• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

perlseb

Nous avons tous 2 parents, 4 grands-parents, ..., environ 1 million (2 puissance 20) d’ascendants à la 20ème génération : nous sommes tous frères mais nous avons aussi, inévitablement, quelques criminels parmi nos ancêtres.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1202 0
1 mois 0 3 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • perlseb 21 juin 15:14

    Vous avez raison. La priorité des priorités, c’est de dégager le fasciste Macron. Mais, à supposer qu’on ait des duels en règle NFP contre RN au second tour (afin d’éviter des faux duels « front républicain vrais fascistes » contre RN), on ne sera pas sorti d’affaire.

    Pourquoi ?

    D’une part, parce que le NFP est à moitié à gauche à moitié pour l’extrême-centre fasciste Macron. Il y a le PS dans ce NFP, et si l’on en croit l’élection européenne, on aura plus de représentants macronistes que de gauche (l’union risque de vite sauter après les élections).

    D’autre part, parce que tout autre parti non macroniste au pouvoir (« Gauche » ou RN) serait violemment attaqué par les « marchés ». Le CAC 40 vient de dévisser depuis la dissolution et la France vient (comme par hasard) de se faire rappeler à l’ordre pour son déficit budgétaire excessif par l’UE, peu de temps après avoir été dégradée par les agences de notations. Et oui, Macron, le Mozart de la finance toujours encensé par la presse aux ordres (normal dans un état fasciste), a semé méthodiquement le chaos, ceux qui vont suivre devront forcément plaire aux marchés ou s’en extirper violemment (ce qui n’est pas au programme de la « gauche » ni du RN).

    Bref, il va peut-être y avoir des remous pendant quelques mois, et tout va rentrer dans l’« ordre républicain » du fascisme 2.0.



  • perlseb 12 juin 18:45

    @jjwaDal
    Effectivement, le problème est bien là. Si on regarde bien les chiffres, la gauche est finie depuis longtemps (le PS, c’est l’extrême centre fasciste à la Macron).
    Donc si le but c’est de faire barrage à Macron, c’est raté. Au pire, l’alliance de la gauche « marche » et une fois élus, les députés PS (plus nombreux vu leur score aux européennes) ne s’entendent plus et se rallient naturellement à Macron.
    La gauche (caviar) s’est détruite le jour où elle s’est déclarée pour l’immigration. Georges Marchais qui était communiste a bien expliqué pourquoi il était contre. Ceux qui sont en difficulté pour trouver un emploi ou qui galèrent avec un salaire misérable (tiré vers le bas « grâce » à l’immigration) préfèrent voter RN. Et en fin de compte, il y a très peu de différence entre le RN et l’extrême-centre : les patrons sont gagnants dans tous les cas, et ceux qui galèrent ne feront que survivre pour travailler ou faire peur aux autres en étant au chômage (ou pire) s’ils ne sont pas assez soumis.



  • perlseb 6 juin 14:55

    Il ne faut pas que les pauvres protestent contre le luxe, puisque le luxe les fait vivre

    Oui, grâce à l’argent, la propriété privée et la police qui fait respecter tout ça.

    Je m’explique. Dans une société libre et civilisée, un citoyen qui se contente de peu (nourriture et logement par exemple) pourrait travailler uniquement à ses besoins (bon si on rajoute que les pays voisins ne sont pas forcément amis et que des dégénérés peuvent vous agresser sans aucune raison, il faut ajouter l’armée et la police). Donc si vous vous contentez de peu, vous devriez pouvoir travailler soit dans le secteur primaire, soit dans la construction, soit dans l’armée ou dans la police. Car ce sont vos seuls besoins : que ceux qui veulent du luxe le fasse pour eux (monde libre hypothétique, évidemment).

    On a inventé l’argent et la propriété privée pour pouvoir soumettre. Car si pour vous nourrir vous ne possédez pas de terre, vous avez besoin de l’accord des propriétaires (être embauché donc). Dans une société civilisée, le respect de la propriété privée devrait être secondaire et arriver après la satisfaction des besoins élémentaires de chacun : la police devrait défendre le SDF et saisir des biens inutilisés (ou utilisés pour des besoins plus futiles) pour lui permettre de survivre et de travailler pour ses besoins indispensables. C’est tout le contraire que l’on fait : la police est là pour faire respecter la propriété privée avant les besoins essentiels.

    Car en fin de compte, il n’y a pas besoin d’argent pour se construire des maisons et se nourrir, il suffit de pouvoir travailler librement. Ce que la propriété privée interdit.

    Quant à la monnaie elle permet de rémunérer les travailleurs largement en-dessous de ce qu’ils rapportent sans qu’ils s’en rendent compte (après tout la monnaie n’a aucune valeur, ni même l’or), Elle permet également de les rendre misérables avec pourtant tout ce qu’il faut en abondance : il suffit d’arrêter la circulation de la monnaie pour que plus personne ne travaille, même si tout le reste est là pour se mettre au travail (on va pas travailler gratis quand même...). Bref, la monnaie fait marcher le pauvre au pas et permet d’augmenter la misère artificiellement en stoppant volontairement l’activité.

    Donc si le luxe fait vivre les pauvres, c’est parce qu’ils ne sont pas libres et qu’ils sont exploités sans même comprendre d’où vient cette exploitation (qui songerait à critiquer la monnaie et la propriété privée, tout le monde en veut).

    Une société civilisée devrait s’attacher à ce que les besoins essentiels passent systématiquement avant toutes les autres lois : accepter qu’on ne puisse pas manger à sa faim ou avoir un toit même quand on veut participer, c’est s’habituer à devenir inhumain, à devenir un pion, et c’est bien de pions dont une société pyramidale a besoin. Et les SDF et autres exclus du système augmentent d’autant plus la servilité des pions du système : « vous voyez ce qui vous attend si vous ne faites pas de sacs Hermès pour gagner votre vie... ».



  • perlseb 24 avril 12:38

    @SilentArrow
    Il y a une différence entre les Ottomans, les Arabes, les Romains etc... et le mouvement sioniste qui débute au XIXe siècle. Dans le cas de la domination armée, et bien c’est un peu le principe de la loi du plus fort. C’est cette loi qui a permis aux états de définir leur frontière historiquement mais il faut évidemment trouver la cohésion pour définir l’unité d’un « peuple » et l’amener à défendre une terre ou à s’étendre. Sans cohésion, la défense n’est pas possible, alors il faut se mélanger aux autres et se faire accepter (c’est aussi ça la cohésion : dans tous les cas on doit soit se défendre, soit s’intégrer à l’envahisseur).
    Les juifs n’ont pas su se défendre contre les romains. Dans ce cas, il fallait qu’ils s’intègrent (oui, c’est de la soumission mais avec l’empire romain, ça pouvait être donnant-donnant). Hors ils décident d’abandonner leur pays, ce qui les oblige de toute manière à aller s’intégrer ailleurs (diaspora), leur choix est donc largement discutable. Mais en aucun cas, leur départ leur donne droit de récupérer leur ancien pays par la suite. Il fallait le défendre ou s’intégrer avec l’envahisseur, ce qu’ils n’ont pas choisis.

    Le mouvement sioniste ne correspond pas à un rapport de force, c’est une invasion. Mais comme les sionistes estiment être le peuple élu (définition édulcorée du racisme), non seulement ils viennent en Palestine, mais ils ne veulent pas être dirigés par les Palestiniens qui habitent ce pays : d’où la création administrative de l’état d’Israël qui n’a absolument rien de justifiable. Non seulement les juifs sont largement minoritaires (même avec l’immigration qui commence dès le XIXe siècle) 33% en 1945 (création en 1948), mais en plus, ils « se donnent » 56% du territoire (à comparer au 42% pour les arabes qui représentent la majorité de la population).

    Comment justifier un tel vol des palestiniens ? La Shoah, sauf qu’ils n’y étaient pour rien du tout les palestiniens. Donc la justification tombe à l’eau.

    Je vous rejoins sur le fait que la France (et l’Europe en général) subisse une invasion non souhaitée (chômage réel bien plus important que les chiffres bidonnés, avec immigration de main d’œuvre non qualifiée plus émigration de main d’œuvre qualifiée parfaitement absurde) qui peut s’apparenter au sionisme. Et pourquoi pas, s’il n’y a aucune intégration des immigrés, un jour en 2085, cela pourra conduire au morcellement de nos états, mais on n’y est pas encore ... préparé. Mais c’est à ça que ressemblerait la création de l’état d’Israêl : une invasion subie et artificielle suivie d’une création administrative d’état qui va à l’encontre de l’histoire pour légaliser l’envahisseur qui n’a même pas à se battre pour récupérer de la terre.



  • perlseb 20 avril 15:12

    @Durand
    Oui, c’est vrai. Qu’est-ce que les palestiniens ont fait pour mériter que des étrangers viennent dans leur pays leur prendre leur terre ? Quel pays et quels habitants accepteraient qu’on leur prenne leur terre pour y faire venir des étrangers ? Pire, qu’ils soient chassés de chez eux par ces étrangers ou parqués dans des prisons à ciel ouvert dans leur propre pays.
    Seule l’Allemagne avait une dette claire envers les juifs. Donc s’il fallait absolument créer un état juif pour « compenser » la Shoah, cet état aurait dû être créé sur des terres allemandes. Et ce n’est pas de la faute aux palestiniens si Jérusalem ne se trouve pas en Allemagne, ils n’ont rien à voir avec la Shoah et ne méritent pas ce qu’on leur a imposé. Israël n’a aucune légitimité en Palestine, aucune.

    Ou alors, redonnons l’empire romain à Rome, etc...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv