• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nangala

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 187 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nangala 22 juin 2013 15:54

     « La maison, ancien royaume de la famille sur lequel la femme avait le pouvoir, est devenue un lieu d’abjection et d’aliénation. » 

    Avoir du pouvoir dans une maison, c’est ne pas avoir de pouvoir du tout. 

    Une maison, quand on a pas le droit de travailler sans l’autorisation de son mari, d’avoir un compte bancaire à son nom, d’avoir une sexualité sans contrainte, ce n’est pas une maison, c’est une prison.

    Si tout est si rose dans la cuisine, retournez-y !! Il y a plein de femmes qui rêvent d’un homme au foyer !


  • Nangala 13 juin 2013 00:14

    Marrant d’ailleurs, sur la photo, on voit la cicatrice de ses implants mamaires. 

    Moi perso j’aime pas le poulet aux hormones ni le gros robert au silicone. 
    Chacun son trip, hein ? 


  • Nangala 5 juin 2013 23:32
    Parce que ouai, les indiens d’amérique(s), juste quelques dizaines de millions en passant, un détail de l’histoire, ont été convertis au christianisme pour l’amour de dieu, et les négros dans les champs de canne à sucre, c’était pour leur apprendre un peu la civilisation.
    Bien sûr. 



  • Nangala 5 juin 2013 23:08

    Et rappelez-nous donc comment a fini Mussolini puisqu’on y est.



  • Nangala 5 mai 2013 21:24

    Le Pont du Gard, c’est chez moi, je le revendique également comme un lieu « à moi ». L’été, j’y vais en général tous les 3 ou 4 jours, jamais moins d’une fois par semaine. Je suis amoureuse de cette endroit, j’en connais chaque pierre, les endroits calmes, ceux où on peut plonger, les plages, les trous d’eau, etc. 


    Je suis profondément choquée par le fait que cet endroit ait été rendu payant : impossible de se garer ailleurs qu’au parking (les flics rôdent toute la journée le carnet de contravention à la main), impossible de de venir à pied (vu les distances) : l’endroit est devenu un traquenard !

    Pendant les cinq dernières années, j’ai fait de la rébellion : je n’ai jamais payé le parking car il suffisait, après 19 heures, de soulever la barrière pour sortir. Rien à foutre des caméras et jamais personne n’est venu me réclamer le paiement du stationnement. En général je partais en laissant la barrière ouverte derrière moi pour encourager les autres à sortir également sans payer mais il n’y avait plus grand monde sur place (j’aime y aller tard, en fin de journée, quand il y a moins de touristes).

    Depuis cette année, ils ont mis en place des barrières magnétiques impossibles à soulever !!! Il faut payer, il n’est plus possible de faire autrement. 

    Cela dit, c’est bien comme la taxe carbone non ? Nos politicards ont bel et bien envisagé de nous faire payer l’air que nous respirons (après nous avoir fait payer l’eau des montagnes et l’accès à notre patrimoine). 

    C’est lamentable. Et ce n’est pas fini. En Angleterre il y a un impôt pour les nanas qui se font refaire des gros nichons. Bientôt ils placeront un péage dans nos lits pour racketter nos ébats amoureux. Pour eux, nous ne sommes que des moutons bons à tondre.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès