• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jason

Jason

70 ans, retraité. Du temps pour continuer à découvrir le monde. Vie active passée dans le technique, l’enseignement supérieur et l’industrie. Le tout (près de 40 ans) dans deux pays étrangers. Je redécouvre l’Hexagone.
 Sceptique et éclectique j'apprécie ce qui est écrit clairement et me soucie peu des fautes d'orthographe pourvu que la compréhension n'en souffre pas. J'aime l'humour, le badinage, bref une certaine élégance dans l'expression, mais attention aux précieux et aux pédants. Ecrire pour tous reste un exercice difficile.

Tableau de bord

  • Premier article le 08/11/2006
  • Modérateur depuis le 03/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 2375 184
1 mois 0 23 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 419 229 190
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • Jason Jason 20 avril 18:54

    P.S. Qu’on a trompés



  • Jason Jason 20 avril 18:52

    Vos amalgames sont une sorte de marronnier ne portant aucun fruit.


    Mais, parlons des étudiants, puisque vous les mentionnez (avec le reste de votre soupe d’ailleurs).

    Vous êtes-vous seulement donné la peine d’examiner quel est le problème ?

    A mon avis, il est là : Le baccalauréat est un grade universitaire (du moins il l’était car il a été transféré au niveau du secondaire). Ce baccalauréat donne donc droit (je dis bien droit) d’entrée à l’université, et ce sans « tri » préalable. 

    Mais, voilà. Le gouvernement (ministère de l’éducaiton ou des universités), dans un effort de plaire au plus grand nombre, a abaissé le niveau du Bac ; le résultat est que nombre d’étudiants ne sont pas suffisamment formés pour aller sur les bans d’une fac et de réussir leurs exams.

    Comme toujours, il a fallu redresser la barre et créer un filtre pour pallier au mauvais niveau de certains bacs. Imprévoyance habituelle et solution de crise. Gouverner, c’est prévoir ? Allons-donc...

    Et le couperet tombe. A qui la faute ? Qui va payer les pots cassés ? Les enseignants du sup, qui sont envahis de dossiers, et les étudiants à qui on a menti.

    Et comme, actuellement les ordres viennent « d’en haut », et qu’on ne discute pas avec le despotisme républicain, les jeunes qu’on a trompé se révoltent.

    Elémentaire mon cher monsieur. Vos vitupérations, on s’en fout.


  • Jason Jason 13 avril 16:26

    @Amaury Grandgil


    Re-bonjour,

    Vos propos me rendent perplexe. Reprenons : 1) je ne suis pas d’accord avec A. La discussion ne porte pas à conséquence et n’est ni conflictuelle, ni commerciale, etc. C’est son opinion et restons-en là.

    2) Ce même A est maltraité et j’en prends note. Je ne peux rien faire sinon m’attrister sur son sort, ce qui ne lui sert pas à grand chose.

    Votre proposition de relier un désaccord d’opinion à un mauvais traitement n’a pas lieu d’être. Même si c’est la même personne qui est confrontée à ces deux situations. Ou plus éventuellement.

    Il faudrait m’expliquer...


  • Jason Jason 13 avril 11:04

    Bonjour,


     « Les pseudo-utopistes de mes deux ». Pour moi, votre article « m’en touche une sans faire bouger l’autre », comme aime à le dire mon vieux pote de régiment.

    Malheureusement on est confronté à ce genre de situation tous les jours. Ne nous leurrons pas. Pour ma part, ce que j’ai à dire ou à écrire n’intèrese personne. A part une ligne ou deux sur Avox, ce dont tout le monde se fout.

    Deux poids, deux mesures, dites-vous. Le problème, c’est qu’il n’y a ni poids ni mesures, sinon virtuelles. 

    Vanitas vanitatis.


  • Jason Jason 11 avril 10:47

    @Ratatouille


    Bonjour Ratatouille,

    Votre liste est si invraisemblable qu’on hésite entre Ubu et les (modestes en comparaison) inventaires de Prévert.« Il s’agit du plus grand cirque à ciel ouvert du monde », comme l’indique le livre de jean-Paul Dubois : « l’Amérique m’inquiète ». Vos trouvailles illustrent parfaitement bien la profonde débilité de ces gens. Mais qui, au demeurant, restent très dangereux par leur nombre et la puissance de persuasion de leurs technologies numériques. Et sans oublier le reste.

    Merci de bien vouloir me communiquer d’où vous tenez cette liste que je vais recopier séance tenante.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès