• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nangala

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 187 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nangala 25 février 2014 01:38

    Ah naaaan c’est abusé un article pareil !!!

    Même pas eu besoin de lire le nom de l’auteur pour savoir qui l’avait écrit !! C’est une farce, comme d’habitude.

    Spartacus, si un tiers des travailleurs ne paient pas l’assurance chômage, c’est probablement qu’ils ne gagnent pas assez pour qu’on puisse leur prendre quoi que ce soit de plus. Au delà, ils risqueraient de tomber dans l’insécurité alimentaire. 1/4 des français vivent avec un smic, et je peux ici témoigner du fait que ce n’est pas ni salaire décent, ni un salaire tout court car pas suffisant pour avoir une vie normale ( des fins de mois qui commencent entre le 05 et le 10, ce n’est pas un problème de gestion personnelle, c’est une catastrophe sociale ).

    Spartacus, c’est pourtant un nom d’esclave, mais je suis bien certaine qu’avec des propos pareils, c’est une réalité qui vous échappe complètement.



  • Nangala 22 septembre 2013 22:20

    Eric, pour écrire des âneries pareilles, il est clair que vous n’avez jamais été obligé de porter un uniforme.

    J’ai été scolarisée dans plusieurs lycées australiens, où l’uniforme est obligatoire. Je peux affirmer que tout ce que vous dites est débile et complètement ERRONE :

    - les uniformes ne masquent pas les différences sociales : il y a simplement des uniformes de riches et des uniformes de pauvres (seconde main, mauvaise qualité etc).

    - il n’y a pas moins de racket : les étudiants portent tous des montres, bracelets colliers, portables, sur lesquels ils se font racketter.

    - ça ne diminue pas la violence. Concrètement, la violence était, dans les villes où je me trouvais, largement plus développée et sournoise qu’en France (viol en réunion, torture, meurtre, satanisme, ce genre de chose).

    - ça n’assure en rien la décence, vu que pour se démarquer des autres, les filles n’ont pour seul recourt que de raccourcir sans cesse leurs jupes (oui, la longueur réglementaire n’est JAMAIS respectée, par PERSONNNE = principe de base).

    - ça ne crée en rien un sentiment d’appartenance ou d’équipe. Au contraire, j’avais perso une sensation diffuse et permanente de dislocation. Ne pas pouvoir se distinguer des autres n’incite pas vraiment à se rapprocher d’eux...

    - Pour info, il fallait chanter aussi une fois par semaine l’hymne national la main sur le cœur dans la cour au garde à vous devant le drapeau, et la messe de pâques était obligatoire pour tout le monde, laïcs agnostiques sikhs musukmans juifs compris. ça ne fait évidement pas de bons patriotes, ça incite seulement à mettre en œuvre de violentes stratégies d’évitement : applaudissements bruyants pendant la messe, réécriture de l’hymne sur le mode bruant osbcène salace et parfaitement irrévérencieux, absence d’intérêt pour l’identité de l’établissement, ultra-individualisme, violence, irrespect, etc.

    Bref, si vous voulez obtenir les dix points de votre proposition, réduisez l’effectif des gamins par classe et donnez leur de bons profs.... pas des uniformes...

     

    (votre proposition, pardon, confond une fois de plus être et paraître).

     

    PS ; pour moi l’uniforme a été particulièrement traumatisant car c’était la première fois que je portais une jupe... c’était une sensation parfaitement ignoble.



  • Nangala 5 septembre 2013 10:51

    Cher Morice, 


    Les soucoupes volantes, on n’y croit pas tant qu’on en a pas vu une...

    Mais il est vrai que peu de gens scrutent le ciel.



  • Nangala 19 août 2013 21:15

    Hahahahah !

    ça c’est le message le plus drôle de tout ce fil !!!


  • Nangala 18 août 2013 23:26

    C’est bien ce que je dis ! Cantat n’est pas un pervers, et encore moins un pervers narcissique ! Il n’a pas du tout ce profil, pas à ma connaissance. Il ne se sert pas des autres, n’a pas besoin de reconnaissance, n’a certainement pas besoin de manipuler autrui ni être au centre de l’attention (il l’est déjà, il l’a toujours été). Son problème origine plutôt à l’inverse : la façon dont les gens, depuis toujours, le traite, le regarde, le considère. Il a toujours suscité la fascination, bien avant de devenir une rock star. C’est qqu’un hors norme, brillant et intelligent, et comme toutes les personnes qui sortent de la norme, un écorché. Gros problème de gestion de la violence, mauvaise évaluation de l’entourage, mauvais étayage, incompréhension de ses compagnes. Comme Cantat est une personne particulièrement vive et intelligente, personne n’a réalisé qu’il ne contrôlait pas cette violence. Il aurait dû se faire soigner, et son entourage ne l’y a pas obligé parce qu’il avait les moyens intellectuels de le comprendre tout seul. Son histoire est une succession de malchance, de mauvaises évaluations et de dénis. ça ne fait pas de lui un pervers, comme on le lit tout au long de ces posts. La réalité est infiniment plus complexe. 


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès