• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eugene

eugene

.Je vis à la campagne, dans l'argoat, .. Je viens peut être d'un autre temps, bien que je regarde toujours avec plaisir par la fenêtre ce monde qui bouge. L'âge donne un certain confort un détachement, et une ironie, envers le monde des courtisans et des futiles. L'essentiel est ailleurs ! 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 262 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • eugene eugene 29 août 2016 23:23

    J’ai pas tout lu, ça me saoule ce prechi précha religieux et hypocrite, qui avance ces pion et cherche à endormir les faibles d’esprit ; juste le début qui donne le ton en bon sophisme : L’auteur s’arrête à la composition du tissu, son étendue, expulsant d’emblée la signification du déguisement, refusant d’analyser son intention, son sens politique ( venant de les islamistes walabites, le pire engeance totalitariste : En vrai tout ce qui est important et fait sens évidemment, ce qu’ont compris pas mal de citoyens de ce pays.

    Il me ferait rigoler avec ses gros godillots et sa soutane sentant le ranci si ce n’était pas si grave, et lourd de sens de de manipulation vers les moutons qu’on égorgera demain.
    C’est un peu comme si , à la fin des années trente, un clampin avait totalement expulsé toute intention politique du salut nazi, se contentant de s’interroger benoîtement, ( ou faisant semblant) pour quelle raison étrange il peut poser problème à certains, ainsi que son exercice dans la rue, lors de meetings, etc..."Ce salut c’est quoi, une main levée en l’air, un salut fraternel à leurs frères de pensée, qui fait sens de compréhension entre un individu et un groupe. Alors que certains bas du front refusent cette expression de la liberté à quelque chose de choquant, etc, etc.........Une fois de plus le parallèle entre les nazis et les islamistes radicaux est évident !


  • eugene eugene 28 août 2016 13:36

    L’auteur, forcément prosélyte, fait semblant de ne pas voir le problème, en soulignant au fluo l’opinion de certains médias étrangers qui l’arrange, et qui ne sont pas concernés d’ailleurs par le totalitarisme islamique, ou comme pour les journaux anglo saxons, qui adorent faire du« french bashing », pour nous faire la morale, sous des propos xénophobes ( à peine voilés).

    Voilà nous dit il en gros pourquoi en comment et pourquoi nous sommes des bas du front, en nous opposant à cette régression, euh non, je veux dire à cette avancée prodigieuse du droit des femmes, que même la ligue des droits de l’homme et du colon ton maître en tout même dans la cabine d’essayage des idées soutient en te faisant passer la burkini plutôt que le string. 

    "Tais toi femme, ton corps est une tentation sans nom pour le mécréant qui rêve de te sauter dessus. En conséquence cache ce sexe ces seins, et le reste, d’ailleurs grâce que burkini tu ne te feras plus piqué par les moustiques.....

     Il oublie curieusement certains médias arabes, qui eux savent de quoi ils parlent, quand ils prennent position en faveur de l’interdiction de cet étendard (de bain)
    Sinon, il est toujours intéressant pour ceux qui sont un peu curieux de l’origine des lois laïques de notre pays, de prendre un peu de hauteur, au lieu de tenter de regarder sous les jupes des filles, et de s’ intéresser aux siècles d’historie, parsemées de guerres de religion, et de massacres sans nom, qui sont à l’origine de notre clairvoyance, et de nos prises de position..Le mot position n’ayant ici aucune connotation à caractère sexuel. ( voilà comment la frustration ajoute au risque de passage à l’acte....) 
    Ceci dit, chacun fait ce qui l’entend chez lui, et les troupeaux de femmes en burkini et en niqab seront bien gardées !
    On le voit, on le sait, les mots niquer et niqab n’ont pas la même origine sémantique.


  • eugene eugene 20 août 2016 13:37

    « Pas de chance » nous dit l’homme sur ses promesses de baisses de chômage. Un aveu du cynisme du bonhomme, caché derrière une attitude débonnaire, sans doute conseillée par sa com : « Faut rompre avec l’attitude garde à vous propre aux discours, prouver que vous êtes redevenu normal...Enfin normal à demi.... » 

    Donc, oublions le bilan, le contenu des gags, tout doit être dans le ton, la seule façon les meubles !"


  • eugene eugene 19 août 2016 23:18

    Les devoirs de vacances, c’est comme le devoir conjugal. Beaucoup se sentent obligé.

     Certains pratiquent de façon moutonnière, en respectant les consignes, et en rentrant dans les cases. 
    Après, disent ils, ils ont passé un bon moment. 
    Et vous, vous avez été où cet été ?
    Et combien de coups ? ( je ne parle pas de ceux qui sonnent à l’horloge du clocher ma chère, évidemment)
    Partir, avant, c’est déjà la prise de tête. 
    Dans le plus beau village de France ?Dans le plus gros parc aquatique ? Traquer le pokémon dans un burkini ?
    Il faut un temps dans la vie pour se défaire des convenances, et des vacances. Après, on est libre, qu’on s’appelle Max ou pas !


  • eugene eugene 19 août 2016 18:49

    Padirac ça laisse toujours sur le cul ! On pourrait y loger un stock de tour effeil et d’arc de triomphes, et même pas mal de Pyramides avec leur petit napoléon dessus...impossible à mettre sous cloche de verre. Dommage, avec la neige ça serait joli. Je suis descendu dans ce truc avec mes deux gosses. Les gosses ça vous donne des yeux supplémentaires, facteur d’extase....Mais je vous parle de l’époque d’avant celle des pokémons et des morts vivants en burkini. je sais tout cela ne nous rajeunit pas. Il me semble que la vie était plus belle qu’aujourd’hui. Ne vous en souvienne ?

    M’enfin, on avait failli se prendre le plafond sur le fleuve au long cours au fond. D’un geste réflexe comme je baissais la tête, en avant de la barque, j’ai repoussé celle ci à l’abri du danger, ce qui a provoqué une remarque acerbe du gondolier, même pas reconnaissant qu’il avait mis tout le monde en danger. Mon gosse m’a félicité tout de même : « T’as sauvé tout le monde ! »...C’est bien de passé pour un héros au yeux de ses gosse au fond du gouffre de Padirac. 
    Presque une aventure interplanétaire. Les grottes c’est étrange, un peu visqueux, les sons résonnent étrangement dans ces cathédrales de silence. J’ai passé un été dans une grotte en Provence, dormant sur des cartons cassés, en bonne compagnie de quelque amis, de grenouilles et de scorpions, à faire les lézards. Dehors le chant des grillons faisait vibrer le ciel. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès