• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alren

Alren

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 4206 141
1 mois 0 38 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Alren Alren 13 avril 14:08

    @Odin

    Et qui démontre que l’Allemagne ne se joindra pas à une opération militaire contre les Russes sous prétexte d’Ukraine et donc Macron non plus. Ce qui fait que Trump et May n’ayant pas un pied sur le continent ne pourront rien préparer également.



  • Alren Alren 11 avril 16:35

    @Fifi Brind_acier

    Contrairement à ce que rabâchent, comme une mantra, les asseliniens et leur « chef », le candidat de la France Insoumise a été bien plus que Fillon et le Pen, la cible des attaques des journalistes presstitués des merdias de milliardaires. On a pralé de Mélenchon, oui, mais pour en dire le plus grand mal. Dans le même temps on présentait Macron comme son rival « modéré » « à gauche » !!!

    Et ce qui fait qu’Asselineau a eu un score ridicule, outre le caractère prétentieux du personnage, sa componction, son absence totale de charisme, c’est l’inexistence d’un réel projet social notamment pour lutter contre le chômage.



  • Alren Alren 9 avril 18:26

    @Christelle Néant

    Chère Christelle vous êtes très convaincante.

    Mais je rappelle qu’au subjonctif les verbes se terminent par un e : il faut écrire sans que cela ne se voie.
    Bon, je sais, la faute est courante ...



  • Alren Alren 9 avril 18:13

    @Buzzcocks

    Il faut juste voir que l’EN n’arrive plus à recruter de profs dans les domaines scientifiques.

    C’est bien ça le problème !!!
     Et que faire pour y remédier quand la société civile a besoin de plus n plus de scientifiques et particulièrement d’informaticiens de haut niveau ?

    La réponse est évidente : donner aux enseignants des conditions de travail et de salaire qui les fassent préférer l’enseignement et sa charge morale très lourde, à un travail « peinard » de création de programme, de nouveauté intellectuelle excitante que l’on peut connaître quand on est informaticien dans une grande entreprise ou administration.



  • Alren Alren 9 avril 17:57

    @Fergus

    Pour les petites distances, il ne faut pas oublier les avantages psychologiques de la voiture individuelle quand on vit en zone rurale :

    - On part quand on veut.

    - On va de porte de départ à porte d’arrivée.

    - On peut transporter sans peine des bagages ou des charges.

    - On est entre soi et l’on peut discuter ou écouter sa musique sans s’occuper d’oreilles étrangères.

    Les tortillards comme les cars de lignes qui les ont remplacés dans les années d’après-guerre imposaient des marches parfois de plusieurs kilomètres entre le lieu qu’on quittait la gare ou la station où l’on attendait le car, complétée souvent d’une marche entre la gare ou la station d’arrivée et le lieu où l’on se rendait.

    Les horaires étaient contraignants, il ne fallait surtout pas rater son train ou son car et les marches puis les attentes au stations de cars dans les campagnes désagréables notamment en hiver ou sous la pluie. Dans la nuit, beaucoup de femmes avaient peur durant ces marches et ces attentes.

    Les arrêts fréquents aux stations intermédiaires allongeaient énormément le temps de trajet.

    Ceci est encore vrai aujourd’hui pour les transports collectifs urbains ou périurbains.

    La voiture individuelle paraissait en comparaison d’un confort incomparable et les rares riches propriétaires de voitures étaient enviés de la masse des autres qui n’avaient qu’une envie en posséder une eux aussi.

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Votons anti-Macron




Palmarès