• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marais

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 135 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marais 8 janvier 2015 20:01
    @ renaud bouchard

    Je vous remercie de vos réponses.
    Je remarque dans l’article que l’Etat islamique a bien revendiqué l’attentat.

    Quant à la récompense, elle ne m’étonne pas : l’Oumma, le Dar al-Islam ou le Dar al-Harb ne sont pas de vains mots.
    J’ai à la suite de cela deux interrogations : peut-on réformer le monde musulman, le rendre moins virulent ? Pensez-vous que l’attentat servira à changer la situation, que le nihilisme européen pourra s’arrêter de lui-même à partir de cela ?


  • Marais 8 janvier 2015 20:01

    @ renaud bouchard


    Je vous remercie de vos réponses.
    Je remarque dans l’article que l’Etat islamique a bien revendiqué l’attentat.

    Quant à la récompense, elle ne m’étonne pas : l’Oumma, le Dar al-Islam ou le Dar al-Harb ne sont pas de vains mots.
    J’ai à la suite de cela deux interrogations : peut-on réformer le monde musulman, le rendre moins virulent ? Pensez-vous que l’attentat servira à changer la situation, que le nihilisme européen pourra s’arrêter de lui-même à partir de cela ?


  • Marais 8 janvier 2015 16:29

    Quelques points pourraient vous sembler obscurs, aussi je souhaite préciser certaines choses.


    En plus du cynisme et de la dangerosité d’avoir une telle attitude, leur spontanéité montre qu’ils sont choqués comme une partie de leur population, du reste.

    Les implications sont énormes : l’Europe serait unie à la Chine, l’Eurasie serait de nouveau unie, , et les Etats-Unis en seraient probablement chassés.
    C’est pour cela qu’une députée accuse Merkel de soutenir les Américains :
    Dans ce domaine, la France a un rôle de pivot géopolitique : soit elle se joint à l’alliance eurasiatique à venir soit elle reste dans le giron américain. Ce n’est pas un hasard si une députée allemande proche de Merkel demande à la France de se réformer : https://www.youtube.com/watch?v=Irn5S_KaAiA

    Les Etats-Unis savent qu’ils ont déjà perdu leur rôle de superpuissance, et ils auront besoin d’alliés dans le monde qui viendra, puisque beaucoup de pays sont fatigués de la domination américaine et veulent s’en échapper, les nouvelles routes de la soie leur permettront cela.

    A propos de l’Etat islamique, voici ce qu’ils ont déclaré le 22 septembre dernier : « tout [...] citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l’État islamique [...] tuez-le de n’importe quelle manière ».
    Depuis des fous de Dieu criant « Allah Akbar » tuent des gens en Occident : Canada, Australie, France...
    Le silence assourdissant de l’Etat islamique ne peut signifier qu’une chose : ce sont des membres de Daech qui ont fait cela ou l’Etat islamique approuve cette action.
    Si les journalistes ont parlé de déséquilibrés, c’est parce qu’ils ont probablement été surpris et voulaient savoir qui avait fait cela avant de faire un choix.
    On me rétorquera que l’Etat islamique est en perte de vitesse, qu’ils ne peuvent pas tenir à long terme. http://www.atlantico.fr/decryptage/paradoxe-declin-etat-islamique-bien-entame-en-syrie-et-en-irak-alain-rodier-1943398.html
    Justement, c’est parce qu’ils sont désespérés qu’ils sont l’inspirateur de ces attaques. Ils sont donc dangereux, et c’est probablement pour cela que la guerre contre eux redoublera d’ardeur, dans les faits ou dans les formes, permettant ainsi de masquer les mouvements futurs des joueurs du Grand Jeu comme le 11 septembre 2001 masqua ce qui arriva alors.
    Voici une analyse de Frédéric Delavier qui explique en partie ce qu’il se passe :


    Signe d’unité, Nicolas Sarkozy affirme sur le perron de l’Elysée qu’il lutter « contre la barbarie ».


    Concernant mes prédictions, c’est plus un souhait qu’une affirmation que j’ai énoncé. Mais ce serait l’idéal, puisque nous ne pouvons plus nous permettre de tergiverser dans les choix que nous devrons faire.

    Nous sommes tous Charlie Hebdo.


  • Marais 8 janvier 2015 15:39
    Bien que je répugne à le faire, il me semble nécessaire de donner mon avis sur cette terrible affaire.
    Il va sans dire que les salopards qui ont fait cet attentat doivent être traqués et neutralisés, car la France est étymologiquement le pays des hommes libres, et l’on a attenté à l’un des symboles forts de la Liberté dans notre pays.

    Maintenant que cela est posé, je vais formuler une hypothèse : aucun pays n’a provoqué cet attentat, l’EEIL n’étant pas un pays. Lisez les déclarations des dirigeants, des Etats-Unis à la Chine en passant par l’Italie, le Japon, le Brésil, l’Arabie Saoudite ou l’Iran : tous ils dénoncent ce lâche attentat, tous ils adressent leur sympathie à François Hollande, aux Français et à la France. Certes, les dirigeants sont cyniques, mais pas au point de s’indigner de quelque chose qu’ils auraient eux même créé, ce serait moralement douteux et très dangereux pour eux étant donné les mouvements de sympathie du monde entier venant là, car les gens liés à cela sont des salopards.
    Plus pragmatiquement, qui attaquerait la France de cette façon ? Les Etats-Unis ? Nous sommes leurs alliés voire leurs subordonnés, nous attaquer serait stupide. La Chine ? Dans le monde de demain qu’elle est en train de construire, se fâcher avec nous ne serait pas judicieux, et le terrorisme n’est pas leur marque de fabrique. L’Italie ? Elle a beaucoup de problèmes à régler. Le Japon ? C’est une puissance régionale, pas internationale. Le Brésil ? C’est une puissance régionale, comme le Japon. L’Arabie Saoudite ? Les terroristes qu’elle a créé lui posent déjà suffisamment de problèmes. L’Iran ? C’est une puissance défensive, pas offensive.
    Je pense que que les messages de soutien politiques ont une signification politique : celle de sous-entendre qu’aucun Etat ne voulait cela, et que celui qui l’a fait est un salopard, qu’il est trop dangereux pour le laisser vivre, la sécurité du monde en dépend, comme avec l’Allemagne nazie.
    Quelle entité est dangereuse au point d’attaquer le pays qui l’a armé, de terroriser les pays alliés à celui qui l’a créé, est une menace pour les puissances de la région et des régions limitrophes et met les plans d’une autre puissance en péril ? l’Etat islamique.
    Certes, les Etats-Unis l’on créé, certes la France l’a armé, mais l’Etat islamique est tel la créature de Frankenstein, se libérant de son maître et l’attaquant. Sinon pourquoi des terroristes auraient attaqué des pays occidentaux ?

    Sur le plan intérieur, l’unité est de mise : le président rencontrera Nicolas Sarkozy aujourd’hui et Marine Le Pen, François Bayrou et Jean-Luc Mélenchon demain. Cela signifie que dans notre République où le pouvoir légitime vient de la démocratie, les chefs des partis de gouvernement dirigeant la France depuis fort longtemps se réuniront aujourd’hui et l’opposition (l’extrême-gauche, le centre, l’extrême-droite) sera consultée. Quand un tel événement a-t-il eu lieu ? Et je ne parle pas de l’indignation de l’ensemble de la classe médiatique, politique, et associative...
    On peut aussi remarquer que la France est en crise : chômage, dette, insécurité... le pays gronde, François s’est fait huer le 11 novembre en cette date tellement symbolique.

    Comme la chute du Mur de Berlin en 1989 et l’attentat du 11 septembre 2001, l’attentat contre Charlie Hebdo sera très probablement un événement historique qui fera entrer le monde dans le XXIe siècle, la chute de Napoléon le faisait entrer dans le XIXe siècle et l’assassinat de François-Ferdinand d’Autriche le faisait entrer dans le XXe siècle.

    Ce sera l’heure du Choix pour tout le monde, et les vents de l’Histoire vont souffler, il va donc falloir se préparer, les vieilles rancœurs ne seront plus de mise, et ceux qui refuseront le changement seront balayés. Les victimes de cet attentat seront traités comme des martyrs de la Liberté, les gens de l’Etat Islamique seront traqués et neutralisés, la France changera, tant intérieurement qu’au niveau de ses choix géopolitiques.

    Mais peut-être que je me trompe, que cela ne se passera pas tout à fait comme cela, car je ne connais pas l’avenir.
    peut-être même qu’il ne se passera rien, que l’immense sympathie dont nous disposons, l’indignation que cela a soulevé contre les auteurs de l’attentat, de l’aide qui nous est proposée, ne servira à rien. Et nous continuerons à sortir de l’Histoire, agonisant lentement, jour après jour, mois après mois, année après année, jusqu’à ce qu’il ne reste de nous qu’un souvenir.

    J’adresse toute ma sympathie aux familles des victimes, et je pense que la Nation entière les soutient. Et que ceux qui se réjouissent de ces morts soient maudits.


  • Marais 5 juillet 2014 16:06

    Je suis d’accord avec votre affirmation selon laquelle les ménages sont plus avisés économiquement parlant que les professionnels mais pas qu’on puisse en faire un éloge de la démocratie.



    En effet, les ménages font couramment des choix économiques (de l’achat des courses à celui d’une maison), qui ont un impact direct sur leur vie et pas les professionnels (ils doivent gagner beaucoup et perdre peu, ils peuvent se refaire...).
    Ils connaissent mieux le réel car ils y sont confrontés. Il n’est donc pas étonnant qu’ils connaissent mieux un effondrement économique potentiel que les professionnels car les ménages peuvent en voir les signes annonciateurs (hausse des prix, licenciements...).

    En démocratie, et donc en politique, ce n’est pas aussi simple. Chaque citoyen fait un choix individuel, dicté par ses intérêts personnels mais aussi son idéologie ou bien son sentiment personnel envers le candidat ; les citoyens n’ont, pour la plupart, jamais fait de politique ; un politique a besoin de connaissances importantes pour avoir une politique claire et efficace ; un politique doit savoir choisir avec soin ses collaborateurs ; un politique doit avoir le caractère qui convient ; il doit avoir un réseau important pour pouvoir influer sur les choses.
    Je n’ai pas évoqué tous les critères pour obtenir un bon politique. Mais deux exemples flagrants montrent que le peuple, fondement de la démocratie, peut se tromper : Nicolas Sarkozy et François Hollande.
    Tous deux, dans leurs domaines respectifs, ont été mauvais, ils en sont venus à empirer la situation.

    Il me semble que c’est, en partie, l’ignorance des nécessités politiques qui empêchent le peuple de bien choisir ses dirigeants suprêmes. Il faudrait donc une forme de démocratie locale, ce qui mettrait alors fin à l’unicité du droit, mais cela serait mieux que la situation actuelle.
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité