• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1369 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Blé 28 mai 2018 13:11

    Je suis tout à fait d’accord avec l’auteur de cet article et de son analyse.

    On ne peigne pas une tête d’œuf, ce qui veut dire en clair qu’il se passe pas mal de choses innovantes en France mais ces choses innovantes ne passent pas par les média classiques.

    Parallèlement à la grande distribution, on voit de plus en plus d’agriculteurs, d’éleveurs de producteurs laitiers se mettre en coopérative pour vendre leurs produits directement de la ferme aux consommateurs. Les prix y sont un peu plus élevé mais vraiment pas beaucoup plus élevés et la marchandise est de 1er choix. Il y a un autre avantage, quand on va dans ces boutiques ou ces locaux, on achète rien d’autre que ce que l’on a besoin.
     D’autre part, les gens jettent de moins en moins d’objets (vêtements, jouets, outils,etc..., pour réparer, recycler, transformer, et les gens au sein de ces lieux se rencontrent, se parlent, discutent, s’informent, comparent, se posent des questions, bref, commencent à se ré intéresser à la politique.

    Pour que ce mouvement de fond (changement de mentalité, meilleure compréhension des discours de la classe possédante par les citoyen-nes) porte vraiment ses fruits il faut encore du temps, combien ???? 



  • Blé 27 mai 2018 04:38
    Les causes du port du voile, et les problèmes qu’elles sous-tendent

    Même si je suis très tolérant, le port du voile pose question. Je suis à l’âge de la retraite et je peux dire que je suis né et j’ai grandi dans un pays où il n’y avait pratiquement aucune femme qui portait le voile sauf dans les campagnes où les femmes se mettaient un foulard pour protéger leurs cheveux durant les gros travaux des champs et aussi pour quelques une par habitude.

    Avec la mode des cheveux courts et les frisettes, colorations, permanentes et bigoudis, les foulards petit à petit surtout en ville ont disparu même pour aller à la messe du dimanche matin.

    A partir des années 2000 (mais peut-être bien avant) les foulards ont réapparus sur la tête des femmes surtout dans les zones urbaines et les quartiers périphériques des grandes villes mais cette fois pour d’autres raisons que les gros travaux des champs. Elles sont de plus en plus nombreuses juste au moment où les françaises obtiennent des avancées sur l’égalité homme/femme, sur la reconnaissance d’actes inappropriés vis à vis d’elles (harcèlement sexuel, mépris et injures, etc...) sur l’égalité des salaires, de leur indépendance financière, la liberté de leur corps d’avoir ou non des enfants, etc...

    Les trois raisons invoquées par l’auteur de l’article sous tendent une relation homme/femme sur le mode de relations de pouvoir des premiers sur les secondes. Ces messieurs qui aiment voir les femmes avec un voile se sentent sans doute beaucoup plus « homme » que devant une femme tête nue.

    A mon avis le problème ce n’est pas le port du foulard (ou du voile) en lui même qui pose problème mais le désir de ces messieurs, leur non maîtrise de leurs pulsions et la satisfaction de leur égo de voir la soumission des femmes via un bout de chiffon sur leur tête ceci quelque soit les raisons invoquées par les femmes lorsqu’elles portent « volontairement » ou non un voile.

    Ce que je constate, l’essentiel pour ces messieurs, c’est que la femme reste dépendante financièrement d’un homme, du père puis du mari. Le port du voile est une conséquence de cet état d’esprit et non la « cause ». Il ne faut pas inverser le problème.



  • Blé 26 mai 2018 06:16

    Je ne sais pas si la littérature peut sauver qui que ce soit ou quoi que ce soit mais un article aussi riche peut y aider en montrant aux gens l’intérêt de connaître une autre culture que la sienne.



  • Blé 24 mai 2018 13:56

    @Aita Pea Pea

    Rien est simple même quand tout va bien. Mais je reste persuadé que certains trouvent du plaisir à tout complexifier.

    Une observation que tout le monde peut faire si on s’en donne la peine. Dans les cours de récréation de maternelle , regarder jouer les enfants. Ils ignorent la couleur de la peau, ils jouent ensemble (même si parfois il y a quelques crêpages de chignons, cela ne va jamais loin).

    Le racisme s’acquièrent, on arrive pas au monde raciste, on le devient malheureusement, ça se transmet soit en famille, soit dans sa communauté, soit parce que l’on n’est pas bien dans la peau ou dans sa tête.

     Toujours est-il, on est quand même beaucoup plus libre et on respire beaucoup mieux quand on accepte les autres tels qu’ils sont et non comme on voudrait qu’ils soient.

    La France est un très beau pays ce n’est pas parce que le hasard de ma naissance a fait que j’y vis que ce pays m’appartient, il est à tous les français de souches et de non souche (comme moi).



  • Blé 24 mai 2018 13:34

    Est-ce la croissance démographique qui génère des difficultés ou bien la croissance illimitée des bénéfices du CAC40 et l’enrichissement des rentiers ?

    Les milliards qui s’entassent dans les paradis fiscaux ne génèrent -ils pas de crises ?

    Les ghettos ont été mis en place en toute connaissance de cause par les gouvernements passés et ce n’est certainement pas Macron qui lèvera le petit doigt pour améliorer le sort des banlieusards. 

    Macron question discours est un champion, il arriverait à vendre du sable aux habitants des déserts.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité