• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

perlseb

Nous avons tous 2 parents, 4 grands-parents, ..., environ 1 million (2 puissance 20) d’ascendants à la 20ème génération : nous sommes tous frères mais nous avons aussi, inévitablement, quelques criminels parmi nos ancêtres.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1070 0
1 mois 0 8 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • perlseb 7 septembre 18:48

    @cyrus
    Je crois que les gens ne savent pas ce qu’est la propagande.

    Comme le système dit que le nazisme c’est pas bien, il ne peut pas être nazi. La vaccination et l’obéissance qui va avec sont des actes de solidarité puisque le système le dit. Et l’histoire nous montre évidemment que tous les progrès sociétaux ont été obtenu par une obéissance « farouche ». Bref, on n’est pas au bout des régressions avec tous ces vaccinés, ce n’est que le début. En plus, avant même que le pire n’arrive, la population est maintenant déjà classée : larbin de premier niveau (peur irrationnelle de la mort), larbin de deuxième niveau (peur du rejet social) et les personnes problématiques.



  • perlseb 7 septembre 18:14

    @Olivier Perriet
    Oui, et on ne traite pas les gens en bonne santé pour le cancer du pancréas avec des produits non testés sur le long terme.

    Et donc on n’interdit rien aux gens en bonne santé pour les obliger à se soigner préventivement pour le cancer du pancréas.



  • perlseb 5 septembre 12:33

    @babelouest
    Je suis d’accord avec vous, avec internet il devient parfaitement inutile de tirer au sort.
    Ceux qui s’imaginent qu’il y a bien trop de lois à voter pour que tout le monde participe ont une vision parfaitement biaisée par le système actuel : comme l’unique fonction des parlementaires est de créer / voter des lois, ils en créent en pagaille pour justifier leur présence (sans parler de tous les détricotages à chaque changement de majorité). Dans une démocratie, la modification des lois n’a aucune raison d’être si fréquente.

    La complexification des lois telle qu’on la connaît aujourd’hui crée par exemple des métiers parfaitement contre-productifs de gestion de fortune qui permettent d’éviter l’impôt à ceux qui ont justement les moyens de les payer. Un pays qui rend les lois complexes par rapport à ceux avec lesquels il autorise le libre-échange se tire une balle dans le pied, et c’est un peu ce que nos « élites » font : une destruction méthodique.



  • perlseb 4 septembre 15:39

    Pour empêcher que des expériences comme celle d’Athènes arrivent à nouveau, on a créé la religion monothéiste. Cette religion a formaté les esprits à croire en un seigneur (patron) bienveillant, à qui il faut bien obéir pour aller au paradis, faire carrière.

    Si beaucoup ne se considèrent pas religieux en France, le formatage reste ancré dans les esprits et très peu sont capables de faire la différence entre la morale et l’obéissance, à savoir, il faut être capable de désobéir si l’on met la morale avant toute chose, ce qui devrait être le cas si l’on prétend être un humain.

    On peut voir comment il est très facile de passer en dictature avec de tels esprits formatés : il suffit de faire des lois liberticides, peu importe leur absurdité, et ils obéissent tous, en expliquant que ce ne sont pas eux qui ont créé ces lois. Exactement comme les nazis qui ont gazé les juifs disaient à leur procès qu’ils n’ont fait qu’obéir.

    Tout système pyramidal évolue vers la dictature, car les chefs préfèrent toujours les gens obéissants, donc sans aucune morale. Tous ceux qui réussissent en temps de paix auraient pu diriger un camp de concentration.

    Donc oui, le seul système démocratique possible est le tirage au sort. Tout autre système est voué à la corruption et donc à l’oligarchie. Mais comme la religion monothéiste est encore très présente même chez les athées, personne n’a aucune idée d’organiser les choses sans hiérarchie, sans mettre un chef pour les gérer, seuls des hérétiques peuvent imaginer une telle « ineptie ».



  • perlseb 3 septembre 17:07

    @eau-pression
    Un réseau de neurones artificiels fonctionne en imitant nos neurones. Et quand la machine donne une réponse, on ne peut plus expliquer son cheminement, il n’y a aucun code à dérouler (juste des « connexions »), et la réponse n’est pas forcément juste d’ailleurs, comme nos propres réflexions.
    Toute la difficulté vient de « former » ce réseau de neurones par l’apprentissage profond (« deep learning » en anglais).

    Pour l’exemple du jeu de Go, l’apprentissage profond pourra être réalisé en faisant jouer la machine contre elle-même et en seulement 72h, elle sera meilleure que le meilleur humain ayant consacré sa vie à ce jeu. Ce qui est intéressant avec le Go, c’est que la machine ne peut pas calculer tous les coups (il y en a beaucoup trop). Elle choisit par « intuition », comme le fait n’importe quel joueur. Elle fait également preuve de créativité : certains coups paraissaient mauvais lorsqu’elle a battu le champion du monde, mais c’est le champion du monde qui a du revoir ses idées sur ce qu’était un bon ou un mauvais coup.

    Pour les échecs, en ne connaissant que les règles d’échecs, en jouant contre lui-même pendant 4h pour s’améliorer, AlphaZero (réseau de neurones) qui ne calculait que 80.000 coups par secondes a battu Stockfish qui calculait 70 millions de coups par seconde associé à un programme lourd et complexe (algorithme).
    Tous les programmeurs ayant réalisé Stockfish (experts dans un domaine complexe) voient leurs travaux rendus obsolètes par un apprentissage de 4h d’une machine. Et la machine AlphaZero est beaucoup plus efficace (plus « intuitive ») : moins de coups calculés pour un bien meilleur résultat.

    Comme on ne comprendra bientôt plus du tout les résultats fournis par les machines, effectivement, il y aura des problèmes de responsabilité lorsqu’elles se planteront. Mais cela fait longtemps que les patrons ont créé des lois pour ne pas risquer leur fortune en cas de grave problème (sociétés à responsabilités limitées : on ne perd au maximum que le capital investi qui peut être très « faible » pour une nouvelle société). Donc si les IA développent des produits complètement disruptifs, alors des nouvelles boites seront créés pour les vendre (responsabilité n’engageant pas un grand groupe) et les clients de ce produit prendront un vrai risque, par exemple des start-ups, comme on fait un pari. Soit l’IA ne s’est pas trompée, et les les grosses boites suivront en utilisant ce produit disruptif, soit il y aura des faillites en cascades sur celles qui auront pris le risque.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité