• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Leveque

un gars un peu comme tout le monde mais en mieux.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 58 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Leveque 15 septembre 2008 14:58

    c’est un peu facile de mettre la défaite électorale sur le dos des candidats.
    Leur principale faiblesse c’est de pas avoir de marge de maneuvre politique.

    Pas de champs d’action à défendre...c’est ca leur faiblesse !!



  • Leveque 15 septembre 2008 14:13

    C’est bien connu, les américains détestent désormais Bush, son bilan et son parti.
    Il vont néanmois élire Mc Cain, son successeur désigné, ( aprés une 1ére ré-élection de Bush)

    Les italiens conchient Berlusconi, qui est 1er ministre Italien (pour la 3ieme fois ....)

    Les francais, eux, haïssent Sarkozy et sa horde fachiste.
    Ce qui ne les a pas empéché de l’élire ( comme dans un fauteuil), "Président de la république".

    L’explication vient alors toute simple et claire : les élections sont truquées, en France, grâce à TF1,
    au USA, directement au niveau des urnes.

    Dans ces pays qui sont sensés être les pays les plus démocratiques au monde,
    personne ne dénonce ces manipulations,( sauf, sur Internet, les citoyens mobilisés et honnêtes).

    C’est bien la preuve que les pouvoirs ont la main sur la presse ( orale, comme écrite).

    D’ailleurs les gouvernements vont si loin qu’ils mettent les avions dans des tours, histoire de justifier
    une guerre. Mais personne n’en parle, puisque le gouvernement controle tout.

    Là encore, les USA envahissent l’Irak, c’est un échec cuisant, mais personne n’en parle
    (vous entendez parlez de la guerre en Irak vous ?) : le gouvernement controle TOUT avec ses conspirations.

    D’ailleurs Ben Laden , c’est un gars à eux, qu’ils promenent en Afganistan, de grotte en grotte,
    histoire de financer une guerre qui leur coute des milliards, qui plombe leur popularité, et leur budget..
    Personne n’en parle, c’est le gouvernement qui controle TOUT, avec sa presse.

    D’ailleurs la géorgie, c’est encore un piége américain, eux qui manipulent tout, avec leurs satellit
    tes.

    La vérité c’est que le commentateur moyen sur agora ( et sur internet) est paranoïaque.
    (Alors autant lui dire desuite, je suis un agent du MI5, soutraitant pour les services secret Népalais.)


    L’autre partie de la vérité, c’est qu’il y a, aujourd’hui dans le monde, beaucoup plus de tension qu’en 1991,
    tension sociales, économiques et donc politiques voire millitaires.

    Dans un monde en crise, et dans un contexte de peur, les partis de gauches, tolérants, ouverts, humanistes, (ceux de la raison en fait ), sont tout naturellement rattrappé et dépassé par ceux qui pronnent la force, la sécurité, la défense, au lieu de précher de précher un monde meilleur.

    La contexte histoire, national comme mondial, n’est pas tourné vers les partis de gauche,
    car aujourd’hui les gens ont peur, ils ne veulent pas "des lendemain meilleurs" mais
    "des lendemains protégés".

    Les gens qui ont peur préfereront toujours une voix ferme à une voix pleine d’espoir.

    L’histoire est un éternel recommencement, et on se retrouve aujourd’hui dans la situation des
    années 50, des années 20, des années 1860 etc...

    Voila l’explication des MacCain, Sarkozy, Berlusconi.
    Vous aurez beau sortir contre Sarah Palin, Jean et Nicolas Sarkozy, toute les accusations et toutes les affaires possibles et imaginables, ca ne changera rien.
    Ces gens là sont élus sur leur détermination, et non sur leur honneté supposée....




  • Leveque 28 août 2008 14:11

    Moi ce qui m’écoeure le plus dans cette histoire
    c’est la difference de traitement qui est faite entre les partis dis d’extreme gauche et ceux d’extreme droite.

    le FN qui pésait 15% ds voix serait un parti de salopards,
    tandis que la LCR et consort serait un parti de gentils idéalistes dans leurs nuages...



  • Leveque 22 août 2008 11:01

    Moi je dirais que la différence fondemantale entre la gauche francaise et Américaine
    c’est le contexte.

    L’Amérique est une sociéte injuste, dans laquelle fleurissent les inégalités, la vie dure,
    le travail mal payé, le manque d’éducation, etc.....
    cette "injustice" flagrante et pertible pour tous, ouvre naturellement à la gauche un combat,
    un objectif, un systéme à combattre.

    Le parti démocrate a donc une grande marge de manoeuvre et pour peu qu’il montre ses capacités,
    la victoire électorale n’est pas loin.

    En France, le contexte est trés différent. La France se voit déjà comme un pays social, de gauche,
    solidaire et doté d’un fort service public. C’est la doctrine qui été appliqué depuis De Gaulle et Mitterand.

    Les inégalités y sont moins criantes même si elle augmente, l’éducation meilleure, ainsi que l’accés au soin, etc... bref au bilan les Francais ne ressentent pas un besoin de justice aussi fort qu’en Amérique.

    Le sentiment générale serait plutot, ici les choses seraient plutot bien, mais y a trop de chomage,
    il faudrait que l’économie reparte.

    en fait les deux problémes sont opposés, l’amérique est riche et inégalitaire,
    la France est plus égalitaire mais plus pauvre...

    La marge de manoeuvre de la gauche est donc trés réduite en France, puisque ce que veulent
    les Francais, avant tout, c’est la relance de l’économie.... qui est du domaine de la droite.




  • Leveque 14 août 2008 16:37

    Ce qui me fatigue, dans les articles des gens de gauche et particulièrement des communistes,
    c’est qu’ils ont une propension à tout savoir qui est extraordinaire.
    Le bien c’est eux, le mal, c’est les autres : bush, sarkozy, berluconi...etc
    et d’ailleurs les autres,  tous dans le même panier : Tous des pourris !!

    A les écouter, personne de vivant et aujourd’hui au pouvoir n’est respectable, ni Sarkozy, ni tony blair,
    ni Berlusconi, ni Angela Merkel, ni Poutine, ni Bush.

    Donc ils vont chercher des symboles, des Salvador Allendes, des Chés Guevarra, des résistants etc....

    ils transpirent désormais une haine puante contre Sarkozy, une haine qui porté à ce point ne peut signifier qu’une seule chose : la jalousie.
    Car il réussit malgré tout, il fait des choses, il bouge doucement les choses, et les Francais le sentent.

    Dans un sens qui plait ou non, mais avec l’assurance du mouvement !

    La gauche, elle, s’enferme dans une dénonciation grotesque du libéralisme, du capitalisme, de la dictature,
    de la CIA de bush, décréte ce qui est bien ou mal, sans jamais rien n’en appliquer.

    il y a ceux qui décrétent le bien et le mal, et ceux qui "font" la France et l’histoire de demain.

    Vous parlez de Craonne en critiquant Nicolas Sarkozy,
    et vous prennant pour un poilu sacrifié,
    Que pensez vous alors des déserteurs soviétiques que Staline a fait executés ?
    Deux poids deux mesures ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès