• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Annie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 4424 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Annie 18 septembre 2012 22:37

    Le fait d’être minoritaire n’a jamais fait un anormal de vous. Si un seul blanc vivait en Afrique, il serait minoritaire, mais pas anormal. 



  • Annie 18 septembre 2012 22:32

    Certains retraités, en particulier des artisans, ont préféré acheter des actions plutôt que de cotiser, un mauvais choix mais un symptôme de l’époque. Leur rente, c’est leur retraite, et pour certains elle n’est pas très importante. La retraite dont la rente fait partie est imposable au même titre que le travail. Il me semble qu’à quelque part, il y a un certain ressentiment envers ces retraités qui ne « produisent » pas ou plus. Il faudrait leur demander à une période de leur vie où leur santé décline, de contribuer plus que ceux qui travaillent, sous prétexte qu’ils sont devenus inutiles. Mais ils ont pour la plupart d’une façon ou d’une autre contribué à la société toute leur vie. 



  • Annie 18 septembre 2012 21:14

    C’est vrai que la France en tant que nation fait tout ce qui est en son pouvoir pour accommoder une population musulmane importante qui jusqu’à récemment n’avait pas beaucoup de revendications, et cette population musulmane est très hétérogène, qu’elle soit issue du Magrebh ou de la Turquie. D’un autre côté, il y a les français, qui pour certains ne voient pas d’un bon oeil ce qu’ils considèrent être des privilèges, annulent ces gains par une opposition qui pousse à la surenchère. 

    L’islamophobie n’est pas institutionnalisée, mais elle fait partie du quotidien de beaucoup de musulmans, une situation irréconciliable lorsque la France s’efforce d’un côté d’officialiser la place des musulmans dans le pays et que certains Français la remettent en question quotidiennement. 


  • Annie 15 septembre 2012 21:49

    Dans la vulgarité, il y a une espèce d’inconscience de ce qui est ou n’est pas de la vulgarité. L’exemple que vous donnez n’est pas vulgaire, au contraire parce qu’il montre une compréhension très aigue de ce qui est acceptable ou non dans un contexte particulier. Comme on dit chez moi, les pauvres sont vulgaires mais les riches sont des originaux. 



  • Annie 15 septembre 2012 21:17

    Je n’ai pas trop réfléchi à la différence entre vulgaire et grossier, mais je connais des gens vulgaires qui ne choisissent pas de l’être, mais qui le sont simplement aux yeux du monde parce qu’ils ne comprennent pas les codes sociaux. Quand je dis qu’ils ne les comprennent pas, ce n’est pas une question d’intelligence mais d’exposition à d’autres milieux. 

    On dit qu’une femme est vulgaire lorsqu’elle jure comme un charretier et s’habille comme une pute. Un homme est plus rarement vulgaire, même s’il a d’autres défauts. 
    Entre la vulgarité choisie comme provocation et ce que nous ressentons comme étant de la vulgarité, il y a un monde. Celle qui est choisie ne me dérange pas, j’aime ou je n’aime pas, mais cela ne va pas plus loin, mais celle qui fait qu’une personne est jugée au regard, à la façon dont elle s’exprime, me dit que les codes sociaux ont gardé toute leur importance, et que pour une société soit-disant plus égalitaire, nous n’avons pas tellement progressé. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité