• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nethan

Je suis un veau qui se pose parfois une ou deux questions. 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 255 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nethan 2 mars 2012 03:07

    lecorrecteur et son habituel propagande islamique.

    Affirmer que le « prophète » a aboli l’esclavage sur la base d’un propos spécifique recueilli 200 ans après sa mort, alors que le coran (qui est supposé être la parole de son dieu, rappelons le) n’en parle strictement pas, c’est quand même très fort.

    En plus le « prophète » parle « d’asservir un homme libre ». Un homme libre n’est pas un esclave selon l’islam, les esclaves étaient souvent des captifs de guerre, ce qui est donc forcément différent. Donc peut-être ne voulait-il pas qu’une personne dans la rue devienne esclave du jour au lendemain, ça n’empêche qu’il n’a JAMAIS aboli l’esclavage.

    Au moins il montre comment la logique d’un proxélyte islamique est aussi nauséabonde que celle en vigueur dans les heures les plus sombres.



  • Nethan 2 mars 2012 02:53

    J’adore la bêtise à l’orientale... Simplifier la prostitution à ce point là est juste ridicule. Quand au permis, il n’est valable que dans un sens unique car ça emmerde l’islam qu’une femme puisse vouloir avoir plusieurs époux mais pas si c’est le sens inverse.

    Normal après tout : Une religion crée par un homme, pour que les hommes en profitent.



  • Nethan 26 février 2012 21:05

    « des gens qui croyaient à un Dieu d’Amour ont brulés des sorcières en son nom. Les musulmans ne l’ont pas fait. C’est bizarre. »

    La sorcellerie n’est pas moins tolérée en Islam qu’ailleurs, et à défaut de brûler des sorcières tous les jours, on avait bien un poête abattu durant le vivant du « prophète » car il avait le malheur d’être trop critique, sans compter les hadiths parlant d’athées brulées vifs etc.

    En fait l’Inquisition a eu le malheur d’archiver sur papier la plupart de ses exactions alors que les systèmes politiques musulmans ne s’embarrassaient que très peu de cela. Cela permet à des gens comme vous de donner des leçons alors qu’on réalise bien vite que la différence culturelle concernant l’archivage de données en tout genre, fait que l’un a des comptes à rendre et l’autre n’a rien à rembourser car on ne peut pas évaluer facilement le préjudice qu’il a causé. On comprend du coup mieux la castration systématique des esclaves qui eut lieu dans le monde arabo-musulman car ça répond à la logique de surtout ne pas laisser de traces...

    La réalité est que le monde musulman n’a pas brûlé de sorcières mais n’a pas commis moins d’exactions, il les a juste camouflé. Et l’ennui le plus grave est qu’il veut revenir à ce « bon vieux temps ».



  • Nethan 26 février 2012 20:19

    Votre commentaire est plutôt rationnel, mais je me demande si vraiment un équilibre dans l’intolérance n’est pas nécessaire... Je veux dire, la raison a toujours du mal face aux émotions, mais face à la haine il convient d’avoir un bon niveau de méfiance et cette méfiance n’apparait pas toute seule, elle apparaît souvent parce que la colère ou la haine commence à naître envers quelque chose à mesure qu’on en apprend davantage.

    Quand j’ai lu la première fois votre post, j’ai cru lire Margot Asquith, une auteure de l’époque de l’entre deux guerres qui disait que la paix ne peut être préservé qu’en négociant avec les haineux pour les calmer, car la haine est le plus grand ennemi de l’humanité... donc autant éviter qu’elle soit dans les deux camps. L’ennui c’est qu’on a vu ce que ça a donné, on était mal préparé pour la guerre car on a sous-estimé la portée de cette haine, sans compter qu’on lui avait même offert les mines et usines d’une région entière pour l’aider...

    Excepté la loi anti-burqa, la politique usuelle est celle des accomodements raisonnables, à un niveau moins élevé que le Québec, mais cette politique n’est jamais qu’une tentative de négociation face à la haine. On recommence la même erreur parce qu’on a tenté l’expérimentation du multi-culturalisme qui finalement a échoué et qu’on ne peut pas revenir facilement en arrière...

    Ce qu’il faudrait serait plutôt d’arriver à séparer les idées des personnes chez tout à chacun, pour permettre une intolérance idéologique (attaquer l’islam au maximum) sans entraîner une intolérance physique (intégrité physique des musulmans) mais tout en interdisant et en expulsant les intégristes prêcheurs de cette haine idéologique.

    On le fait avec une certaine mesure pour le christianisme, car les chrétiens ne sont pas persécutés chez nous physiquement mais ça n’empêche pas que l’idéologie s’en prend plein la figure. On pourrait le faire avec l’Islam, bien que ça sera très difficile vu que ce dernier n’hésite pas à tuer des contradicteurs ou brûler des locaux de médias...



  • Nethan 26 février 2012 19:50

    Exactement. Quand le pétrole commencera à se raréfier et que son coût motivera des projets d’application à grande échelle des agrocarburants de 3ème génération (pétrole bleu, etc.), les pays musulmans qui profitent de la manne pétrolière pour étendre leur idéologie haineuse (je vise donc clairement l’Arabie Saoudite en premier lieu) s’écrouleront dans les quelques années qui suivront, le temps de dépenser les réserves de monnaie qu’ils se sont constitués avant cela.

    Car c’est la réalité, la plupart des pays de la « civilisation musulmane » vit sous « perfusion occidentale » grâce aux matières premières. Quand cette perfusion s’arrêtera, je n’ose imaginer les conséquences politiques mais dans tous les cas, ce sera au grand malheur des peuples concernés.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité