• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jason

Jason

70 ans, retraité. Du temps pour continuer à découvrir le monde. Vie active passée dans le technique, l’enseignement supérieur et l’industrie. Le tout (près de 40 ans) dans deux pays étrangers. Je redécouvre l’Hexagone.
 Sceptique et éclectique j'apprécie ce qui est écrit clairement et me soucie peu des fautes d'orthographe pourvu que la compréhension n'en souffre pas. J'aime l'humour, le badinage, bref une certaine élégance dans l'expression, mais attention aux précieux et aux pédants. Ecrire pour tous reste un exercice difficile.

Tableau de bord

  • Premier article le 08/11/2006
  • Modérateur depuis le 03/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 2188 184
1 mois 0 15 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 384 210 174
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • Jason Jason 18 octobre 19:25

    La croissance, Graal, fétiche, dieu moderne, idole adorée, prière, etc.

    Mais, la croissance de quoi ? Et quand on s’est prosterné devant cette idole, on en fait quoi ?

    Vous démontrez parfaitement qu’elle ne peut durer plus de quelques décennies (et encore).

    Je propose qu’on la fasse entrer au Panthéon : aux grands mythes la partrie reconnaissante. Ou à l’Académie française puisque certains pensent qu’elle est immortelle.

    Etant pessimiste, je pense qu’elle entrera au musée... jusqu’au mythe suivant.



  • Jason Jason 18 octobre 11:15

    Tout ça parce qu’on est enfermé dans une langue qui impose un genre masculin ou féminin aux noms communs, avec les accords des adjectifs que cela entraîne.

    L’Anglais ne connait pas ces problèmes puisque ces mêmes noms sont neutres, à part quelques exceptions. Le sexisme en GB doit se manifester autrement, par des paroles et des actes.

    La langue française est très sexiste dans ce domaine et elle n’est pas la seule. Réformer le vocabulaire de fond en comble me paraît hasardeux, et vouloir débarrasser notre langue de ses préjugés profondément incrustés fait donc polémique. Mais on peut toujours essayer de changer les habitudes, avec les confusions que cela va créer.

    Le mot et la chose. Toute une histoire. Je vous invite à lire le poème de l’abbé de l’abbé Gabriel-Charles de Lattaignant. Tout une autre époque, ça lui vaudrait sans doute aujourd’hui d’être poursuivi en justice. La galanterie sera-t-elle condamnée, ou si codée qu’elle en mourra ?



  • Jason Jason 15 octobre 13:34

    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

    « Normal, il se prenait lui-même pour Dieu. » Je ne crois pas, pour cet homme d’une grande modestie. Et, de toutes façons beaucoup plus sympa que l’autre.



  • Jason Jason 15 octobre 12:23


    Bon article sur une mystification quasi planétaire qui affecte les dirigeants et tous leurs porte-voix (c’est-à-dire presque tout le monde).

    Autant de définitions qu’il y a de regards. Pour un sociologue, un économiste, un ethnologue, un démographe, un géographe, un politique, un syndicaliste, un statisticien, etc. [les « un » sont transformables en « une » pour éviter le sexisme dans l’écriture].

    Choisissons les termes et tenons-nous-y. Trop de ces discussions commencent avec beaucoup d’approximations, de mots ou d’étiquettes peu fiables.

    Par exemple la notion de classe moyenne est récente, et les catégories de déciles ou de centiles pour classer les revenus évacue complètement une notion essentielle dans le capitalisme, qui est la confiscation par l’employeur d’une partie des fruits du travail. L’exploitation de l’homme par l’homme restant le rouage essentiel de nos sociétés. On n’a pas trouvé mieux, parce qu’on ne cherche pas.

    Tout le reste n’est que littérature...



  • Jason Jason 15 octobre 11:56

    Je tire cette phrase d’un texte de Stéphane Hessel. A la question qui lui était posée : et Dieu dans tout ça ? Il répondit : « Je me débrouille très bien tout seul ».
    .
    Voilà ce que je pense, et bien davantage, de toute cette histoire.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès