• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ddacoudre

ddacoudre

poète essayiste militant à la retraite.
La vie commande d’être convaincu qu’il y a un absolu où tout ce que nous concevons s'écroule, Il faut donc comprendre que celui qui dispose d’une certitude absolue peut se suicider car c’est un mort vivant et ne peut développer pour vivre que la mort qu’il porte.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 06/06/2007
  • Modérateur depuis le 27/06/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 367 7163 9855
1 mois 16 180 371
5 jours 3 36 72
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 389 389 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • ddacoudre ddacoudre 18 juillet 23:39

    @Prudence

    Bonjour

    Pourquoi pas à lui et à tous ceux qui ont essayé de sortir leur semblable de la servitude. Cordialement ddacoudre overblog



  • ddacoudre ddacoudre 18 juillet 17:33

    @Hervé Hum

    Notre nature consomme de l’énergie en témoigne notre température qui est lié à la transformation du sucre et autres réactions chimiques, la sudation vient refroidir les efforts trop conséquents ou une élévation anormale de la température etc. Quand l’on met un sujet devant un poirier charge de fruit, il commence par prendre ceux qui sont à porté de main. Il ne commence jamais par ceux qui l’oblige à sauter ou grimper à l’arbre ou aller chercher une échelle. Tout autre activité que cueillr demande plus d’efforts, donc plus d’énergies, donc plus de consommations. Donc plus de travail pour la produire. Si l’homme à utilise son semblable. Les outils, les animaux, les machines et les robots, c’est toujours dans le soucis d’obtenir ce qu’il désire par le moindre effort. La conscience est l’usage de son intelligence pour trouver dans ce que l’on observe le moyen le plus approprié pour satisfaire ses besoins. L’on pourrait marcher à pied sous réserve que ne se développe pas la nécessité de se déplacer et de la conscience de l’effort que cela succitent suivant la distance et l’intérêt du déplacement. Les lois de la matière aussi s’associent suivant ce principe Des molécules misent dans un environnement associeront suivant le moindre effort pour se lier. Nous il en est de même l’on se noue avec ceux dont l’on se sent le plus proche ou vers lequel l’attirance se manifeste sans effort. Mais nous sommes capable de consommer beaucoup d’énergie pour un résultat qui nous facilite la vie , c’est le cas du nucléaire l’on force la matière pour devenir un isotope. La conscience intervient pour percevoir des situations Ceux qui se font exploit dans de grands groupes, sont des gens soumis à une nécessité, ce est pas la nécessité qui est à mettre en cause, c’est que des sangsues vivent sur leurs dos. La nécessité de produire engage une collaboration de partage équitable pas d’exploitation. Cordialement ddacoudre overblog



  • ddacoudre ddacoudre 18 juillet 16:52

    Bonjour

    Aujourd’hui 24 millions de salariés moins ceux des agents territoriaux, de l’État et des services obligatoires assurance mutuelle. Paient tout paient la vie de 67 millions de citoyens plus ce qui fait les dividendes des investisseurs étrangers. J’ai expliqué cela a claudec qui a fait un article sur le RUMI , il est encore sur la page. Depuis les années 80je défends cette idée pour l’avoir suggérer et même communiquer à Emmanuelli quand il était le patron du PS. Elle différait en ce sens, c’est que je partais du constat que c’est la vulgarisation des Savoirs qui ot contribué au développement et je posais l’hypothèse se si demain 1 millions de citoyens suffisaient pour faire tourner l’économie d’où les autres retireraient un revenus. J’ai convenu que l’on pouvait parfaitement aller s’instruire dans une université comme l’on va au travail et recevoir un revenu. Cela partait du constat que des qu’un homme dispose de connaissances il en fait un usage dans son intérêt ou celui de la collectivité dont il retire un prestige. Ce faisant nous nous donnions les moyens de construire demain sur la base des savoirs disponibles en multipliant les occurrence par sa démocratisation à tous les citoyens tout au long de leur vie. Le tout contre une rémunération qui allège le coût du travail et reconstitué un capital public par la création monétaire et la maîtrise de on usage pour réaliser de grands projets d’intérêt collectif en corrélation ou pas avec le capital privé j’ai rédigé en 1999 un essai qui s’intitule Rémunérer les hommes pour apprendre, il est dans l’esprit plus abouti que celui de Benoît. . ? http://ddacoudre.over-blog.com/article-remunerer-les-hommes-pour-apprendre-104107457.html

    Cordialement ddacoudre overblog

    http://ddacoudre.over-blog.com/2019/06/le-salarie-paie-tout-avec-la-dette-du-patron.html

    .



  • ddacoudre ddacoudre 18 juillet 15:51

    @Hervé Hum

    Bonjour Le fait d’être sorti de la condition de cueilleur, où l’homme n’avait qu’à faire l’effort de tendre la main pour prendre, à celle aujourd’hui où il fait un travail pour produire ce qui lui est nécessaire. La fait entrer dans un monde de RARETÉ, puisqu’il ne peut survivre qu’avec ce qu’il produit. Or la nature commande à l’homme de vivre en économisant son énergie, quitte à devoir en fait un grosse consommation pour y parvenir. Cette condition est le fondement de toute évolution technologique. Et dans ce cadre s’il peut dérober à l’autre ce que l’autre à produit il me fait. Si toujours sous ma même impulsions il peut faire travailler quelqu’un d’autres à sa place il le fait. Faire cela n’est pas être un salaud, c’est répondre à sa nature. Et c’est cela qui c’est structuré au fil des siècles, et ce n’est pas terminer car il reste aux hommes à se séparer du capitalisme. Le capitalisme existe parce que la rareté existe. L’homme ne se bat pas pour ce qui est abondants, car ça ne lui permet pas de se distinguer. Sauf à la rendre rare ce que nous faisons aussi.chaque homme dispose d’une intelligence quasiment égale. Il n’en fera usage que si l’environnement l’y oblige, telle la rareté.d Disposer des savoirs c’est apprendre les expériences des autres pour en retirer un usage personnel dans un environnement donné. S’il en éprouve pas le besoin il ne le fera pas, c’est pour cela que nous nous obligeons à nous instruire et que les enfants ou les adultes refusent naturellement. Prendre conscience des choses ne suffit pas pour développer un enchaînement de comportement, si ceux ci n’entraîne pas des situations de comparaisons possibles ou la perception d’une dépense d’énergie observable, de nature à susciter un désir pour réduire l’effort qui nous affectent et l’accepter plus volontiers quand il est produit à notre seule fin, mais même dans cette situation il a une limite qui conduit à essayer d’obtenir facilement ce que l’on souhaite pour soi.

    https://mobile.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=216069

    Cordialement ddacoudre overblog



  • ddacoudre ddacoudre 18 juillet 13:27

    @Ruut Bonjour

    La vraie monnaie comme la fausse ça existe pas, si avec la fausse monnaie tu peux faire un échange alors c’est de la vraie. La monnaie n’est qu’une reconnaissance de dette qui circule et reposé sur ma confiance de ceux qui s’en servent, on la fait reposer sur ce que on veut pourvu que l’on soit d.accord, tu peux être milliardaires si personne ne veut de ta monnaie tu es pauvre.

    http://ddacoudre.over-blog.com/2019/06/le-salarie-paie-tout-avec-la-dette-du-patron.html

    Cc Cordialement ddacoudre overblog

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Environnement






Palmarès