• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hugo BOTOPO

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2013
  • Modérateur depuis le 22/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 183 1074
1 mois 1 2 36
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hugo BOTOPO 23 décembre 2016 11:21

    @hervepasgrave
    Merci de poser les bonnes questions :
    « en premier les gouvernants pleurent que notre démographie se casse la gueule à la vitesse grand V ? Dis-je des conneries ? »

    OUI, c’est des conneries en ce qui concerne la France :
    - démographie stable à 40 millions de 39 à 46 .
    - démographie croissante pendant les 70 ans qui suivent pour atteindre 66 Millions  ! soit un gain de 26 millions. La démographie se casse la gueule !!!
    - pendant les dernières décennies le surplus naissances/décès était nettement supérieur à 200 000 par an, à comparer avec l’évolution du chômage incluant les effets de l’immigration de MO.
    - en 20015, avec l’apport des premiers babyboomers, le nombre de décès est passé de 600 000 (ou moins) à 650 000 : il y a encore de la marge. Et nous sommes toujours à 2 enfants/femme.
    Les familles nombreuses de 7 à 14 enfants et même plus n’ont été glorifiées que dans l’immédiat après guerre (sur une décennie) : Michel Debré qui prêchait pour une France de 100 millions d’habitants était le seul du monde politique.

    - En plus d’un fort excès de naissances/décès la population s’accroît par l’allongement de la durée moyenne de vie (moindre mortalité infantile et retraités vivant de + en + longtemps : on « gagne » ainsi un trimestre chaque année en durée de vie (1 an tous les 4 ans), soit 0,3%/an soit 20 000/an).

    « ou alors est)ce des mensonges que l’on diffuse de jours en jours »

    OUI on diffuse énormément de mensonges, les politiques et les économistes en premier à force de diffuser des lieux communs :
    - L’Allemagne depuis environ 3 décennies a plus de décès que de naissances (bien moins qu’en France malgré ses 81 millions d’habitants !) C’est ce qui fait sa grande réussite économique, car elle a réduit fortement les dépenses d’éducation (plus de 1 million de naissances/an dans la décennie 46/56 et depuis deux décennies elle ferme à tour de bras les écoles, collèges et lycées !) Mais sa population continue de croître grâce à de l’immigration de jeunes déjà bien formés (aux frais de leurs pays d’origine) en provenance principalement des pays d’Europe du Sud et des pays de l’Est (UE et hors UE) au rythme de 300 à 400 000/an soit un gain budgétaire de l’ordre de 80 milliard €/an ! (Un jeune de sa conception jusqu’à son entrée sur le marché du travail coûte, rien qu’en dépenses publiques nationales et territoriales, de 200 à 250 000€ selon le niveau d’études et de formation).
    - La situation démographique catastrophique de l’Allemagne et la magnifique démographie française appelée à dépasser l’Allemagne (en nombre grandissant de chômeurs), ne sont que des mensonges médiatiques et politiques trop souvent rabâchés  !



  • hugo BOTOPO 30 novembre 2016 16:02

    @roman_garev
    Sarkosy se vante d’avoir persuadé Poutine d’arrêter son incursion en Géorgie ! Peut-être a-t-il fait une confusion ?
    Quand Poutine est président les dirigeants occidentaux ne négocient pas avec Medvedev le premier ministre russe.
    Quand Medvedev est président « par interim » ils rencontrent régulièrement le premier ministre Poutine.
    Fillon s’est vanté d’avoir des relations et des rencontres avec Poutine (entre premiers ministres). Aucun premier ministre français rapporte des échanges constructifs et décisifs avec le premier ministre Medvedev.
    Certes en 91 Poutine n’était pas au Kremlin mais à Saint-Petersbourg, mais il est assez vite devenu conseiller de Eltsine qui l’a nommé premier ministre, donc il n’était pas un inconnu dans le marigot du Kremlin.



  • hugo BOTOPO 30 novembre 2016 15:50

    @roman_garev
    L’Eurasie existe en tant que continent : d’accord et je le sais.
    Je définis l’Europasie par l’union de la presqu’ile continentale de l’Europe et de l’Asie sans les pays de l’Asie centrale, sans la Chine, bref c’est en gros l’Europe plus la grande Sibérie.
    Du point de vue cultures il y a des frictions avec les républiques du Caucase, incluses dans la grande fédération de Russie. L’Azerbaïdjan ayant pris son indépendance, les républiques caucasiennes « russes » n’ont plus qu’un intérêt pour le contrôle des pipelines, mais on ne voit pas Poutine s’en séparer.



  • hugo BOTOPO 30 novembre 2016 15:39

    @roman_garev
    « Chacune des républiques devait dépendre de toutes les autres »
    Quel bel éloge de la politique de Staline le roublard ;
    Hors la très grande république de Russie aucune république ne devait avoir une particularité lui donnant un ascendant sur les autres : diviser pour mieux régner !
    De là à prétendre que Kiev avait autant de pouvoir que Moscou et que sa politique économique n’était pas soumise au Présidium suprême de Moscou, il y a un grand pas à franchir. Pour ma part il y avait mainmise de Moscou sur la répartition des activités sensibles entre les acteurs scientifiques et technologiques de la nébuleuse soviétique.

    Pendant la desconstruction de l’économie soviétique, après 91, les politiques étaient à la réduction des forces balistiques et à l’arrêt de la construction de fusées (dont l’Ukraine était un acteur majeur) et à la forte réduction des avions de transports militaires de l’ukrainien Antonov. C’est quand l’Ukraine a répondu aux sirènes de l’UE et des USA que la Russie s’est inquiétée pour ses programmes de moteurs de fusées et pour ses réacteurs d’avions. Seulement depuis quelques années l’industrie aérospatiale russe s’est réorganisée pour être indépendante de l’Ukraine.



  • hugo BOTOPO 30 novembre 2016 15:17

    @Rincevent
    Le terme « pacifiquement » est une référence implicite au terme utilisé par Daladier et Chamberlain sur les actions en cours ou futures de Hitler. Ce terme était si présentable dans les médias de l’époque.
    Ma vision n’est pas angélique, elle dénonce au second degré l’angélisme de l’époque.
    D’accord pour le mot « Putsch » au lieu de « Attentat » même s’il y avait une volonté d’attenter à la démocratie. Aujourd’hui le terme attentat suppose des victimes innocentes ou pas.
    Pour l’utilisation des chars tchèques dans l’invasion des Ardennes, je suis au courant : on me reproche de trop en dire dans mon article, et évoquer cet aspect de la guerre c’est enfoncer le clou contre tous ceux qui ont proclamé que la puissance intrinsèque des armées allemandes était bien supérieure à celle de l’armée française en 1939 : c’est un autre débat historique.

    Si Gorbatchev avait juste demandé la non extension de l’Otan vers les anciens adhérents du Pacte de Varsovie, les pacifiques de l’Occident et les simples citoyens ont cru ou espéré en l’inutilité de l’Otan, en sa suppression ou en la réduction de ses forces : les Russes se sont fait « bananer » par les Américains, et ils en tirent des leçons et même une rancoeur.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès