• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

LilianeBaie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 28/12/2007
  • Modérateur depuis le 12/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 31 260 1914
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 26 18 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • LilianeBaie 25 juin 12:33

    @Raymond75

    Je serai moins optimiste que vous sur la jeunesse : elle est désabusée, sans espoir autre qu’individuel. Ceux qui comprennent ce qui est en train de se passer cherchent à trouver un sens à leur vie en sortant du système ou en se centrant sur leur vie personnelle. Ils n’ont pas l’idée que c’est d’eux que dépendent, non seulement leur propre avenir mais aussi celui de la planète. Pourtant il y aurait de quoi renverser la table, étant donné l’état dans lequel on leur rend le monde.
    Moi, ce qui me fait espérer c’est que les dictatures finissent toujours pas s’effondrer. Les idéologues au pouvoir ou les potentats vont toujours, à un moment ou à un autre, aller trop loin. Pour deux raisons : d’abord parce que leurs victimes deviendraient lucides si le système était à l’équilibre, aussi faut-il toujours resserrer d’un cran le nœud coulant (ou rajouter une loi encore plus liberticide).
    Et ensuite parce que s’arrêter en cours de route, pour quelqu’un qui abuse, ce n’est pas possible : le plaisir s’émousserait... C’est de prendre de plus en plus de pouvoir qui les fait jouir, pas de gérer une situation stable.
    Donc, au bout du compte, ce qui est à espérer c’est que ce point qui permet la prise de conscience et l’action arrive bientôt.


  • LilianeBaie 25 juin 12:12

    @Raymond75
    Merci pour votre analyse très intéressante.
    Je pense que le tout-économique est une supercherie, parce que les soutiens, nombreux, de cette conception soi-disant pragmatique prétendent à un marché « libre » à une « libre-concurrence » alors qu’ils défendent toujours les plus riches et le profit maximum et font tout pour empêcher quelque équilibre des forces que ce soit. Loin d’être le résultat d’un pragmatisme raisonnable, le néo-libéralisme est une idéologie politique, aussi totalitaire que celles que l’on a connu au vingtième siècle. La preuve : elle avance les yeux fermés, en justifiant l’injustifiable, sans tenir compte d’autres conséquences que celles qui l’empêcheraient d’avancer, sans aucun souci de la souffrance des hommes qu’elle entraîne, ni même de la destruction des États qu’elle favorise (cf la Grèce).

    Notre gouvernement actuel est à cette image, démontrant avec un aplomb extraordinaire que, pour lui, peu importe la réalité des faits, l’important c’est qu’ils parviennent à nous les faire avaler. Le projet, lui, est caché, en tout cas, il l’a été au moment des élections. Là, ça commence quand même à se voir.
    Un lien sur un article du JDD sur Macron et le Bilderberg en 2014 : https://www.lejdd.fr/politique/ce-que-macron-a-dit-au-groupe-bilderberg-en-2014-3509507


  • LilianeBaie 23 juin 14:41

    @jjwaDal
    Merci pour votre commentaire.

    Oui, d’abord la prise de conscience. Ensuite l’action, collective. 
    Entre autres leviers d’action sous-utilisés, il me semble que l’on néglige le boycott. Ces gens et leurs amis ont besoin de notre consommation. On peut planter ses propres radis, mais on peut aussi choisir politiquement ce qu’on achète comme radis...



  • LilianeBaie 23 juin 08:30

    @Blé

    « On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps » C’est d’Abraham Lincoln, mais tout-à-fait adapté à ce que nous sommes en train de vivre. 
    Oui, les yeux des citoyens se décillent, malgré la lourdeur de la propagande médiatique. Parce que les conséquences de la politique « à droite toute » et «  sus à l’Etat social » commencent à toucher personnellement les gens : baisse des petites retraites par augmentation de la CSG, diminution des APL.. Mais aussi l’echec de parcoursup et le fait que des étudiants, même brillants, ne pourront pas choisir ce qu’ils souhaitent ( quant aux autres... ). Et la violence de ce gouvernement apparait peu à peu lors des manifestations, à l’occasion de l’évacuation de Notre-Dame-des-Landes, vis-à-vis des réfugiés... À ce sujet, si on met en parrallèle le battage médiatique et les jolies images qui ont entouré la naissance et le baptème d’un bébé panda dans un zoo et la mort d’enfants migrants dans la Méditerranée, parce que nos pays choisissent de ne prendre aucune mesure pour les sauver cela devient, à mon sens, obscène.


  • LilianeBaie 22 juin 14:42

    @Jason

     « Je ne vois pas d’issue à part une prise de pouvoir, par qui ? Pour qui ? Comment ? »
    Comme le dit François Ruffin, et d’autres, il faudrait donner le pouvoir à ceux qui ne le veulent pas. En tout cas, le système démocratique, avec l’équilibre des pouvoirs, mais, surtout, la possibilité des contre-pouvoirs, me semble la moins mauvaise des solutions. A part que les électeurs, lors des dernières législatives, judicieusement situées juste après les présidentielles, ont préféré « donner au Président la capacité d’agir ». Non, c’est d’agir sans garde-fous avec une chambre à sa botte. Et là, on est loin de la démocratie, on se rapproche dangereusement du pouvoir absolu, comme dans l’engagement que les députés ont dû prendre vis-à-vis du mouvement pour ce qui est de leur vote (ce qui me semble pratiquement inconstitutionnel puisque le vote des députés doit être libre (ici)).
    Bref, les citoyens demandent un maître, mais parmi ces derniers il y en a qui vont occuper leur fonction dans l’intérêt de leurs administrés, ou du moins qui vont en tenir compte, et d’autres qui vont utiliser leur fonction pour s’enrichir, ou enrichir leurs amis, ou mener à bien une croisade, par exemple contre la démocratie ou l’État social. Ou tout ces derniers projets « en même temps »...
Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. L’horreur qui vient ou comment s’en débarrasser




Palmarès