• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Icks PEY

Icks PEY

Oui, peut-être mais pas seulement.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2006
  • Modérateur depuis le 26/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 599 596
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 89 47 42
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires



  • Icks PEY Icks PEY 14 avril 2008 16:43

    @ l’auteur

    Nos articles se croisent, effectivement, mais ne se ressemblent pas.

    J’y note une différence profonde : dès la fin de votre deuxième paragraphe, vous tombez dans l’insulte de ceux qui ne pensent pas comme vous.

    Une telle violence dans votre propos m’a fait peur et je me suis demandé si, sans le vouloir, je n’étais pas aussi tombé dans l’invective et la haine de mon contradicteur dans mon propre article sur le sujet. Heureusement, il n’en est rien.

    Vous parlez de liberté, d’amour ou de vérité.

    Je vous invite à étudier la notion du respect car cela vous fait visiblement défaut.

    Icks PEY

    PS Sous mon article, vous évoquez le fait que vous avez validé mon article lors de son passage en comité de rédaction. Sous prétexte de diversité de point de vue. Je ne sais pas ce que vous attendez d’une telle déclaration, mais sachez bien que je ne me sens aucunement redevable de quoique ce soit à votre égard en contrepartie. D’ailleurs, je n’aurai probablement pas voté en faveur du votre. Mon article, contrairement au votre, pose sereinement des problématiques juridiques et sociales que mon humilité ne m’empêche pas de trouver pertinentes là où le votre ne fait que répandre votre agressivité.



  • Icks PEY Icks PEY 14 avril 2008 15:34

    @ Claude

    Merci pour vos deux commentaires et permettez moi de vous dire que je suis bien d’accord avec vous !

    Loin de moi l’idée d’accabler plus encore la maman, mais je dis dans l’article et vous le redites à votre tour qu’il appartient à la société de débloquer les budgets nécessaires pour accompagner et assister les familles dans ces épreuves.

    Il est évident qu’une personne handicapée, surtout lourdement handicapée est un fardeau bien trop lourd pour une famille isolée. Ce que les gens ne savent pas, c’est que des solutions existent et permettent de rendre la vie moins difficile pour de nombreuses situations.

    C’est la solidarité nationale (publique et privée) qui doit soutenir les familles en faisant mieux appliquer la réglementation existante (par exemple l’obligation d’emploi de travailleurs handicapées dans les entreprises, par exemple), en favorisant les centres d’apprentissages par le travail (CAT), en défiscalisant totalement les dons faits aux associations qui aident les parents concernés, en finançant des structures adaptées, etc.

    A c’est sûr, cela coute de l’argent et les handicapés, en France, cela ne pèse pas lourd en poids électoral ...

    Icks PEY



  • Icks PEY Icks PEY 14 avril 2008 15:24

    @ Seb et Cambronne

    Effectivement, mon article dit bien (en tout cas, telle était mon intention initiale) que mon désaccord provient de l’innocence déclarée par les jurés et non de l’absence de peine.

    J’aurais nettement préféré la proposition de l’avocat général qui disait : coupable oui, mais une sanction de principe.

    Car je crois que tuer quelqu’un n’est jamais un acte innocent, mais qu’il peut parfois être un acte pardonnable.

    Icks PEY



  • Icks PEY Icks PEY 14 avril 2008 15:20

    @ Chris

    Merci pour votre commentaire que j’approuve totalement.

    @ Sysiphe et Yannick

    Voyez comme vous vous enflammez ...

    Il y a des réalités qui s’imposent à tous, quelle que soient vos convictions.

    La loi Veil protège les foetus à partir de la 12ème semaine, sauf les foetus présentant des risques de handicaps.

    Autrement dit, un foetus peut parfaitement et légalement être éliminé à tout moment de la grossesse du seul fait qu’il présente un risque de handicap.

    C’est une réalité objective contestée par personne et même assumée puisque les promoteurs de cette loi disent qu’il ne faut pas faire naitre une personne présentant le risque d’être handicapée.

    Après, dire que c’est de l’eugénisme ou pas de l’eugénisme, peu m’importe ... tout ce que je vois, c’est que la notion de risque de handicap est un critère d’élimination physique.

    Icks PEY



  • Icks PEY Icks PEY 14 avril 2008 15:09

    @ Krikri

    Pour moi un crime est une famille d’infractions qui relèvent de la cour d’assises. Les délits, c’est pour le correctionnel et les contraventions, c’est le tribunal de police. Ce sont des notions de droit pénal.

    Donc, un meurtre est un crime et non un délit.

    Vous dites :

    C’est clair que c’est pas *normal* de tuer ainsi, mais bon tuer dans un accident de voiture non plus

    Je vois une petite différence : l’accident de la circulation est un acte involontaire (en général, bien sûr). Or, dans le cas qui nous intéresse, il s’agissait d’une mise à mort volontaire et délibérée.

    Vous dites :

    Vous etes-vous deja occupe d’une personne handicappee 24 heures par jour ? ou d’un proche devenu un legume souffrant et passant des mois ou des annees a ne plus rien pouvoir faire que gemir ? Je parie que non, mais vous vous trouvez apte a donner des lecons de morale a une mere qui a passe 1/4 de siecle a le faire.

    Primo, vous ne me connaissez pas, donc, ne supposez rien me concernant. Allez donc voir des organismes qui s’occupent des personnes handicapées, et vous verrez comment a été accueilli cet arrêt de la cour d’asise de Pontoise. Ce sont souvent ces organismes qui défendent la dignité des personnes handicapées mieux que quiconque car ils n’ont pas besoin d’être ému par un décrochage info de 35 secondes pendant le JT pour s’intéresser au sujet du handicap en France !

    Secundo, votre question pose la question trouble de la source de la volonté de mourir : si je peux me permettre cette phrase policière : à qui profite le crime A la victime dont la vie est devenue insupportable ou plutôt à son entourage qui en a marre de s’en occuper ?

    Plus généralement, votre remarque pose la question des moyens publics mis à la disposition des handicapés. Il n’est pas normal que les personnes handicapées et notamment leur famille ne soient pas mieux entourées, matériellement mais aussi affectivement.

    Icks PEY

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité