• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alain Alain

Alain Alain

Je suis un citoyen ordinaire. Je m'inquiète pour l'avenir de l'humanité en particulier de mes enfants et petits-enfants. Je ne supporte pas l'injustice sociale. Mon but en intervenant sur Agoravox, donner modestement du grain à moudre dans leur réflexion à ceux qui me lisent.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/04/2018
  • Modérateur depuis le 28/05/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 60 197 3577
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 49 35 14
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Alain Alain Alain Alain 18 avril 18:35

    @Spartacus Lequidam

    C’est tard pour répondre au MÔSSIEUR qui connait bien les enseignants.
    Mais si quelque lecteur de la chronique était curieux des réactions qu’elle a inspirées et lit celle de Spartacus Lequidam ici présent, il me semble utile de signaler qu’une telle accumulation de critiques injurieuses relèvent sans doute d’une grande frustration ou alors un prof lui aurait marché sur le pied quand il était élève sans s’en être excusé et depuis il en a gardé une gigantesque rancune.



  • Alain Alain Alain Alain 8 avril 19:33

    @Dartagnan
    Et j’ajouterai, que même si on spoliait les 5 plus grandes fortunes de France

    Il s’agit simplement de demander à chacun même aux plus riches d’apporter leur contribution équitable au budget de leur pays.
    Sans optimisation fiscale, évasion fiscale et fraude fiscale.
    Ce que les pauvres ne peuvent pas faire avec la TVA, la CSG, etc., qui ont un retentissement bien plus important sur eux que sur les plus favorisés comme tout impôt proportionnel.
    Je vois que vous vous inquiétez du sort de ces malheureux ultra-riches spoliés mais que celui des personnes en difficulté vous importent peu en tout cas ce n’est pas à eux que vous avez adressé vous premières pensées en réagissant comme vous l’avez fait.



  • Alain Alain Alain Alain 2 avril 17:28

    @JC_Lavau
     
    Ah je reconnais la même réaction déjà écrite dans une de mes précédentes chroniques de celui qui sait qu’il n’y a pas de crise climatique comma Claude Allègre. Même énumération et tout ça.
    Faut vous renouvelez !



  • Alain Alain Alain Alain 1er avril 00:40

    @mmbbb

    Cet auteur est un enseignant il devrait rester dans son domaine de compétence .

    Mon domaine de compétence c’est de comprendre ce que d’innombrables économistes, sociologues expliquent dans des centaines d’ouvrages et de refuser absolument les opinions, les croyances, la propagande, la doxa.
    Après j’ai un certain talent et suffisamment de conviction pour retransmettre avec assez de fidélité ce qu’ils ont démontré.
    Ce n’est pas mon avis

    que vous critiquez c’est le travail de prix Nobel d’économie, de professeurs d’université internationaux...
    Ma compétence c’est aussi une orthographe acceptable.



  • Alain Alain Alain Alain 1er avril 00:17

    @Fanny
     
     J’ai écrit :
    Ce ne sont pas les résultats des profs.
    Réfléchissez au lieu de meugler. Comment expliquez-vous que des élèves échouent quand d’autres réussissent brillamment avec le même professeur !
    Tous devraient ou échouer ou réussir si le seul facteur de réussite était le professeur.
    Les professeurs ne se plaignent pas. Ils alertent.

    Pourtant c’est limpide : « les profs ont une responsabilité » c’est impossible.
    Pourquoi ? Si les profs étaient responsables, il n’y aurait que des élèves en difficulté. Or il n’y en a que 20%. Donc 80 % de moyens à excellents.

    Vous traduisez les causes d’une certaine inefficacité de l’institution par incompétence des profs. C’est ce sur quoi les profs vous alertent.

    Je vais même aller plus loin.
    J’affirme que dans certaines circonstances les profs font des miracles et sont les seuls à en faire encore. C’était le cas de notre collègue Samuel Paty.

    Quand au score dans les évaluations internationales les choses sont beaucoup plus compliquées à analyser que votre histoire de 1ère ou 2ème division.
    Si on était aussi mauvais que ça, les ingénieurs, les médecins, les informaticiens que nous formons ne seraient pas aussi recherchés qu’ils le sont un peu partout dans le monde.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité