• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hervé Nifenecker

Hervé Nifenecker
Docteur ès Sciences, Professeur "Climat Energie" à l'UIAD Grenoble, (co)auteur de plusieurs livres dont les plus récents :,"L'énergie de demain:technique, économie, environnement", "L'énergie nucléaire:un choix raisonnable ?" Président fondateur et secrétaire du Conseile Scientifique de "Sauvons le Climat".
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/03/2008
  • Modérateur depuis le 04/10/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 18 115 622
1 mois 1 7 69
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 30 20 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Hervé Nifenecker Hervé Nifenecker 6 octobre 15:08

    Je ne me sens absolument pas représenté par les réseaux sociaux. Cela pourrait changer lorsque l’anonymat sera supprimé. Dans l’immédiat siles réseaux sociaux représentaient les français j’aurais honte de l’être ! Ma proposition tend précisément à limiter la capacité d’accueil des migrants économiques à la réalité des accueils par des citoyens volontaires pour les recevoir chez eux.



  • Hervé Nifenecker Hervé Nifenecker 6 octobre 15:00

    @colibri
    Je ne pense pas car les demandes d’accueil pour raison économique pourraient se faire dans les consulats. Mais je peux me tromper. Au moins discutons en posément et sans insultes. Je vous remercie du ton que vous avez choisi



  • Hervé Nifenecker Hervé Nifenecker 2 octobre 14:43

    @un des p’tite goutté

    Il n’y a pas que les gouvernements. Nous pouvons aussi agir. Ci-dessous un exemple. Celui de

    Marie

    Marie est une jeune congolaise (Kinshasa) arrivée en France au début de 2011. Voilà son histoire :

    Les parents de Marie appartenaient à la classe moyenne supérieure du Congo Kinshasa. La famille était pentecôtiste pratiquante. Le père de Marie était un opposant notoire au régime de Joseph Kabila. En 2011 Marie avait entre 16 et 17 ans.

    Un jour, un groupe armé s’est présenté chez ses parents et les ont emmenés, avec leur fille, dans la brousse. Là, ils ont exigé du père qu’il viole sa fille ; celui-ci refusant il a été tué d’une balle, et la maman qui avait essayé de défendre son mari subit le même sort. Les nervis la violèrent alors à tour de rôle. L’un d’eux eut toutefois pitié d’elle (il avait une fille de son âge) et la fit passer de l’autre  côté du Congo, à Brazzaville. Elle trouva là un accueil et une filière de passage vers la France.. A Grenoble elle fut dirigée vers le Secours Catholique. Alors qu’elle se disait mineure l’administration lui fit subir un test osseux et la requalifia comme majeure, ce qui évitait d’avoir à la prendre en charge.

    Elle se retrouva ainsi parmi les hôtes de notre association.  Arrivée à Grenoble en Mai 2011 nous la prîmes en charge en Juillet 2011. Elle était mutique et s’enfermait dans sa chambre sans vouloir en sortir. L’arrivée de mes petits fils et de leurs parents changèrent les choses. Ils l’emmenèrent à la piscine et à la luge d’été et la déridèrent. A la fin du séjour chez nous elle avait retrouvé la parole. En Septembre elle fut acceptée au Lycée Professionnel de Sassenage dans une classe de pressing. Elle s’avéra bonne élève, sérieuse et douée. Elle fut logée par une association catholique, et, ses problèmes de logements paraissant réglés et son insertion satisfaisante, elle  sortit du groupe d’accueil. Nous avions de ses nouvelles par une amie travaillant bénévolement. En Novembre 2013 cette amie nous avertit que Marie, hospitalisée d’urgence, demandait à nous voir. Pensant être enceinte elle avait été à une consultation prénatale à l’hôpital où on lui apprit à la fois sa grossesse et sa séropositivité. Elle se trouva mal. Il était trop tard pour avorter. Nous nous rendîmes à son chevet et la trouvâmes déprimée, envisageant d’accoucher sous X et d’abandonner l’enfant qui ruinait ses projets d’avenir.

    Nous pensâmes que l’abandon de l’enfant risquait d’achever la démolition de Marie et lui proposâmes de rechercher une structure qui pourrait prendre soin d’elle et du bébé et lui permettrait de reprendre ses études qu’elle avait dû abandonner. Elle accepta notre proposition. Nous trouvâmes une structure parfaitement adaptée à ses besoins et financée par le Conseil Général de l’Isère, où elle fut accueillie peu de temps avant son accouchement. Peu avant, Marie avait fait l’objet d’un OQTF. Son avocate fit appel et obtint du juge une prolongation d’autorisation de séjour de 6 mois.

    Le bébé est né et une forte relation s’est établie entre la mère et l’enfant. Etait il pensable de la renvoyer au Congo, compte tenu de son expérience affreuse dans ce pays, et de la nécessité pour elle de recevoir une tri-thérapie ?



  • Hervé Nifenecker Hervé Nifenecker 2 octobre 11:23

    @Cadoudal
    Ce sont des gens qui accueillent chez eux des étrangers (et aussi des français) en difficulté, en accord avec les recommandations des religions chrétiennes, juives et musulmanes quand ce n’est pas au nom de l’internationale socialiste. Ils n’ont pas besoin de votre bénédiction. Au nom de quoi leur interdiriez vous cette démarche ?



  • Hervé Nifenecker Hervé Nifenecker 2 octobre 11:13

    @Fifi Brind_acier

    Je ne répondrai plus aux messages racistes, injurieux ou grossiers. Je les laisse sur le site car ils montrent le niveau de bassesse atteint par leurs auteurs.

    Je rappelle que, en France, 40 % des personnes nées entre 2006 et 2008 ont au moins un parent ou grand-parent immigré, Pour ceux de ma génération 30% avaient des parents ou grand parents d’origine européenne (Polonais, Russes, Italiens, Espagnols). Mes propres aïeux, alsaciens, ont quitté l’Allemagne après 1870 et immigré en France (accueillis à Lille). En 1940 ils ont quitté Lille et se sont réfugiés dans le Lot. Deux fois réfugiés en 60 ans.

    Plusieurs de nos prix Nobel et de nos plus prestigieux académiciens ne sont pas nés en France.

    Le célèbre Eric Zeymour, auteur d’un best seller sur l"histoire de France, est issu d’une famille d’origine juive algérienne de nationalité française arrivée en métropole durant la guerre d’Algérie

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Et si on faisait appel à la générosité des Français ?




Palmarès