• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hugo BOTOPO

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2013
  • Modérateur depuis le 22/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 57 181 1063
1 mois 2 1 21
5 jours 1 0 19
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hugo BOTOPO 31 août 14:54

    PAUVRE PETIT FRANÇAIS !
    À sa naissance un bracelet de dettes de 30 000 € à la collectivité ! C’est un cadeau ! Mais OUI !
    Ses parents sont dingues de le mettre au monde !

    En plus, la brave collectivité publique (Nous avec les impôts, TVA, taxes diverses, contributions, charges sociales, impôts locaux...) allons le prendre partiellement en charge (il faut bien en laisser une partie aux parents) : de la conception à la mise sur le marché de l’emploi la ou les collectivités publiques dépenseront entre 200 000 et 250 000 € (selon le niveau final de formation) en dépenses de santé, de primes à la naissance, de diverses allocations familiales et sociales, de réductions d’impôts (quotient familial), de coûts de scolarité, de formation professionnelle, des coûts des équipements municipaux (sports, culture, cantines, bâtiments, transports...) etc...

    À son tour, le jeune, une fois sorti du chômage des jeunes, va contribuer aux financements des charges publiques pour la jeune génération pour des montants sans commune mesure avec l’affectation idiote des 30 000 € de dette publique !!!

    NOTA : le différentiel d’équilibre budgétaire avec l’Allemagne s’explique d’une part par un excédent de naissance en France d’environ 200 000/an (soit 40 à 50 Mds € de dépenses annuelles) et d’autre part, en Allemagne par un déficit des naissances du même ordre, d’où une économie budgétaire du même ordre) ; de plus, chaque année, les 400 000 immigrés de travail, déjà formés dans leurs pays d’origine sont une énorme bénédiction budgétaire pour l’Allemagne et des trous (condamnés par l’Allemagne) dans les budgets de ces pays ! Cet énorme différentiel dû à la démographie ne va pas disparaître avec des ordonnances sur le code du travail !



  • hugo BOTOPO 7 août 15:58

    Dieu-Argent, religion du profit, dogme de l’indépassable loi du marché, mondialisation heureuse, que des psaumes et incantations proférées par les politiques, les économistes, les journalistes, les intellos de tout acabit et au comptoir des bistrots !
    On va droit dans le mur, l’humanité court à sa perte, la planète se dégrade, les espèces sont en voie d’extinction, les catastrophes climatiques vont croître en nombre et en intensité : on est fichu, c’est le suicide de l’humanité ou une révolution généralisée dont le résultat sera comparable !

    C’est du pessimisme exacerbé, du désespoir en pleine croissance, et quelle croissance !
    Tout cela mis en exergue par des petits profiteurs du système, intellos honteux collabos inconscients.

    L’homme a besoin d’espoirs, de sens à donner à sa vie (le bonheur dans un autre monde virtuel ne suffit plus). Il a besoin de combattre, d’être fier de ses résultats, d’apporter sa contribution au bien commun et de partager : rien de tout cela dans les diatribes pessimistes des médias.
    Cessons de nous engluer dans un déclinisme de toutes nos valeurs : agissons à notre niveau sans heurter de front le système qui broie l’humanité. Et ce de deux façons complémentaires :

    - au niveau de notre consommation
    qui enrichit le système. Les réseaux véhiculent un trop grand nombre d’informations qui ne peuvent être toutes censurées. Les consommateurs sont une force de plus en plus pesante : par le « bio », les produits adaptés « sans sucre ajouté, »sans huile de palme«  »à teneur réduite en sel en matières grasses« , cultivés »sans pesticides« , élevés »sans antibiotiques« ...et demain fabriqués »sans esclavage des adultes et des enfants«  !

    - au niveau de l’état d’êtres humains sortis de l’animalité,
    sans soumissions aux religions dominatrices créées par des hommes pour en soumettre d’autres, forgeant son essence dans le respect et la bienveillance des êtres vivants, de la nature, de la planète, dans la solidarité et la justice. Bref soyons un »Homme Orbital" comme présenté dans mon article d’ Agoravox !



  • hugo BOTOPO 5 août 17:03

    @Cateaufoncel
     « le peuple est réceptif à la foi du charbonnier »

    Un peu condescendant pour le peuple !
    Les éléments de la foi dite du charbonnier ont été élaborés par la propagande des intellos du Vatican et des pères de l’Église.
     
    Saint-François d’Assise, n’était pas un intellectuel, un Père de l’Église, un érudit et exégète des textes et dogmes du Christianisme, mais un être épris de fraternité, de pardon, de paix, d’Amour du Christ et des hommes, un être en osmose avec la nature, avec les animaux, avec la terre. Peu lui importait que la terre soit déclarée plate et au centre de l’univers, pour être en communion, en empathie avec le vivant, avec tous ses frères vivant sur la terre. Il fonda, un peu contre l’Église officielle l’ordre des Franciscains. François est mort en 1233.

    Saint Dominique fonda en 1220 l’ordre des dominicains, en phase avec l’Église officielle, un ordre prêcheur de la foi et des dogmes chrétiens. Ses moines sont devenus les accusateurs et juges des tribunaux de l’inquisition, instaurée officiellement en France en 1233 par le pape Grégoire IX ! Dominique est un intellectuel du christianisme et François un homme du peuple : ce dernier peut être considéré comme un précurseur de l’homme orbital !

      « Mais la vraie transcendance ne peut être le produit d’une démarche intellectuelle »
    D’accord avec le fait qu’elle ne peut surtout pas se résumer à çà ; mais une approche intellectuelle, une pincée de rationalisme, dans un chaudron d’humanisme pratique, de fraternité active et vécue, dans l’immense champ du vivant et de l’univers, peut être utile à certains.



  • hugo BOTOPO 4 août 17:46

    @Cateaufoncel
     « Et juste une étape de plus pour la chimère universaliste »

    La chimère universaliste actuelle c’est de vouloir imposer au monde -pour son bien !- un néo-libéralisme mondialisé avec ses dogmes du marché libre, de la maximalisation du profit, de l’exploitation des richesses fossiles et humaines, de l’argent-roi « substantifique moelle » de l’accession au bonheur.
    Admettre que la chimère matérialiste ne suffit pas à combler les aspirations de l’esprit de l’homme vers une transcendance, n’est malheureusement pas universellement partagé !



  • hugo BOTOPO 4 août 17:33

    @zygzornifle
    Les différents ascenseurs, les religions et certaines idéologies, n’élèvent en rien l’homme. Elles restent dans la gestion et la domination horizontale, au sein d’un bordel qu’elles cultivent.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès