• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marignan

Marignan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 144 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marignan Marignan 20 février 2017 13:31

    A Daniel Roux.
    Le futur président sera soit Fillon, soit Macron ? Il me semblait qu’il y avait plus de candidats que cela à l’élection prochaine ? et que ces deux-là ne sont pas les favoris du peuple (si l’on considère les résultats de toutes les élections récentes). Après l’appel de Mélenchon à voter Hollande en 2012, un grand moment à venir, l’appel de Mélenchon à voter Fillon ou Macron au second tour en 2017. Ou alors, la sagesse venant avec l’âge, l’appel de la pêche ? Pas facile tous les jours la vie de militant, je l’admets.



  • Marignan Marignan 20 février 2017 13:09

    A l’auteur.

    A entendre BH hier à la radio (RTL) se placer et se présenter d’ores et déjà et a priori en soumis de la commission européenne et d’Angela Merkel, il indiquait sommairement qu’il proposerait ses idées à la gouvernante allemande et que si elle ne les acceptait pas et bien ... elle ne les accepterait pas. Et donc son programme de « gauche » irait tout droit à la poubelle. Le vote BH, indépendamment de son programme, est dès lors parfaitement inutile, que l’on se sente de gauche ou non, car le résultat sera en tout point identique à celui de Hollande. C’est un libéral qui ne remet surtout pas en cause l’ordre libéral de Bruxelles, rien de neuf à attendre pour le peuple avec Hamon, que du connu et du subi. Inverser la hiérarchie des normes UE/Etat-Nation est le critère à considérer pour voter lors de cette élection, le critère droite-gauche inventé pour amuser la galerie et faire taire les voix divergentes est obsolète de longue date. Le fait même que la direction du PS n’ait changé en rien (toujours les mêmes dirigeants) depuis la victoire de BH lors de leur primaire interne démontre a fortiori que rien ne changera après non plus.



  • Marignan Marignan 9 février 2017 12:35

    Imaginez dans une cour de récréation, un élève plutôt costaud dont il faudrait craindre les coups si l’on est normalement constitué intellectuellement, souffrant de constantes provocations physiques en plus des insultes de la part d’une bande de gringalets aboyeurs, lesquels imaginent pouvoir compter sur l’intervention d’un autre costaud de l’école pour venir à leur secours, au cas où. Imaginez que cela dure des années et que pendant ce temps, le costaud faisant l’objet de harcèlement grandit encore, forcit et affine ses techniques de bagarre. Vous avez là la situation dans laquelle la Russie est poussée. Combien aurait déjà renvoyé les coups aux avortons ! Nous semblons approcher en Ukraine du moment à partir duquel le coup de poing va partir et le gringalet va déguster. Et tous le savent à l’école, mais personne ne souhaite l’empêcher. Il s’agit maintenant de choisir son camp parce que quand ça va démarrer, ça va faire mal en effet. Chez nous, les gouvernants sont malheureusement positionnés dans le mauvais camp, à rebours des intérêts vitaux de la population. Ils ont simplement oublié que dans cette école particulière, il n’y a ni parent, ni enseignant qui leur viendra en aide lorsqu’arrivera pour eux le moment de payer pour leurs erreurs.



  • Marignan Marignan 6 février 2017 19:07

    C’est à la lecture de toutes les critiques qui s’exercent ici contre le christianisme que l’on mesure sa grandeur et l’esprit de tolérance qui l’habite. D’abord, il ne faut pas rapporter Fillon comme croyant et/ou pratiquant d’une religion donnée à la religion elle-même, sinon il conviendrait par exemple de bannir l’athéisme au prétexte qu’il existe forcément des voyous athées. Pour en revenir à la grandeur du christianisme, il suffit de compter les critiques qu’il subit ici, sans risque de procès ou d’ostracisation pour s’en persuader. DSK, lors de la dernière élection présidentielle, a été modérément fustigé par une partie de la presse (l’autre partie venant à la rescousse du violeur patenté) pour les faits qui l’ont conduit en prison. Cependant, la presse et les commentateurs n’ont-ils jamais mis en avant le fait qu’il trahissait par son geste nombre de préceptes de sa propre religion, le judaïsme. Vous imaginez le scandale. Et le courage qu’il aurait fallu pour cela, courage qui, miraculeusement, revient chez les mêmes qui fustigent le Christ tandis qu’il se déroberait sous leur pas s’il eût fallu montrer du doigt ceux qui l’ont condamné à mort.



  • Marignan Marignan 1er février 2017 08:38

    Sur le même terrain de la morale, qui effectivement n’est pas une vaine question, mais la question essentielle en politique, ici encore les instruments de la morale -la presse- ne sont pas exempts d’amoralité lorsqu’ils dénoncent certains pêcheurs et en masquent d’autres. Le Canard enchaîné en l’occurrence, ou Médiapart par ailleurs par exemple, ne sont pas des organes d’enquêtes, mais bien les relais de certains groupes de pression (porteurs de certaines morales) qui leur transmettent des dossiers ficelés qu’ils n’ont plus qu’à publier. En l’espèce, le système de domination en place a tellement peur que le peuple ne désavoue les candidats à l’élection qu’il a choisi pour nous (Valls ayant été sorti, c’est Macron qui semble leur recours), qu’il tire à boulet rouge sur ceux qui pourraient compromettre ses plans : Fillon, jugé trop catholique peut-être dans un système où la morale gréco-chrétienne est à abattre depuis le coup d’état de 1789 ; Marine Le Pen, jugée trop à gauche et trop patriote alors que la morale du système vise à détruire les structures nationale et familiale pour mieux asservir l’individu démuni et isolé.
    Moralité, comme d’habitude les gêneurs sont placés en pleine lumière pour mieux nous aveugler et l’amoralité reste dans l’ombre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité