• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Annie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 07/02/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 4424 249
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 9 8 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Annie 8 décembre 2012 00:07

    Dans la soupe



  • Annie 8 décembre 2012 00:01

    Je ne viens plus souvent sur AV, parce que je n’ai pas le temps, mais je dois dire aujourd’hui que je suis époustouflée, en découvrant le retour de Colre, après tout ce qu’elle a pu dire sur AV, toutes les saloperies qu’elle ne s’est pas gêné de dire à l’abri de Disons-le, sur les uns et les autres et sur moi en particulier, qui a eu droit à un déshabillage complet au titre de l’islamo-gaucho etc etc. de service. Au moins je n’ai jamais craché sur la soupe et je n’ai jamais profité de la tribune que m’offrait Av pour régler mes comptes avec les gens qui m’attaquaient. Je n’avais pas beaucoup de respect avant mais alors là je n’en ai plus du tout. 



  • Annie 22 novembre 2012 22:00

    Les Australiens ont la réputation d’être un peu plus racistes que les ressortissants d’autres pays. Dans le cas présent, ils n’avaient pas plus de raisons d’en vouloir à ces jeunes françaises qu’à n’importe quel étranger, ces jeunes françaises ayant seulement commis le crime de chanter en français. Ce qui appelle à mon avis deux réflexions, qui sont liées l’une à l’autre. Le racisme ou la xénophobie qui s’exprime de cette façon n’est seulement possible que parce que le climat le permet, quand il ne le favorise pas. Il n’est pas inutile de réfléchir à la notion du politiquement correct qui n’est pas à mon avis un objectif mais une aspiration en cela qu’il oblige au moins à revisiter certains préjugés et réflexes, qui ne sont que cela, des réflexes. 

    La deuxième est que le phénomène de meute devient un corollaire de cette volonté d’exclusion, qui amène des gens parfaitement « normaux » à se conduire comme des monstres potentiels. 
    Pour finir, je ne sais pas si j’ai de la chance, mais cela fait 28 ans que j’habite dans un pays qui n’est pas la France. En 28 ans, j’ai été confronté une seule fois à un sentiment anti-français, à l’arrêt d’un bus, pour être passée devant les autres qui attendaient, ce qui dans ce pays ne pardonne pas. Le reste du temps, je n’y pense même pas. Je suis chez moi, même si je suis française avant tout. 


  • Annie 23 octobre 2012 22:14

    C’est faire fi d’un petit détail. Le nombre de Hutus massacrés au cours de ce génocide n’est pas connu. Personne n’a jamais comptabilisé les victimes hutus et elles ne le seront jamais. Ce chiffre a été estimé par des universitaires à plusieurs centaines de milliers. Il ne s’agit pas seulement d’un génocide mais aussi d’un politicide. Mais on ne réécrit pas l’histoire quand elle favorise les vainqueurs. 



  • Annie 19 octobre 2012 22:55

    Merci Sabine. Je viens moins souvent sur AV parce que j’ai l’impression d’être plus utile en faisant ce que je fais à présent, mais je sais ce qui se passe, et je suis vos commentaires. Vous me donnez toujours l’impression d’être ancrée dans la réalité alors qu’il est si facile de rationnaliser les choses et d’accepter l’inacceptable. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité