• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Marais

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 135 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Marais 3 décembre 2013 18:57

    Bonsoir Juliette,

    148 femmes moururent sous les coups de leur conjoint au cours de l’année 2012 en France. En 2012, plus de 500.000 personnes sont mortes en France.

    500.000 ! Entre les accidents de la route, les cancers, les fusillades, l’alcool, la cigarette, les suicides, la pauvreté... Pourtant on n’en parle pas, on ne parle que de ces 148 morts, alors qu’ils sont une goutte d’eau dans l’océan.

    Utiliser ces morts pour vendre sa cause féministe est ignoble, abject. On doit le respect aux morts.
    Laissez-les là où ils sont.

    Et n’invoquez les morts célèbres comme la Fontaine ou Montesquieu car ce qu’ils ont créé vit encore, nous influence, a agrandi le patrimoine culturel de la France, et par ce biais ils sont encore parmi nous. Mais ces cohortes d’anonymes, qui ne vécurent que leur propre vie, qui existaient comme existent tant d’autres, dans la joie et la peine, dans l’abondance et la misère, dans la connaissance et l’ignorance, ceux-là doivent rester sous terre.

    Ils sont morts et, je l’espère, il ne voient pas un spectacle aussi méprisable. Imaginez ceci : quand viendra votre tour, que votre cœur cessera de pulser, que votre corps cessera de bouger, que votre souffle s’arrêtera, et que vous viviez encore après cela, alors des humains s’accapareraient votre dépouille tels des charognards. Honte à eux ! Et honte à vous pour vous en être disparu ceci.

    C’est, je l’avoue, un cri de colère et de rage, car ces morts qu’on traite sans respect, cette cohorte invoquée pour les besoins de tel ou tel, c’est nous. Pour 148 femmes projetées dans la lumière ignominieuse, combien d’autres ont souffert pareillement et restent dans l’ombre ? Hypocrisie et mensonge, tel est mon jugement.

    Mais cessons là cette vaine querelle, vous n’êtes qu’une exécutante de leurs basses œuvres, comment sans rire de tristesse continuer cette logorrhée contre la servante quand les maîtres crachent leur dégoût de l’humanité et restent impunis ? Ah, ils ont construit leur forteresse dans les os et la chair des morts tués dans la souffrance et la douleur. Honte sur eux ! Et Honte sur vous !

    En complément, je ne dirai qu’une chose : je vous méprise pour de telles paroles, car vous appliquez un procédé dont Machiavel n’aurait pas à rougir afin de faire triompher vos idées putrides et nauséabondes. Qu’importe, après cela, que vous vous riiez de moi, car je sais en mon âme et conscience que la déliquescence de notre société vient également de là, de ces spectres invoqués en vain. J’espère qu’après votre mort vous soyez utilisée par une cause amorale, que les torts qu’on fait aux morts vous soit fait également, qu’il soit fait à vos maîtres.

    J’en ai fini là, et pour illustrer mon propos, je ne vous salue pas.



  • Marais 22 novembre 2013 16:43

    Côté moralité, individuelle et publique, c’est autre chose. N’est-elle pas en chute libre par l’acceptation tacite de certaines pratiques ou initiatives telles que

    Je trouve que vous n’allez pas assez loin, et j’ai quelques solutions à vous proposer. Il faut proscrire la masturbation, source de perversion. Mettre en place une ligue de vertu afin de punir tous les pervers qui courent dans nos rues. Interdire les images sexualisées. Imposer une ceinture de chasteté à tous les déviants. Rétablir le mariage obligatoire. Instituer le catholicisme comme religion d’État, afin de faire rentrer dans la tête de tous que le sexe sert uniquement pour procréer. Créer une camisole chimique pour tous les criminels, comme ceux qui sifflent une jolie femme dans la rue.
    Brûler tous les ouvrages érotiques ou mettant en scène des scènes sexualisées. Réinstaurer la peine de mort pour tous les déviants qui refusent une sexualité normale et saine, comme les homosexuels, les pédophiles, les zoophiles, les nécrophiles, les sadiques-masochistes...

    Pour compléter le tableau, je vais compléter par une citation d’un auteur peu connu, Françoise Dolto :« Le seul péché est de ne pas se risquer pour vivre son désir. »
    Je suis sûr qu’ensemble nous ferons admettre à tous ces pauvres pécheurs la vérité.



  • Marais 20 novembre 2013 21:17

    Bonsoir Sylvain Rakotoarison,

    Voilà, j’ai une question : est-ce que vous aimez la France ? J’entends beaucoup de critiques de la part des européistes sauf quand la France obéit à leurs injonctions, néolibérales notamment, mais aucune déclaration d’amour.
    Je vous rappelle que l’Union Européenne ne produit rien puisqu’elle est la composante de 28 États. Les États doivent donc veiller en priorité à la prospérité de leurs peuples, ce qui n’est pas le cas.
    Je vous rappelle également que le Parlement européen est bien moins légitime que le Parlement français ou le président de la République : les dernières élections européennes ont vu une abstention de 59,5% en France, l’élection présidentielle une abstention de 19,66% et les élections législatives une abstention de 43,73%.

    Je pourrais en dire un peu plus, mais si vous êtes à laisser tomber vos œillères, voici un site un très intéressant :
    http://www.upr.fr/



  • Marais 20 novembre 2013 17:26

    Rebonjour Fergus,

    On dit bien de De Gaulle qu’il était pour et contre l’Europe, alors pourquoi ne pas utiliser La Fontaine et ses fables, au moins cela le dépoussiérera...
    Et la question centrale est de savoir si cette image du singe est encore raciste envers les noirs. Est-ce que le contexte s’applique encore ? Peut-on dire que les Français sont encore antisémites, par exemple ? Que les élus de gauche sont pour la colonisation ?

    N’est-ce pas de la paranoïa que de voir du racisme là où il n’y a plus forcément ? Je vous le rappelle, la colonisation sous la IIIe République est venue de la gauche, et ce sont des élus de gauche qui battent leur coulpe sur la colonisation. La gauche était raciste, aujourd’hui il y a en son sein des antiracistes. Le passé peut juste être cela : le passé.

    Mais cette polémique est très utile, c’est vrai : elle permet de faire oublier la situation désastreuse du pays du pays aux gens de gauche.



  • Marais 20 novembre 2013 15:26

    Bonjour Fergus,

    Vous avez écrit : "Christiane Taubira, victime comme chacun sait de scandaleuses attaques racistes venues de l’extrême-droite et de la frange la plus intolérante de la droite républicaine« .

    Est-ce que vous parlez du fait que Christiane Taubira ait été traitée de guenon ? Je suis désolé de vous l’apprendre, mais non, ce n’est pas raciste. Voilà pourquoi :

    A partir de 1668, les Fables de Jean de la Fontaine sont publiées. Les personnages de ses fables sont pour l’essentiel... des animaux. Il s’agissait de critiquer des attitudes condamnables de personnes, y compris le roi, par le biais d’animaux auxquels on prêtait des caractéristiques humaines (le lion est le roi des animaux, la fourmi est travailleuse, le renard est malin...). Le singe y est également présent.

    Plus tard, Napoléon III a été caricaturé en singe, de même que le président de la République Française Armand Faillière. D’autres, comme Nicolas Sarkozy, François Hollande, ou George Bush, ont également été caricaturés en singes.

    Charles de Gaulle aurait traité les Français de veaux...

    Donc j’aimerais savoir où est le problème exactement ? Une ministre noire a été ridiculisée. Vous devriez vous réjouir. Elle est mise sur le même plan que François Hollande ou Nicolas Sarkozy, deux présidents de la République.
    D’autre part, la politique de Chritiane Taubira n’est pas au-dessus de tout soupçon : elle a mis en place le mariage pour tous. Un grand nombre de Français étant absolument contre, il est normal qu’ils manifestent leur mécontentement.
    Or, comme les Français n’ont plus une relation privilégiée avec les journaux, les élus nationaux ou les syndicats, bref tous ceux qui devraient les représenter et les défendre, il arrive ce qui est arrivé.

    Pour l’instant, nous sommes dans la violence symbolique, où le président de la République a été sifflé le 11 novembre, où l’on traite Christiane Taubira de guenon. L’Histoire l’a prouvé, l’Homme est violent par nature. Aujourd’hui, les casseurs d’écoportails font dans la violence réelle.

    Pour finir, je citerai de Jules Ferry, ministre de l’Instruction puis des Affaires étrangères et des colonies sous la IIIe République : »Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit sur les races inférieures".

    PS : j’ai lu un programme du parti nazi. Il est clairement à gauche. Est-il possible que le pacte germano-soviétique soit un pacte entre deux totalitarismes de gauche ? Cela expliquerait bien des choses...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité