• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aldoo

Aldoo

Doctorant en informatique (vérification de programmes), intéressé par les questions de politique et de démocratie.
Je suis un habitué, non inscrit, d’Agoravox depuis 2005. Aujourd’hui, j’ai décidé de passer du côté des rédacteurs, à l’occasion d’une salve d’articles sur les machines à voter.
Pour jouer cartes sur table, je préviens que je suis plutôt sensible aux idées socio-démocrates, mais je n’envisage pas d’écrire, pour l’instant, d’articles purement partisans, trollifères par nature.

En revanche, je reviendrai sans doute à la charge avec des articles de vulgarisation sur des sujets où sciences, technologies et démocratie se mêlent allègrement.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 80 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Aldoo Aldoo 28 mars 2007 17:02

    Non666 pose la question « est-ce réaliste ? », et vous répondez « non, c’est trop complexe ». Vous ne discutez pas sur le même plan !

    La réalité est certainement encore plus complexe que ce que décrit Non666, mais ensuite on ne peut jamais reprendre en compte que 1, 2 ou 3 axes dans toute analyse politique compréhensible. L’idée étant de sélectionner les axes qui nous intéressent et de placer les partis dans cet espace, pour conclure sur un point précis.

    Il est évident aussi que tout le monde n’est pas intéressé par les mêmes critères (normal, chacun voit la réalité depuis sa petite caverne perso).



  • Aldoo Aldoo 28 mars 2007 16:44

    Euh, jusqu’à preuve du contraire, la loi prime sur le contrat !



  • Aldoo Aldoo 28 mars 2007 14:21

    Qui plus est, à moins que le but de Sarko ne soit, comme dit plus haut, de tuer les gens au travail, tout le monde finira par être un jour ou l’autre à la retraite, bref faire partie des gens qui ne travaillent pas.

    Ne pas payer pour les gens qui ne travaillent pas, c’est se placer soi-même en situation de détresse le jour où on ne travaillera plus !

    Ajoutons qu’augmenter le temps de travail, c’est augmenter le nombre de chômeurs, donc il faudra cotiser encore plus pour le chômage, enfin plutôt, puisque Sarko va plus ou moins supprimer les allocations chômage (ce qui est cohérent avec la réduction des charges), économiser un maximum pour les futurs et inévitables moments difficiles. Pas sûr qu’on y gagne.

    Diminuer les charges oui, mais seulement si c’est pour inciter à créer des emplois (et donc diminuer le besoin de cotiser au chômage). Donc ce n’est pas l’exonération des heures sup qui fera l’affaire, mais plutôt une diminution des charges sur chaque salaire de base, et en particulier sur les salaires inférieurs au salaire médian. Les deux emplois sans charges de Bayrou vont aussi dans ce sens-là (Mais pourquoi veut-il aussi exonérer les heures sup ??? Ah oui, il est de droite, me souffle-t-on à l’oreille !).



  • Aldoo Aldoo 28 mars 2007 13:48

    Oui enfin Gem a raison sur un point : bio veut dire biologique, c’est-à-dire d’origine vivante, et sauf mention contraire, on ne parle en général pas du label « Bio », qui lui voudrait plutôt dire « respectueux de la vie »... donc plutôt « biophile » que biologique.

    Là où je ne suis pas d’accord c’est quand il dit qu’un marché libre et dérèglementé éviterait nécessairement les absurdités dénoncées dans l’article.

    Un marché totalement dérèglementé ne mène pas nécessairement à un état idéal, mais seulement à un état où chaque acteur s’en sort le mieux possible (selon ses critères, en général économiques) en supposant que les autres acteurs gardent la même stratégie, soit peu ou prou un équilibre de Nash (modulo les incertitudes et l’irrationalité de certains acteurs).

    Ainsi on peut facilement se retrouver à utiliser des solutions qui ont tout leur sens localement, mais qui sont globalement, en considérant tout l’espace des solutions, absurdes et indéfendables par rapport à la solution optimale, si ce n’est que les acteurs économiques ne se dirigeront pas naturellement vers cette dernière sans incitation des états politiques.



  • Aldoo Aldric Degorre 28 mars 2007 13:21

    Une publicité ciblée, c’est mieux qu’une publicité sans intérêt, mais tous les mécanismes actuels permettant le ciblage ouvrent la voie au flicage à la Minority Report.

    Alors j’en propose un autre, qui serait basé sur le volontariat.

    En fait, cela passerait par un menu dans le navigateur web, où l’on indiquera par quels types de produits on est susceptible d’être intéressé (système de tags, pourquoi pas ?), et quels sites ont le droit de lire ces informations.

    Ainsi, toutes ces informations seraient gérées uniquement en local par le client (et donc contrôle par l’utilisateur final).

    Ce système serait facultatif : si ces informations ne sont pas renseignées ou si le site n’est pas autorisé à les voir, il affichera alors des publicités non ciblées (qui seront éventuellement bloquées par AdBlock, mais c’est une autre affaire).

    On peut aussi imaginer le système où le client web n’envoie aucune information au site, mais filtre les pubs en local en fonction des tags apposés sur l’annonce publicitaire par la régie. Si le navigateur refuse de télécharger les pubs ne correspondant pas aux critères, alors le fait de télécharger ou non les bannières donne de fait de l’information au site, et on revient au cas précédent. Si on filtre seulement à l’affichage, alors le flicage est vraiment impossible, mais c’est au prix d’un gaspillage de bande passante.

    Dans tous les cas, le système ne peut marcher que si la régie publicitaire ne ment pas sur l’étiquetage de ses publicités... mais ce ne serait pas franchement dans son intérêt, sauf gros déséquilibre entre l’offre et la demande. (S’il faut absolument caser 1000 bandeaux de pubs de lessive parce que les vendeurs de lessive payent beaucoup, mais qu’aucun internaute n’est intéressé par la lessive, par exemple, alors il faudra bien afficher les bandeaux quand-même ! Mais j’ose espérer que le marché tende à se réguler dans ce cas.)

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès