• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

jjwaDal

jjwaDal

Un petit bonhomme d'une curiosité exceptionnelle qui considère la recherche de la réalité comme une des plus belles expériences de la vie.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/06/2008
  • Modérateur depuis le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 2918 1080
1 mois 0 65 0
5 jours 0 10 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 296 229 67
1 mois 4 3 1
5 jours 2 1 1

Ses articles classés par : nombre de réactions













Derniers commentaires



  • jjwaDal marcoB12 4 janvier 2009 09:40

    La structure de la production électrique aux USA, le développement des renouvelables là-bas, le volume
    d’agrocarburants produits (et en passe de l’être, car les raffineries sont construites ou en voie de finition)
    et accessoirement (on devrait d’ailleurs commencer par là) une diminution de la masse des véhicules avec
    des voitures en moyenne plus petites et de nouveaux matériaux (fibre de carbone par ex) plus légers pourraient permettre à ce pays de ne plus utiliser d’hydrocarbures pour faire rouler ses véhicules.
    Je ne dis pas que c’est la solution ni même que c’est souhaitable, je dis que c’est un scénario concevable (en
    fait une extrapolation a minima d’une étude citée par L. Brown dans "Plan B 3.0").
    Après que chaque adulte soit propriétaire d’un véhicule est un scénario catastrophe, quel que soit le type de
    véhicule.



  • jjwaDal marcoB12 3 janvier 2009 16:19

    Vous en oubliez de détailler un des plus grands détournements de fonds de l’histoire humaine.
    Car enfin ceux qui comptaient débourser 150000€ pour un logement et ont dû acquitter une facture
    proche de 300000€ se sont mis sur les reins non seulement le surcoût spéculatif de la maison mais
    aussi les intérêts sur 20/25 ans pour payer ce surcoût fictif.
    Si vous aviez 100000€ vous auriez emprunté sur 10 ans 50000€ et là vous avez emprunté sur 25
    ans 200000€...
    Avec des salaires qui n’ont pas arrêtés de perdre du pouvoir d’achat depuis près de 20 ans et
    vont encore le faire, à part transmettre la dette à nos enfants je vois mal le salut.
    Le système s’est tranché la gorge car l’argent que nous allons claquer pour nous loger ne servira
    pas à la sacro-sainte consommation.
    Nous sommes condamnés à la frugalité ou aux heures supp (à l’américaine).
    Reste l’espoir que ce troupeau aveugle et sourd aie encore un bout de cerveau en activité pour
    comprendre ce qu’on lui a mis (profond)...



  • jjwaDal marcoB12 3 janvier 2009 10:04

    J’ai aimé (votre texte, pas seulement la vie...).
    Je pense aussi que pour beaucoup "gagner sa vie, ce n’est pas vivre".
    Une raison majeure est le manque dramatique de recul que beaucoup ont
    vis-à-vis d’eux-mêmes et de la vie en général.
    Je me suis vu obligé encore il y a peu de dire (à quelqu’un se plaignant d’avoir
    des revenus trop limités pour vivre) qu’elle avait un confort matériel probablement
    supérieur à celui de 99% des êtres humains vivant sur Terre en 2008. Elle aurait pu
    naître il y a 40 ans au Congo, en Irak, en Inde, ou en France au 13ème siècle durant
    la grande peste noire qui décima le 1/3 de la population européenne.
    En fait si on couvre les derniers 5000 ans, elle jouissait d’un confort supérieur à celui
    connu par 99,99% des humains ayant vécus durant cette période...
    Il est vrai que le confort matériel ne conduit pas inéluctablement au bonheur...
    Idem pour le manque de loisirs (Plus de 1600h/an au travail) quand les américains
    (ceux qui travaillent) font facilement 1900h par an et les japonais taquinent les 2000h.
    Nos ancêtres (à tous) paysans avaient-ils autant de loisirs et autant de moyens d’en profiter ?
    Tout le monde connaît cette recette infaillible du malheur consistant à lorgner sur la
    situation de la minorité qui a "plus" que nous en oubliant l’immense "cours des miracles"
    alentour.
    Dans un conte "A guérir et à grandir" on parle du conflit entre le cerveau et l’anus sur
    leur importance respective dans le corps humain, le 1er dénigrant le second tout en
    étalant "tout ce que lui peut faire, lui...". L’anus se fâche et cesse de fonctionner.
    Le cerveau finit par le supplier de faire à nouveau sa "noble tâche", car il a compris
    que son existence-même dépend du travail de son partenaire qu’il dénigrait auparavant...
    Mon propre frère (ingénieur) a attendu la mort des parents pour devenir agriculteur bio
    c’est peu dire la pression (souvent invisible) pouvant s’exercer sur les individus pour
    se conformer aux normes.
    Il faut travailler sur soi dès qu’on a un peu de temps au moins jusqu’au point de comprendre
    que si nous ne sommes pas heureux c’est parce que nous l’avons décidé. Point.




  • jjwaDal marcoB12 2 janvier 2009 21:55

    Je crois qu’il y a bien plus d’espérance (vaine) derrière vos propos que de
    véritable conviction. Je lisais ce matin ce petit article et en voyant que la
    plupart des "nominés" de Barack Obama ont connu la commission Trilatérale ou le
    groupe de Bilderberg je ne me suis pas dit que le "socialisme" était en passe
    de triompher aux USA...
    Mr Obama a fait de la "com" pour être élu, mais il a été élu pour servir les
    "Masters of Mankind" et non le peuple américain.
    Tout (selon moi) l’indique.
    Il va essayer de sauver un système (de subtile servitude collective) au profit
    de la minorité qui gouverne les USA et le monde en général.
    Il peut échouer. Je n’irais pas jusqu’à dire que je le souhaite...



  • jjwaDal marcoB12 2 janvier 2009 10:11

    "Sur une île déserte, 2 individus..."
    Je vous cite : "l’agriculteur prête 100gr d’or au pêcheur.".
    Celui-ci pourra le rembourser capital et intérêts (10gr) en
    vendant des poissons (préalablement trouvés et pêchés) au prix
    de 1gr d’or par poisson.
    A qui va-t’il les vendre sinon au seul occupant de l’île en dehors
    de lui ?
    Donc il pêche et vend 110 poissons à l’agriculteur (à qui d’autre)
    et se retrouve avec 100gr d’or.
    Fort de cette démo de coin de table et en arrivant à la conclusion
    inverse (le pêcheur a 100gr d’or à la fin et 10 poissons) vous avez
    la prétention de vouloir démontrer que la masse monétaire peut être
    inférieure à la masse des crédits. Certes, quelques-uns parmi nous
    s’en doutaient un peu.
    Mais vous oubliez le monde réel dans lequel les besoins de financement
    dépassent le stock d’or (donc de monnaie) disponible sur l’île et le
    côté aléatoire de la pêche qui peut obliger à rééchelonner la dette (donc
    s’endetter un peu plus), voire un volume de poissons disponibles inférieur
    au volume souhaité (pénurie de ressources naturelles), des pêcheurs concurrents,
    le fait que les intérêts ne sont nullement une somme forfaitaire décidée
    une fois pour toute, payable à échéance indéterminée, etc...
    Vous avez donc à mon sens oublié l’essentiel et cette démonstration
    dissimule la réalité bien plus qu’elle ne la montre...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. « Ne pas entrer : Raptors en liberté... »
  2. Le jour où la Terre s’arrêta...

Publicité



Palmarès

Publicité