• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

perlseb

Nous avons tous 2 parents, 4 grands-parents, ..., environ 1 million (2 puissance 20) d’ascendants à la 20ème génération : nous sommes tous frères mais nous avons aussi, inévitablement, quelques criminels parmi nos ancêtres.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 767 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • perlseb 21 mai 2013 20:09

    Mais il est sans doute trop tard, tout est déjà entre les mains de Bruxelles qui s’apprête via le Marché Transatlantique à donner l’Europe à Washington
     
    Nous sommes tous là, il n’est jamais trop tard... Entendons-nous sur une date, par exemple le 14 juillet 2013, et assiégeons à la fois le palais de l’Elysée, le Palais Bourbon, et le Palais du Luxembourg pacifiquement. Si on est des millions et qu’on reste jusqu’à en occuper nous-mêmes les lieux, c’en est fini de la 5ème république.

    Le seul problème, c’est que les réunions internet sur fesses de bouc donnent lieu à des apéros saucissons / pinard sans intérêt. Tant que le peuple pense à manger et à boire, la finance a raison d’en profiter.

    Bien sûr, après, on met en place la vraie démocratie et on aborde tout de suite les sujets tabous que la presse officielle n’aborde jamais (droit de battre la monnaie, libre-échange, etc...). Il faudra savoir que nous serons attaqué de toute part par toutes les autres nations (les peuples nous envieront dans un premier temps, mais leurs dirigeants chercheront à nous détruire par tous les moyens pour eviter l’effet domino qui les supprimerait) : il faudra donc compter sur une relative autarcie pendant un certain temps, ce que la France a toujours su faire et peut encore faire (dans la mesure où l’on ré-apprend à se passer du pétrole : donc, il faudra assumer, retrousser ses manches et redevenir solidaires).



  • perlseb 18 mai 2013 16:01

    Tout à fait. Le problème, c’est un manque de démocratie évident. Pas que la dictature soit publique ou privée. Mais comme la démocratie ne faire rêver personne, car trop égalitaire, gardons nos dictatures : au moins, chacun peut espérer commander les autres (du moins tant qu’il est enfant mentalement, c’est-à-dire ... toute sa vie, merci l’espoir, fondement de toute société pyramidale).



  • perlseb 20 avril 2013 18:19

    La loi du marché sélectionne par l’offre des intervenants et les rend plus forts. Une fois plus forts, ils peuvent imposer leur loi (formation de cartels, etc...) et se soustraire de la loi de l’offre et de la demande pour se rendre toujours et encore plus forts.
     
    Donc la loi du marché conduit d’une façon évidente à la loi du plus fort. Les libéraux sont vraiment trop naïfs (ils s’imaginent qu’une sacro-sainte concurrence loyale et non faussée est possible).
     
    La première chose que cherche un investisseur (ou entrepreneur), ce n’est pas de satisfaire au meilleur prix des clients, mais bien de faire un maximum de profits, la morale n’étant qu’un frein : ceux qui en sont pourvus, un jour ou l’autre, se retrouve totalement dépassés et éliminés.



  • perlseb 9 avril 2013 20:02

    Oui sauf qui si les amendes commencent à être conséquentes, qu’est-ce qui va garantir que le contrôleur-enquêteur ne préfèrera pas une valise de billets à la place d’un respect strict des normes officielles par le fraudeur ?
     
    Le système centralisé ne marche tout simplement pas car l’homme est cupide. On ne peut pas contrôler quelque chose que l’on a centralisé : l’enjeu du contrôle devient trop important et il faut contrôler le contrôleur... C’est Brazil qu’on cherche à inventer.



  • perlseb 26 janvier 2013 18:07

    Le tri des déchets, c’est exactement comme l’éthylotest au volant. Ceux qui conduisent après avoir bu sont irresponsables, mais on va forcer toute la population (responsables compris) à acheter un gadget qui suppose que le conducteur est ... responsable. Les irresponsables ne s’en serviront pas (toujours autant de morts) et les responsables n’en avaient pas besoin ou en avaient déja un sans être contraints.

    Pour les déchets, la pollution est une socialisation des pertes par des irresponsables qui ne veulent pas payer pour faire du propre. On produit des emballages pas chers, non biodégradables pour que les irresponsables se fassent plus de marge, et ensuite on va espérer que tous ceux qui les utilisent sont responsables : trier ces foutus emballages, et surtout, les trier correctement.

    Dans une société d’irresponsabilité généralisée, il ne faut pas faire comme si les gens étaient responsables. Il faut pas s’étonner d’aller dans le mur.

    Le tri, ça marchera quand les emballages seront payés au kg à ceux qui les ramènent (comme les anciennes bouteilles consignées) : on trouverait peut-être même des gens pour ramasser les papiers, avec ce système.

    Rendre les gens irresponsables, les rendre complices de l’immoralité générale dûe à cette irresponsabilité, les diviser tout cela est nécessaire pour que le système pyramidal perdure. En général, la responsabilité revient temporairement après ... un cataclysme. Donc, il nous faut maintenant notre cataclysme récurrent.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès