• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

lacsap151

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 56 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • lacsap151 14 août 2013 23:17

    Bonjour à tous et bonjour , même si c’est plutôt bonsoir à cette heure ci, à Bernard Dugué.
    La science exprime à un moment donné de son histoire ce que l’homme comprend de ce qu’il est et qui le précède éternellement.
    Les scientiphiques d’aujourd’hui sont bien moins sûrs de leur savoir que leurs illustres ancètres ( dont les noms sont gravés aux frontispices de nos monuments et de nos établissements scolaires, exprimant ainsi l’illusion scientiste qui continue à nous mener dans le mur ) , s’ils revenaient aujourd’hui devraient courber le dos et convenir que leurs pseudo-autorité d’autrefois ne résiste pas à l’épreuve du temps.
     Les scientiphiques d’aujourd’hui, gràce soit rendue à leur raison, commencent à ce rendre compte qu’ils ne savent rien. Ils ne savent rien de ce qu’ils croyaient être la base de leur être ; la matière. Le temps, la vitesse des particules, leurs localisations... si c’est l’espace qui permet aux choses d’exister, mais qu’est-ce que l’espace ? Où cela commence t-il ? comment cela commence ? Et malgré le vide sidéral des réponses de l’esprit humain sur ce qui le concerne intîmement nous continuons à faire la roue comme des paons sans avoir l’humilité de nous rendre compte que nous nous trompons sans arrêt et que rien ne peut répondre de manière satisfaisante aux « maudites questions éternelles  » de Dostoïevsky, « Qui sommes nous ? d’où venons nous ?, où allons nous ?.
     Il nous a semblé suffisant de laisser répondre les » maîtres « spirituels de toutes sortes à ces questions pendant des siècles pour se donner bonne conscience en évitant de se rendre compte que les réponses incombent à tout un chacun intimement en faisant un peu ( ou beaucoup !) d’introspection . Mais le mal de l’humanité c’est qu’on attend des réponses toutes faites, qu ’elles soient » scientiphiques" ou religieuses, des autres alors que l’histoire ne s’écrit qu’entre chacun d’entre nous et son propre mystère.



  • lacsap151 12 août 2013 15:40

     Bonjour Mr Mourez,
    Merci pour cet article intéressant. Que la Vérité ne soit entendue par nos pseudo-intéllectuels de l’establishement que si elle vient d’eux mêmes, ce n’est pas nouveau et je béni l’inventeur d’internet qui permet à tout un chacun de pouvoir exprimer son opinion même si ça ne contribue à éduquer qu’une seule personne ce n’est jamais complètement perdu.
     En ce qui concerne le Coran, je suis en train de le découvrir et... j’ai peur ! En fait je ne m’étonne pas qu’il y ait autant de fanatisme chez les Musulmans.
    Quelques exemples ; Sourate 3, verset 10 « Ceux qui ne croient pas, ni leurs biens ni leurs enfants ne les mettront aucunement à l’abri de la punition d’Allah ; Ils seront du combustible pour le feu »,
    Sourate 4, verset 56, « Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, ( le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au chatiment. Allah est certes , puissant et Sage ! ...
    Sourate 4, verset 89, »Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! ne prennez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors et tuez-les où que vous les trouviez ; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur« 
    et autres joyeusetés...
    Mais ne nous avisons pas à éssayer de discuter de cela avec des Musulmans car, Sourate 6, verset 68 » Quand tu vois ceux qui pataugent dans les discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fais oublier , alors dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes"...
     Je ne suis pas près d’aborder ce sujet ni avec Slim, ni avec Liess, ni avec Zémir ni avec beaucoup d’autres car à vrai dire je ne suis pas bien sûr de leurs réactions..
     Cher mr Mourez, j’espère que les portes de vôtres château sont biens solides.
     En tous cas je salue vôtre courage même si ça ne me surprends pas d’un ancien militaire.
    Salut et Fraternité !



  • lacsap151 12 août 2013 13:15

     Bonjour Caleb Irri,
    Malheureusement je crois qu’il n’y a rien à rajouter à vôtre article ni à celui « Il est sans doûte trop tard », tant vos analyses sont lucides.
    Comme vous le dites si bien la situation apocalyptique dans laquelle nous ont plongés les pouvoirs politiques et financiers par aveuglement ou volontairement, mais le résultat est le même, ne nous permèttent pas d’envisager autre chose qu’un désastre à l’échelle nationale, à l’image d’ailleurs de ce qui se passe déjà à nos portes ( Grèce,Espagne, Portugal, etc sans parler de situations scandaleuses dans lesquelles sont plonger nos SEMBLABLES au Moyen Orient, en Afrique du Nord..).
     Je ne peut m’empécher de mèttre deux chiffres en parallèle ; 60000 personnes meurent de faim chaque jours dans des pays ou le revenu minimum pour survivre est parfois de moins de 2 euros soit 120000 euros/jours, soit environ 350 millions d’euros:ans, et les dépenses militaires sont de 2000 milliards/an !!!
    Sans parler des dépenses en crèmes de beauté ou d’aliments pour animaux domestiques.
     Nos problèmes viennent avant tout d’un problème de niveau de conscience, nous sommes majoritairement au plan de la conscience des nains ou des sauvages.
     A la fin du film « Le Procés de Nuremberg » de Claude Lanzmann je crois, le jeune avocat qui suit le procés des nazis se demande comment des gens « civilisés » ont pu faire autant d’atrocités sur d’autres êtres humains. Il en vient à la conclusion que les nazis ne considéraient pas les Juifs ( qu’ils soient des enfants, des femmes, des vieillards peu importe), et d’autres populations comme leurs SEMBLABLES . 
    Comme vous le dites si bien, l’histoire de l’homme n’est peut-être qu’un éternel recommencement.
    Est-ce une raison suffisante pour nous laver les mains de l’avenir de nos SEMBLABLES à venir ? ...
    Bien à vous. 



  • lacsap151 30 juillet 2013 12:19

     Pardon Tal, mais à vous lire il semble qu’on s’en approche à grands pas !



  • lacsap151 30 juillet 2013 12:12

     La religion est toujours un sujet sensible,et il est difficile d’en parler sans prendre le risque d’heurter les uns ou les autres.
     La plupart des religions ont pour but de rassembler les hommes censés être issus d’une même source quelque soit le nom qu’on lui donne, Allah, Yaweh, Jésus ou autre, rassemblés sous le terme générique :< Dieu>. Et par là même nous serions tous unis par des liens sacrés qui feraient de nous des frêres.
     Plus l’homme avance dans son histoire et plus la science montre que tous les hommes sont éffectivement de la même famille ou espèce. Les études génétiques, biologiques, archéologiques confirment une identité de destin à chacun d’entre nous. Même s’il est probable que l’humanité soit apparue en plusieurs ( mais pas beaucoup) points du globe à des époques qui remontent à quelques millions d’années, là encore l’époque exacte n’est pas bien définie, il est sûr que nous partageons les uns avec les autres, jaunes, noirs, blancs, Musulmans, Indouhistes, Babaïstes, ou autres chrétiens, une parenté irrécusable.
     Si nos ancêtres n’avaient pas réussis à s’entendre pour comprendre que divisés ils n’auraient aucune chance de s’en tirer pour faire face à un monde hostile, il n’y aurait aujourd’hui ni Chrétiens, ni Bouddhistes , ni Musulmans pour s’entretuer pour savoir qui possède la Vérité.
     Maintenant, je ne dis pas que ce débat n’a pas lieu d’être, c’est un débat qui existe éffectivement depuis la nuit des temps ( on a retrouvé des restes de culte religieux qui datent de 200000 ans ! ) , ce sont les « maudites questions éternelles » dont parlent Dostoïevsky :< qui sommes nous ? d’où venons nous ? où allons nous ?> : .
     Mais peut-être que si nous avons encore aujourd’hui la possibilité d’en discuter c’est que nos lointains ancêtres ( primitifs ???), avaient su contre vents et marées préserver un avenir à leurs petits, dont nous sommes, noirs, jaunes, blancs, Musulmans, Bouddhistes etc.
     Je ne sais pas si les humains pourront dire ça dans 200000 ans !

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité