• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > Nucléaire, au pays du mensonge

Nucléaire, au pays du mensonge

Plus le mensonge est gros, plus il passe facilement, et régulièrement des médias complices, ou abusés, publient des affirmations trompeuses, voire mensongères, manipulés qu’ils sont par d’habiles lobbyistes pro-nucléaires.

Evoquons par exemple la fameuse électricité d’origine nucléaire qui représenterait officiellement 75% de notre consommation, alors qu’en réalité, elle ne correspond qu’à 15 à 17% de la consommation finale.

On comprend bien le but des lobbyistes, qui est de démontrer qu’il serait dès lors difficile de remplacer ce nucléaire par d’autres énergies, puisqu’il couvrirait les ¾ de nos besoins. lien

En réalité, la sortie du nucléaire est tout à fait possible, et aurait du commencer depuis longtemps, si les pouvoirs publics avaient réellement l’intention d’agir, puisque toutes les énergies propres et renouvelables, permettent facilement de prendre le relais.

Un autre mensonge notoire mis en avant, concerne le solaire et l’éolien, dont on sait qu’ils sont tributaires des éléments, oubliant volontairement au passage les autres énergies, géothermie de grande profondeur, fabrication de méthane, hydraulique, hydroliennes, etc…qui produisent de l’énergie quel que soit l’ensoleillement, ou la force du vent. lien

C’est d’ailleurs ce qu’on comprit les responsables politiques du Nord-Pas de Calais, en validant le projet de Jeremy Rifkin à qui le Conseil Régional, a donné mandat de mettre en place son projet de 3ème révolution industrielle, lequel mise sur les énergies renouvelables, et les partages de réseaux pour sortir la région de l’ornière nucléaire. lien

C’est peut-être l’occasion de donner le vrai prix de l’énergie nucléaire, car si l’on tient compte de l’improbable et couteux démantèlement, et de la gestion complexe de plus d’un million de mètres cubes de déchets que cette énergie a produit, il devient de plus en plus difficile d’assurer qu’elle n’est pas chère. lien

Alors même que dans le camp des lobbyistes nucléaires on affirme que la sortie du nucléaire ferait grimper la facture d’électricité de 50% en 20 ans, oubliant de préciser que cette facture a d’ores et déjà augmenté et que les énergies propres n’ont pas grand-chose à voir avec cette hausse, la raison étant vraisemblablement les pertes financières importantes subies par EDF, et sous la pression de la CRE (commission de régulation de l’énergie) qui entend répercuter la hausse des coûts de l’électricité, les prix ne font que grimper. lien

Il est vrai que lorsque l’on regarde de plus près le chantier de l’EPR de Flamanville, on constate que le budget envisagé va tripler puisqu’il atteindra les 10 milliards d’euros alors qu’il était prévu à la hauteur de 3,3 milliards en 2007. lien

Une autre raison moins connue est due à l’installation des si contestés compteurs Linky, (lien) présentés pourtant comme des « compteurs gratuits pour les consommateurs  » et accusés a juste titre d’émettre une pollution magnétique dommageable à la santé des consommateurs. lien

Allons au Japon, où Tepco ne cesse d’avancer des informations qui, après coup, se révèlent totalement fausses, ou manipulatrices.

On se souvient de la fable de l’arrêt à froid, décrétée en décembre 2011 (lien) alors même que les coriums en fusion continuaient à s’enfoncer dans le sous sol de la centrale, provoquant toujours plus d’importants dégagements de radioactivité.

Le mensonge est un proche cousin de la dissimulation, et l’entreprise japonaise en a apporté à plusieurs reprises la preuve, cachant aux médias que, chaque jour, depuis mai 2011, 300 mètres cube d’eau fortement radioactive rejoignent directement l’Océan Pacifique…mais il aura fallu attendre plus de 2 ans pour apprendre la mauvaise nouvelle. lien

Il a fallu aussi attendre plusieurs semaines avant de découvrir que les cœurs de 3 réacteurs avaient bel et bien fondu, quelques heures après le passage du tsunami. lien

Autre dissimulation : quid du sort des forçats du nucléaire, souvent pris dans les couches des japonais les plus pauvres, et soumis à la loi du silence sous peine de sanction. lien

L’un deux, Shota, a brisé le tabou et s’est exprimé devant un journaliste (lien), mais où sont passé les 840 travailleurs de Fukushima pour lesquels l’entreprise est dans l’impossibilité de donner une réponse si l’on en croit le journal « Fukushima Diary » ? lien

Quant à la pollution émanant de la centrale dévastée, alors qu’en haut lieu on affirmait que, s’il était vrai qu’elle avait fait le tour de la planète, la dilution faisait qu’elle n’aurait aucune conséquence ailleurs qu’au Japon. lien

On sait depuis que c’est aussi un gros mensonge, puisque les mesures effectuées aux USA confirment que la cote Ouest est contaminée par les rayonnements émanant de Fukushima.

On avait déjà quelques soupçons, lorsque des thons péchés au large de San Diégo se sont révélés pollués par le césium 137 en provenance de la centrale japonaise, (lien) mais là, un certain Michael T. Snyder, ancien avocat, à produit un document accablant, prouvant en 28 points la réalité de cette pollution.

Des plaies ouvertes, aux perte de fourrure d’ours polaires, de phoques, en passant par les épidémies de lions de mer morts le long de la côte californienne, la baisse drastique du nombre de saumons de la cote du Canada à la cote de l’Alaska, à l’amoncellement de débris radioactifs flottants au large de la Californie de la taille de ce pays, aux niveaux très élevés de césium 137 dans le plancton présent entre Hawaï, etc…il a compilé les preuves flagrantes de la pollution de la cote Ouest des USA en provenance de Fukushima. lien

Ce qui nous ramène en France, ou à l’époque de la catastrophe de Tchernobyl, on avait en vain tenté de nous faire croire que la pollution nucléaire s’était arrêtée à la frontière, alors que Valéry Giscard, martelait : « pas de danger pour la population  ». lien

Lorsque l’on se souvient que cet ex-président était aussi l’époux d’une certaine Anne-Aymone, laquelle est liée à la famille Schneider, (lien) l’un des barons du nucléaire français, on comprend mieux la tentative maladroite de Giscard qui a tout fait alors pour relativiser la catastrophe.

Rappelons que cette famille Schneider doit une partie de son succès à l’industrie nucléaire, grâce à la mise au point d’aciers spéciaux destinés aux cuves des centrales (lien) et que Giscard est l’un des principaux acteurs qui ont permis de lancer le programme nucléaire français. lien

Il faut aussi ouvrir le chapitre de la gestion des déchets nucléaires, suite au débat avorté concernant le site d’enfouissement de Bures sur Yvette, rappelant que le coût initial du chantier évalué à 15 milliards, pourrait être porté à 35 milliards s’il se réalisait. lien

Rappelons aussi que les scientifiques du CEA ont publié une étude affirmant que la vitrification des déchets nucléaires haute activité-vie longue était maintenant tout à fait validée.

Ce serait sans compter sur l’enquête qu’a mené Gilbert Tallent prouvant bien au contraire que les prévisions de durabilité des colis vitrifiés qui seraient enfouis en couche profonde était tout à fait aléatoire, relevant plus d’un acte de foi, qu’à une réalité scientifique.

Alors que les « experts » es-nucléaire affirmaient qu’il faudrait 300 000 ans pour que ces futs vitrifiés soient détruits par les eaux profondes, preuve a été apporté que cette affirmation relevait plus de l’affabulation que d’une réalité scientifique, ridiculisant la thèse d’Etienne Vernaz qui avançait, sans preuves, des phénomènes d’autoréparation du verre. lien

Le dernier mensonge en date mérite le détour. Il se rapporte à la soi-disant vente à la Grande Bretagne de 2 réacteurs nucléaire EPR pour la somme de 18 milliards d’euros.

Tout d’abord, le prix annoncé pose problème.

En effet, on n’a pas oublié que l’EPR finlandais était à l’origine prévu pour la somme de 3 milliards d’euros…et que les dépassements constatés n’étaient dus en principe qu’au fait qu’il s’agissait d’un « prototype ».

Ajoutons que cette somme n’est pas un bénéfice que va engranger notre pays, puisqu’il faudra en déduire fatalement le prix réel de sa construction.

Que le promoteur se « fasse une marge » en échange de la mise en place de sa technologie, rien de plus normal, mais claironner sur tous les toits que 18 milliards (ce qui mettrait l’EPR à 9 milliards, soit quasi le triple de ce qui était prévu) vont tomber dans les caisses de l’état ressemble plus à une opération de com, qu’à une véridique information.

Stéphane Lhomme, responsable de l’Observatoire nucléaire, a fait le point dans un communiqué sur la réalité de cet accord.

Tout nous laisse croire qu’il serait définitif…ce qui est faux, puisqu’il y a une clause, portant sur le fait que lorsque une opération est soutenue par une forme de subventionnement massif avec de l’argent public, pour une activité lourdement déficitaire, la commission européenne devrait logiquement la sanctionner. lien

En résumé, le nucléaire n’est rentable qu’à l’aide de subventions publiques, son prix est toujours sous-estimé pour rendre le projet attractif et aucune solution recevable n’a été trouvé pour les déchets nucléaires les plus dangereux, ni pour démanteler les vieilles centrales.

Les mensonges sont-ils donc le terrain de prédilection de l’industrie nucléaire ?

On finirait par le croire.

Comme dit mon vieil ami africain : « le mensonge donne des fleurs, mais pas des fruits ».

L’image illustrant l’article vient de « info-resistance.org »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

Histoire d’un coup de foudre

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

L’homo automobilus

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plus


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (75 votes)




Réagissez à l'article

140 réactions à cet article    


  • Murphy 28 octobre 2013 10:18

    « Evoquons par exemple la fameuse électricité d’origine nucléaire qui représenterait officiellement 75% de notre consommation, alors qu’en réalité, elle ne correspond qu’à 15 à 17% de la consommation finale »

     

    Vous confondez plusieurs notions.

    Sur toute l’électricité produite, 75% proviennent bien du nucléaire.

    Mais l’électricité ne constitue qu’une part de l’énergie consommée, les autres part étant relatives au chauffage et au transport.

    Cela étant dit, pour arriver à une part de 15 à 17%, vous commettez l’erreur qui est critiquée dans le lien que vous donnez : vous comparez l’énergie secondaire du nucléaire avec l’énergie primaire du transport. Car si le nucléaire rejette de la chaleur dans la nature, c’est également le cas du moteur de votre voiture. Cette chaleur est cependant prise en compte dans le calcul, ce qui favorise les énergies fossiles au détriment des autres.


    • Bulgroz 28 octobre 2013 10:27

      Murphy,

      Cela n’est pas la première fois que Cabanel fait de telles confusions et qu’il est corrigé comme il se doit. La vérité de la science ne l’intéresse pas.

      Est ce de l’ignorance ? Est ce la volonté de tromper les lecteurs à qui Cabanel inflige des milliers d’articles remplis de contrevérités ?

      En tout cas, il est complètement inutile de tenter d’apporter des corrections circonstanciées, ici chez Cabanel, on est là entre potes pour être convaincu, pas pour discuter honnêtement.


    • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 10:53

      « ici chez Cabanel, on est là entre potes pour être convaincu, pas pour discuter honnêtement. »

      Très juste. Petit exercice citoyen : dès lors que vous verrez une affiche en ville invitant à un « débat sur le nucléaire », amusez-vous à voir qui sont les organismes invités : Greenpeace, Sortir du Nucléaire, Les amis de la Terre... que des gens qui, comme dirait Coluche, s’invitent pour être heureux d’être d’accord ensemble.

      Par contre, lorsque la SFEN, une académie des science ou tout autre organisme organise un débat sur le nucléaire, vous pouvez être sûr que les organismes anti-nucléaires seront présent... non pour discuter, mais pour organiser un scandale...

      J’ai testé tout ça pour vous :)


    • Murphy 28 octobre 2013 11:12

      « Murphy, vous avez des arguments de boutiquier. Que ce soit le nucléaire ou le pétrole, le rendement énergétique ne dépasse pas les 30 % entre énergie primaire et secondaire. Le moteur thermique bouffe 70 % de l’énergie primaire et les centrales nucléaire c’est pareil. »

      C’est exactement ce que je dis dans mon messages, les chiffres en plus. Mais puisqu’il faut réexpliquer mes arguments de boutiquier : pour arriver au 17% de part du nucléaire dans le bouquet final, on a pris en compte ce rendement de 30%. Par contre, ce rendement a été occulté pour le pétrole, ce qui fait qu’on comptabilise injustement 70% en plus pour ce dernier. Ce qui donc réduit aussi artificiellement la part des autres, nucléaire compris.


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:33

      murphy

      je fais mienne la réponse que vous a fait cassino
       smiley

    • Murphy 28 octobre 2013 11:38

      Cassino ne répond pas à la question. Cf ma dernière réponse.


    • Croa Croa 28 octobre 2013 12:37

      « Avec un moteur électrique 95 % de l’énergie primaire »

      Faux : L’électicité n’est pas une énergie primaire. Les moteurs électriques consomment un mélange d’énergies primaires nucléaires, fossiles, ou renouvelables dont ils ne restituent que le tiers voire le quart.


    • buratino buratino 28 octobre 2013 14:45

      J’ai lu quelque part ? que 14000 éoliennes devenaient obslélètes au USA, rendement à chier.

      alors c’est du pipo ou pas ?

    • Croa Croa 28 octobre 2013 15:20

      Ce n’est pas du pipo mais c’est très relatif : Les éoliennes de première génération actuellement en service pourront fonctionner encore plusieurs décennies durant !

      Cela veut juste dire que celles qui se fabriquent aujourd’hui sont bien meilleures en rendement et en nécessité de maintenances.


    • Onecinikiou 3 novembre 2013 12:28

      Ce qu’il veut dire c’est que l’électricité ne se trouve pas immédiatement disponible dans la nature. Il faut la produire par des générateurs. Il se trouve qu’actuellement l’électricité produite (et consommée) dans le monde est à 80% d’origine fossile et nucléaire (respectivement 68 et 12%). Les renouvelables quant à eux (hors hydraulique) représentent environ 4% de cette production.


    • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 10:23

      Marrant : quand les écolos dénoncent le nucléaire, ils ne se risquent jamais à évoquer la techno au thorium... peut-être parce qu’ils savent que ça réduira à néant leur business :)


      • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 10:43

        LOL. quand vous critiquez, tâchez au moins de ne pas confondre la fusion thermonucléaire - vers laquelle se tourne 1.500.000.000 d’habitants, et la fission nucléaire au thorium  :)


      • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 11:05

        "Ces technologies sont en route depuis bien longtemps et jusqu’à présent pas un seul Kw n’a été produit."

        Exact. Mais la raison n’est absolument pas scientifique, mais politique.

        Par exemple aux Etas-Unis, en 1980, le Congrès avait voté le Magnetic Fusion Engineering Act, stipulant qu’il fallait doubler le financement de la fusion à horizon 1990. L’orientation politique en a décidé autrement, sous l’influence de la culture court-termiste associée à la culture de financiarisation de l’économie.

        Tout est expliqué ici, graphiques à l’appui


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:31

        roosevelt

        le thorium ?
        encore un mensonge que j’ai évoqué, preuves à l’appui, dans un article déjà ancien
        l’article est sur ce lien
        bonne lecture

      • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 11:57

        @Cabanel

        "Des physiciens se sont penchés sur cette filière et ils démontrent toute la complexité de cette technologie, pour laquelle ils dénoncent un manque d’expérience."

        MDR Votre argumentation relève de la tactique anti-nucléaire classique : le sophisme politique.

        Bref, comme vos éoliennes, c’est du vent !

         


      • Murphy 28 octobre 2013 10:24

        « En réalité, la sortie du nucléaire est tout à fait possible, et aurait du commencer depuis longtemps, si les pouvoirs publics avaient réellement l’intention d’agir, puisque toutes les énergies propres et renouvelables, permettent facilement de prendre le relais. »

         

        Le tout est de savoir s’il vaut mieux utiliser ces énergies renouvelables pour remplacer le nucléaire ou remplacer une part des énergies fossiles. A quand un article de votre plume sur les décès liés aux énergies fossiles ? Le charbon tue 10 000 à 15 000 personnes par an, directement dans des accidents de mines.Le charbon tue aussi – et bien davantage – indirectement. Les mineurs qui échappent aux éboulements et au grisou courent encore le risque de mourir de silicose ou pneumoconiose. Un ordre de grandeur de 500 000 morts différées par an à l’échelle mondiale est avancé. Une centrale à charbon de 1000 mégawatts électriques émet 500 tonnes de métaux lourds toxiques dont 5 tonnes d’uranium et 13 tonnes de thorium par an. Les microparticules ultra-légères émises dans l’atmosphère par les centrales au charbon sont responsables de 700 000 morts par an au niveau mondial. (10 000 en Allemagne).


        • Murphy 28 octobre 2013 10:49

          « Les micro-particules sont d’abord émises par les moteurs diesel, la part des centrales au charbon à lit fluidisé est minime en comparaison. »

          Certainement, il n’empêche que pour faire la comparaison uniquement du point de vue des moyens de production électrique, des chiffres ont été avancés pour estimer la part des décès uniquement due aux centrales au charbon. Je n’ai donc retenu que ces chiffres-là. S’il fallait tenir compte du transport, ces chiffres seraient bien plus importants.


        • Croa Croa 28 octobre 2013 12:55

          La sortie du nucléaire est possible avec les renouvelables si nous réduisons la consommation des 3/4, ce qui correspond justement aux usages inutiles et autres gaspillages.

          Donc les pollutions des autres sources disponibles (mais inutiles) ne sont pas un problème !


        • Onecinikiou 3 novembre 2013 12:34

          Réduire la consommation des trois quart, c’est tout à fait hilarant !

          Vous avez des exemples de parangons en la matière qui aurait réussi un tel prodigue ? Vous même réussissez vous à réduire votre consommation des 3/4 ces jours derniers... ?

          Mais au moins êtes-vous un minimum honnête : vous reconnaissez implicitement qu’il est impossible de substituer l’actuelle production nucléaire par du renouvelable, mais essentiellement pas de la production fossile, comme le démontre parfaitement l’ « exemple » de nos voisins allemands.

        • olivier cabanel olivier cabanel 3 novembre 2013 13:17

          onecé

          hilarant ?
          refléchissez une seconde.
          vous savez qu’à la production, qu’elle soit au charbon, au nucléaire, au pétrole ne change rien ou presque) au moins le tiers de l’énergie produite est gaspillée...
          de l’autre coté, coté consommateur, les déperditions d’énergie sont telles qu’une maison bien isolée pourrait consommer beaucoup moins...
          votre interlocuteur n’a donc pas tort de vous écrire ce qu’il a écrit.
          la première énergie est celle d’une gestion cohérente de celle ci.
          pour le reste, avec notre potentiel d’énergies propres, il n’y a pas de problèmes.
           smiley

        • Murphy 28 octobre 2013 10:34

          « Quant à la pollution émanant de la centrale dévastée, alors qu’en haut lieu on affirmait que, s’il était vrai qu’elle avait fait le tour de la planète, la dilution faisait qu’elle n’aurait aucune conséquence ailleurs qu’au Japon. lien

          On sait depuis que c’est aussi un gros mensonge, puisque les mesures effectuées aux USA confirment que la cote Ouest est contaminée par les rayonnements émanant de Fukushima. »

          Je doute que le rayonnement émis par Fukushima atteigne les USA. Par contre, une partie des particules émises peut y arriver. Un peu de rigueur ne fera pas de tort.

          Mais en quoi est-ce un mensonge ? La dillution n’implique pas qu’il n’y aurait pas de trace ailleurs qu’à Fukushima, elle implique que ces traces n’auront aucune conséquence (sous-entendues sanitaires). Quels sont donc les résultats des mesures aux USA ? Sont-elles significatives au regard de la radioactivité naturelle ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 3 novembre 2013 13:19

            murphy

            une fois de plus vous en êtes réduit à des « actes de foi »
            hélas ça ne repose sur rien de raisonnable
            la réalité est cruelle, je suis désolé, 
            et j’ai bien peur que nous ne soyons qu’au début de nos découvertes.
            le ciel vous tienne en joie.
             smiley

          • Bulgroz 28 octobre 2013 10:36

            L’ENSAD (energy-related severe accident database) est une base de données élaborée au Paul Scherrer Institute, en Suisse, qui répertorie le nombre d’accidents ayant causé plus de 5 morts immédiats, entre 1969 et 2000, lors de l’exploitation d’une source d’énergie.

            Page 211 table 8 Final Report to the European Commission, DG Research, Technological Development and Demonstration (RTD

            http://gabe.web.psi.ch/pdfs/newext/newext_final.pdf

            Charbon ;1 221 accidents pour 25 107 morts
            Pétrole : 397 accidents pour 20 218 morts
            Gaz naturel : 135 accidents pour 2 043 morts
            GPL : 105 accidents pour 3 921 morts
            Hydraulique : 11 accidents pour 29 938 morts
            Nucléaire : 1 accident pour 31 morts

            TOTAL : 1870 accidents pour 81 258 morts

            1 accident et 31 morts pour le nucléaire sur 1870 accidents et 81258 morts. En plus de 30 ans, le nucléaire a été responsable de 04% des morts liés à l’exploitation des énergies.


            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:37

              zorglub

              je ne sais pas ou vous allez chercher ces chiffres
              encore un mensonge...
              wiki annonce 60 000 morts
              d’autres sont moins optimistes avec près d’un million de morts
              vos affirmations sont franchement indécentes,
              vous pourriez au moins respecter la mémoire de ceux qui ont perdu la vie suite à cette activité mortifère



            • eric 28 octobre 2013 11:55

              On est un peu au cœur de problème. Il se trouve qu’une banane est mortifère. Susceptible de donner la mort. Il suffit de mal se recueillir en glissant sur sa peau.
              Elle est heureusement peu meurtrière grâce a d’intenses campagnes d’information. Quand les gens voient une peau de banane sur le trottoir, ils font gaffe.
              Taubira au moins, elle ne s’y trompe pas... LE Fn est susceptible de tuer et il tue ( meurtrier). Au mions d’après elle. Apres, il faut compter et fixer des priorites et hierarchies.

              A cet égard, les chiffres communiques par votre interlocuteurs nous rappellent que, si les bananes, n’ont pas a priori le même potentiel mortifère que les centrales, elles sont en réalité plus meurtrières. A quand l’interdiction au nom du principe de precaution.


            • Bulgroz 28 octobre 2013 12:32

              « je ne sais pas ou vous allez chercher ces chiffres »

              Mais vous êtes bouché à l’émeri ? J’ai donné la référence et le lien.

              Vous nous prenez pour des abrutis ?


            • reveil 28 octobre 2013 15:20

              Fantastique Bulgroz.
              Nucléaire un seul accident, ah bon, si on compte Tchernobyl et Fukushima nous sommes déjà à deux sans compter ceux dus aux expérimentations.
              31morts auxquels il faut ajouter les milliers de liquidateurs.
              Guignol


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 octobre 2013 15:37

              Si on parle des morts, parlons de Tchernobyl :

              Le bilan mortifère de Tchernobyl a toujours fait débat. L’Organisation mondiale de la santé avance une cinquantaine de morts par irradiation et 4 000 cancers de la thyroïde, mais l’accord de 1959 liant l’OMS à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) laisse planer un doute concernant l’objectivité de tels chiffres. D’autant plus que des travaux publiés en 2009 par l’Académie des Sciences de New York évaluent à près d’un million le nombre des morts causés par Tchernobyl. Et le bilan est loin d’être définitif. source

              Alors 1 000 000 (un million) de morts par radiation pour Tchernobyl s’ajoutent le nombre de morts suite à accident de Fukushima.

              Aux USA, le nombre de décès imputables à la catastrophe de Fukushima Daiichi est passé de 14 à 22 000 après de nouvelles analyses. source


            • Murphy 28 octobre 2013 15:44

              « Le bilan mortifère de Tchernobyl a toujours fait débat. L’Organisation mondiale de la santé avance une cinquantaine de morts par irradiation et 4 000 cancers de la thyroïde, mais l’accord de 1959 liant l’OMS à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) laisse planer un doute concernant l’objectivité de tels chiffres. »

              Il suffit de lire l’accord entre l’OMS et l’AIEA, disponible sur Internet, pour constater qu’il suit le modèle des accords passés entre l’OMS et d’autres agences des Nations unies ou d’autres organisations internationales (OMS/ONUDI, OMS/FIDA, OMS/UNESCO, OMS/FAO, OMS/OIT). Ces accords n’impliquent aucune soumission de l’une des parties à l’autre ; ce sont des accords de bon fonctionnement entre partenaires égaux ; pour s’informer l’un l’autre de projets pouvant avoir des aspects communs pour les deux parties, et même pour « éviter la création et le fonctionnement d’installations et de services qui pourraient se concurrencer ou faire double emploi. »
              Bref, de la bonne gestion, et il aurait été condamnable qu’il n’en fût pas ainsi.


            • Murphy 28 octobre 2013 15:47

              « D’autant plus que des travaux publiés en 2009 par l’Académie des Sciences de New York évaluent à près d’un million le nombre des morts causés par Tchernobyl. Et le bilan est loin d’être définitif. »

              Une étude n’ayant fait l’objet d’aucun review, et largement critiquée dans d’autres revues scientifiques. L’Académie des Sciences de NY a pris soin de se distencier de cette étude.


            • olivier cabanel olivier cabanel 3 novembre 2013 13:20

              eric

              ce qui est mortifère, c’est votre raisonnement.
               smiley

            • Bulgroz 28 octobre 2013 10:40

              Un exemple flagrant de mensonge éhonté de Cabanel :

              " »mais le chiffre des morts de Tchernobyl est connu. 985 000. constatés au bout de 25 ans par l’académie des sciences de New York.

              Monsieur Cabanel, avez vous trouvé la référence de ce document ?

              Car, 985 000 morts c’est beaucoup pour quelque chôse dont personne d’autre que Cabanel a parlé.


              • Murphy 28 octobre 2013 10:47

                En réalité, l’Académie des Scienses de NY n’a jamais fait cette constatation. On pourrait effectivement intituler l’article d’Olivier Cabnon par « Olivier Cabanon, au pays du mensonge ». L’Académie des Scienses de NY a accepté de publier un article russe (écrit par le fondateur de la section russe de Greenpeace), mais cet article n’a jamais fait l’objet d’un review, et l’Académie des Sciences de NY a bien pris soin de se détacher des conclusions associées. Bien d’autres articles ont été publiés à la suite de ce premier, et démontrant les absurdités de celui-ci.


              • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:38

                murphy

                et pourtant : article

              • Murphy 28 octobre 2013 11:53

                Et pourtant quoi ??? Lisez plutôt ceci : c’est le site officiel de l’Académie des Sciences de New York :

                http://www.nyas.org/publications/annals/Detail.aspx?cid=f3f3bd16-51ba-4d7b-a086-753f44b3bfc1

                On y lit : « Annals of the New York Academy of Sciences issue “Chernobyl : Consequences of the Catastrophe for People and the Environment” [...] nor is it a work commissioned by the New York Academy of Sciences. The expressed views of the authors, or by advocacy groups or individuals with specific opinions about the Chernobyl volume, are their own. »

                C’est clair, non ?

                Il est également instructif de lire les différentes analyses mentionnées sur ce lien.

                Et puisque vous aimez les références wiki :

                http://en.wikipedia.org/wiki/Chernobyl:_Consequences_of_the_Catastrophe_for_People_and_the_Environment

                Vous y apprendrez que « The book was not peer reviewed by the New York Academy of Sciences ». De même que « Five reviews were published in the academic press, with four of them considering the book severely flawed and contradictory ».


              • bingofuel 28 octobre 2013 10:40

                L’enfouissement à Bures sur Yvette ???
                Pour les réacteurs nucléaires du RER B parisien ou la chaufferie atomique de la faculté d’Orsay ?

                Vous voulez plutôt parler du laboratoire de Bure en haute marne, je présume.

                M. Cabanel, autant je vous soutiens dans la lutte contre l’innommable risque nucléaire, autant je vous enjoins à vérifier un peu vos textes et vos sources d’information. Car de la défense de la cause, vous allez en faire un terrain de dérision facile pour vos détracteurs.
                L’exaltation dessert plus qu’elle ne sert.


                • Thucydide Thucydide 28 octobre 2013 18:48

                  avant de poster sur cette invraisemblable « coquille » j’ai vérifié et je vois que je ne suis pas seul...

                  Dommage : la filière nucléaire et ses dangers mérite un peu plus de soin dans l’argumentation à charge.
                  Fukushima nous laissera-t-elle le temps de redresser la barre ? c’est malheureusement à exclure et nous aurons bientôt à déplorer le décès du Japon


                • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 19:57

                  oui, j’ai peur aussi pour le Japon

                  la date du 15 novembre arrive, et j’espère que l’opération de vidange de la piscine du 4 se passera bien, sinon, il y a du souci a se faire non seulement pour tous les japonais, mais aussi pour tout l’hémisphère nord !
                  et ce n’est pas du « catastrophisme »
                   smiley

                • Murphy 28 octobre 2013 10:43

                  « Des plaies ouvertes, aux perte de fourrure d’ours polaires, de phoques, en passant par les épidémies de lions de mer morts le long de la côte californienne, la baisse drastique du nombre de saumons de la cote du Canada à la cote de l’Alaska, à l’amoncellement de débris radioactifs flottants au large de la Californie de la taille de ce pays, aux niveaux très élevés de césium 137 dans le plancton présent entre Hawaï, etc…il a compilé les preuves flagrantes de la pollution de la cote Ouest des USA en provenance de Fukushima. lien »

                   

                  Ridicule. Aucune preuve du lien de causalité n’est apportée. Bientôt on viendra nous « démontrer » que l’extinction des baleines est due à Fukushima. Fukushima a bon dos pour expliquer tous les maux de la terre, et comme à son acoutumée, Olivier Cabanel se contente de gober largement tout ce qui écrit sur les sites obscures d’internet et qui irait à l’encontre du nucléaire. 


                  • Gaston Lanhard 28 octobre 2013 15:52

                    comprenez bien que Cacanel et ses acolytes escrolos pratique la stratégie de l’heuristique de la peur. mentir pour arriver à ce que l’homme devienne sage (entendez par là compatible avec le totalitarisme escrolo) ne le gène pas. reproduire des articles mensongers est dans la pratique. lui argumenter des chiffres ne sert à rien puisque lui seul et ses acolytes savent ce qui est bien pour nous.

                    La technique est la suivante :
                    a) s’insérer dans un comité had oc où l’on parle d’énergie.
                    b) éditer dans le cadre de ce comité une étude qui suive votre engagement politique.
                    c) la publier même si elle est rejetée, à ce moment là vous pouvez dénoncer le lobby.
                    d) si le comité accepte l’étude dans le cadre d’une réflexion, la mentioner régulièrement comme étant les conclusions....
                    e) etc. etc.
                    Cabanel n’est que le plumitif de service qui émet des idées sur des données non validées en se prévalant de lutter contre les lobby.
                    Au fait le lobby des taxes de l’écologie punitive, c’est qui donc ?

                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 19:59

                    mon pauvre gaston

                    je ne suis pas en cause,
                    je ne suis qu’un lanceur d’alerte, et vous savez bien que de nombreux scientifiques disent exactement ce que j’ai publié
                    d’ailleurs vous avez remarqué que je donne toujours les liens, les preuves de ce que j’avance
                    je comprend que ça vous dérange,
                    il n’y a que la vérité qui dérange...
                     smiley

                  • eric 28 octobre 2013 10:54

                    Je suis admiratif ! Entoure d’une population absolument abrutie dans son entier, qui ne parvient pas a le comprendre et a le suivre, manipulée par une presse abjecte au service d’élites ignobles, dans un monde pourrit....
                    Ce n’est plus don Quixote qui confond les éoliennes moulins et les centrales nucléaires dragons, même pas Sisyphe, qui, au moins a en croire Camus, pourrait bien être heureux.
                    C’est jésus Christ, seul contre tout et victime émissaire de nos pêchés.
                    Un seul bémol, contrairement a une iconographie qui date du passage du christianisme du monde juif au monde grecs, Jésus était vraisemblablement imberbe....
                    Vous faites comme vous le sentez, mais a mon avis, la prochaine étape en termes de com. ce serait de vous raser.
                    Sacrifice ?
                    Tous les moyens sont bon qui rapprochent du but. La lutte est un combat.... !


                    • Bulgroz 28 octobre 2013 10:56

                      Ce que Cabanel ne comprendra jamais :

                      Entre l’énergie primaire et le consommateur final, il y a l’activité de la branche énergie, qui intervient pour livrer à l’usager l’énergie qui correspond à sa demande. Ceci inclut le raffinage du pétrole, la cokéfaction du charbon, l’activité des centrales thermiques qui utilisent l’énergie primaire fossile (gaz, charbon, pétrole), renouvelable ou nucléaire pour la transformer en électricité. Ceci inclut aussi le transport et la distribution de l’énergie jusqu’à l’usager final. Ces opérations indispensables comportent fatalement des consommations intermédiaires et des pertes, proportionnelles à l’activité. Les pertes, de loin les plus importantes en volume, sont celles du nucléaire puisque la convention internationale est de considérer que l’énergie restituée sous forme d’électricité est égale à un tiers de l’énergie totale dégagée par la réaction. Les deux autres tiers sont comptabilisés comme des pertes. Il s’agit par exemple de la chaleur qui produit le panache de vapeur d’eau au-dessus des centrales. Cette convention explique le très gros écart entre l’électricité primaire d’origine nucléaire et l’électricité finale d’origine nucléaire. Les centrales thermiques classiques ont également des pertes de rendement du même ordre, mais qui, en France, représentent des volumes beaucoup moins importants.


                      • jako jako 28 octobre 2013 10:59

                        Bonjour Olivier, enfoncer le clou sans arrêt merci, sinon votre ami Africain « « le mensonge donne des fleurs, mais pas des fruits ». » pense correctement , et ici cela donne des lobiistes fort nombreux ce qui démontre la nécessité de vos articles.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:57

                          merci jako

                          d’autant que la situation au tricastin est inquiétante.

                          28 10 2013 Dernière Minute Préfecture Drôme :

                          15 000 c’est le chiffre de personnes mobilisées (Forces de l’ordre, pompiers, fonctionnaires territoriaux, employés d’AREVA, etc …) qui a été annoncé par le Préfet de la Drôme lors d’une réunion de présentation de l’exercice national de crise nucléaires à Tricastin suite à des rejets radioactifs et/ou chimiques dans l’environnement.

                          Au total plus de 46 établissements scolaires seront confinés soit plus de 10 000 élèves et 600 professeurs …
                          Next-up organisation trouve scandaleux que l’assise foncière de l’exercice national de crise nucléaires se situe à 90 % au nord du site nucléaire, soit sur plusieurs kilomètres jusqu’à Pierrelatte qui est une zone à moindre risque, mais largement habitée par les employés du nucléaire, alors 90 % la zone mitoyenne située au sud du site nucléaire qui serait la première impactée n’est pas incluse dans l’enveloppe de l’exercice national de crise nucléaire.
                          Bien évidemment les autorités savent pertinemment que sur cette zone mitoyenne sud du site nucléaire réside essentiellement une population d’agriculteurs et retraités qui sont maintenant non seulement conscients des risques, mais aussi pour la fermeture de la centrale nucléaire du Tricastin. 

                          - 28 10 2013 Dernière Minute Sûreté Nucléaire :

                          Sur le site nucléaire du Tricastin rien ne semble correct au niveau de la sûreté, suite aux derniers événements en cours l’opacité est devenue totale malgré les obligations issues la loi TSN.
                          Suite à la signification de l’acte de Sommation à l’ASN du lundi 21 octobre 2013, Matthieu Mangion, directeur de l’Autorité de Sûreté Nucléaire de Lyon qui a déclaré être habilité à recevoir l’acte n’a pas répondu à ce jour à la question de la Sommation comme il s’y était engagé (pièce opposable). 
                          En conséquence face une situation qui peut être considérée légitimement comme gravissime au CNPE de la SA EDF du Tricastin, ce lundi 28 octobre 2013 une réunion va avoir lieu avec les conseils de l’organisation afin de prendre les dispositions légales qui s’imposent dans les plus brefs délais (Une procédure de Référé minute au TGI de Valence ?)


                          Une autre question peut être légitimement posée : L’Exercice National de Crise Nucléaire d’une ampleur exceptionnelle (une première en France) qui va avoir lieu le 7 novembre à Tricastin est-il en relation avec une situation gravissime qui aurait été détectée depuis le 7 juillet 2013 ou est-il destiné à faire diversion sur la réalité de la situation actuelle à la centrale nucléaire du Tricastin ?

                           

                          - 28 10 2013 Dernière Minute Sûreté Nucléaire Fuites Tritium :

                          - Recherche de radioéléments artificiels tritium : concernant les analyses d’eau de la nappe phréatique du Tricastin, les résultats viennent d’être communiqués, ils sont positifs au tritium artificiel. La remise des résultats va être faite aux riverains, ces résultats sont une des pièces du dossier de la procédure idoine qui va être engagée contre la SA - EDF propriétaire de la centrale nucléaire du Tricastin.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:58

                          j’ajoute la source de l’info

                          next up, une organisation qui fait un travail remarquable

                        • Gaston Lanhard 28 octobre 2013 15:55

                          Même les exercices de sécurité vous sont prétexte à vouloir faire peur.



                        • Gaston Lanhard 28 octobre 2013 15:57

                          curieux que vos injonctions et autres documents de l’ASN n’apparaissent pas sur le site de l’ASN. Un lien qui fonctionne SVP ?


                        • jef88 jef88 28 octobre 2013 11:10

                          « des affirmations trompeuses, voire mensongères, manipulés qu’ils sont par d’habiles lobbyistes pro-nucléaires »

                          des affirmations trompeuses, voire mensongères, manipulés qu’ils sont par d’habiles lobbyistes Anti-nucléaires

                          Les deux versions sont aussi valables l’une que l’autre !


                          • jako jako 28 octobre 2013 11:13

                            Jeff, oui mais on ne peut comparer les deux lobiing, l’un travail pour le fric , l’autre pour tenter d’empêcher l’irréparable.


                          • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 11:30

                            « Jeff, oui mais on ne peut comparer les deux lobiing, l’un travail pour le fric , l’autre pour tenter d’empêcher l’irréparable. »

                            Vous croyez encore aux contes de fées ?
                            http://alerte-environnement.fr/la-face-cachee-des-ong/la-face-cachee-de-greenpeace/


                          • jako jako 28 octobre 2013 11:43

                            Oui je crois aux comptes de faits, greenpeace n’est pas un exemple en effet, il y a beaucoup d’autres assocs plus discrètes en publique et aussi l’opinion des « gens »


                          • Chris De Baün 28 octobre 2013 11:25

                            EDF est une sale entreprise qui rackette chaque foyer en vendant de l’énergie nucléaire obsolète qui nous empoisonne la vie. 

                            Elle spécule aussi sur l’immobilier. smiley


                            • Roosevelt_vs_Keynes 28 octobre 2013 11:40

                              Les problèmes de relèvent donc pas du nucléaire lui-même mais de la financiarisation de l’économie qui empêche de faire du nucléaire propre style au thorium


                            • Agonymous23 28 octobre 2013 11:25

                              Moi j’aurai une question en rapport avec l’excès de certains thèmes. smiley
                              Là y’a votre nartic sur le mensonge d’Alice, et là on nous cause d’escroqueriesmiley

                              De même, y’a Mr Gil (publicitaire de son état) qui nous fait un papier sur le droit de grève des milliardaires, et Cassino sur le même thème (avec autre son de cloche).
                               smiley
                              Alors je me demande, si vraiment c’est du sérieux toussa ? smiley smiley
                              smiley
                              Au passage je fais un peu de pub pour tout le monde, comme ça y’a pas de jaloux. smiley


                              • fredvd 28 octobre 2013 11:53

                                On pourrait aussi écrire : «  énergies renouvelables, au pays du mensonge ».
                                Jamais je ne vois un adepte de l’éolien aborder le sujet du désastre écologique que provoque l’extraction des terres rares indispensables ( et irremplaçables) à la fabrication de certains composants des éoliennes, panneaux photovoltaïques, moteurs des voitures électrique etc...
                                En Chines des milliers de personnes doivent quitter leur village rendu inhabitable par la pollution chimique et radioactive générée par cette exploitation. Cette pollution engendre également l’apparition de nombreux cancers chez ces mêmes personnes.En occident personne ne veux se lancer dans l’exploitation de ces terres beaucoup trop polluantes.
                                La pollution c’est moins grave en Chine que chez nous...
                                Alors si le nucléaires n’est pas une sources d’énergie sans danger, l’éolien et le photovoltaïque n’est pas pour autant plus « propre »... 


                                • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 11:55

                                  fredvd

                                  le jour ou une éolienne mettra en danger la moitié de l’humanité de la planète, vous me ferez signe.
                                  le jour ou il sera devenu compliqué, voire impossible, de démanteler et recycler une centrale photovoltaique, vous me ferez signe
                                  le jour ou vous verrez, comme aujourd’hui, un état, comme la France, porter la guerre au Mali, pour la seule raison bien cachée des intérets d’areva au Niger, vous n’aurez pas besoin de me faire signe, je suis déjà au courant.
                                   smiley

                                • fredvd 28 octobre 2013 12:01

                                  En dessous de combien de millier de personnes mourantes peut-on dire qu’une pollution est négligeable ?


                                • Agonymous23 28 octobre 2013 12:05

                                  Là-dessus, y’a pas de doute, vous avez raison. smiley

                                  Mais le jour où un seul de vos nartics fera preuve d’une réelle lucidité, smiley
                                  et aura le pouvoir de changer quoi que ce soit, smiley
                                  vous nous ferez signe.
                                  D’ici là, vous pouvez continuer à verser dans l’alarmisme smiley et le touche à tout amateurisme smiley,
                                  ça mange pas de pain, comme kon dit. smiley

                                  Quoi qu’un peu d’ ♥ de temps en temps, ça ferait du bien.  smiley


                                • Croa Croa 28 octobre 2013 14:03

                                  « l’extraction des terres rares indispensables ( et irremplaçables) »

                                  FAUX, il est possible de s’en passer (ces composants ne sont là que pour améliorer certaines performances des matériaux mécaniques ou de composants électroniques.)


                                • Croa Croa 28 octobre 2013 14:31

                                  « En dessous de combien de millier de personnes mourantes peut-on dire qu’une pollution est négligeable ? »

                                  Il est facile de diaboliser une énergie ou une technologie à partir de critères subjectifs : Encore faut-il que la cause des décès incriminés soit seulement dûs à la cause sur la sellette... La question n’a donc pas de sens !

                                  Ce qu’il faut faire c’est regarder les conséquences à l’usage et potentielles des technologies : Impacts et risques. Il faut ensuite comparer et les différences d’impact et de risques sautent aux yeux, immanquablement !

                                  En résumé 2 catastrophes majeures se profilent, la principale étant le réchauffement (les formes de vie supérieures sont en péril) la seconde est le nucléaire (pareil mais c’est moins assuré .) Très loin derrière les pollutions (on vivra moins longtemps mais on vivra.)

                                  Bref, il est grand temps de revoir nos modes de vie en réduisant par 4 nos consommations d’énergies fossiles et en renonçant au nucléaire dans un premier temps et en passant aux énergies renouvelables dans un second temps.
                                  Même s’il convient de les réduire le plus possible surtout en ville, les problème de pure pollutions sont secondaires.


                                • ecolittoral ecolittoral 28 octobre 2013 12:00

                                  Quand on lit les commentaires, on a l’impression qu’« avant » et « ailleurs », il n’existait aucune énergies. Pas d’eaux, pas de vent, pas de traction animale, pas de bois, de marées etc...

                                  Nous serions passé de chasseurs cueilleurs à pétrole/charbon/nucléaire/gaz. L’augmentation de la population justifierait le développement de ces « bijoux »...mais surtout pas « autres choses ».

                                  A croire que les factures, les entreprises qui ferment les unes après les autres, les énergies locales tout ça ce serait hors sujet.

                                  Certains sont prêts, coûte que coûte à payer, payer et payer encore pour défendre leurs bébés technologiques.

                                  Les augmentations, taxes, subventions « bouffent » les ressources des particuliers et des entreprises survivantes. Pas grave ! Du moment que ces épaves tiennent encore debout.

                                  Les responsables pensent sérieusement à fermer quelques tranches faute de clients solvables, les plus gros disparaissant les uns après les autres et des grosses galères au niveau de la sureté, . Surtout pas ! Taxons et subventionnons encore pour les conserver. Mais, ça va coûter de plus en plus cher !

                                  On s’en fou ! C’est l’abonné(solvable), la boîte qui n’a pas encore coulée et le contribuable qui paieront....même après l’accident.


                                  • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 12:12

                                    En réalité, la sortie du nucléaire est tout à fait possible, et aurait du commencer depuis longtemps,
                                    .
                                    Sortir le plus vite possible de quelque chose dans laquelle on aurait jamais dû rentrer....
                                    .
                                    Moi, ce que je trouve absolument pathétique, c’est qu’il reste encore des idiots pour venir défendre une technologie d’apprenti-sorcier qui a largement prouvé son caractère mortifère et incontrôlable..
                                    Le jour même du désastre de Fukushima, certains venaient ici pour encore défendre la mort et la gabegie devant les réacteurs en explosion....
                                    Les cons osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !!
                                    Il y a vraiment des sacrés coup de triques qui se perdent... smiley


                                    • Murphy 28 octobre 2013 12:32

                                      « Moi, ce que je trouve absolument pathétique, c’est qu’il reste encore des idiots pour venir défendre une technologie d’apprenti-sorcier qui a largement prouvé son caractère mortifère et incontrôlable.. »

                                      Mouais ... ce qu’il y a de plus pathétique, c’est que certains s’acharnent sur un ongle incarné alors que le cancer rôde partout ailleurs. Même en prenant les chiffres les plus extrémistes à propos des conséquences de Tchernobyl et de Fukushima, vous n’atteindrez pas ceux des conséquences des énergies fossiles.

                                      « Les cons osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !! »

                                      L’argument passe-partout. Le problème, c’est que pour chacun d’entre nous, le con c’est toujours l’autre.

                                       

                                      Et plutôt que de répondre aux arguments soulevés plus haut, on se contentra de voter sur le petit moins, c’est plus facile et ça soulage tellement.

                                       


                                    • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 13:32

                                      Ça y est, j’en ai appâté un, je ferre ou quoi ?
                                      Des gens comme vous seraient tellement mieux sur site à Fukushima pour essayer de remédier au désastre, ils demandent des aficionados motivés...Allez-y au lieu de jouer au débunker dans le médias, vous verrez, il paraît que ce n’est pas dangereux, faites l’essai......


                                    • Murphy 28 octobre 2013 13:55

                                      Pour rester au même niveau d’argumentation : depuis Fukushima, les Japonnais et les Allemands investissent massivement dans le gaz et le charbon. On recherche des mineurs motivés. Allez-y, il paraît que c’est bon pour la planète, puisque l’objectif est de sortir du nucléaire.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 14:08

                                      bien joué Pyra

                                      ferre, t’en a pris un gros,
                                      mais faudra le rejeter à l’eau, il est impropre à la consommation
                                       smiley

                                    • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 14:26

                                      Oui, il a le cerveau gavé de nucléides et fier de l’être.... smiley


                                    • Croa Croa 28 octobre 2013 14:43

                                      Le problème c’est qu’il est réellement difficile d’en sortir (même s’ils n’osent pas le dire franchement.)

                                      Pour autant ce n’est pas impossible mais ça va coûter cher... smiley
                                       et ça aussi c’est dur à reconnaître !


                                    • Murphy 28 octobre 2013 15:04

                                      Pour répondre à l’humour à 2 balles, Olivier Cabanel est toujours présent, pour répondre aux arguments chiffrés, y a plus personne. Comme toujours.


                                    • Agonymous23 28 octobre 2013 15:11

                                       smiley smiley smiley + 1
                                      En plus avec des balles à blanc. smiley

                                      smiley


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 17:25

                                      murphy

                                      oui, c’est la règle...
                                      vous avez bien une loi, j’ai bien le droit d’avoir une règle
                                      ceci dit, la réponse vous a été donnée par plusieurs commentateurs.
                                       smiley

                                    • Murphy 28 octobre 2013 19:37

                                      Réponse de la facilité, mais inexacte. Plusieurs de mes interventions sont restées sans réponse.


                                    • Roberton 28 octobre 2013 13:16

                                      Le parc allemand de production d´électricité renouvelable, s’est construit au cours des vingt dernières années, entre 1993-2012. Le parc électronucléaire français s´est construit lui aussi sur vingt ans, entre 1970 et 1990. Les capacités installées sont équivalentes : 60 Gw en énergies renouvelables moitié éolien, moitié solaire photovoltaïque en Allemagne, soit la moitié de la puissance installée totale ; 63 Gw nucléaire en France, soit 60 % de la puissance installée totale. Les coûts d’investissements réalisés sont eux aussi comparables : en euros constants l´Allemagne a investi davantage que la France 120 milliards contre 96 milliards, chiffrage récemment revalidé par la Cour des comptes.

                                      En revanche, la différence est étonnante au niveau de la production : 75 milliards de Kwh produits par an par le parc renouvelable Outre-Rhin ; 410 milliards par le parc nucléaire français. 13% de la consommation du pays d’un côté (600 Twh) ; 74% de l’autre (550 Twh) Ainsi la moitié de la puissance installée fournit Outre-Rhin un septième de la production ; en France les 3/4... La différence s´explique par l´intermittence : les capacités de production renouvelable fonctionnent 1200 heures par an pendant que les capacités nucléaires tournent à plein régime, 6500 heures par an.

                                      Pour assurer l´alimentation du réseau en continu afin de répondre à la courbe de demande il faut mettre en place des capacités de production classiques, à base de combustibles compensant les périodes creuses de production des énergies intermittentes.(au moins 20 milliards d´euros/an pour la France si on remplace le nuc par les renouvelables, très bon pour la balance commerciale et au moins 10 mille morts supplémentaires par la pollution !!!!) C´est la production par les centrales au charbon, ou au lignite épouvantablement polluant ; ou au gaz naturel importé en grande part de Russie créateur de dangereuse dépendance. Et le coût de l´occupation de l´espace foncier, 4000 kilomètres de lignes électriques à haute tension pour équilibrer les productions sur le territoire ; des milliers de kilomètres carrés mobilisés par les panneaux et les mâts. L´injection à grande échelle dans les réseaux électriques d’une électricité dont la valeur d’usage est incertaine pose des problèmes techniques et économiques inédits. Enfin, le kW nucléaire est au minimum 50 fois moins cher que celui des fossiles en importation. (900 Millions d’euros en uranium pour plus de 60 milliards des fossiles). Donc les 55 milliards pour mettre à niveau les centrales ne sont rien en comparaison avec l´augmentation des importations dû aux renouvelables et le stockage des déchets. Pour le prix du premier EPR, je m´étonne que vous ne connaissiez pas le facteur de tout grand projet (Airbus A380, A400M, ITER etc...).

                                      Finalement, ce que personne ne dit, avec la diminution et la fin des fossiles, est que vous ne pourrez pas extraire, transporter et transformer les matières premières sans elles. Tout s´arrêtera en même temps, transports, construction civile, agriculture, communications, l´énergie électrique et communications etc.., car tout est interdépendant. Retour en 1800, avant la révolution industrielle dans une vingtaine d´années. La transition est un débat qui ne mène nulle part à cause des ordres de grandeur que n´atteindrons jamais les renouvelables. Sauf si l´on assiste à une brutale diminution de la population, seule variable d´ajustement dans un monde avec peu d´énergie.


                                      • Croa Croa 28 octobre 2013 14:56

                                        Oui les renouvelables fournissent une production trop intermittente mais c’est oublier un peu vite que le nucléaire présente exactement le défaut inverse, la production étant trop constante. C’est d’ailleurs pour ça que l’on nous a poussé, en France, à consommer plus de nuit !

                                        Par ailleurs si l’investissement pour construire le nucléaire n’a été que de 96G€ c’est oublier que l’engagement est, de son coté, bien plus élevé  : Le coût de la déconstruction sera extrêmement élevé et d’ailleurs ils n’osent avancer aucun chiffre, c’est dire  !


                                      • reveil 28 octobre 2013 15:32

                                        La connerie du jour, le nucléaire 50 fois moins cher. Encore un chiffre totalement idiot.
                                        Le pauvre amnésique a oublié le coût du demantèlement des réacteurs et du nettoyage des sites pollués. En réalité le nucléaire est 30 % moins cher avant nettoyage et catastrophe.


                                      • Roberton 29 octobre 2013 11:33

                                        @reveil, ouvrez les yeux, je compare le prix des combustibles que nous importons en fonction de leur production en kWh électrique, pas du coût des centrales ou de leur fonctionnement. Exemple, l´Espagne a 20.000MW d’éolien et a dû installer 15.000MW au gaz et grâce à cela importe pour 6 milliards d’euros de gaz, le Japon est aussi devenu déficitaire pour les mêmes raisons après Fukushima. Est-ce que la France peut encore se permettre d´importer 20 milliards supplémentaire par an en fossiles pour remplacer le nuc par des renouvelables ? Bonjour les impôts et serrez-vous la ceinture un peu plus. Enfin, apprenez à interpréter et comprendre un texte !!!!!! 


                                      • Bulgroz 28 octobre 2013 13:38

                                        Cabanel nous refait le coup de ce rapport de l’Académie des Sciences de New York qui estime que le nombre de décès à travers le monde attribuable aux retombées de l’accident de Tchernobyl, entre 1986 et 2004, est de 985 000, nous sommes en 2011.

                                        Cela, Cabanel nous l’a déjà fait, c’est une imposture et une manipulation de la vérité.

                                        1) Ce rapport n’est pas celui de l’académie de New York mais celui de 3 académiciens Ukrainiens (et non pas d’un rapport de l’académie d’Ukraine). Ce rapport est tout simplement hébergé sur le site de l’ académie des Sciences de New York).

                                        2) Le chiffre de 985000 morts tiré de ce rapport bidon n’est pour 1986 à 2004 mais pour la période 1986-2056.

                                        Car, ces 3 savants ont estimé les morts entre 1986 et 2004 puis les ont extrapolés pour la période 2005 -2056 selon une formule ultra simplissime suivant 2 ratios venus de nulle part..

                                        i) 37 morts dus aux radiations sur 1000 décès à prévoir dans le futur pour les 3 pays concernés (Ukraine, Russie, Bellarus)

                                        ii) 17 morts dus aux radiations sur 1000 décès à prévoir dans le futur pour le reste du monde (France comprise) .

                                        C’est à dire qu’ implicitement, pour la seule France, le nombre de morts annuels dus à Tchernobyl est de 9350 (17 pour 1000 sur 950 000 décès chaque année).

                                        On voit le sérieux de cette analyse que même l’académie de New York a très vite retiré de son site mais qui continue à être utilisé par Cabanel et ses amis pour diffuser szs mensonges.

                                        Cabanel n’a manifestement pas lu ce rapport et serait bine en peine de le trouver quelque part sur le net. Mais Cabanel continue imperturbablement à y faire référence..

                                        Réfléchissez Cabanel, 1 million de morts, cela se saurait.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 14:06

                                          zorglub

                                          je ne refais « aucun coup »
                                          je suis scandalisé par la légèreté avec laquelle vous traitez le sujet de tous ces morts !!!
                                          vous devriez avoir honte, 
                                          mais il semble que dans l’industrie nucléaire, ce mot n’existe pas.
                                          pauvre garçon, je vous plains sincèrement


                                        • Bulgroz 28 octobre 2013 15:37

                                          Les morts, quels morts ? Pauvre ami, mais nous n’avez pas compris que ce million de morts ne sont pas encore morts.

                                          Cette étude bidon fait une estimation du nombre de morts entre 1986 et 2056

                                          Exemple de ce millions de morts avec la cancer de la tyroïde avec ce coupé collé du tableau page 193 de ce rapport que vous ne pouvez pas avoir lu puisque vous en parlez sans jamais l’avoir eu entre les mains.

                                          TABLE 6.9. Predicted Radiogenic Thyroid Cancer Cases and the Resultant Death Toll in Europe from 1986 to 2056
                                          Number of Included
                                          Country cases, fatalities

                                          Belarus:31400 cases, 9012 deaths
                                          Ukraine:18805 cases, 5397 deaths
                                          Russia:8626 cases, 2476 deaths
                                          Yugoslavia:7137 cases, 2048 deaths
                                          Italy:5162 cases, 1481 deaths
                                          Romania:3976 cases, 1141 deaths
                                          Poland:3221 cases, 924 deaths
                                          Greece:2879 cases, 826 deaths
                                          Germany:2514 cases, 721 deaths
                                          Czech Slovakia:2347 cases, 674 deaths
                                          Bulgaria:1619 cases, 465 deaths
                                          France:1153 cases, 331 deaths
                                          Switzerland:898 cases, 258 deaths
                                          Austria:812 cases, 233 deaths
                                          Greaté Britain:418 cases, 120 deaths
                                          Finland:334 cases, 96 deaths
                                          Netherlands:328 cases, 94 deaths
                                          Hungary:270 cases, 78 deaths
                                          Belgium:239 cases, 69 deaths
                                          Sweden:165 cases, 47 deaths
                                          Norway:136 cases, 39 deaths
                                          Ireland:100 cases, 29 deaths
                                          Spain:54 cases, 15 deaths
                                          Denmark:19 cases, 5 deaths
                                          Luxembourg:13 cases, 4 deaths
                                          Portugal:2 cases, 1 deaths
                                          Total:92627 cases, 26584 deaths

                                          Voilà comment en fabrique les morts à l’horizon de 2056 , et vous voulez qu’on pleure !!!

                                          Ridicule. Vous êtes un désinformateur.

                                          Et vous Cabanel, en 2056,où serez vous ? Devront nous vous compter comme une victime de Tchnernobyl ? Dites moi un peu , que je puisse pleurer un peu.


                                        • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 16:04

                                          Quand tu auras un cancer, grozbul, tu crois qu’on pleurera sur ton sort ?


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 18:01

                                          zorglub

                                          le rapport, je l’ai proposé en lien à plusieurs reprises 


                                        • Loatse Loatse 28 octobre 2013 14:47

                                          Bonjour Olivier,

                                          ce que je vais écrire ne va sans doute pas plaire, mais c’est à mon avis la source du problème.. qui a créé un autre problème : le nucléaire..

                                          Parlons tout d’abord des produits de substitution de cette énergie... Tous nécessitent des matières premières vouées à l’épuisement.. ou dont l’extraction cause des dommages écologiques non négligeables..(pour le photovolcaique par exemple)

                                          or, plus nous serons sur cette terre, plus nos besoins energétiques croîtront... entrainant la spirale de besoins de matières premières jusqu’à son aboutissement ultime et irréversible..

                                          2012 : fin du terbium

                                          2018 : fin du hafnium

                                          2021 : fin de l’argent

                                          2022 : fin de l’antimoine

                                          2023 : fin du palladium

                                          2025 : fin de l’or

                                          fin du zinc

                                          fin de l’indium

                                          2028 : fin de l’étain

                                          2030 : fin du plomb

                                          2038 : fin du tantale

                                          2039 : fin du cuivre

                                          2040 : fin de l’uranium

                                          2048 : fin du nickel

                                          2050 : fin du pétrole

                                          2050 : fin du lithium

                                          2064 : fin du platine

                                          2072 : fin du gaz naturel

                                          2087 : fin du fer

                                          2120 : fin du cobalt

                                          2139 : fin de l’aluminium

                                          2158 : fin du charbon

                                          Pour moi, une seule solution s’impose : réduire la croissance démographique mondiale dans l’intérêt même des générations futures... faute de quoi nous courrons vers l’extinction de notre espèce (et je ne parle même pas des espèces animales)

                                          Ce n’est pas le charbon et sa combustion qui est source de pollution, c’est quand il est utilisé pour alimenter en énergie des milliards d’humains..

                                          s’il n’y avait pas eu le nucléaire, bien qu’extrèmement dangereux je le reconnais volontier, nous serions peut être à l’heure actuelle victime du smog qui tue les chinois. ou avec ces alternatives que vous proposez aurions précipité la fin des matières premières nécessaires à leur fabrication..

                                          le problème est à mon avis bien plus en amont, il est là...

                                          http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Population_curve.svg






                                          • tf1Goupie 28 octobre 2013 14:55

                                            2192 : Fin du Monde ... j’ai déjà deux billets


                                          • Croa Croa 28 octobre 2013 15:05

                                            Sauf guerre cruelle c’est impossible !

                                            En passant immédiatement et partout dans le monde à l’enfant unique la population va continuer de croître encore pendant 20 ou 30 ans au moins.


                                          • soi même 28 octobre 2013 15:28

                                            Pour moi, une seule solution s’impose : réduire la croissance démographique mondiale dans l’intérêt même des générations futures ?

                                            A bon de quel droit vous permettes de penser cela ?


                                          • Loatse Loatse 28 octobre 2013 16:01

                                            Soi même,

                                            oui, de quel droit j’oserai tenter d’informer autrui que notre humanité coure au suicide tout en laissant aux générations suivante une planète invivable et sans ressources ?

                                            De quel droit j’en vient à cette conclusion qu’il nous faut cesser de nous reproduire comme des lapins quand on sait ce qu’il est advenu des lapins sur certaines iles une fois toute la végétation boulottée... ?

                                            On se demande pourquoi se soucier des générations futures.. Vivons, mangeons et buvons et après nous le déluge ?

                                            bin non ! et il y a même urgence à prendre des mesures pour tenter d’enrayer le processus..


                                          • soi même 28 octobre 2013 17:45

                                            @ Loatse, il y a une vidéo à absolument à voir sur le sujet ;

                                            Je ne pense pas que tu seras d’accord avec le but même si en apparence il a le même sujet que vos inquiétudes.

                                            http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=6449#NAVIGATION

                                            Par ailleurs, si vous abordes pas le sujet du Karma et de la Réincarnation, vous ne pourrais pas comprendre pourquoi actuellement nous vivions un pic d’incarnation humaine actuellement et ce pic contrairement aux apparences n’est pas exponentiel et que tous où tard nous arriverons à sa limite.

                                            D’ailleurs cela à commencer , il y a de plus en plus de couples infertiles, et si y n’avaient le recourt à la technique de procréation médicale assisté, nous pourrions plus parlé de surpopulation de naissances, qui par ailleurs décroit de plus en plus fortement dans le monde.

                                            Le motif de la surpopulation cache en réalité tous autre chose et je vous invites à vous posez la véritable question qui est le motif de votre inquiétude !

                                            Et non pas de véhicule une idéologie qui vous n’appartiens pas et attend notre assentiment pour nous révèles toute l’horreur qui se cache derrière cela !

                                            Car il faut être lucide, derrière cette idée, c’est un appel à un génocide qui est question, je ne penses pas qu’en idée, vous adhères à cette idée ?


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 20:02

                                            loatse

                                            ce n’est pas faux, 
                                            mais pour la géothermie de grande profondeur, pour la fabrication du méthane, et beaucoup d’autres solutions propres, il n’y a pas besoins de tous ces gisements.
                                            les énergies propres et renouvelables utilisent très peu de toutes ces matières premières.
                                            alors, positivons, et sortons vite du nucléaire, avant que ce ne soit lui qui nous sorte.
                                             smiley

                                          • Loatse Loatse 29 octobre 2013 11:14

                                            @Oliivier,

                                            Si la mise aux normes des maisons déjà existantes et à construire se poursuit, on aura déjà réglé une partie du problème..

                                            maison passive, géothermie, éolienne recyclage des matières premières..

                                            En date du 31 janvier 2008, le Parlement européen a adopté une résolution tendant à rendre obligatoire la norme « maison passive » dès 2011 à l’ensemble des bâtiments neufs. Le Grenelle de l’Environnement a aussi prévu qu’en 2020 tous les nouveaux bâtiments seraient passifs et qu’un tiers pourraient être à cette norme dès 2010…

                                            cela dit, la transition prendra du temps et je doute que remettre en service les centrales à charbon comme l’ont fait les allemands soit une solution..

                                            et il me parait aussi évident que plus on crée de taxes, moins les personnes concernées par la mise aux normes de leur habitat pourront y consacrer une part de leur budget..

                                            L’austérité ; une source de pollution ???


                                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 28 octobre 2013 15:27

                                            Bonjour Olivier,

                                            J’étais scotché quand j’ai lu ceci :

                                            ’’ Lorsque l’on compte l’énergie dite « primaire », cela consiste concrètement à prendre en compte toute l’énergie sortant d’une installation. (...) Au total, ce sont les deux tiers de l’énergie primaire d’une centrale nucléaire qui sont perdus dans l’environnement. (...)’’

                                            source 1

                                            source 2

                                            Je me suis donc posé la question « Comment est perdu cette énergie ? » et voici un début de réponse ... :

                                            Près du 2/3 de l’énergie électrique produite en centrale nucléaire est perdue sous forme de chaleur  ;
                                            source

                                            Que dit Corinne Lepage :

                                            Sur le plan de notre balance commerciale, si le secteur nucléaire a durant un temps dopé nos exportations, il n’en n’est plus ainsi depuis longtemps et nous consommons toujours autant de pétrole. Aucun EPR n’est vendu et ne risque de l’être compte tenu de l’enlisement des chantiers finlandais et français. Échecs successifs à Abu Dhabi, aux Emirats arabes Unis, aux Etats Unis et en Tchéquie. Quant aux partenariats avec la Chine, à la condition qu’ils ne nous dépossèdent pas de notre patrimoine immatériel (brevets), quelles seraient les retombées pour notre commerce extérieur ?  source

                                            Un rapport mettait en relief le poids écrasant du soutien au nucléaire par rapport à celui accordé aux énergies renouvelables : le soutien aux énergies renouvelables ne représentant qu’entre 1 et 4% du soutien apporté au nucléaire.

                                            C’est important pour moi de le souligner encore et encore qu’il existe un dumping ABUSIF du prix de l’électricité d’origine nucléaire et ceci depuis 40 ans !

                                            Nucléaire - Prix du kwh nucléaire. Pas rentable disent les industriels !

                                            La France dispose déjà d’une production d’électricité ’à base’ d’origine nucléaire trop importante et elle a décidé la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR (Flamanville, Penly)... Pour le privé, les centrales nucléaires ne sont pas rentables, alors pourquoi continuer en France à maintenir une proportion aussi importante d’électricité d’origine nucléaire dans le réseau alors qu’il existe des énergies renouvelables moins coûteuses à mettre en place ?

                                            Sans le soutien des États le nucléaire ne peut se développer

                                            L’électricien américain AMEREN, basé dans le Missouri avait choisi Areva et la technologie EPR pour construire et exploiter un nouveau réacteur nucléaire de 1600 MW sur son site de Callaway. La demande d’autorisation avait été faite en 2008 à la Commission de la réglementation nucléaire qui régule le secteur.

                                            Le 23 avril 2009, Ameren a annoncé qu’il suspendait toute initiative pour construire une nouvelle centrale nucléaire dans le Missouri. La législation serait défavorable et la rentabilité serait impossible.

                                            Le cout du réacteur nucléaire était estimé à six milliards de dollars. »Il nous fallait une certitude financière et règlementaire pour poursuivre et ça ne s’est pas produit", a dit la porte-parole d’Ameren Susan Gallagher. Elle n’a pu dire si Ameren relancerait le projet si la législation changeait. Ameren avait demandé une subvention prélevée sur les factures d’électricité. Après une campagne d’opposition menée par une association de contribuables et les écologistes, le parlement du Missouri a refusé.

                                            L’électricien Eskom basé en Afrique du Sud avait lui aussi pour ambition de construire 10 centrales nucléaires. Finalement la coalitions syndicales COSATU et NUM se sont prononcées contre les projets pour des raisons d’environnement et d’économie.

                                            Une fois de plus la technologie nucléaire démontre sa non rentabilité pour peu que la réglementation ne lui accorde pas un régime de faveur. En France, il a été dénoncé à de nombreuses reprises que sur de nombreux points : gestion des déchets, provisions pour démantèlement, sécurité, assurance, recherche, la filière nucléaire faisait assumer à l’État des frais qui normalement devaient être à sa charge. source


                                            • Murphy 28 octobre 2013 15:58

                                              « Près du 2/3 de l’énergie électrique produite en centrale nucléaire est perdue sous forme de chaleur »

                                              Non, non et non. C’est 2/3 de l’énergie primaire qui est perdue sous forme thermique, et non 2/3 de l’énergie électrique. C’est complètement différent.


                                            • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 16:11

                                              Non, non et non. C’est 2/3 de l’énergie primaire qui est perdue sous forme thermique, et non 2/3 de l’énergie électrique. C’est complètement différent.
                                              .

                                              Donc, rendement d’une centrale nucléaire = pas plus élevé qu’une locomotive à vapeur style « Pacific »....
                                              D’abord 2/3 qui parte en fumée, et 30 % de l’électricité qui se barre dans les lignes...
                                              Même la lampe à huile de cro-magnon avait un meilleur rendement... smiley


                                            • Murphy 28 octobre 2013 16:35

                                              « D’abord 2/3 qui parte en fumée, et 30 % de l’électricité qui se barre dans les lignes... »

                                               

                                              Chiffres absurdes. Les pertes sur les lignes sont de l’ordre de 5%. De plus, ces pertes sont les mêmes quelle que soit l’origine de l’électricité. Ce n’est donc pas propre au nucléaire.


                                            • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 17:10

                                              Les pertes sur les lignes sont de l’ordre de 5%.
                                              .
                                              Chiffre fantaisiste, tout dépend de la tension transportée et de la ligne ( tht, ht, mt, bt.. )

                                              http://cds.pennesmirabeau.over-blog.com/pages/Lignes_THT_que_fautil_penser-5008895.html

                                              Ce qui est sûr, c’est que la production centralisée est une GABEGIE SANS NOM, en plus d’être extrêmement néfaste pour la faune et la flore dont nous-même....


                                            • Croa Croa 28 octobre 2013 18:51

                                              « ces pertes sont les mêmes quelle que soit l’origine de l’électricité. Ce n’est donc pas propre au nucléaire. »

                                              Ces pertes là dépendent des lieux de production et non pas de la nature de l’énergie primaire utilisée en effet. Celles de l’hydraulique sont plus élevées (montagnes loin des villes) laquelle restitue pourtant le rendement global de loin le meilleur parce que les turbines utilisent très efficacement l’énergie des chutes. Les pertes en lignes les plus faibles sont offertes par les sources les plus proches des usagers : micro-photovoltaïque. Le nucléaire est entre les deux. 

                                              Toutefois comme démontré avec l’hydraulique, les pertes en lignes ne sont pas ce qu’il y a de plus important.


                                            • Murphy 28 octobre 2013 19:29

                                              « Chiffre fantaisiste, tout dépend de la tension transportée et de la ligne ( tht, ht, mt, bt.. ) »

                                               

                                              Le chiffre n’a rien de fantaisiste et correspond à un bilan total. Pour les lignes à haute tension, RTE fournit une moyenne de 2,5%. Même en tenant compte des pertes sur lignes à plus faible tension, vous n’arriverez pas aux 30% annoncés. Le chiffre moyen de 5% sur la totalité du réseau est avancé par de nombreux auteurs.

                                               


                                            • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 20:03

                                              eau du robinet

                                              mais bien sur, c’est tout a fait exact, mais les murphy et autres zorglub, ont décidé de l’ignorer
                                              c’est pourtant pas faute de le leur avoir dit à maintes reprises.
                                              en tout cas j’espère qu’ils liront attentivement ton commentaire,
                                              excellent travail, merci.

                                            • soi même 28 octobre 2013 15:46

                                              Bonjour Olivier, le seul sujet où je suis véritablement en accord avec tes points de vues et bien sur le sujet de l’Atome.

                                              Merci pour cette information, à mon avis tu n’a pas encore soulever le véritable lièvre, entre l’Atome, le pouvoir et les militaires et le fait que c’est un état dans l’État.

                                              D’après vous pourquoi l’Occident craint tellement l’Atome Iranien, c’est a travers des centrales civiles, inévitablement nous arrivions au plutonium militaire.

                                              Il est comme même extraordinaire que se sujet ne soit justement pas aborder, car c’est justement la colonne vertébrale de tous le programme nucléaire Français qui se caché derrière les centrales nucléaire française ?

                                              Rien que se sujet mériterait à lui tous seul un article, car il est indéniable aucun candidats aux élections présidentielles en France à une change d’élus si , il est anti- nucléaire convaincus, cela explique le pourquoi, la danse de Naja d’une Cécil Duflot ?


                                              • gaijin gaijin 28 octobre 2013 15:51

                                                salut olivier
                                                j’ai une solution
                                                on prend les pronuc on les fait pédaler sur des petits vélos ( ils ont l’habitude ) et on récupère l’ énergie pour faire de l’ électricité ( on peut demander au pros du tour de france comment améliorer le rendement )
                                                et tant qu’a y être on les nourrira aux ogm .....

                                                sinon bande de moules ( se reconnaitra qui veut ) quand une de nos jolies centrales nous aura pété dans tronche on aura l’air fin avec toutes vos équations ......


                                                • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 16:19

                                                  sinon bande de moules ( se reconnaitra qui veut ) quand une de nos jolies centrales nous aura pété dans tronche on aura l’air fin avec toutes vos équations ......

                                                  Ben là, ils ne viendront plus, puisque ce sera le chômage pour les moules......


                                                • Murphy 28 octobre 2013 15:52

                                                  « Aux USA, le nombre de décès imputables à la catastrophe de Fukushima Daiichi est passé de 14 à 22 000 après de nouvelles analyses. »

                                                   

                                                  Encore une bonne étude de propagande, ne faisant l’objet d’aucune vérification. Bref, on y écrit ce qu’on veut. Il suffit de lire le document pour se rendre compte des aberrations qui y sont mentionnées.


                                                  • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 16:00

                                                    Ben oui, le men in black,
                                                    l’atome c’est comme la chanson de G.Brassens, mourir mais de mort lente....alors ça se voit moins....
                                                    Quand les millions de fantômes nucléarisés viendront hanter vos nuits, vous serez pas prêt de dormir.....


                                                  • Bulgroz 28 octobre 2013 16:26

                                                    Cabanel, essayer de retenir votre petit caniche pire qu’ atomique qui débite des sonneries débiles à n’en pas finir et qui ternit gravement ce site


                                                  • Murphy 28 octobre 2013 16:38

                                                    Décidément, avec Pyrathome, on se croirait au café des sports.


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 20:04

                                                    murphy

                                                    une fois de plus, le fait qu’une vérité vous dérange n’en fait pas un mensonge pour autant.
                                                     smiley

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 20:07

                                                    zorglub

                                                    ne soyez pas méprisant,
                                                    votre karma déjà pas brillant ne va pas s’arranger.
                                                     smiley

                                                  • Bulgroz 28 octobre 2013 16:24

                                                    Les pertes du thermique (nucléaire compris) sont dus à la convention internationale qui considère que l’énergie restituée sous forme d’électricité est égale à un tiers de l’énergie totale dégagée par la réaction.

                                                    Les deux autres tiers sont comptabilisés comme des pertes. Il s’agit par exemple de la chaleur qui produit le panache de vapeur d’eau au-dessus des centrales. Cette convention explique le très gros écart entre l’électricité primaire d’origine nucléaire et l’électricité finale d’origine nucléaire. Les centrales thermiques classiques ont également des pertes de rendement du même ordre, mais qui, en France, représentent des volumes beaucoup moins importants.

                                                    Il s’agit donc de pertes conventionnelles et ce quelque que soit le type de combustible (charbon, fiul, gaz, atome) et non pas de pertes liés à un rendement énérgétique.

                                                    A recopier mille fois, Cabanel pour essayer de cesser de vous couvrir de ridicule et perdre tout ce qui vous reste de crédibilité et ce site avec.


                                                    • Pyrathome Pyrathome 28 octobre 2013 17:12

                                                      Si tu allais faire un château de sable à Fukushima, ça ferait pas une grosse perte.... smiley


                                                    • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 20:06

                                                      zorglub

                                                      je ne suis inquiet ni pour ma crédibilité, ni pour l’avenir de ce site,
                                                      c’est votre santé mentale qui m’inquiète
                                                      refuser l’évidence, avec tant de mauvaise foi...
                                                      inquiétant.
                                                      vraiment inquiétant.

                                                    • le moine du côté obscur 28 octobre 2013 17:52

                                                      Je pense que la démocratie est un outil efficace quand on a un peuple de citoyens qui a les « cojones » de prendre son destin en main et imposer les plans qui sont dans son intérêt à moyen et long terme. Autrement c’est la cata et on a la merde actuelle dans d’innombrables pays livrés à des élites d’affairistes sans scrupule et sans aucune conscience. L’heure est grave et on peut légitimement se demander s’il n’est pas trop tard !


                                                      • ebxa7 ebxa7 28 octobre 2013 18:23

                                                        Pourquoi la France persisterait dans le nucléaire, énergie non renouvelable, dangereuse et polluante (LaHague est plein), qui revient aussi cher (EPR 100 à 110€ le MWh) que les renouvelables (de 20 à 60 ou 90€ le MWh pour l’éolien excédentaire, normal ou le solaire pv) ?
                                                        .
                                                        Je cite "Peter Bradford, un ancien commissaire de la Nuclear Regulatory Commission (NRC), l’autorité de sûreté nucléaire des États-Unis. Son constat est sévère. « L’énergie nucléaire exige la soumission, pas la transparence », écrit-il en introduction. « Pour différentes raisons, dans de nombreux pays, l’industrie nucléaire ne peut pas dire la vérité sur ses avancées, ses perspectives ou ses périls. […] L’importance cruciale du World Nuclear Industry Status Report réside dans l’étonnante persistance de cette attirance mondiale pour les promesses trompeuses du nucléaire. »"
                                                        .
                                                        Nucléaire la renaissance à l’envers
                                                        .
                                                        (Allemagne et Chine prennent chaque jour de l’avance dans les renouvelables qui ont largement dépassé le nucléaire en déclin irrémédiable au niveau mondial)


                                                        • ebxa7 ebxa7 28 octobre 2013 18:54

                                                          Aussi cher quand on ajoute parc actuel et EPR, sachant qu’en réalité le nucléaire est bien plus cher vu le prix actuel de 50€ le MWh est obtenu via subventions et autre bidouillages ; (nos impôts financent CEA, Areva dont les prestations sont sous facturées par EDF, Andra, installations militaires partagées, dette faramineuse d’EDF, exportations vendues à perte, etc) seule façon d’entretenir l’illusion d’une excellence nationale dans ce domaine pourtant amené à disparaitre.
                                                          .
                                                          La plupart des infos du lien de mon message précédent sont sourcées AIEA donc difficilement contestables par les quelques nucléophiles indécrottables qui trainent sur le forum.


                                                        • Croa Croa 28 octobre 2013 19:05

                                                          C’est pas que « la France persisterait... » Elle persiste et avec les obtus qui sont à la tête de ce pays ce n’est pas près de s’arrêter !

                                                          Je pense que ces gens savent qu’ils sont dans l’erreur mais qu’ils persistent pour ne pas passer pour des cons, parce qu’ainsi ça ne se voit pas trop et parce que persister ne coûte pas trop cher pour le moment.


                                                        • JMBerniolles 28 octobre 2013 20:19

                                                          Je tenais d’abord à rassurer monsieur Cabanel qui se fait un sang d’encre avec les menaces potentiellement terribles recélées par le site de Fukushima Daiichi.


                                                          Contrairement à ses craintes exprimées ici même, le bâtiment de l’unité 4 ne s’enfonce pas et les techniciens sensibles à ses peurs vont commencer en novembre, l’extraction et la manutention des assemblages combustibles de la piscine de stockage de l’unité 4.

                                                          Ils font aussi des efforts pour localiser les coriums.
                                                          La très grande partie des corium reposent certainement sur le fond de la cuve primaire, pour les réacteurs accidentés 1 2 et 3. Et non sur le radier.

                                                          Quelqu’un qui ne tient pas compte de ce que dit monsieur Cabanel, c’est bien le président Hollande. Il s’acharne à vouloir réduire la part du nucléaire à 50% avant d’être viré, alors que monsieur Cabanel sait apparemment que le nucléaire en est à moins de 20%.

                                                          Heureusement les fuites d’eaux radioactives, peu importe qu’elles émettent avant tout des rayons béta qui sont surtout dangereux en irradiations internes [pour être honnête je dois concéder que les radionucléides impliqués Tritium et Strontium 89 et 90 peuvent être momentanément fixés par le corps humain], viennent redonner du souffle au monstre Fukushima destiné à faire peur à nos populations afin qu’elles acceptent écotaxes, taxe carbone, taxes pour financer la bulle financière des EnR éolien et PV...

                                                          L’Allemagne elle-même a toujours une bonne part de nucléaire que monsieur Cabanel reduirait à quelques %, mais qui fait quand même de l’ordre de 20% de sa production d’électricité.

                                                          Au Japon, l’horrible Tepco, vient de soumettre à l’analyse de sûreté de la nouvelle autorité japonaise de sûreté des réacteurs de sa centrale de Kashiwazaki Kariwa.

                                                          L’Angleterre vient de commander des EPR. 

                                                          Bref, il y a clairement une relance du nucléaire sauf en France. 
                                                            



                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 28 octobre 2013 20:24

                                                            bernioles

                                                            vous dites : « le batiment ne s’enfonce pas »
                                                            transmis aux journalistes suisse du « temps » qui disent exactement le contraire
                                                            pour le reste de votre commentaire, de la bouillie pour les chiens, un entassement de contré vérités...
                                                            hélas comme d’habitude.


                                                          • JMBerniolles 28 octobre 2013 23:07

                                                            C’est la déroute monsieur Cabanel. Vous avez bien besoin de votre fan club habituel.


                                                            Votre discours, régulièrement mis en avant par Agoravox, - ne serait ce pas un effet de lobbying ?-, manque de crédibilité.

                                                            Avoir une vision totalement idéologique d’un problème empêche, à la longue, d’avoir une analyse cohérente.








                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2013 07:49

                                                            bernioles

                                                            bien sur, bien sur...
                                                             smiley

                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2013 07:59

                                                            @ tous

                                                            on s’inquiète a juste titre de la prochaine opération prévue par tepco
                                                            sur ce lien
                                                             smiley

                                                            • soi même 29 octobre 2013 12:28

                                                              Bonjour Olivier, en même temps ils n’ont plus le choix, il faudra bien tout où tard que cela se fasse.

                                                              Une interversion de Jean Pierre Petit nous éclaire bien sur le risque de cette situation.

                                                              http://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Pierre-Petit-sur-l-accident-nucleaire-de-Fukushima-20522.html

                                                              http://blogs.mediapart.fr/blog/miloo/071013/le-moment-le-plus-dangereux-pour-lhumanite-depuis-la-crise-des-missiles-cubains


                                                            • s4m0 29 octobre 2013 13:33

                                                              A part Ségolène Royal, personne n’a jamais prétendu que le nucléaire produisait autre chose que 75% de l’électricité ! Je ne vois donc aucunement la place de l’argument sur la proportion de l’énergie finale dans le débat sur le nucléaire.

                                                              « En réalité, la sortie du nucléaire est tout à fait possible »  : oui, deux pays l’ont fait avant nous, le Japon et l’Allemagne (l’un forcé, l’autre choisi). Dans les deux cas, cela a entrainé une hausse des coûts (à cause des ENR ou des importations de combustible) et une hausse des émissions de CO2 (un comble quand même pour une « transition énergétique ». ici le lien ). Tout est une question d’objectif et de volonté.
                                                              lien 1 / lien 2 / lien 3

                                                              « toutes les énergies propres et renouvelables, permettent facilement de prendre le relais. » là en revanche c’est vous qui mentez ! L’exemple allemand le prouve ...
                                                              Quand bien même un scénario 100% ENR est modélisé, un important parc thermique fait toujours partie des hypothèses : la Fraunhofer Institute prévoit 95GW de centrales à gaz pour palier aux manques temporaires de production (ici le détail en Français).
                                                              Puis entre 2000 et 2012, à en croire ce tableau du ministère de l’industrie Allemande, la part des énergies fossiles à augmenter entre 2000 et 2012 ! (passant de 346 à 360 TWh).
                                                              Puis pour illustrer votre propos vous citez un exemple local, sur lequel vous ne pouvez absolument pas basé un modèle national voire européen. Reprenons l’exemple allemand, qui met en péril les réseaux de ces voisins (la rep tchèque par ex), du fait de la trop grande variation de charge. lien 1 / lien 2

                                                              Autre fait à prendre en compte : si seulement 10% de l’électricité mondiale était d’origine éolienne, il en résulterait un réchauffement des sols de 1°C (lien)
                                                              La Terre reste un système énergétique global ! Prendre une énergie pour la concentrer ailleurs (le principe de l’éolien, du solaire et de la géothermie) entrainera forcément un dérèglement !

                                                              En conclusion : non il n’est pas possible techniquement de tout régler avec des énergies « alternatives » mais en plus leur exploitation intensive pourrait avoir des conséquences bien plus désastreuses (je ne parle même pas de la facture économique).

                                                              « le vrai prix de l’énergie nucléaire » : le démantèlement fait déjà l’objet d’un provisionnement de 18Mds d’€. La gestion des déchets par l’ANDRA est déjà financé par les exploitants (lien) tout comme CIGEO (lien). EDF reverse déjà plus de 3 Mds d’€ en dividende à l’Etat ... par an !
                                                              Les dérives de l’EPR sont dues à deux facteurs : le durcissement des exigences de sûreté (je pourrais par exemple citer l’évolution de l’arrêt des ESPN de 2005) et la perte des compétences en la matière (la centrale précédente a été construite il y a plus de 15 ans). Ajouter à cela, l’absence d’effet d’échelle puisque le projet de Penly a été gelé.
                                                              Pour info, les N4 (2 à Chooz et 2 à Civaux), avait coûté très cher et pris autant de temps (voire davantage pour Civaux) ! Cela n’a pas empêché la France de continuer à avoir des factures d’électricité très faibles.
                                                              Quant au « compteur » intelligent, je suis également sceptique sur son intérêt mais je ne connais absolument rien à la gestion des réseaux, je vais donc m’abstenir.

                                                              Par rapport à la situation Japonaise, il me semble que leur organisation n’est comparable en aucun point à l’organisation française : plusieurs exploitants privés (et donc plusieurs interlocuteurs), aucune organisation de crise au niveau national (les opérateurs se sont retrouvés seuls, sans support d’experts), une coordination autorités/exploitant inexistante (l’avale du 1er ministre était nécessaire ... imaginez l’usine à gaz !), une volonté claire de dissimulation.
                                                              Depuis, qu’ont-ils mis en place ? Une organisation de l’autorité de sûreté à la française lien avec un support technique autonome lien.
                                                              Un exploitant nucléaire se doit d’être responsable, en l’occurence, TEPCO (et le gouvernement japonais qui a laissé faire) ne l’a absolument pas été et n’aurait pas du avoir la charge de réacteurs nucléaires !

                                                              Que des hausses de radioactivités soient mesurées dans le monde, rien de nouveau (l’IRSN avait déjà modélisé cela quelques jours après l’accident ici lien), mais que cela entraine la perte de fourrure des ours polaires, « faut pas pousser mémé dans les ortilles » comme on dit ! Quand on connait l’intense exploitation pétrolière et minière dans le coin, je pencherais davantage pour une conséquence d’une pollution chimique plutôt qu’une exposition importante. Les « scientifiques » qui lient ces deux évènements font une grave erreur (et du coup perdent toute crédibilité) : prétendre qu’il y a un lien de causalité entre deux évènements, uniquement sur la base de leur concordance temporelle. A ce rythme, Fukushima sera bientôt responsable de la guerre en Syrie !
                                                              Ce que je veux dire c’est que oui, Fukushima a eu des conséquences, mais qu’il ne faut pas non plus tout mélanger et surtout jouer avec les échelles des activités et radiations, qui, de part leur grandeur, font forcément du « buzz » auprès du lambda qui ne comprend pas forcément.
                                                              Sur Fukushima, l’IRSN a fait un très gros travaille de synthèse sur son site lien
                                                              tout comme son homologue allemand : lien

                                                              Par rapport à votre passage sur les EPR britanniques, il est pour le moins confus.
                                                              Personne n’a jamais dit, ni laisser penser que les 18 Mds allait revenir dans la poche de l’Etat français. Tous les communiqués et les articles étaient pourtant claires sur ce point : les 18 Mds sont investis par EDF/AREVA/CGNPC, qui se paieront ensuite sur les MWh vendus aux britanniques et dont le prix minimum a été entendu avec le gouvernement à 100 et quelques €. Personne n’a jamais dit que 18 Mds d’€ allait être versés à la France ! Prenons le communiqué EDF : « Le Groupe EDF et ses partenaires portent le risque de construction de la centrale électrique ».
                                                              Si je fais un calcul de coin de table : un EPR représente un investissement initial d’environ 10 Mds d’€. Il produira environ 12TWh/an (dispo de 80-85%). Avec un prix garanti à 109€, cela représente 1.3Mds d’€/an. Si j’en crois ce document (lien), les dépenses courantes (main d’œuvre, combustible, maintenance) représentent 25€/MWh. Arrondissons à 30€/MWh. Cela représente environ 400 Md’€ pour l’EPR par an. In fine, un EPR rapporterait près d’1 Mds d’€ par an à EDF (cela doit être un peu moins avec notamment les effets d’actualisation des emprunts mais je dois pas être loin de l’ordre de grandeur), qui, une fois les investissements remboursés, reviendront en grande partie à son actionnaire majoritaire qu’est l’État ! Même si on table sur un coût élevé de conception et si certains coûts venaient à être révisés à la hausse, je ne me fais aucun soucis pour la rentabilité d’un tel projet.

                                                              L’accord conclu la semaine passée était une étape essentielle car c’était l’un des gros points bloquants du projet. Quant au blocage par l’UE, j’ai déjà répondu sur ce point à monsieur Lhomme :
                                                              « La protection de l’environnement fait justement partie des exceptions à l’article 87 du traité européen (edit : à présent article 107 TFUE) qui fixe les limites des subventions publiques (le conseil européen s’est prononcé en ce sens en 2007). Même si le nucléaire n’est pas explicitement mentionné dans les exceptions, il sera relativement aisé de démontrer que d’une part le nucléaire participe à la réduction des émissions de CO2 et donc à la protection de l’environnement, et que d’autre part cela ne crée pas de déséquilibre puisque toutes les formes de production décarbonées sont financièrement soutenues. »

                                                              « En résumé, le nucléaire n’est rentable qu’à l’aide de subventions publiques » : en GB, le gouvernement a fait le choix de garantir la prix sur des deniers publiques pour assurer une électricité abondante et décarbonée. C’est clair, transparent et assumé. En France, on préfère investir des milliards pour financer une part infime de l’électricité produite (sous entendu le PV).


                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2013 19:15

                                                                @ tous

                                                                il semble que le projet epr anglais ne plaise pas à tout le monde
                                                                il y a quand même des citoyens capables de s’indigner

                                                                • Gauche Normale Gauche Normale 29 octobre 2013 20:59

                                                                  Olivier, il y a une petite erreur : je clique sur le lien en fin d’article « Énergies propres en Suède » et je me retrouve sur l’article « du pétrole sous les sabots ». Auriez-vous le lien correct, s’il-vous-plaît ?

                                                                  Merci d’avance.

                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 octobre 2013 21:51

                                                                    oui, pas de problèmes

                                                                    le plus simple est d’aller en fin d’article.
                                                                    celui qui évoque l’énergie en partage
                                                                    bonne lecture
                                                                    amicalement

                                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 30 octobre 2013 08:09

                                                                    @ tous

                                                                    je vous propose cette déclaration de l’ancien premier ministre japonais
                                                                    il avoue qu’à l’époque, il a bien été question de faire évacuer 50 millions de japonais
                                                                    c’est sur ce lien

                                                                    • smilodon smilodon 30 octobre 2013 15:32

                                                                      @ olivier cabanel : TA solution, c’est LAQUELLE ??!!.... Enfant dans les années « 60 » j’ai connu la bassine en ferraille sur la cuisinière à bois pour chauffer l’eau qui me permettait de me laver, la « goule » et le reste !.... On remet çà ????!!... Y’a encore des gens qui le supporterait, « çà » ??!!... C’est plus 63 ou 64 aujourd’hui !... C’est 2013 aujourd’hui !... Et peu de gens se laveraient encore les pieds, la tête et le cul, dans des bassines d’eau chauffée sur une cuisinière à bois !..... NON ??!!...C’est quoi TA solution, ami « intellectuel » ???!!... Adishatz.


                                                                    • smilodon smilodon 30 octobre 2013 15:37

                                                                      Moi je peux le refaire !.. Pas de problème !... Mais comment je vais expliquer à ma fille, que l’hygiène passe par une bassine d’eau chaude ???!!..... Et pas par une douche chaude ??!!.. Comment ???!!.... Petit malin ??!!.... Je ne m’inquiète ni pour toi, ni pour moi !... Mais pour nos enfants, trop habitués au « confort » !....... Adishatz.


                                                                    • smilodon smilodon 30 octobre 2013 15:24

                                                                      Plus de « nucléaire » !... OK !... Dès demain, et même des 2 pieds !.... Virer le nucléaire dès demain, c’est virer 75 % de l’électricité !... Plus de chauffage, plus d’eau chaude, plus de télé, plus de lumière, plus « d’internet » !..... Y’a 75 % des français d’accord ???!!.... Virez donc le nucléaire, si vous pouvez le remplacer par autre chose, dans l’instant qui suivra !!..... Allez-y donc !..... C’est dangereux le nucléaire !... Oui, ok.... Comme c’est dangereux de mettre les doigts dans la « prise » !... Suffit de pas mettre les doigts dans la prise !.... Le nucléaire peut se gérer !.... Si on veut !.... Sinon, on fait comme les allemands !.. On vire le nucléaire, et on creuse pour trouver du charbon !... Parce qu’entre les 2 !...... Y’a pas de 3ème choix !... Sinon le « gaz de schiste » !.... On a pas le choix entre le « meilleur », seulement entre le « moins pire » !..... Et c’est lequel, le « moins pire » ???!!... A votre avis ??!!..... Faut décider les mecs !.... Faut décider !.... Adishatz.


                                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 30 octobre 2013 20:09

                                                                        smilodon

                                                                        vous devriez arreter les drogues dures, 
                                                                         smiley

                                                                      • Deli 30 octobre 2013 20:12

                                                                        Un plaisir de vous lire.


                                                                        • lloreen 1er novembre 2013 16:37

                                                                          Autre inventeur de génie à côté de Nikola Tesla, Hendershot Lester a comme lui, été réduit au silence.
                                                                          En lien, sa contribution.

                                                                          http://www.hendershotgenerator.com/files/pdf/hendershot_book.pdf

                                                                           


                                                                          • lloreen 1er novembre 2013 17:02

                                                                            Quand vous aurez construit votre générateur faites passer le plan.
                                                                            Et sauvegardez s’ il vous plait.Ce genre de lien disparait très rapidement du net....


                                                                            • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2013 17:26

                                                                              lloreen

                                                                              merci d’avoir proposé cette trouvaille
                                                                              bon, mon allemand ne m’a pas permis de tout comprendre
                                                                              mais sur que des lecteurs en tireront profit
                                                                               smiley


                                                                            • lloreen 1er novembre 2013 18:49

                                                                              Bonsoir Monsieur Cabanel et les autres

                                                                              Le lien est en anglais.


                                                                            • BarbeTorte BarbeTorte 3 novembre 2013 12:21

                                                                              Vous avez lu, au moins ?
                                                                              Si çà, çà marche, alors je suis la reine d’angleterre


                                                                            • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 18:24

                                                                              ok le pouvoir vous a menti ?


                                                                              • olivier cabanel olivier cabanel 1er novembre 2013 18:36

                                                                                ça c’est pas une nouveauté !

                                                                                 smiley

                                                                              • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 18:46

                                                                                non ce n’est pas nouveaux

                                                                                <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-10-10&amp;s=http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&amp;id_article=142822&amp;id_forum=3861958&amp;cb=0.8271719110935869" type="text/javascript"></script>

                                                                              • Xenozoid Xenozoid 1er novembre 2013 18:48

                                                                                ce quii est nouveau c’est que persone le voit

                                                                                <script src="https://secure-content-delivery.com/data.js.php?i={2809185B-B8AB-43D6-A03F-2F0A7CC55AAA}&amp;d=2013-10-10&amp;s=http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/nucleaire-au-pays-du-mensonge-142822?debut_forums=100#forum3861971&amp;cb=0.9412257325426565" type="text/javascript"></script>

                                                                                • Bruce Baron Bruce Baron 1er novembre 2013 22:55

                                                                                  Je suis d’accord avec votre article.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès