• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marignan

Marignan

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 144 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marignan Marignan 26 avril 2017 09:15

    A l’auteur.


    Ne pas s’exprimer publiquement, laisse surtout à JLM, il me semble, tout l’espace de négociation possible pour le troisième tour. Evidemment, les tractations tournent à plein régime depuis dimanche 20h00 entre son mouvement, le PS et le mouvement de Macron pour tenter de sauver les circonscriptions actuelles du PS que ce dernier va perdre immanquablement autrement. 

    Voter blanc, c’est voter Macron, que les mélenchonnistes le veuillent ou non. La légitimité, les élus s’en balancent et la population n’a pas suffisamment de tripes pour l’imposer (voir la mandature de Hollande élu avec 29% des voix je crois et se maintenant au pouvoir avec 4% de légitimité). Dans un régime qui n’est pas démocratique, c’est la légalité qui prévaut sur la légitimité (en démocratie, les institutions prévoient l’inverse). Et qui fait les lois ? les élus non légitimes (CQFD).


  • Marignan Marignan 25 avril 2017 14:09

    A l’auteur.


    eh oui, le grand écart durable de nos derniers gouvernements entre légitimité et légalité. Les lois électorales sont d’ailleurs régulièrement arrangées pour fournir l’apparence de la légalité à des gouvernants qui n’ont aucune légitimité à conduire les affaires du pays.
    Instaurer des mandats impératifs, l’élection proportionnelle, abroger les seconds tours, contraindre les politiciens à un seul mandat électif, abaisser les seuils de représentation (à la présidentielle), réduire les niveaux de rémunérations des élus à ceux de la population (moyenne, mode, médiane, ...) et lier leur évolution à celui du smic, autant de mesures qui réduiraient cet écart, mais qui sont systématiquement écartées par des représentants qui ne représentent au final qu’eux-même. 


  • Marignan Marignan 24 avril 2017 11:28

    A l’auteur.


    si l’UMP (LR) et le PS ne sont pas au second tour, par contre l’UMPS l’’est, incarnée par Macron. Chassez-les par la grande porte, ils reviennent à la gamelle par la fenêtre. Chapeau-bas à François Hollande, en digne représentant de ses maîtres de la banque, le président le plus impopulaire réussit le tour de force de se faire réélire par procuration, bravo l’artiste, qui ne brille que dans les coulisses.
    Le troisième tour pourrait être en effet le bon avec une assemblée plus représentative des opinions que celle d’aujourd’hui qui intégrerait suffisamment de Mélenchonistes et de Frontistes pour faire barrage aux réformes exigées de l’UE que l’UMPS présentera aux parlementaires. Ainsi, l’arme du 49.3 ne pourra pas être dégainée sans risque. Une belle cohabitation à venir j’espère, les paris sont ouverts pour imaginer le parti majoritaire et le premier ministre qui en sortira ; ça va être sportif de créer un tel gouvernement, mais les masques tomberont (encore) définitivement lorsque sur la même photo poseront les éléphants du PS et les barons de l’UMP. Alors, les supporter de Macron se réveilleront-ils, mais trop tard, avec la gueule de bois.
    En attendant, ce matin, c’est nous qui l’avons un peu la gueule de bois en constatant que les terres PS d’autrefois (l’ouest de la France) se sont reportées sur Macron. Abusés par Hollande pendant 5 ans, ils en redemandent. C’est en effet à se demander ce qu’ils ont dans la tête. De Gaulle parlait de veautruches à leur égard. 


  • Marignan Marignan 20 avril 2017 10:26

    A Sarcastelle.


    Moi aussi j’ai le sens de l’humour smiley Oui, souvenez-vous, même à l’école de la république il est difficile de cacher cette histoire. C’est l’histoire d’un pays en plein essor économique qui dominait l’Europe au terme du XVIIIème siècle avant d’être mis sens dessus dessous par des ennemis de l’extérieur et des collabos de l’intérieur et à la fin -au terme d’une sanglante guerre civile et d’une longue guerre qui a secoué tout le continent- c’est les Anglais qui gagnent smiley et les Français qui perdent le plus.


  • Marignan Marignan 19 avril 2017 15:20

    Le catholicisme n’est pas une communauté en France, c’est un religion, ou ce qu’il en reste en tout cas après 228 ans de meurtres massifs (sous le coup d’état de 1789, les massacres de Vendée par exemple) et de persécution (sous les républiques maçonniques). De surcroît, en France, que l’on se revendique catholique ou non, le christianisme reste le fondement de notre culture, le prolongement de l’héritage celte et gréco-romain qui fonde notre civilisation. Sans christianisme catholique, pas d’universalisme, pas de droit de l’homme et compagnie, pas de France tout simplement. Le judaïsme, dont le christianisme universaliste s’est écarté pour se constituer en opposition à ses principes exclusifs (au sens d’exclure les autres et de hiérarchiser les races -les élus et les serfs de ces élus), est lui à la fois une religion et un communautarisme. La communauté juive se définit elle même religieuse et raciale (transmission de ce caractère par le sang de la mère, pas par le baptême offert à tous par exemple, ce qui est l’illustration du libre arbitre accordé à l’homme propre au catholicisme). 

    Il est toujours surprenant de constater combien certains français rejettent en même temps l’idée même de catholicisme -dont ils sont pourtant le produit- et se prévalent des valeurs chrétiennes élémentaires (tolérance, universalisme) pour les critiquer. Les mêmes d’ailleurs, acceptent sans sourciller que des ministres communautaristes et ouvertement au service de leur communauté (Fabius -Al Nosra qui massacre des chrétiens d’Orient fait du bon boulot, Strauss-Kahn, se demandant chaque matin ce qu’il pourrait faire de bon pour Israël par exemple), ce que l’on ne peut guère leur reprocher d’ailleurs, tandis que l’on attendrait des institutions françaises qu’elle ne laissent pas des étrangers à la communauté nationale (la nation française) diriger le pays pour leurs intérêts particuliers (communautaires). 
    Mais bon, il est bien connu que la république maçonnique est tolérante avec la persécution de tout ce qui fait l’identité de la France (culture gréco-romaine effacée progressivement des enseignements scolaires, catholicisme persécuté et caricaturé, patriotisme ostracisé et stigmatisé) et bienveillante avec les cultures, les communautés, les religions et les idéologies qui contribuent à effacer des mémoires l’idée même de France, de culture et de nation française. 
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité