• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Annie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 4424 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Annie 26 septembre 2012 23:19

    Bonsoir Ariane, 

    Je vous contradirai sur un point, l’importance de Facebook. Twitter est tout aussi important et immédiat pour diffuser des informations. J’ai regardé hier en direct les affrontements de Madrid en me demandant pourquoi il n’y avait pas des milliers d’Anglais dans les rues de Londres, alors que la situation est tout aussi désespérée bien qu’elle ne touche jusqu’à présent que les classes les plus marginalisées qui ont du mal à se faire entendre. Mais c’est une question de temps. Ce qui se passe en Espagne, en Grèce et aussi au Royaume-Uni, c’est le refus des représentants qui ne représentent plus que leurs propres intérêts. Il s’agit d’une opposition différente, spontanée, avec tous les risques de récupération que cela comporte, mais qui refuse inconditionnellement, les partis, les associations, les porte-paroles qui s’expriment à sa place depuis trop longtemps. Hier, j’étais à Madris, le 20 octobre je serai à Londres. http://www.coalitionofresistance.org.uk/2012/05/a-national-demonstration-against-austerity-20-october-2012/


  • Annie 20 septembre 2012 21:01

    « Dans une vraie démocratie, on demande l’avis du peuple ». L’aurait-on demandé pour la peine de mort que nous l’aurions toujours. La peine de mort est-elle compatible avec la démocratie, c’est une question d’opinion, mais il est certain que de plus en plus de peuples choisissent de l’abolir, ne la considérant pas comme compatible avec l’idée d’une nation civilisée. Parfois, les politiciens sont là pour montrer l’exemple et pour guider, sans se préoccuper de l’opinion publique. Ils doivent représenter les intérêts de leurs électeurs, mais pas forcément propager leurs préjugés et au bout du compte ils sont comptables des décisions qu’ils prennent à la différence de la masse des citoyens dont la responsabilité se perd dans le nombre. 



  • Annie 18 septembre 2012 23:41

    Je dois habiter dans un des rares pays, hors la France qui n’applique pas ce genre de politique, et qui n’en débat même pas, tant ce serait une abbération. Même ceux qui sont anti-immigration mais pour qui appliquer un système à deux vitesses serait impensable. 



  • Annie 18 septembre 2012 23:03

    On en revient finalement à la question de culpabilité qui est au coeur de la religion catholique. Les couples qui ne peuvent pas procréer doivent quand même pouvoir adopter alors que les homosexuels qui n’ont pas choisi leur orientation sexuelle ne doivent pas le faire. Quelle est la différence entre ces deux groupes qui n’ont aucun contrôle sur la situation qu’ils vivent ? 



  • Annie 18 septembre 2012 22:49

    Dans la pratique, je me demande comment l’on pourrait appliquer cela . On donnerait systématiquement des emplois aux Français et les autres seraient des laissés pour compte ? Comment les conséquences seraient-elles gérées ? 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité