• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Decouz

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 432 0
1 mois 0 50 0
5 jours 0 14 0

Derniers commentaires



  • Decouz 24 février 21:47

    @Decouz


    Précision : canonisée, tardivement.


  • Decouz 24 février 21:36

    @Et hop !
    Je ne vois pas où j’ai dis que c’était une fiction. Le personnage historique est renseigné, elle a été béatifiée par l’Eglise catholique.

    La fiction pourrait uniquement concerner la représentation plus ou moins fidèle.


  • Decouz 24 février 13:39

    @rugueux
    C’est juste une année sur d’autres années, comme si le temps d’un mandat, on avait un président martiniquais  C’est pas impossible ?



  • Decouz 24 février 13:33

    @Amaury Grandgil
    Une icône n’est pas désincarnée, si on suit la théologie orthodoxe, ce livre faut référence à la représentation religieuse, par forcément inspirée, dans le christianisme latin.

    On peut représenter un guerrier de différentes manières, plus ou moins sacrées, plus ou moins sentimentales et relatives, mais un guerrier (disons la classe royale) en acte, prend parti.


  • Decouz 24 février 11:55

    A l’époque, que ce soit pour l’histoire profane ou l’histoire sacrée, Jeanne d’Arc ne pouvait être que représentative, extérieurement, de la partie terrestre impliquée. Toutefois elle ne provenait pas d’un milieu aristocratique ou guerrier, (selon les données acceptées), il y eu donc une forme de surprise relative au vu de son efficacité constatée et de ce qui apparut comme des signes surnaturels de perspicacité dans la conduite des événements.


    Histoire profane : restaurer l’autorité du roi de France sur son territoire.

    Histoire sacrée : faire barrage au protestantisme (première mission, réussie, la deuxième ayant échouée).

    Maintenant, sur le plan de l’histoire profane, est il impossible de penser qu’une personne de couleur puisse « sauver » la France ? Les pays africains, noirs en particulier ont joué un rôle important dans le mouvement de libération de la France lors de la IIème guerre mondiale, ce n’est pas une impossibilité absolue, des personnages étrangers sont souvent intervenus dans le destin des pays.
    Sur le plan de l« histoire sacrée, je ne pense pas que la couleur y change grand chose en ce qui concerne l’avenir du christianisme, mais rien n’empêche une personne »colorée" de jouer un rôle à cet égard.

    Remarque incidente : depuis Vatican II, certains théologiens africains ont critiqué l’approche gréco/judéo/européo centrée, ils ne rejettent pas le Christ en tant que figure universelle, mais sa représentation particularisée et euro-culturelle, les peuples africains ayant besoin d’autres modalités d’expression.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès