• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nangala

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 188 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nangala 30 août 2014 03:39

    Quant à vouloir se servir de l’Union Européenne pour lutter contre les USA, c’est un argument aussi débile que l’aurait été celui de polonais ou de tchécoslovaques disant en 1951 que les pays de l’Union des Républiques Socialistes devaient se servir du parlement de l’URSS pour lutter contre la Russie................................................................ ..................................


    S’il y a le moindre doute à ce sujet, on en reparlera dans 3 ans, quand les lavettes corrompues censées défendre nos intérêts à Bruxelles nous aurons abandonnés aux cow-boys dégénérés assoiffés de fric et dépourvus de la moindre parcelle de moralité qui servent de gendarmes au monde, à ce qu’il paraît.



  • Nangala 30 août 2014 03:28

    Ben dites donc Morice, attaquer quelqu’un sur ses origines est une démarche super facho en soi, non ? 

    N’avez-vous pas d’autres arguments pour déboulonner Farage ?
    De plus le qualificatif qu’emploi Farage pour se qualifier est « libertarian », not « right wing ».
    Je sais bien qu’en ces temps troublés on ne reconnait pas une gauche d’une droite, et encore moins ce qui traine sur les côtés, mais tout de même.

    Même si on n’aime pas Farage ( ses idées politiques sont effectivement pourraves), on peut au moins lui reconnaître un sens salutaire de la formule et d’avoir continuellement rappelé au parlement européen et son« président » foireux que l’UE était fondée sur un déni de démocratie.

    Pour ce qui est de Jojo, le fait qu’il ait écrit un livre sur les anges et qu’il soit Serbe n’est pas non plus un argument pour le déboulonner. 

    C’est rustique, comme critique.


  • Nangala 7 mai 2014 21:06

    Gimme hope, Johanna, Gimme hope... C’était une chanson des townships sud africains du temps de l’apartheid. Johnny Clegg à l’époque avait accusé Prétoria de financer cette chanson pour atténuer la contestation. Info jamais vérifiée. 



  • Nangala 7 mai 2014 20:51

    C’est débile. On a jamais vu un dealer poignarder une personne pas intéressée par sa marchandise. Je dirais plutôt que les deux hommes ne se sont pas entendus sur le prix de la transaction ou sur la qualité du produit, ce qui est une raison légitime de se foutre sur la gueule, en l’occurence.



  • Nangala 3 avril 2014 12:23

    Au pire, Gayet peut toujours faire un don de sperme présidentiel. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès