• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hugo BOTOPO

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2013
  • Modérateur depuis le 22/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 66 198 1305
1 mois 1 1 19
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hugo BOTOPO 2 avril 11:35

    @pipiou
    L’auteur confond solidarité entre générations et solidarité au sein d’une même famille, c’est carrément gênant.

    La solidarité au sein d’une même famille existe encore : c’est naturel. Bien qu’il y ait toujours des contre-exemples où la voracité et l’égoïsme prévalent.
    Par contre les solidarités entre générations, longuement décrites dans l’article, sont organisées par les pouvoirs publics et les organismes sociaux paritaires. Les solidarités privées qui se limitent à souvent à des oeuvres dites de charité restent peu développées en France.



  • hugo BOTOPO 12 mars 18:07

    @Ar zen
    L’auteur a vécu les premiers temps de la création européenne selon des discours des politiques et les articles des journaux (Le Monde, référence crédible et respectée de l’époque). La volonté de construire un marché commun entre des nations économiquement homogènes incluant des règles de protection vis-à-vis des pays étrangers n’était pas à l’époque perçue comme l’ouverture au libre-échange mondialisé.

    Ce sont les Anglais fiers d’avoir gagné la seconde guerre mondiale à égalité avec les USA, imbus de leur Empire Britannique, de leurs ingéniérie commerciale et financière (La City était encore la première place mondiale) qui ont fait le forçing pour imposer le libre échange et la loi des marchés financiers. La perte de souveraineté des états européens continentaux (politique immémoriale du RU) était bénie par les anglais fiers de conserver toute leur souveraineté (même si elle s’effilochait au niveau de son empire). Les multinationales et grandes banques américaines déjà détentrices des vrais pouvoirs à Washington (Le Président et le Congrès ont pour première mission d’oeuvrer pour l’économie et la finance US) ont naturellement « investit » les Institutions européennes pour les soumettre à leur raison d’être des pourvoyeurs de profits pour les capitalistes.

    Maintenant, avec les généralisations de la mondialisation et des délocalisations, c’est la finance chinoise forte de l’accumulation des milliers de milliards d’excédents commerciaux sur l’Occident qui va faire sa loi en maintenant les avantages commerciaux acquis et en pratiquant une concurrence fortement faussée (bien admise lorsqu’elle contribuait au profit des entreprises occidentales). Qui gagnera ? L’armée de capitalistes sous les ordres du pouvoir chinois, ou les troupes désordonnées des capitalistes occidentaux ?



  • hugo BOTOPO 12 mars 16:13

    @samy Levrai
    L’auteur n’est pas euro-atlantiste ;

    À vos questions je partage vos réponses implicites qui ne sont pas des solutions.
     
    Par contre, je ne peux partager vos suggestions, celles que vous n’explicitez pas.



  • hugo BOTOPO 20 février 14:43

    @Ecométa
    « Comme toujours....elle servira les nouveaux maîtres et asservira la piétaille »

    Votre conclusion est devenue une « généralité » là où sévit l’humanité !

    Dans le cas du transhumanisme êtes-vous sûr que la piétaille soit conservée ? Quelle sera son utilité économique ? Des consommateurs qui ne produisent plus rien et qui sont difficiles à gérer ne seront même plus « serviles ».
    Quelles seront les politiques pour supprimer la piétaille ? Du bon travail, de l’emploi valorisant pour tous les humains ??? Quel beau rêve !!! Sinon quels cauchemars en perspective !!!



  • hugo BOTOPO 7 février 13:42

    @zygzornifle
    Les deux sont complémentaires : la baisse du pouvoir d’achat des classes inférieures libère des moyens supplémentaires pour financer le développement de l’homme augmenté au service des classes riches, directement pour leur propre personne ou indirectement pour disposer de serviteurs dociles.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès