• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

perlseb

Nous avons tous 2 parents, 4 grands-parents, ..., environ 1 million (2 puissance 20) d’ascendants à la 20ème génération : nous sommes tous frères mais nous avons aussi, inévitablement, quelques criminels parmi nos ancêtres.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 792 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • perlseb 20 avril 11:54

    @Trelawney
    L’argent a été inventé pour éviter que les humains s’entretuent [...]
    N’est-ce pas plutôt l’inverse : « L’argent a été inventé pour nous donner une raison supplémentaire de s’entretuer » ? Il est triste que l’humain soit capable de fabriquer des composants électroniques à l’échelle nanométrique que nous utilisons pour communiquer à travers ce forum, mais que notre seul moyen d’échanger les objets et services soit une version à peine modifiée du souk arabe. Car c’est cela la loi de l’offre et la demande, la règle de formation des prix. L’argent, les marques, les emballages colorés, la publicité, le commerce (profit sur l’échange), les entrepreneurs individuels, tout cela devrait disparaître dans une société démocratique. Mais les échanges, c’est un peu comme la politique : si on s’en remet à des intermédiaires, alors l’arnaque n’a aucune limite.

    Personnellement, je suis sous Debian GNU Linux. Bill Gates est surtout responsable d’une pollution monumentale par obsolescence programmée : des belles machines qui n’ont aucun problème matériel sont envoyées à la casse parce qu’elles sont de plus en plus lentes, attrapent un virus, et tout cela à cause de Windows. Quand je dis à la casse, ça veut dire dans des décharges en plein air en Afrique (Ghana ou autre).

    Les entrepreneurs, ce sont des joueurs de tennis : il y a des millions de gens sur Terre qui ont plein d’idées, mais on ne peut pas tous les réaliser, c’est mathématique. Pour le tennis, on ne voit à la télé que ceux qui gagnent grassement leur vie avec, mais on ne parlera jamais des milliers de jeunes qui ont perdu leur temps en espérant en faire un gagne-pain.
    En somme, les 2 grandes différences entre un entrepreneur et un individu lambda , ce sont la chance et l’absence totale de scrupules.

    Et à supposer que certains entrepreneurs soient réellement géniaux, et bien pourquoi le système humain ajouterait de l’inégalité à l’inégalité naturelle ? Pourquoi avantager quelqu’un que la nature a par ailleurs déjà avantagé ? Qu’on les laisse profiter de leur don, mais qu’on soit conscient que sans les médiocres qui les nourrissent, leur valeur serait inexploitée. Donc le gain ne peut être que collectif.



  • perlseb 19 avril 21:31

    @Trelawney
    Pour le coup c’est raté, car la plus grande centrale d’achat (Auchan SuperU) achete et distribue les produits.
    De plus cette SCOOP travaille pour Leclerc et autre avec des produits de la marque du distributeur.

    J’avais lu un article sur la SCOP (en lien dans les commentaires, car je lis aussi les commentaires des autres) qui indiquait que la marque n’était pas vraiment reconnu et qu’on achetait moins de sachets qu’avant la cession aux salariés (marque « éléphant » avant). Bon, si ça a changé depuis, ou si l’article était un tissu de mensonges, je m’en fiche. Ce que je tentais d’expliquer, c’est que les prix se forment avec la loi de l’offre et de la demande qui est complètement trafiquée par ceux qui ont les moyens de la trafiquer. Certains travaillent sans compter leurs heures et ne s’en sortent pas, d’autres n’ont qu’à se faufiler entre les producteurs et les consommateur, et deviennent millionnaires en prenant un pourcentage sur le volume.

    Pour tous les exemples que vous citez, on peut constater, que la pyramide de gens volés (car c’est le terme) est très large. Jeff Bezos ou Bill Gates vendent à la Terre entière (à la terre solvable du moins). Donc plus vous exploitez de monde, moins vous avez besoin de temps pour vous enrichir.

    Si vous considérez que ces gens ont du mérite, tant mieux pour vous. Je les prends pour des psychopathes, et je comprends que seuls des psychopathes peuvent chercher à posséder le monde ou à le diriger. Les méthodes utilisées par ces gens pour augmenter leur profit sont violentes. Si eux s’enrichissent, c’est que beaucoup d’autres font faillites ou réduisent leur voilure en perdant des parts de marché. Mais l’histoire est belle quand on ne parle que des vainqueurs.
    Vous avez citez Bill Gates : c’est un nain en informatique. Dites-moi pourquoi un bon informaticien comme Richard M. Stallman n’est pas milliardaire ? Parce qu’il n’est pas psychopathe, parce qu’il a une autre vision que le profit et la soumission des autres.

    Les lois sont écrites pour permettre le vol.
    le vol de quoi ? 

    Si vous pensez que gagner 1000 fois plus que d’autres peut être justifié, alors tant mieux pour vous. J’espère que c’est votre cas, ou que vous êtes récompensé de votre larbinisme.
    J’affirme que si on mettait tous les « génies » entre eux, et uniquement entre eux, ils ne pourraient pas accumuler des milliers de vie d’heures de travail en une seule vie de génie.
    Et je ne crois pas au progrès technique pour résoudre les problèmes sociaux : nous avons les moyens techniques de n’avoir aucun SDF en France, et pourtant, il y en a. Ce sont donc bien les lois qu’il faut changer.

    Dites-moi pourquoi Mercure est le dieu du commerce ET des voleurs. Tous les riches que vous citez sont, de façon indiscutable, de très bons « commerciaux ».



  • perlseb 19 avril 17:15

    Bonjour, Fergus
    Il y a 2 écueils.

    Le premier, pour cette SCOP, c’est que les centrales d’achat vont faire pression sur elle ... en n’achetant pas ses produits. Un peu comme si un éleveur de poulets voulait vendre sa production lui-même à Rungis : personne ne lui achèterait sauf à la date limite où il céderait tous ses poulets à une valeur inférieure à celle qu’ils lui ont coûté (à Rungis, on appelle ces intermédiaires « indispensables » les « requins » qui ne vivent que sur la marge qu’ils se font sur les producteurs réels, à la manière des centrales d’achat).

    Le deuxième écueil est sur le long terme. Le capitalisme ne date pas d’hier. Et c’est la rente sur le long terme qui fabrique les multi-milliardaires (pas leur génie, pitié !). Si cette SCOP marche bien, voire très bien, elle va finir par rendre les actionnaires principaux bien plus riches. Dans une SCOP, les dividendes et les « réserves » (augmentation des fonds propres) avantagent les plus gros actionnaires ... comme dans toute entreprise. De plus, si une SCOP a des règles qui la rende moins injuste qu’une entreprise lambda, elle ne restera pas forcément SCOP indéfiniment. Tout dépendra de la volonté des derniers actionnaires nécessaires pour qu’elle puisse garder son statut. On a eu un phénomène identique avec les mutuelles qui n’ont aujourd’hui pour la plupart que le nom (par exemple, la mutuelle de Bretagne a permis à une certaine prostituée de se voir offrir un immeuble sans aucun apport grâce à un certain Richard Ferrand et ... aux paiements des cotisations des adhérents croyant ne payer que la somme strictement nécessaire pour être assuré, les pauvres !).

    Les lois sont écrites pour permettre le vol. Et elles sont conçues pour avantager ceux qui ont le plus volé avant (les banques ne prêtent qu’aux riches). La seule question : est-ce que l’on préfère un système injuste pour avoir l’espoir d’arnaquer un jour les autres (dans ce cas, inutile de changer le système en place) ou est-ce que c’est l’injustice que l’on veut supprimer ? Dans ce dernier cas, seul le travail réel doit être rémunéré (pas de propriété possible). Mais il est vrai que le fait de ne pas pouvoir voler les autres en démotive beaucoup. Et c’est ça le fond du problème.



  • perlseb 19 avril 12:41

    Où est l’espoir dans le cas présent ?

    Que des ouvriers soient heureux de devenir patrons ?

    Si j’ai bien compris, ils sont tous actuellement actionnaires à part relativement égales.

    Si l’entreprise marche, certains revendront leur part (par exemple lors de leur départ à la retraite) et ne va-t-on pas assister à la naissance d’une banale entreprise ?

    Au contraire, si cette entreprise ne marche pas, et que le dépôt de bilan devient obligatoire, ils seront peut-être dans une situation pire qu’avec Unilever (ils ne pourront pas se verser d’indemnités et leur capital aura été annulé).

    En somme, tout le monde veut être calife à la place du calife, et c’est pour cela que le capitalisme a de beaux jours devant lui. Les gens ne critiquent pas le système injuste, ils veulent juste en profiter. Et ce n’est pas porteur d’espoir, malheureusement.

    C’est à la monnaie et à la propriété (rentes injustes) qu’il faut s’attaquer. Compter sur le fait qu’une affaire collective marche pour pouvoir travailler et être à la rue dans le cas contraire est complètement idiot, en fin de compte. On doit travailler en fonction de la demande, et si quelque chose est moins demandé, on réaffecte les personnes à ce qui est plus demandé, ou on travaille moins si la demande globale baisse. C’est absolument évident : sans la segmentation par les entreprises, la sécurité par le partage et la réaffectation immédiate serait automatique. Il faudrait quand même penser à avantager les plus mobiles.



  • perlseb 24 mars 20:25

    @JL
    Je suis un peu imprécis, il est vrai. Pour moi, toutes les formes de propriétés intellectuelles sont une aberration : brevets, droits d’auteurs...
    La propriété intellectuelle, comme toutes les propriétés, est une interdiction. Pour les brevets, supposons que par une recherche honnête, vous déduisez un « nouveau » procédé de fabrication. Et bien si un brevet a déjà été déposé, vous avez cherché pour rien : soit vous n’utilisez pas vos recherches, soit vous devez rémunérer le possesseur du brevet. Bien sûr on peut imaginer que ceux qui recherchent et finissent par tomber sur un brevet existant sont idiots, mais certains brevets sont en eux-mêmes des aberrations (créés pour des batailles entre avocats et obtention de rentes...)
    Comme je pense que la recherche ou le développement n’est pas un travail (c’est passionnant), tout ce qui en découle doit être gratuit, librement utilisable (comme l’informatique libre). La concurrence économique est une perte gigantesque, comme la guerre finalement. Les entreprises sont en guerre les unes avec les autres. Tout cela est lié au système pyramidal sous-jacent. Il n’est pas difficile de comprendre que cette guerre et cette culture de la rente (brevets ou plus généralement propriété) ne sert pas la collectivité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès