• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1383 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Blé 9 août 2019 13:20

    @Christelle Néant
    non ,ce n’est pas un cas personnel. Ce qui tuait beaucoup d’enfants dans les campagnes, ce n’est pas la rougeole, ou la scarlatine proprement dite mais le manque d’hygiène (par ignorance), la mal nutrition qui affaiblissait les organismes, etc...
    Ma mère qui est née à la campagne pendant la guerre de 14-18 a survécu ainsi que ses 11 frères et sœurs à toutes les maladies infantiles.
    Je ne remets pas en cause ce que vous écrivez, alors S V Pavant de me dire que je suis un cas, renseignez vous sérieusement auprès de gens compétents.



  • Blé 9 août 2019 06:21

    @Christelle Néant

    Dans les années 50-60-70, je le répète, dans les maternelles les enfants étaient contaminés par la rougeole, la varicelle, les oreillons, la scarlatine, je n’ai pas souvenir ou de documents qui relatent des dizaines de morts d’enfants entre 3 et 6 ans durant ces périodes. Comme toujours il y a certainement eu des cas de mortalité mais certainement pas par dizaine.
    Dans les années 70, dans la classe de ma fille aînée, sur 25 enfants, 20 étaient absents pour cause de rougeole, je n’ai pas souvenir qu’il y ait eu un seul décès cette année là ni les années d’avant ou les années d’après.



  • Blé 8 août 2019 19:59

    Je fais parti de cette génération qui en maternelle voyait les 3 quarts des enfants d’une classe touchés par la rougeole, les enfants étaient soignés et restaient à la maison. Je n’ai pas le souvenir d’avoir entendu mourir en masse les enfants à cause de la rougeole, peut-être quelques cas chez certains enfants qui l’ont mal supporté mais durant des dizaines d’années, il y avait des pics d’épidémies de rougeole mais pas de pic de mortalité infantile.



  • Blé 12 mai 2019 13:23

    La première difficulté pour un individu est de prendre conscience du monde où il vit, de son organisation (économie, administration, religion, classes sociales, etc...) car depuis sa naissance jusqu’à l’âge de raisonner, il baigne dans un environnement qui conditionne en parti son esprit, son intelligence, sa sensibilité.

    Heureusement, il y a des gens heureux en France comme ailleurs, ils n’ont aucune envie d’exploiter les autres, de s’enrichir au dépend du travail des autres, etc..., ils se contente de ce qu’ils ont par contre ils étendent leurs relations amicales, les échanges, et le partage.  



  • Blé 29 avril 2019 13:39

    Le préfet Lallement a été appelé à Paris pour qu’il mette en place le même maintien de l’ordre qu’il a appliqué à Bordeaux, c’est à dire intimider et décourager aux maximum les manifestants, pour se faire, utiliser ce qu’il faut pour mutiler, asphyxier, etc...


    Il est évident aujourd’hui que ce préfet de Bordeaux a fait tout ce qu’il fallait (donner des ordres aux forces de l’ordre pour violenter de façon traumatisante les gilets jaunes plutôt pacifistes afin de décourager les manifestants.


    La politique de Macron devient intenable, il aura sans de plus en plus recours aux forces de l’ordre et à la violence d’état pour imposer le néo libéralisme aux français.


Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité