ces quelques manipulations.

                    Avez vous vu des proEnR parler de la limite de ces technologies ? Non, à croire que tout est maîtrisé. Un exemple ? Le recyclage des déchets issus du photovoltaïques ? Il a fallu attendre cet été pour voir la première usine de traitement voir le jour en France dans les Bouches-du-Rhône. Soit plus de 30 ans après l’apparition des produits. Le discours des écologistes est tellement caricatural que cela fait de la peine ... et surtout éloigne le citoyen lambda de la connaissance nécessaire au jugement. 

                    Sur le réchauffement climatique, jamais on n’entend un discours raisonnable, existe-t-il un phénomène qui n’aurait que des défauts, et ben oui, on a décidé que c’était le cas du réchauffement climatique. Que des catastrophes annoncées, une litanie pour faire peur au public alors que les vrais décideurs ne font rien.


                  • pemile pemile 9 octobre 2018 12:24
                    @Aristide « Le discours des écologistes est tellement caricatural que cela fait de la peine »

                    Le discours de certains (beaucoup ?) d’écologistes, le bain, l’eau, le bébé !

                    Je serais très curieux d’une étude sur les désinformations et mauvaises fois des deux camps !

                  • sweach 9 octobre 2018 13:02

                    @Aristide
                    Vous perdez votre temps avec @penible, il reprend les arguments des autres pour demander des preuves, il n’apporte rien au débat et n’a d’opinion sur rien, il pense juste que les autres ont tord et doivent prouver leur dire.


                    Il ne sait pas faire la différence entre un opinion qui n’implique que son commanditaire et une thèse qui a besoin de preuves pour convaincre les autres, il est impossible de discuter avec une personne pareil, le pire c’est quand le sujet est à controverse.

                    C’est comme lui dire que vous croyez en dieu et il vous répond « tu peu me prouver son existence ? », vous lui répondez que non, mais il a le culot de dire qu’on a tord parce qu’on ne peut pas le prouver.

                  • pemile pemile 9 octobre 2018 13:17
                    @sweach « C’est comme lui dire que vous croyez en dieu et il vous répond « tu peu me prouver son existence ? », vous lui répondez que non, mais il a le culot de dire qu’on a tord parce qu’on ne peut pas le prouver. »

                    Exact ! Mais ce n’est pas les croyances qui me gênent, c’est le prosélytisme !

                    Vous avez un problème avec l’éolien ? Parlez en à votre psy mais évitez l’attaque personnelle lorsque que vous êtes incapable d’étayer vos propos sur un sujet scientifique.

                  • Alcyon 9 octobre 2018 15:38

                    @sweach dis guignol de compétition, ton exemple avec dieu est tellement bien trouvé que tu ne comprends même pas à quel point tu parais débile.


                    Donc, comme bon gros débile que tu es, tu donnes des affirmations TECHNIQUES et globalement SCIENTIFIQUES, donc vérifiable avec la METHODE SCIENTIFIQUE, mais tu utilises comme exemple une déclaration METAPHYSIQUE qui, par définition, ne peut être soumise à la méthode scientifique.

                    Donc tu nous expliques que ton épistémologie se résume à « c’est vrai car je le dis ». Et après tu veux nous apprendre ce qu’est un débat ? La base, pour un débat, est d’avoir des interlocuteurs avec des épistémologies proches. C’est une condition sine qua non. Sans cette condition il n’y a aucun débat disponible car on se retrouve face à « c’est vrai car c’est mon épistémologie » contre « c’est faux car c’est mon épistémologie ».

                    Mais le pire, c’est quand même l’épistémologie « c’est mon opinion ». En résumé, on a un gros débile qui ne veut pas de débat mais affirmer ce qu’il a envie d’affirmer. Et il pleurera qu’on ne respecte pas son opinion quand des gens avec une épistémologie plus en phase avec la réalité lu’utiliseront pour démontrer qu’il raconte des conneries plus grosses que sa mère.

                    Mais quand même, je n’en reviens pas sur la première phrase. Le gars explique qu’il ne doit pas prouver ses affirmations ! Ok, suivons son exemple !
                    -sweach est un meurtrier
                    -sweach est un violeur
                    -sweach est un pédophile

                    Je ne dois donc pas prouver mes déclarations. Et ne joue pas sur les termes « opinions » et « thèse ». Si tu ne veux pas entendre que tu as tort, tu as 2 solutions :
                    1) Arrête de venir spammer tes déclarations fausses.
                    2) Change les pour qu’elle soient vraies.

                    D’ici là, pense à aller t’acheter un cerveau. Tu es la lie de notre société actuelle, quand je pense à ce qu’on fait à de si beaux jeunes de chat ....

                  • Aristide Aristide 9 octobre 2018 20:17

                    @pemile


                    Je serais très curieux d’une étude sur les désinformations et mauvaises fois des deux camps !

                    Exactement ce que j’ai dit, comme quoi rien n’est impossible, on peut avoir un accord. Pour le reste, j’ai effectivement généralisé à toute un engeance le comportement de certains. Quoique, il me semble qu’ils sont tout de même en grande majorité, en tous les cas dans ce qui ont une tribune et sont entendus par le commun des mortels.

                    Ici même, j’ai parcouru rapidement quelques articles sur le sujet antinucléaire, je n’ai pas trouvé trace des faits sur la réalité objective des alternatives, les EnR alors là, le vent et le soleil,c’est assez répandu, mais le pétrole, gaz et charbon est complètement absent. Malgré que l’on sait ce qui se passe ...



                  • Alcyon 9 octobre 2018 21:17

                    @Aristide là on a le sophisme de la solution parfaite. Si la proposition ne donne pas :

                    -un remplacement immédiat et complet de la production du nucléaire
                    -une pollution immédiatement inférieure
                    -un coût au pire aussi élevé
                    -aucun problème avec les habitants
                    -...

                    Alors il ne faut rien faire. sophisme, quand tu nous tiens ...

                  • velosolex velosolex 2 octobre 2018 14:57

                    Les centrales atomiques sont bien placées sur la grille de départ de l’apocalypse c’est sûr. 

                    Mais d’autres dangers nous menacent autant, dont je ferais la grâce de vous dresser la liste, car vous la connaissez aussi bien que moi, à moins d’être une autruche, ou un rhinocéros de Ionesco. 
                    On en voit beaucoup dans les rues, dans cette article aussi, balançant leur corne sentencieuse, donnant de temps à autre un coup, en ricanant, sûrs de leur force.
                    Avec ma peau, je crains rien, disent ils. 
                    D’ailleurs des bandes de rhino et d’autruches se sont installés à Tchernobyl. 
                    Leur phosphorescence est un argument positif, pour eux qui ne voit que sur les cotés, et n’ont pas de troisième dimension, comme le cyclope.
                    Il fait chaud sous une peau de rhino.
                     Ils n’’ont pas pensé au réchauffement climatique. 
                    Ou ils ne veulent pas y croire. 
                    Un truc de bobo disent ils. 
                    L’eau d’ailleurs n’a pas monté d’un pouce dans la cuvette des chiottes. 
                    C’est bien la preuve. 


                    • Xenozoid 2 octobre 2018 18:03
                      @nono le simplet
                      1 millions de km ?


                    • Xenozoid 2 octobre 2018 15:25
                      un autre facteur,si la france se déstabilise, pour quelque raison, les autres pays ne resterons pas sans regarder les centrale nucléaires au millieu,du jeu...

                       inépendante grace au nucléaire....c pas sûre

                      • Xenozoid 3 octobre 2018 18:56
                        @Xenozoid

                        inépendante=indépendante

                      • JC_Lavau JC_Lavau 2 octobre 2018 22:24

                        @olivier cabanel. D’autant que tes maîtres les fortunes pétrolières craignaient qu’un peu d’indépendance énergétique de la France diminue un peu leurs bénéfices.


                      • Esprit Critique 2 octobre 2018 18:35

                        W = m c 2 . Faut commencer par bien comprencdre ce que ça signifie !

                        L’humanité, déjà bien , bien trop nombreuse a besoin d’énormément d’Energie pour se maintenir, et vivre.

                        L’Energie nucléaire est , a terme, la seul solution pour fournir les quantités nécessaires.

                        Le reste c’est de la littérature … A moins de programmer une diminution par deux de la population mondiale sur une cinquantaines d’années, c’est au choix.

                        Le challenge vous tente monsieur Cabanel ?.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 19:16

                          @Esprit Critique
                          le challenge n’en est pas un.

                          la solution existe depuis longtemps, sans même passer par l’éolien et le photovoltaïque

                        • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 2018 19:33

                          @Esprit Critique

                          L’Energie nucléaire est , a terme, la seul solution pour fournir les quantités nécessaires.
                          marrant, 99 % des pays du monde n’en sont pas convaincus ...

                        • nono le simplet nono le simplet 2 octobre 2018 19:34

                          @nono le simplet
                          99 % de cons ...


                        • Ruut Ruut 8 octobre 2018 07:19

                          @nono le simplet

                          A moins que le 1 % restant (les élites Françaises) ne soient ce simplet qui as du mal a comprendre qu’un truc qui produit 30 ans et coûte en polluant au moins pendant 2,5 milliards d’années soit le choix le plus stupide de l’univers.


                        • nono le simplet nono le simplet 8 octobre 2018 07:29

                          @Ruut

                          A moins que le 1 % restant (les élites Françaises) ne soient ce simplet qui as du mal a comprendre
                          il me semble que c’est plutôt toi qui a des difficultés de compréhension smiley
                          et d’expression ... je comprends rien à ta phrase ...

                        • Christian 2 octobre 2018 18:52
                          On veut se passer du nucléaire fort bien...mais on le remplace par quoi ? Je rappelle tout de même que la quasi totalité de nos biens, pas seulement les panneaux solaires, sont fabriqués soit par de l’électricité d’origine charbonnière soit...nucléaire et un tout petit peu hydraulique et minisculement peu solaire et éolien.
                          On parle d’économie... mon œil ! Croisières débiles sur des villes flottantes consommant de centaines de milliers de tonnes de fuel, trafic aérien en constante progression, avions militaires devenus des bombardiers, évoluant continuellement et inutilement, voitures devenues de SUV, des monstres 4x4...économies ? tu parles !
                          Et pour couronner le tout les écologistes sont contre l’hydraulique.
                          Donc si l’on veut produire de l’électricité sans énergies fossiles sans nucléaire et sans hydraulique avec quoi ?



                          • joletaxi 2 octobre 2018 19:09

                            @Christian


                            Croisières débiles sur des villes flottantes consommant de centaines de milliers de tonnes de fuel, trafic aérien en constante progression, avions militaires devenus des bombardiers, évoluant continuellement et inutilement, voitures devenues de SUV, des monstres 4x4...économies ? tu parles !
                            n’oubliez pas ces monstres d’égoismes et de pollution que sont les campingcars,à quoi bon balader quelques tonnes de ferraille pour aller d’un endroit où on n’a rien à f...,pour aller à un autre endroit où l’on a rien à bra... ?
                            Et si on parlait des animaux de compagnie, en voilà un gaspillage éhonté,séns compter la souffrance des bestiaux, forcés de jouer à la baballe.
                            et on va encore bétonner pour les lubies de quelques allumés qui se déguisent en champions, sur des bécanes de luxe,et en plus aux frais de la communauté, à raison de primes dans leur entreprise
                            etc,etc,etc

                            Donc si l’on veut produire de l’électricité sans énergies fossiles sans nucléaire et sans hydraulique avec quoi ?
                            ben avec des patates électrique pardi, le Mage , coiffé au poteau par Y.Horner et maintenaqnt Aznavour l’a déjà démontré de façon indiscutable

                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 19:14

                            @Christian
                            bon, je vais être sympa, et vous proposer un article déjà ancien dans lequel la démonstration est faite que l’on peut se passer du charbon, du pétrole, du nucléaire...et ne garder le solaire et le photovoltaïque qu’en supplément.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 2 octobre 2018 21:12

                            @joletaxi
                            vous abandonnez lâchement votre tas de sable, et ce n’est pas bien !


                          • Christian 3 octobre 2018 07:31
                            @olivier cabanel

                            Sur l’article que vous montrez on lit :

                            Il y a 9 millions de points lumineux dans notre pays, qui correspondent à 47% de notre consommation d’électricité.


                            En France, la consommation totale d’électricité liée à l’éclairage est de 56 TWh, émettant 5,6 tonnes de CO2 (Ademe - 2017).

                            La consommation totale d’électricité en France est de

                            La tendance à la stabilisation de la consommation annuelle d’électricité corrigée des aléas climatiques est constatée pour la septième année consécutive en France avec 475 TWh (hors secteur de l’énergie).

                            (Que veut dire "hors secteur de l’énergie ??)

                            Bon retenons donc déjà ces deux chiffres : 56TWh et 475 TWh ce qui donne 11,7%, vous donnez 47%

                            En 2 jours cela fait deux fois que je constate du n’importe quoi dans les chiffres, avant ça il s’agissait de la production solaire électrique en Italie de 43%.


                            Développement du parc de panneaux solaires et incitations fiscales ont permis une contribution record de 43% de la production électrique en 2014. Un pourcentage que le gouvernement entend porter très prochainement à 50%

                            Le vrai chiffre :
                            La production solaire couvrait 7,43 % de la consommation d’électricité italienne sur la période de mi-2016 à mi-2017, taux le plus élevé de l’Union européenne


                            Manifestement le journaliste a retenu le 43 en oubliant le 7, 

                            On pourrait continuer longtemps a analyser les chiffres présentés dans les innombrables articles s’intéressant à l’électricité. Je constate le parallèle avec l’Histoire où l’on a pris l’habitude de dire tout et n’importe quoi y compris de la part d’historiens, surtout en Suisse.

                            A force de pratiquer ce déni de réalité et de vérité on en arrive et arrivera à ceci et c’est bien fait pour nous










                          • Aristide Aristide 3 octobre 2018 13:45

                            @Christian


                            Vous allez nous décourager ce scientifique de la patate, c’est pas bien. 

                          • Christian 3 octobre 2018 16:44

                            @Aristide
                            Mais non, c’est très bien de croire que toute l’électricité peut fonctionner uniquement avec du renouvelable, seulement pour cela faut-il encore montrer des chiffres crédibles. J’ai montré qu’ils ne l’étaient pas.


                          • Arogavox Arogavox 2 octobre 2018 19:56

                             La malédiction des rois maudits (sur à peine quelques petits siècles) c’est de la bibine à côté de la malédiction dont nos générations modernes se sont rendues coupables au regard des millénaires à venir ! 

                             
                             Nos grand-parents, parents, nos enfants et bien sûr nous-mêmes serons maudits jusqu’à la fin des temps par toute la postérité humaine (voire aussi humanoïde ?)
                             si tant est qu’elle puisse encore se reproduire ,
                             (et sans trop de tares pour garder une mémoire ?) !!
                             
                             
                             Si jamais cette ’réaction’ devait être archivée chez nos futurs maudisseurs, au moins elle témoignera que je me désolidarise en tous cas de cette futilité à courte vue (*) de celles et ceux qui ne craignent que de manquer d’électricité pour mater devant leur TV les derniers exploits des pantins pour lesquels ils ont veauté !
                             
                             
                            à courte vue (*) :
                             « après moi le déluge » : nos anti-déclinistes, ’optimistes’, confiants dans les capacités des savants d’un futur inconnu ... eh bien ils n’en ont rien à braire du moment qu’ils peuvent encore espérer que leur espérance de vie ne leur permettra pas de vivre jusqu’à ce déluge ... ou que leur facultés déclinantes ne leur permettent pas de le voir venir !!

                            • Arogavox Arogavox 3 octobre 2018 15:46

                              @cassini
                               c’est une façon de voir : tous irrémédiablement irresponsables alors ? ... et poussés à l’inconséquence par la fatalité d’un déterminisme absolu qui ferait que ces mots que vous venez de lire seraient depuis toujours inscrits dans l’espace-temps, avant-même le big-bang pendant qu’on y est ?

                               Ma foi, même si l’idée de mon libre arbitre n’est qu’une illusion, je choisis de m’y tenir quand-même : qui pourrait m’en faire grief si s’est ’programmé’ ainsi !

                            • zygzornifle zygzornifle 3 octobre 2018 08:21

                              Je pense que les labos , les plats cuisinés sodas cocas et l’industrie pharmaceutique nous enterrera bien avant .....


                              • charly10 3 octobre 2018 14:03

                                Certes le nucléaire n’est  pas la panacée en matière d’énergie, Mais si à terme une majorité du parc auto passe au tout électrique, sur la base d’une hypothèse de 2 millions de véhicules électriques en 2020, la CRE établit que la pointe nationale pourrait, dans le pire des scénarios, croître de 11%, représentant une augmentation de 10 GW ,soit l’équivalent production de 6 EPR. Il faut être sérieux, avant de se séparer du nucléaire, il faut déjà limiter certaines consommations inutiles, et faire changer les comportements (éclairages publics, commerciaux, publicitaires) et accentuer les possibilités d’isolation des habitations. Et puis, mettre le paquet sur les renouvelables permanents tels que géothermie et hydroliennes maritimes. Mais ce gouvernement n’aide pas suffisamment à la recherche dans ces domaines.

                                On pousse trop le renouvelable intermittent (éolien et solaire) qui, ne peut pas produire la puissance nécessaire. La rentabilité actuelle du parc éolien ne dépasse pas 35% de la puissance nominale des éoliennes. La surface du pays ne suffirait pas….. et  que dire de la pollution visuelle ;

                                On ne va pas rouvrir les centrales à charbon ; à l’heure actuelle, dans une logique d’énergie décarbonée, je ne vois comment fournir l’énergie nécessaire à cette évolution du parc auto prônée par sa « majesté Macron ».

                                Il n’y a pas dans ce domaine  de l’énergie, de solution parfaite. Il faut surtout abandonner toute décision idéologique et rester très  pragmatique. Un lien intéressant ;

                                Production électrique par filière.http://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/prod/realisation_production.jsp


                                • JC_Lavau JC_Lavau 3 octobre 2018 14:34

                                  @charly10. Nous ne sommes pas en Islande, et ici en France métropolitaine le géothermique ne sera jamais un renouvelable, mais un stock, qui sera vite épuisé.

                                  Sans parler des conséquences sismiques.

                                  En Guadeloupe, il y a le site de Bouillante. La Réunion aurait des possibilités aussi, mais l’ingénierie nécessaire est énorme, pas maîtrisée avant longtemps.

                                • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2018 16:51

                                  @JC_Lavau

                                  en France métropolitaine le géothermique ne sera jamais un renouvelable
                                  qu’est ce qu’il faut pas lire ...

                                • olivier cabanel olivier cabanel 3 octobre 2018 17:41

                                  @JC_Lavau
                                  vous dites vraiment n’importe quoi ! la géothermie de moyenne profondeur est bien sur renouvelable, puisque l’eau est en circuit fermée, et repart à sa source des qu’elle refroidit...

                                   smiley

                                • JC_Lavau JC_Lavau 3 octobre 2018 18:05

                                  olivier cabanel dit n’importe quoi comme d’habitude.

                                  Le flux de chaleur qu’on veut extraire dune couche géologique en France métropolitaine est plusieurs ordres de grandeurs au dessus du flux reçu de l’intérieur de la croûte terrestre, sauf quelques rares points privilégiés.
                                   
                                  Donc on extrait un stock qui mettra des milliers d’années à se reconstituer.
                                  A tes yeux, être dans une secte te dispense d’étudier les géosciences.

                                • olivier cabanel olivier cabanel 3 octobre 2018 21:25

                                  @FloDuVercors
                                  Pfff...

                                   smiley

                                • olivier cabanel olivier cabanel 3 octobre 2018 21:29

                                  @JC_Lavau

                                  vous devriez dire çà a vos copains d’edf
                                  il semble bien qu’ils ne soient pas d’accord avec vous
                                  la preuve ici
                                   smiley

                                • JC_Lavau JC_Lavau 3 octobre 2018 21:34

                                  @olivier cabanel. Bah oui, Bouillante...

                                  Quel pourcentage du territoire français ? Et c’est métropolitain la Guadeloupe ?
                                  Quant au gisement alsacien, c’est un stock, pas un flux à l’échelle de ce qu’on y pompe.

                                • JC_Lavau JC_Lavau 3 octobre 2018 21:36

                                  @nonos. Nullissimes, dans la secte.



                                  • nono le simplet nono le simplet 3 octobre 2018 17:03

                                    @pemile
                                    la lettre de l’ASN de ce matin ... pas contents ...


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 3 octobre 2018 17:40

                                    @ tous

                                    l’epr de flamanville... encore des soucis... 400 milliions de plus...ouverture repoussée d’une autre année. ici

                                    • gaijin gaijin 3 octobre 2018 18:14

                                      @olivier cabanel

                                      « ouverture repoussée d’une autre année »
                                      oui c’est pour ça qu’on dit que le nucléaire c’est l’énergie de demain ........ smiley smiley smiley

                                    • olivier cabanel olivier cabanel 3 octobre 2018 21:26

                                      @gaijin
                                      ou d’après demain ?!

                                       smiley

                                    • gaijin gaijin 4 octobre 2018 09:04

                                      @olivier cabanel

                                      oui c’est l’avenir .....et les problèmes seront réglés plus tard .....
                                      on a quand même de la chance de vivre dans un monde ou demain on rase gratis smiley

                                    • Alcyon 6 octobre 2018 15:26

                                      Quand j’étais gosse, dans les années 80, j’entendais :

                                      -Le nucléaire c’est l’avenir. Les risques nuls, le combustible est pratiquement infini, ça ne coûte que l’investissement initial, ça ne pollue pas et dans 10 ans on saura quoi faire avec les déchets. Et de toute façon, les réacteurs à fusion entretenue arriveront très bientôt.

                                      Dans les années 90, adolescent, j’entendais :
                                      -Le nucléaire c’est l’avenir. Les risques sont maîtrisés, le combustible est très abondant, c’est beaucoup moins cher que les autres sources, ça ne pollue pas et dans 10 ans on saura quoi faire avec les déchets. Et de toute façon, les réacteurs à fusion entretenue arriveront bientôt.

                                      Devenu jeune adulte, dans les années 2000, j’entendais :
                                      -Le nucléaire c’est l’avenir. Les risques sont maîtrisés, le combustible est abondant, c’est moins cher que les autres sources d’énergie, ça ne pollue pas et dans 10 ans on saura quoi faire avec les déchets. Et de toute façon, les réacteurs à fusion entretenue arriveront juste après la prochaine génération de centrales.

                                      Et à 37 ans, en 2018, j’entends :
                                      -Le nucléaire c’est l’avenir. Les risques sont infimes, ça ne coûte pas plus cher que les autres sources d’énergie, on a encore un bonne réserve de combustible, ça ne pollue pas et dans 10 ans on saura quoi faire avec les déchets. Et de toute façon, la nouvelle génération de centrales arrive, on prolonge les centrales et la nouvelle génération nous fera tenir le coup jusque l’arrivée des réacteurs à fusion entretenue.

                                      Je suis belge, donc la prolongation des centrales est déjà en vigueur. Dans dix ans, je risque d’entendre :
                                      -Le nucléaire c’est l’avenir. Les risques sont infimes, les coûts sont raisonnables avec l’infrastructure en place et le démantèlement coûte trop cher, ça ne pollue pas, dans 10 ans on saura quoi faire avec les déchets. Et de toute façon, la prolongation des centrales permettra d’utiliser les prochaines générations de centrales jusqu’à l’arrivée de la fusion entretenue.

                                      A un moment il serait temps de réaliser qu’il y a un problème, non ?

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 octobre 2018 15:33

                                        @Alcyon
                                        sans provocation, je pourrais écrire aussi : 

                                        aujourd’hui, j’entend dire « la fusion c’est l’avenir » ! smiley
                                        convaincu que dans dix ans, on me susurrera le même slogan
                                        alors que nous avons aujourd’hui des solutions qui marchent, sans le nucléaire, ni le pétrole, ni le charbon...

                                      • Christian 7 octobre 2018 07:44
                                        Je suis d’accord avec O. Cabanel pour ce qui concerne la fusion, également d’accord pour reconnaître que la gestion du nucléaire pose de gros problèmes, comme en Belgique.
                                        Par contre O. Cabanel emboîte le pas de tous ceux qui s’imaginent qu’il suffit de disposer de la même puissance, je dis puissance, installée en solaire et éolien pour le remplacement du nucléaire.
                                        Et cela se fait avec des fakes news, comme le 43 % de l’électricité italienne provenant du solaire ou du 47% de l’électricité consommée en France uniquement pour l’éclairage. Et personne pour dénoncer ces fakes news, surtout aucun journaliste.

                                        C’est une erreur de rejeter toute option nucléaire sans être sûr qu’il n’existe aucune alternative à la filière actuelle. A ce sujet d’ailleurs je trouve très étrange le peu d’intérêt des médias, des universités et des gouvernements pour la filière au thorium...bizarre...pour le moins. Alors que c’est tout le contraire pour la fusion qui n’est pas plus avancée si ce n’est beaucoup moins que la filière au thorium.

                                        En admettant que l’option au thorium fonctionne, on résoudrait pratiquement tous les problèmes liés à la production de gaz à effet de serre, il serait possible de produire de l’hydrogène pour tous les transports : véhicules, bateaux et avions.

                                        Maintenant il est facile de démontrer que sans nucléaire le monde restera dépendant du fossile parce que tout l’appareil destiné au renouvelable continuera a être fabriqué par du fossile. Certes la proportion diminuera progressivement puisque le renouvelable installé sera toujours plus élevé, mais ça prendra du temps, beaucoup et trop de temps. Et le renouvelable éolien et solaire demandera toujours à être stocké, ce qui exigera une continuelle augmentation des lignes de transport HT ainsi que des installation de stockage,comme le pompage/turbinage. Pour rester optimiste on peut aussi croire au stockage décentralisé avec le progrès des batteries.

                                        Juste une remarque concernant un éventuel black out en Belgique. Il lui sera probablement possible d’acheter le surplus éolien danois. Cela prouve aussi dans ce cas l’importance des lignes HT....que l’on aime pas. On peut aussi se demander pourquoi la Belgique n’a pas fait comme le Danemark et installer des éoliennes en mer au lieu du voisinage des villages...


                                        • Alcyon 8 octobre 2018 23:03

                                          @Christian en mer ? Où ça ? Sur les 66km de côtes belges contre les 52000km danois ?


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 octobre 2018 23:13

                                          @Alcyon Conneries ?


                                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 octobre 2018 23:20

                                          @Alcyon

                                          Revise ta géographie...


                                        • Christian 9 octobre 2018 07:04

                                          @Alcyon

                                          Les Belges ne nous ont pas attendu pour ça...quand même

                                          Ce sont les chiffres qui comptent :
                                          Production éolienne en mer : 4 millions de kWh (4 GWh)
                                          On voit sur le graphique que la production éolienne in et off shore en Belgique est à peu près équivalente
                                          Consommation électricité totale en Belgique en 2017 : 81 TWh ce qui fait 81’000 millions de kWh
                                          Donc la production éolienne en mer représente le (4/81000)x100 = 0,0049 % de la consommation totale belge

                                          Évidemment c’est plus fun de montrer cette production...en ménages, soit environ 1 million sur 4,8 millions. Reste à connaître le niveau de stabilité du vent en mer...


                                        • Alcyon 9 octobre 2018 07:16

                                          @Aita Pea Pea

                                          T’es con ou t’es très très très con ?


                                          tu ne remarques pas une « légère » différence de côtes ? Non ? Achète des yeux.

                                        • nono le simplet nono le simplet 9 octobre 2018 07:33

                                          @Christian

                                          Production éolienne en mer : 4 millions de kWh (4 GWh)
                                          malheureusement ton lien dit : 4.030 GWh ... quatre mille ! et non 4,030 donc 4 TWh
                                          de toutes façons, comment 4 GWh pourraient fournir un million de ménages ? ...

                                        • nono le simplet nono le simplet 9 octobre 2018 07:36

                                          @Christian

                                          Reste à connaître le niveau de stabilité du vent en mer...
                                          les résultats des parcs en activité donnent des productions supérieures aux prévisions avec des FDC autour de 60%, voire plus ...

                                        • nono le simplet nono le simplet 9 octobre 2018 07:43

                                          @Christian

                                          On voit sur le graphique que la production éolienne in et off shore en Belgique est à peu près équivalente
                                          ah là là ...
                                          donc avec 7.7 % de production éolienne totale, la production off shore serait de 0.0049% ?
                                          4.9 % semble plus cohérent, non ?

                                        • Christian 9 octobre 2018 08:43

                                          @nono le simplet

                                          C’est juste....je me suis laissé avoir avec ce foutu point. Sur excel si l’on note 4.030 c’est 4,030
                                          Oui donc 4,9% c’est effectivement mieux et pas mal.
                                          On copie les Américains parce que normalement en Europe 4030 c’est 4030 ou 4’030....et non pas 4.030



                                        • nono le simplet nono le simplet 9 octobre 2018 19:05

                                          @Christian
                                          réaction honnête ... tout le monde peut se tromper ... l’important c’est de le reconnaître ... comme ça m’est arrivé déjà trop souvent, je salue donc ta réponse smiley


                                        • zygzornifle zygzornifle 7 octobre 2018 15:12

                                          Bien en dessous des sous-sols l’Elysée a très grande profondeur il y a un gigantesque bunker destiné au président et a toute sa clique ou on pourrait stoker nos déchets nucléaire sans aucun danger ....


                                          • zygzornifle zygzornifle 7 octobre 2018 15:12

                                            Bien en dessous des sous-sols l’Elysée a très grande profondeur il y a un gigantesque bunker destiné au président et a toute sa clique ou on pourrait stoker nos déchets nucléaire sans aucun danger ....


                                            • zygzornifle zygzornifle 7 octobre 2018 15:12

                                              Bien en dessous des sous-sols l’Elysée a très grande profondeur il y a un gigantesque bunker destiné au président et a toute sa clique ou on pourrait stoker nos déchets nucléaire sans aucun danger ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès