• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Nometon

Nometon

Je me (dé)bats contre tout ce qui me semble faux... les lieux communs, le prêt-à-penser, les dogmes, anciens, nouveaux, la bien-pensance, la peur aveugle et son cortège de chimères.

Pour utopie, la république universelle ; à faire et à discuter.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 233 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Nometon Nometon 19 mars 2011 18:09

    Ce que disent les réactions totalement folles et haineuses d’un grand nombre d’intervenants sur Agoravox, c’est l’intensité de leur peur. De leur effroi. Une peur brute, d’autant plus tenace au ventre qu’elle est collective. Par rétro-actions permanentes, du fait des réseaux mondialisés et de l’instantanéité de l’information, cette peur se transmet de proche en proche et ne cesse de s’auto-alimenter, de billets d’Agoravox en billets d’Agoravox (et un peu partout, sur tous les forums).

    La peur : alpha et omega de nos sociétés contemporaines. La peur : formidable courant qu’entretiennent les media (entreprises privées à but lucratif) pour capter l’attention des masses (et faire de l’argent avec cette captation).

    Plusieurs mouvements politiques l’ont parfaitement compris : exploiter et renforcer la peur est un excellent moyen de progresser dans une démocratie à l’occasion des votes. L’exploitation de cette « énergie de peur » a été utilisée par de nombreux mouvements opportunistes et idéologiques au cours des deux derniers siècles et quelquefois hélas, elle est bel et bien parvenue à tout balayer sur son passage. La peur est soeur de l’oubli.

    Une fois lancée et entretenue, la peur se transforme en haine. Haine du contradicteur, haine de celui qui raisonne différemment, haine de tout système qui ne se conforme pas entièrement à sa propre idée, haine de toute mesure. Jusqu’à la haine du savant, de la recherche fondamentale pour ce qu’elle pourrait découvrir. La peur gonfle par auto-justification, par la répétition des mêmes mots, des mêmes cris.

    Ce que révèlent les exhortations permanentes à l’urgence d’un comportement collectif uniforme (ce vieux rêve d’église que l’écologie a remplacé dans nos sociétés laïcisées), car sinon, c’est l’apocalypse ! sinon, la fin de l’homme ! sinon, le Mal absolu... - c’est que le cerveau reptilien, où la peur est une émotion reine, est un maître quasiment invincible.

    Je reprends la conclusion de l’auteur de cet article :
    « Il est donc urgent de prendre le temps de réfléchir »
    Mais même ce message pondéré, mesuré qui appelle à un débat d’idées à une heure plus sereine, qui invite simplement à prendre le temps de la réflexion, n’a aucune chance d’être entendu ici et maintenant. La peur règne. Elle vient de gagner de nouveaux bataillons. Et ses soldats sont légions.



  • Nometon Nometon 19 mars 2011 16:22

    "Maintenant sur les conséquences sur l’humanité, qui serait en péril,dois-je vous rappeler que dans les années 50 jusqu’en 65, on a fait péter au moins 200 bombes qui relèguent tchernobyl à un pétard mouillé.« 

    Fait avéré par les pics de radioactivité à l’échelle mondiale, relevés dans les années 1960-65, ce dont personne ne parle aujourd’hui. Un exemple parmi les centaines de bombes »essayées" à l’air libre, Tsar Bomba, la plus puissante.

    Les gens aujourd’hui âgés de 50 ans sont nés durant cette période. Ils étaient alors les plus fragiles face à une activité radioactive (l’organisme d’un bébé est plus sensible aux dégâts de rayonnement).

    En toute chose, mesure est bonne.
    Mais la peur est ennemie de la mesure, comme de la pensée.



  • Nometon Nometon 19 mars 2011 16:08

    En complément de vos propos, un excellent article publié dans Le Monde sur le renforcement nécessaire, à l’échelle mondiale, des normes de sécurité de la filière du nucléaire civil :
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/17/le-nucleaire-est-un-bien-public-mondial_1494891_3232.html



  • Nometon Nometon 18 mars 2011 10:59

    Ci-joint une lettre signifiante de Français vivant au japon, un témoignage précieux et un autre regard sur les événements actuels. Ces personnes, là-bas, nous font part de leur malaise face à la médiatisation de la peur qui est organisée sciemment ici :

    http://jbourdon.org/lettreAMaFamille.html



  • Nometon Nometon 18 mars 2011 10:53

    Ci-joint une lettre signifiante de Français vivant au japon, un témoignage précieux et un autre regard sur les événements actuels. Ces personnes, là-bas, nous font part de leur malaise face à la médiatisation de la peur qui est organisée sciemment ici :

    http://jbourdon.org/lettreAMaFamille.html

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité