• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hugo BOTOPO

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2013
  • Modérateur depuis le 22/12/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 64 195 1186
1 mois 2 2 12
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 2 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • hugo BOTOPO 20 février 14:43

    @Ecométa
    « Comme toujours....elle servira les nouveaux maîtres et asservira la piétaille »

    Votre conclusion est devenue une « généralité » là où sévit l’humanité !

    Dans le cas du transhumanisme êtes-vous sûr que la piétaille soit conservée ? Quelle sera son utilité économique ? Des consommateurs qui ne produisent plus rien et qui sont difficiles à gérer ne seront même plus « serviles ».
    Quelles seront les politiques pour supprimer la piétaille ? Du bon travail, de l’emploi valorisant pour tous les humains ??? Quel beau rêve !!! Sinon quels cauchemars en perspective !!!



  • hugo BOTOPO 7 février 13:42

    @zygzornifle
    Les deux sont complémentaires : la baisse du pouvoir d’achat des classes inférieures libère des moyens supplémentaires pour financer le développement de l’homme augmenté au service des classes riches, directement pour leur propre personne ou indirectement pour disposer de serviteurs dociles.



  • hugo BOTOPO 2 janvier 17:47

    Avec du retard et du recul, je constate que les thèmes éculés et malheureusement justifiés masquent des réalités que l’on ne veut pas voir !

    C’est la réalité Démographique : l’Allemagne s’en sert doublement au nez et à la barbe des Européens qu’elle tance de son arrogance. En effet :
    L’économie utilise les ACTIFS pour assurer un minimum vital aux INACTIFS, à savoir les RETRAITÉS (encore assez bien traités) et les JEUNES.

    Depuis de nombreuses décennies la fécondité allemande est plus que déficiente : c’est la source principale de prospérité, car elle réduit les dépenses publiques pour soigner, élever, enseigner, former, éduquer les jeunes. Le coût pour amener un jeune de la conception à sa mise sur le marché du travail, est en dépenses publiques de 200 000 à 250 000 € (selon le niveau d’études professionnelles). Avec un déficit de 350 000 naissances par an cela fait des économies budgétaires (état et collectivités publiques) de plus de 70 Md€ par an. Cela dure depuis plus de 40 ans mais pour les arrivées sur le marché du travail on se ramène à environ 20 ans soit un total d’environ 1500 Md€ d’économies. C’est excellent pour la dette allemande !

    La compensation c’est l’appel à une immigration de travailleurs formés dans leur pays d’origine : depuis l’an 2000 jusqu’à 2015 c’est 350 000 immigrés européens/an qui ont coûté aux finances publiques des pays d’origine plus de 50 Md€/an (les coûts sont plus faibles dans les pays d’émigration)soit un total de 750 Md€ : l’Allemagne se fait un devoir de reprocher l’excès de dépenses publiques des pays d’origine !!!

    Et ce n’est pas tout, la punition s’alourdit : les excédants de la balance commerciale allemande avec ses voisins européens, bien plus d’une centaine de Md€/an, comprennent des charges sociales, des taxes et des impôts qui restent en Allemagne : les pays clients européens contribuent ainsi pour environ 50 Md€/an aux financements publics allemands (charges sociales et impôts). !!

    À titre de comparaison, en France les dépenses publiques sont dans un même pot commun et les dépenses sont territorialisées indépendamment des ressources locales. Un Lycée d’un territoire à faibles ressources est financé comme un lycée du Neuilly, commune fort riche.



  • hugo BOTOPO 2 janvier 16:40

    @arthes
    À quel moment la matière a-t-elle surgit de l’immatériel... ?

    Le Temps est déjà de l’immatériel, ce n’est pas de la matière !

    La physique intègre à sa façon le temps. Elle ne nie pas l’immatériel : par exemple tous les nombres fort utiles dans les mathématiques pour caractériser la matière, existeraient-ils en dehors de l’esprit humain,ils seraient contenus dans un univers complet (matière + immatériel) ? Mais le cercle peut exister tout en ignorant le nombre pi, en ignorant même la notion de diamètre ou de rayon (au sens mathématique). Alors les nombres sont-ils immatériels ou matériels ?

    L’immatériel existe dans la vision humaine. Mais une pensée avant de la stocker dans la mémoire du cerveau (stockage matériel) résulte de mouvements d’ondes, de molécules, d’électrons, traités par des logiciels déjà mémorisés. En dehors des « révélations divines » hypothétiques et surnaturelles, purement issues d’un monde ou de champs d’immatériels, nos pensées semblent liées à la matière.

    Le point zéro, (du big bang) est une pure hypothèse déduite de l’affaiblissement de l’énergie de la lumière (allongement de la longueur d’onde), liée autrefois à un effet de la vitesse relative entre émetteur et récepteur, puis maintenant à la dilatation de l’espace au cours du temps, de l’espace intergalactique, les galaxies n’étant plus soumises à une vitesse de fuite ! En attendant d’autres théories fumantes !



  • hugo BOTOPO 30 décembre 2017 13:45

    @Self con troll
    La Vie est la mise en oeuvre d’un ensemble d’informations (plus de la matière et de l’énergie) dans le but de réaliser des composants d’organismes ou des organismes dits « vivants ». Il y a certes des informations contenus dans l’ADN banque de données. Les informations « pour créer de la Vie » sont-elles liées à l’espace, comme pour les champs classiques de la science, ? Ou sont-elles portées par un autre support ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès