• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Icks PEY

Icks PEY

Oui, peut-être mais pas seulement.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2006
  • Modérateur depuis le 26/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 599 596
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 89 47 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Icks PEY Icks PEY 18 avril 2008 19:25

    Monsieur MOUREY, votre commentaire m’a surpris, compte tenu de la dérision que j’emploie souvent (toujours ?) sous vos propres articles.

    Votre souci de l’objectivité des échanges, indépendamment de qui les tient, force le respect, le mien inclus.

    Icks PEY

     

     

     



  • Icks PEY Icks PEY 18 avril 2008 17:15

    @ OG

    Vos arguments ne me semblent pas convaincaints, OG.

    Les suppositions des uns et des autres ne riment à rien, si ce n’est que cela pue l’intox.

    Par définition, un historien qui « suppose » n’est pas un bon historien. Un historien cherche, analyse, prouve : il n’est pas là pour supposer ?

    Et lorsqu’un doute existe sur un sujet, l’honnêteté de base consiste à dire : « on ne sait pas qui a tué l’empereur Julien ».

    Juste un petit mot sur le fait qu’aucun soldat perse n’ai reçu de récompense pour avoir blessé l’empereur : est-il impossible d’imaginer que l’auteur perse du lancer fatal soit mort au cours de la bataille ? est-il impossible d’imaginer qu’au coeur de la bataille, le lanceur n’ait tout simplement pas su où sa lance atterrit ? est-ce impossible d’imaginer que des centaines, voire des milliers de lances ayant été lancées dans cette bataille et face à l’impossibilité de déterminer avec exactitude le popriétaire de celle qui nous intéresse ?

    Enfin, dernière piste de réflexion : est-il impossible d’imaginer qu’un romain ait, involontairement, dans le coeur de la bataille lancé son arme malencontreusement vers un groupe de son camp ?

    Savez vous par exemple qu’un pourcentage important (je ne me souviens plus, c’est entre 10 et 20%) des pertes de la guerre de 14-18 est due non pas à l’ennemi, mais à des erreurs de tirs de l’artillerie de son propre camp : entre les incompétences des uns, une science nouvelle pour des armes nouvelles, et les mouvements de troupe du front inconnus des artilleurs de l’arrière ... c’est malheureusement le triste lot de la guerre ...

    Bref, tout cela pour dire que cette supposition de l’auteur selon laquelle un militaire romain chrétien pourrait avoir volontairement tué son empereur est un signe assez flagrant primo du parti pris de sa démarche historique, secundo, de son absence de rigeur d’historien.

    Autrement dit : votre bouquin est à mes yeux un pamphlet et non un ouvrage historique.

    Icks PEY



  • Icks PEY Icks PEY 18 avril 2008 16:48

    Il n’y aura pas de manipulation de l’information sur ce qui s’est passé au Tibet en mars 2008 si les autorités chinoises avaient bien voulu laissé les journalistes du monde entier faire leur travail !!

    C’est quand même hallucinant qu’on en vienne à défendre un pays qui ne respecte en rien la liberté de l’information !

    Quand on voit ce que les télévisions chinoies ont pu diffuser des événements de Londres ou de Paris, quand on sait que la Chine est coupée du monde, même par internet où des centaines de sites sont interdits d’accès, faut-il encore se poser la question de savoir où sont les manipulateurs ???

    A quand un article sur l’odieuse désinformation des médias occidentaux sur la famine en Corée du Nord, la liberté syndicale à Cuba ou la liberté sexuelle à Téhéran !!!

    N’importe quoi ! C’est vraiment le monde à l’envers !

    Icks PEY



  • Icks PEY Icks PEY 18 avril 2008 16:38

    @ l’auteur

    Article intéressant. Il y a un paragraphe qui m’interpelle :

    Mais alors que les conflits interreligieux commençaient à devenir graves dans l’est de l’empire, Julien fit l’erreur de se concentrer contre l’ennemi perse, ce qui lui fit perdre la vie au cours d’un combat au bord l’Euphrate en 363. On ne sait d’ailleurs pas qui porta le coup de grâce à Julien : la lance fut-elle lancée par un soldat romain de confession chrétienne ? En effet, au sein même de l’armée de Julien, le retour au paganisme suscita une colère sourde auprès de ceux qui étaient attachés à la foi du Galiléen.

    Est-ce une de votre insertion ou puisez-vous cette idée dans le livre dont vous faites l’éloge ?

    Dans les deux cas, disposez vous d’éléments objectifs pour corroborer cette accusation qui me semble gravissime ?

    Si oui, pourquoi ne pas l’affirmer clairement ?

    Si non, pourquoi l’insinuer comme vous le faites ?

    Icks PEY



  • Icks PEY Icks PEY 18 avril 2008 13:00

    Merci pour cet article.

    Les contre arguments déployés en commentaire sont inopérants.

    La question n’est pas de savoir si le Tibet était le paradis sur terre avant 1950, il s’agit de savoir si le Tibet peut constituer une région autonome.

    Lorsque les colons occidentaux ont pris possession de l’afrique, les peuplades qui s’y trouvaient étaient, elles aussi, des peuplades généralements socialement arriérées à dix mille lieues des droits de l’homme ! C’est pour cela que le colonialisme de la fin du XIXème siècle a été porté par les socialistes soucieux de répandre els bienfaits de la civilisation (mais la gauche d’aujourd’hui essaie de l’oublier).

    Cela n’a pas empêcher, cinquante ans plus tard de poser le droit de ces peuples à se gérer eux mêmes.

    Il en est de même pour les tibétains. Indépéendamment de leur mode d’organisation sociales antérieure, ils devraient avoir le droit de bénéficier d’une autonomie et surtout d’échapper à ce génocide culturel et humain qui est aujourd’hui le leur.

    Icks PEY

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité