• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marignan

Marignan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 144 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marignan Marignan 10 avril 2017 17:19

    Je me désole tout autant que vous du fait que ce qui a pu être dans un passé lointain un service d’information public soit devenu un service privé d’intelligence. Cela m’a conduit il y a bien longtemps maintenant à ne plus du tout écouter ces ondes-là. Et croyez-moi, pour préférer Rire et chanson ou bien les journaux de Radio Classique (sans douter de leur indigence également, mais au moins leurs journalistes ne se prennent pas pour la vérité incarnée) dans sa voiture, il faut vraiment que le niveau d’information des radios publiques soit parvenu à atteindre celui de la Pravda aux meilleures heures de Brejnev. 

    Que dire de plus de Guetta, que le prix Albert Londres lui a été attribué dans le passé, pauvre Albert, doit-il se retourner dans sa tombe ! c’est dire combien désormais ce prix accordé à n’importe qui est autant déprécié que la Légion d’Honneur.


  • Marignan Marignan 7 avril 2017 15:40

    Macron, il croit peut-être que c’est une marque de bière ? Comment en un ralliement improbable renier tous les textes chantés au cours d’une longue carrière. Je pencherais aussi pour une altération des sens due à l’abus d’alcool. A moins que l’alcool finalement ne finisse par révéler les véritables penchant des êtres ? Entre Perben, Madelin, les subventionnés de la chansonnette, les pieds-nickelés du PS et les courtiers en bourse, quel équipage entoure ce Macron !!! 



  • Marignan Marignan 6 avril 2017 19:13

    Cela a déjà été souligné plus avant, et ça explique peut-être pourquoi les deux candidats auto-proclamés du peuple ne bénéficient justement jamais de l’adhésion du peuple ni à leur parti, ni totalement à leurs idées : j’ai été frappé par la détestation assumée de ces deux-là de leur propre pays, la France. Difficile contradiction que celle de prétendre protéger les classes modestes et laborieuses d’un côté, et de l’autre fonder son idéologie sur le maximum de libre concurrence et une ouverture sans limite des frontières pour alimenter la concurrence des pauvres par plus pauvres qu’eux encore en matière de rémunération. Exprimer le fait que l’UE n’est pas le sujet dans cette élection, ne l’avoir jamais critiqué durant le débat d’ailleurs, signe clairement la nature de ceux qui les stipendient ou qui les manipulent. La mise à bas des partis sincèrement populaires (et patriotes) par la troisième république perdure et quand un semblant de renaissance de mouvements populaires et patriotiques resurgit, ce genre de faux-amis du peuple n’est pas le dernier à prêter main forte au système dominant pour les empêcher. 




  • Marignan Marignan 1er avril 2017 10:40

    L’intérêt du mouvement EM pour la population et au-delà pour l’histoire et la sociologie, dans cet aspect rassemblement aux yeux de tous des barons de LRPS derrière un étendard commun, c’est qu’il met en pleine lumière le bastion défensif des dominants qui serrent les rangs pour conserver leurs privilèges. Le système aligne ses dernières troupes pour conserver son pouvoir et il fait appel au ban et à l’arrière ban des politiciens en retraite pour tenter de grossir la soldatesque. Cela nous renseigne tout à la fois sur l’état de délabrement dans lequel le système se trouve et sur la force véritable qu’exercent les prétendants à un nouvel ordre moral et politique sur cette aristocratie sans noblesse finissante. Quelle que soit l’issue du vote, nous assisterons soit à un renouveau en règle de la représentation nationale, soit à son maintien dans des conditions d’illégitimité telles que les conditions d’une quasi guerre civiles seront réunies. Soit un mai 68 à l’envers par les urnes, soit son aboutissement par la force.



  • Marignan Marignan 1er avril 2017 10:21

    Comparer 1934 à 2017, ce n’est pas seulement un anachronisme ou prendre les Français pour des crétins, c’est faire la démonstration une fois de plus que la formation idéologique de ces personnes s’est arrêtée à la lecture du manuel d’histoire du lycée. Les meilleures idiots utiles du libéralisme économique, ce sont bien eux.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité