• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alter

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 76 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Alter 29 décembre 2018 22:36

    Je pense comprendre ce qui s’est passé. Le passage cité par l’auteur est tiré de Exode 10 v 34 :

    Moïse descendit de la montagne de Sinaï, ayant les deux tables du témoignage dans sa main, en descendant de la montagne ; et il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait (Qaran), parce qu’il avait parlé avec l’Eternel. (Exode 34 v 29)

    Le mot ici Qaran signifie : rayonnait ou avoir des cornes.

    Maintenant, je vais vous montrer un autre passage avec un mot presque semblable :

    Les dix cornes (Qeren), ce sont dix rois qui s’élèveront de ce royaume. Un autre s’élèvera après eux, il sera différent des premiers, et il abaissera trois rois. (Daniel 7 v 24)

    Les traductions : Corne, force, puissance, tête, coteau

    L’origine du mot Qeren c’est le mot Qaran. Dans le contexte de Daniel, le mot cornes est associé à rois simplement parce que dans la Bible le mot corne est symbole d’autorité.
    Cette proximité existe aussi entre le mot coronatus et cornatus.
    Il n y a rien de très mystérieux en soi, la symbolique est clairement expliquée. Ensuite, une traduction doit obéir à un contexte, ici dans le passage, il n y avait aucun sens au fait que « la peau du visage de Moïse portait des cornes ». Dans le passage de Daniel, le mot corne fait sens.

    Je met les liens ici pour les sources :

    https://emcitv.com/bible/strong-biblique-hebreu-qeren-7161-page-4.html#find
    https://saintebible.com/



    .



  • Alter 2 décembre 2018 19:45

    C’est ce qu’on appelle de l’idéologie. Certains pensent qu’en appelant un chat un chien, le chat deviendra un chien parce qu’il se pliera à leur volonté.

    Il ne peut pas avoir de débat avec des gens qui pensent par slogans, notions abstraites et subjectives et envoient toutes argumentations comme irrecevables parce que dans leur tête le monde est déjà tout fait et qu’il ne peut qu’être que comme ils l’imagine.

    A la base faire de la « politique » c’est de s’occuper des affaires de la cités hors, ce n’est pas en ânonnant et pourchassant tous les hérétiques idéologiques qu’on peut faire avancer les choses. C’est une espèce de brouillard pénétrant les cerveaux et attirant l’attention sur des causes qui n’en sont pas ou d’attirer les regards sur des faux problèmes. C’est aussi un moyen de se détacher de la réalité plutôt que de la voir.

    Bref... mais ne nous leurrons pas.... c’est un problème qui touche tout l’hémicycle politique de l’extrême gauche à l’extrême droite et ça ne concerne pas que « nos » élites malheureusement. Je crois surtout que dans leur ensemble, les sociétés en Europe devraient se remettre en question. Si le peuple ne veut pas changer, il n y a aucune raison que l’élite veuille changer.



  • Alter 1er décembre 2018 19:42

    Je ne savais pas que pour s’exprimer, il fallait obligatoirement avoir été élu.

    Ces gens dans un régime totalitaire seraient d’illustre collaborateur j’en suis persuadé.

    Il est évident qu’il y a un autre drame en France, drame que les français n’ont pas compris : les « prêtres médiatiques » ne savent plus entendre autre chose que leur liturgie idéologique. Ils sont tellement déconnectés du reste de la population française qu’ils ne savent plus entendre : « je n’arrive plus à payer mes factures », « Comment je vais faire élever et nourrir mes enfants ? » etc.... etc...

    La haute caste médiatique n’aime pas le peuple, parce que si le peuple l’emporte, ils risque de déchoir. Le problème c’est que plus on arrive haut, plus la chute est terrible.



  • Alter 30 novembre 2018 00:04

    Jacques Chirac, l’homme qui fit semblant d’être un Gaulliste....

    L’Irak a sauvé la face faut dire.

    Après quand on voit les successeurs... misère.... j’ose pas imaginé la suite.



  • Alter 29 novembre 2018 23:58

    Il n y a rien de surprenant à ce que E.Macron puisse répondre à côté de la plaque, parce que c’est sa manière à lui de dire aux français qu’il ne les écoute pas, qu’il les méprise et que de toute manière ils paieront les taxes.

    L’écologie ne sert qu’à faire payer. Tout le monde sait et N.Hulot aussi le savait, que les taxes ne servaient pas à l’écologie mais plutôt a faire partir le plus vite l’argent de France à destination de Wall Street (Les banques, la dette), de l’Union Européenne, l’immigration etc...

    Quand E.Macron dit qu’il veut que le travail paye mieux, il vous dit : je veux que votre travail me paye mieux. Il y a les régimes illibéraux et la France en fais bien parti malheureusement. Bienvenue en EURSS ca..euh citoyen européens....

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès