• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fake news religieuse : la 4ème plus grosse de l’Histoire occidentale (...)

Fake news religieuse : la 4ème plus grosse de l’Histoire occidentale !

L'astronome musulman Nasir al-Din al-Tusi (1201-1274) avait démasqué, en 1247, cette incroyable fake news religieuse bâtie, 2 siècles avant notre ère, sur l'hypothèse de Ptolémée. Elle chemina insidieusement dans tout l'Occident, sans jamais être contredite... par écrit (Même encore aujourd'hui, ce serait blasphémer.) !

Mais, Al-Tusi était musulman, et l'Occident essentiellement chrétien catholique (*), à son époque !

Deux cents ans plus tard, le Polonais et astronome chrétien Nicolas Copernic (1473-1543), s'appuyant et validant, en quelque sorte, le modèle d'Al-Tusi (note 22), dit couple d'Al-Tusi, contredit à nouveau la fake news biblique selon laquelle, un Dieu, son propre Dieu, celui de la Sainte Bible, a créé la Terre immobile au centre de l'Univers, et tout tourne autour d'elle : le Soleil, Jupiter, Mars, Vénus, Neptune… ainsi que toutes les étoiles visibles et non visibles. Pour preuve, dans le récit biblique, "au commencement" Dieu place "la Terre au centre des cieux" (genèse 1-1). Plus tard, pour permettre à l'un de ses protégés, le gain d'une des multiples guerres bibliques, il ordonne au Soleil d'arrêter sa course autour de la Terre ! Et, "Le Soleil s'arrêta" (Josué 10-13)

-> Ahurissante fadaise, conte pour enfants attardés… et surtout pour adultes ignorants (**) ayant une foi aveugle dans ce que leur raconte leur pasteur, tous les dimanches. Preuve biblique à l'appui, leur pasteur leur dit "Regardez et lisez ! mes frères et sœurs, ce que notre Seigneur a écrit… à Gabaon, le Soleil s'arrêta de tourner autour de la Terre. Cela prouve bien que notre chère Terre-mère, créée par notre Seigneur, est au centre de l'Univers." Amen ! psalmodient-ils tous en cœur.

-> Soyons francs ! il y a quelques siècles, j'aurais moi-même cru à cela, même sans aller dans une église, car visuellement, il semble que le Soleil est bien un satellite de la Terre. Peut-être vous aussi ?

Mais, aujourd'hui, cela n'est plus possible ! C'est une véritable supercherie pour personnes demeurées ! La science depuis Galilée, pour ses principes de l'héliocentrisme, a largement infirmé cette incroyable thèse, cette fake news monumentale, ce mensonge religieux, essentiellement occidental !

Pour y croire, il faut, quand même, avoir une certaine dose de… crédulité (euphémisme), d'esprit torturé par je ne sais quelle foi irrationnelle ! Mais, aller au Paradis, cela mérite peut-être que l'on puisse avaler des couleuvres de belles tailles. C'est pourtant ainsi que 80 millions d'Américains croient que la Terre est encore au centre de l'Univers ! Combien de Français(es) y croient ? Combien de Sud-Américain(e)s  ?

Bref, partout l'Éducation nationale est défaillante là-dessus, car elle n'ose pas revenir sur ce véritable dogme d'un autre âge ! Pourquoi ? L'obscurantisme chrétien a encore de beaux jours devant lui !

Il faut croire que plus c'est gros et plus la supercherie marche ! Cela montre et démontre qu'en matière de foi religieuse, il n'y a aucune limite à l'absurde ! "Grâce à Dieu !", heureusement que l'église peut berner des dizaines de millions de personnes… pour longtemps encore, aurait pu dire Philipe Barbarin, un chrétien au-dessus de tout soupçon, comme tous ses collègues.

 

A suivre… pour une conclusion surprenante, bien réelle.

 

(*) Les protestants, et notamment les évangéliques, n'étaient pas nés, et n'avaient donc pas encore eu l'idée de surfer sur les légendes et les mythes bibliques. Ils se sont bien rattrapés depuis, en endoctrinant des centaines de millions de personnes, les persuadant qu'en croyant aux légendes et mythes bibliques (création de la Terre avant le Soleil, premier humain forgeron, inondation de 9 km de haut, etc.) qu'elles iraient toutes au Paradis…

(**) "La croyance est fille de l'ignorance, mère de tous les maux" (Rabelais (1483-1553)).

 

Crédit photo : modèle géocentrique (lien).


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 13:46

    Bien que l’héliocentrisme soit une vérité de la physique reconnue par l’ensemble de la communauté scientifique la théorie géocentrique est toujours défendue du point de vue sémantique, philosophique ou phénoménologique. Pour Husserl, le point de vue de la physique objective ne doit pas se substituer au point de vue existentiel et perceptif de l’humain. Il repense la notion d’espace, sur la base d’une étude immédiate (et non médiate comme le font les sciences modernes) de la nature.

    L’espace n’est pas seulement une donnée objective de l’expérience : c’est un cadre dans lequel tous les êtres fondent leur existence. Vu comme ça, la terre ne bouge pas : elle n’est pas qu’un corps céleste parmi d’autres, et pour l’homme, elle est le sol fondateur et irremplaçable de sa perception et de son jugement. Elle est « centrale », et le firmament tourne autour d’elle. Elle n’est pas seulement vue, mais vécue, comme l’« archê » de notre perception.


    • Gollum Gollum 21 février 14:07

      @Paracétamol

      Très bon commentaire. Effectivement le point de vue subjectif est tout à fait valable.

      L’astrologie fonctionne d’ailleurs comme cela. Les astronomes disent que l’astrologie est une imbécillité sous prétexte qu’elle fonctionne de manière géocentrique. Or c’est confondre ici, point de vue objectif et subjectif. D’un point de vue subjectif c’est le géocentrisme qui prime. Notons d’ailleurs que le point de vue objectif s’inscrit dans l’astrologie sous l’aspect du rôle central du soleil vu comme image d’un centre vers lequel je dois tendre..

      Les partisans de l’objectivité ont donc le tort de renvoyer la subjectivité à un état d’anomalie. En fait il s’agit de tout autre chose et Husserl a été un apport majeur sur ce point.

      On pourrait donc tout à fait admettre que la Genèse aurait tort d’un point de vue objectif et raison d’un point de vue subjectif, initiatique.. Oui mais voilà ce n’est pas comme cela que ça s’est passé, les religieux ont pris la Genèse dans un sens littéral et objectif et n’ont jamais pu ou su fournir un sens symbolique et initiatique crédible et valable...

      Pour paraphraser le Christ on pourrait dire que les religieux ont perdu les clés de la connaissance, se sont assis dessus, et ont empêcher ceux qui voulaient y comprendre quelque chose de comprendre.

      Mais peut-être aussi qu’il n’y a peut-être rien à comprendre..


    • JL JL 21 février 14:21

      On peut bien penser que la terre est au centre du monde, et même plate (*), mais il serait quand même plus sage d’admettre qu’elle tourne sur elle-même en 24 heures plutôt que d’imposer à toute la smala de lui tourner autour à des vitesses aussi folles.

       

       (*) pb : ça suppose qu’elle ait des bords !


    • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 14:37

      @Gollum

      L’affaire Galilée est une question de mentalités et d’environnement culturel.

      Ses juges, plutôt bienveillants à l’égard des sciences, étaient par contre incapables de dissocier vision théologique et vision cosmologique.

      Ils vivaient dans une culture unitaire entre les différentes disciplines. Les conceptions pythagoriciennes, astrologiques, alchimiques se mêlaient à la rationalité scientifique. La théologie était considérée comme une science censée valider (via le « Saint-Office », évidemment !) les connaissances intellectuelles, en particulier la philosophie qui était sa servante, et il ne faut pas oublier que les travaux en astronomie, en physique, en géométrie, en botanique faisaient partie de ce que l’on appelait « philosophie de la nature  ». Les connaissances étaient hiérarchisées, comme la société.

      Pour ces juges, si la terre cessait d’être au centre de l’univers, elle risquait de ne plus l’être du point de vue ontologique, et le pape risquait de ne plus être le centre de la chrétienté (les reste du monde étant inconnu du quidam moyen). L’héliocentrisme leur semblait inséparable d’une relativisation des vérités fondamentales de la foi. Le saut intellectuel qui leur était demandé était énorme : il s’agissait, ni plus ni moins, de comprendre que ce n’est pas parce que la vision cosmologique change que la vision de la foi est mise en cause, alors que l’on pensait ces deux visions inséparables.

      Mais surtout, il y allait de l’autorité pontificale, d’autant plus centrale (comme la terre) qu’elle était niée par les protestants. Or Galilée avait franchi une ligne d’une part en remettant en cause la mise à l’Index du De revolutionibus promulguée 17 ans plus tôt et d’autre part il ridiculisait le pape ! De scientifique, l’affaire qui était devenue théologique dans cette culture unitaire, avait pris une tournure politique.


    • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 14:42

      @JL

      ... et même creuse, mais ce n’est pas la perception qu’en ont la plupart des observateurs qui voient le soleil « se lever » à l’est le matin et « se coucher à l’est » le soir.

      Savoir que la matière est constituée de molécules, d’atomes, d’électrons, etc... vous empêche-t-il de continuer à parler, comme Aristote, de quatre éléments : la terre, l’eau, l’air, le feu ?
      Les deux ne sont pas incompatibles.


    • JL JL 21 février 14:53

      @Paracétamol
       
       la terre est ronde, je sais. N’empêche qu’il y a de jolis coins.


    • Pink Marilyn Paracétamol 21 février 15:07

      @JL

       

      La preuve que la terre est ronde, c’est que les gens qui ont les pieds plats ont du mal à marcher.


    • baldis30 21 février 15:22

      @Gollum

      bonsoir,
       « L’astrologie fonctionne d’ailleurs comme cela »
       L’astrologie se combat fort bien : CHABRIER ( Emmanuel un prénom quelquefois bien porté, ne confondons pas ) l’a décrit dans un opéra qui s’appelle L’ETOILE où Sirocco l’astrologue royal du roi Ouf déçu par l’absence de réalisations de ses prédictions noie son chagrin dans la Chartreuse Verte...


    • Alex Alex 21 février 15:44

      @JL
      « ça suppose qu’elle ait des bords ! »
      Ce pavage du disque de Poincaré montre que l’on peut se rapprocher infiniment de son bord sans jamais tomber.
      De toutes façons, j’ai démontré que la Terre est sphérique, mais creuse, et que nous évoluons à l’intérieur.


    • gaijin gaijin 21 février 16:00

      @baldis30
      «  L’astrologie se combat fort bien »
      non c’est le fantasme projeté par les détracteurs de l’astrologie qui se combat : on invente une astrologie fictive et ensuite on démontre qu’elle ne marche pas ......


    • Gollum Gollum 21 février 16:27

      @Paracétamol

      Ses juges, plutôt bienveillants à l’égard des sciences, étaient par contre incapables de dissocier vision théologique et vision cosmologique.

      Bienveillants je ne suis pas convaincu loin de là. Bienveillants tant que cela ne menace pas la foi, ça s’arrête là la bienveillance..

      Pour le reste le problème est que la lecture symboliste et métaphorique pourtant réclamée par certains des premiers Pères, dont Origène, est passée purement et simplement à la trappe au profit d’une lecture littérale.

      À partir de là c’était foutu. Le Moyen-Âge était encore capable d’un tel symbolisme, la Contre-Réforme a entériné, et de façon définitive jusqu’à Vatican 2 quasiment, une lecture pauvre et littérale des textes.


    • Gollum Gollum 21 février 16:43

      @baldis30

      Comme l’a écrit gaijin l’astrologie vue par la science est une astrologie fantasmée. 

      J’ai évoqué le géocentrisme qui est un faux argument, il y a aussi la tarte à la crème de la précession des équinoxes que les astronomes ressortent régulièrement alors que la symbolique des signes est liée aux saisons et n’a donc rien à voir avec les constellations du même nom. Ces constellations sont évoquées pour montrer que les Anciens étaient assez stupides pour croire voire des formes dans les étoiles, sauf que la symbolique des signes n’a rien à voir avec des formes supposées des étoiles mais est d’ordre structurale.

      Je rappelle enfin les statistiques des époux Gauquelin qui avaient fait scandale à une époque, montrant des liens planétaires entre certaines professions et certains astres, et cela en conformité avec la symbolique traditionnelle.

      Certains scientifiques n’avaient pas hésité à se mouiller et à prendre la défense de ces statistiques entre autres Rémy Chauvin et l’astronome Allen Hynek. Le psychologue Hans Eysenck ainsi que CG Jung comme le psychiatre Stanislav Grof ont pris partie pour l’antique art des astres. Il y en a certainement d’autres que j’ai oublié.

      Enfin, pour rappel, l’astrologue André Barbault pendant plus de 20 ans d’affilée, et 20 ans à l’avance (au moins) a toujours affirmé que l’année 1989 serait l’année majeure du XXème siècle et qu’elle concernerait la Russie. Si vous voulez je peux fournir les titres d’ouvrage, années de publication et pages concernées..

      Le rejet de l’astrologie par la science moderne est clairement idéologique. Il s’agit bien évidemment de dénigrer la façon de penser des Anciens ramenée à de la bêtise pure. 


    • popov 21 février 17:13

      @Alex

      Vous avez parfaitement raison : la terre est creuse...mais à l’extérieur.


    • popov 21 février 17:26

      @Paracétamol

      Dans la cosmologie chinoise, il y a cinq éléments : le feu, l’eau, la terre, l’or et le bois.
      C’est un peu arbitraire. Mais si cela permet de structurer votre perception du monde...


    • popov 21 février 17:28

      @Gollum

      Ne consultez jamais l’horoscope du jour, mais celui de la veille : c’est plus instructif.


    • popov 21 février 17:30

      @Alex

      Ce pavage du disque de Poincaré montre...

      En effet, Cicéron, c’est Poincarré.


    • popov 21 février 17:45

      @Gollum

      Je rappelle enfin les statistiques des époux Gauquelin

      Si les statistiques se mettent à corroborer l’astrologie, c’est la meilleure preuve qu’il faut se méfier des statistiques. 


    • Gollum Gollum 21 février 18:28

      @popov

      C’est exactement ce qu’avait répondu Jean Rostand quand on lui avait parlé de cette histoire.

      Ici l’affaire résumée par Wikipédia de façon assez honnête : 


      https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Gauquelin

      On appréciera l’attitude inique du CFEPP afin d’obtenir des résultats invalides.. et de clôturer, momentanément, le débat.

      Ce qui est assez amusant, et jamais relevé par les contradicteurs, c’est que si les statistiques de Gauquelin sont fausses, comment se fait-il que tout en étant fausses elles fassent ressortir des résultats conformes à la tradition ?

      Mais bon, quand la mauvaise foi est de mise on ne peut rien contre..


    • Jonas 21 février 23:05

      @Paracétamol "Ses juges, plutôt bienveillants à l’égard des sciences, étaient par contre incapables de dissocier vision théologique et vision cosmologique.« 

      Ce n’est pas aussi tranché que cela.
      Toutes les grandes universités européennes enseignant les sciences ont été fondées par l’Église Catholique, et ont été sous son autorité.

      Copernic a étudié dans les universités catholiques de Cracovie, Bologne, Padoue (études de médecine) et Rome, les mathématiques et l’astronomie, ce qui lui a permis d’élaborer ses théories sur l’héliocentrisme, en s’inspirant de l’idée de l’astronome et mathématicien grec Aristarque de Samos (vers -200 av JC).

      Le livre de Copernic »De revolutionibus«  sur l’héliocentrisme, dédicacé au Pape Paul III, est resté pendant près de 80 ans entièrement libre.
      Don son épître dédicatoire, Copernic cite les personnalités qui l’ont aidé à publier le manuscrit, comme le cardinal archevêque de Capoue, Nicolas Schonberg, ou encore l’evêque de Culm, Tiedemann Giese, qui considérait que la publication de son oeuvre sur l’héliocentrisme était un devoir pour la science et l’humanité.
      Les catholiques étaient en général complaisant avec la doctrine héliocentrique, du moins, pendant 80 ans, elle n’est pas attaquée par l’Église catholique.

      Si  »De revolutionibus«  a été mis temporairement à l’Index en 1616, c’est plutôt à cause de l’influence grandissante du nouveau courant religieux réformiste de Luther, qui condamna avec vigueur la nouvelle astronomie dans ses »Propos de table" en 1539 repris par ses acolytes (Mélanchthon, Andreas Osiander,...) hostile aux thèses de l’héliocentrisme.
      Galilée s’étant montré insolent envers l’Église et le Pape, a fait déborder la goutte d’eau du vase, et provoqué la mise à l’Index de l’ouvrage de Copernic.


    • popov 22 février 04:21

      @Gollum

      Pour que des statistiques soient fiables, il faut que le protocole soit impeccable, parfaitement décrit et que les résultats soient reproductibles. Est-ce le cas ?
      Est-ce qu’on a tenté de faire l’expérience avec des tribus isolées qui n’ont jamais entendu parler de l’astrologie ?
      Les grandes cultures sont imprégnées d’astrologie depuis des millénaires. Il ne serait pas étonnant que les gens se conforment sans s’en rendre compte à ce que l’astrologie dit d’eux.
      Commençons par les constellations. L’astrologie s’est développée en Mésopotamie il y a plusieurs millénaires. Avec la lente précession des équinoxes les lignes utilisées pour définir le signe pointent largement à côté de ces constellations.
      Le soleil : il ne serait pas étonnant que la saison au cours de la quelle on naît puisse avoir une influence sur le développement du nourrisson, spécialement dans des régions où les saisons sont très contrastées. Mais l’horoscope ne tient pas compte du fait que dans l’hémisphère sud, les saisons sont décalées de 6 mois.
      La lune : elle a peut-être une influence subtile sur les organismes vivants mais c’est loin d’être démontré.
      Les planètes : il existe une hypothèse scientifique sur l’influence de l’alignement de la Terre, Vénus et Jupiter. Cet alignement provoquerait des marées importantes à la surface du soleil, marées qui modifieraient le champ magnétique du soleil, et par induction, celui de la terre. Cela pourrait avoir une influence sur la capacité du champ magnétique terrestre à dévier les rayons cosmique. Encore une fois c’est loin d’être démontré.
      Alors, pour prouver que les astres ont une influence sur notre destin, il faudrait montrer que les prédictions de l’astrologie sont vérifiables sur des populations qui n’en n’ont jamais entendu parler, pour éviter un biais culturel un peu semblable à l’effet placebo lors du test de médicaments.


    • bob de lyon 22 février 08:37

      @Gollum

      Baldis doit se marrer, lui qui fréquenta pendant quelques décennies l’ENS de Saint-Etienne à brasser des tonnes de mathématiques, à courir la planère et de discuter avec ses potes profs de géologie !

      La recherche de l’avenir dans des trous noirs, quelle poésie !


    • Gollum Gollum 22 février 09:45

      @popov

      Est-ce le cas ?

      Bon on ne va pas commencer un débat là-dessus, je sais que cela va devenir interminable chaque parti restant campé sur ses positions..

      Tout ce que je sais c’est que quand Gauquelin a sorti ses premiers résultats un cercle de rationalistes pourchassant les « fausses sciences » s’est mis dans l’idée de démolir son travail. Le cercle a donc délégué la tâche à son meilleur statisticien, Jean Porte, qui après examen minutieux a déclaré qu’il n’y avait aucune faille dans le travail de Gauquelin.. Courage qui lui a couté sa carrière comme toujours dans de tels cas. Jean Porte d’ailleurs s’est plus tard fendu d’une préface à un bouquin de Gauquelin. 

      Puis des personnalités de renom ont soutenu le travail de Gauquelin notamment le célèbre psychologue britannique Eysenck.

      Un autre travail a été recommencé mais avec des conditions, bien évidemment destinées à mettre un terme à l’affaire. On en est là actuellement.

      Et on va rester longtemps dans le statu quo pour la bonne raison qu’aucun scientifique ne va risquer sa carrière pour oser se frotter à ce genre de choses. On sait que c’est explosif. Les tabous scientifiques ça existe. Et celui-là est probablement le pire de tous.

      Bon après vous me sortez des tas de choses qui sont des imbécillités totales je suis désolé d’être si carré !

      Est-ce qu’on a tenté de faire l’expérience avec des tribus isolées qui n’ont jamais entendu parler de l’astrologie ?

      Non. Pour la bonne raison que les statistiques en question lient planètes particulières avec des professions comme : politiciens, scientifiques, littérateurs, militaires.. Or rien de tel n’existe chez les tribus en question et de toutes façons on aurait un mal fou à monter leur horoscope puisque aucun registre de naissance n’existe pour ces tribus ! 

      Et vous auriez dû y penser si vous aviez eu quelque jugeote.

      Il ne serait pas étonnant que les gens se conforment sans s’en rendre compte à ce que l’astrologie dit d’eux.

      Mais quelle connerie ! Désolé là encore mais je boue.. Les statistiques ont été faites sur des milliers de cas, dont on disposait les registres de naissance, sans leur dire quoi que ce soit naturellement, et en se basant sur leur profession.. 

      On voit mal comment ils auraient pu choisir leur profession, d’ailleurs choisie bien avant les statistiques, en fonction de leurs astres..

      Avec la lente précession des équinoxes les lignes utilisées pour définir le signe pointent largement à côté de ces constellations.

      P’tain ! J’ai déjà répondu là-dessus plus haut ! Vous suivez ou pas ?

      Bon je laisse tomber la suite sans intérêt et qui révèle que vous n’avez rien compris.

      Je précise que le travail de Gauquelin ne porte pas sur le zodiaque mais sur un effet planétaire significatif statistiquement parlant, sur le cycle journalier, lever planétaire et culmination planétaire. 


    • popov 22 février 17:29

      @Gollum

      Et vous auriez dû y penser si vous aviez eu quelque jugeote.

      J’y ai pensé et je sais que c’est compliqué.
      Le problème de la date de naissance sans registre : il faut se fier à la mémoire des parents.
      Les métiers : même dans les tribus les plus primitives, les gens ont des fonctions différentes. Il y a des guérisseurs, des chasseurs, des guerriers, des bardes, des bons à rien.

      Pour moi le problème principal concernant ces statistiques, c’est le biais culturel. Il faut essayer de l’éliminer d’une façon ou d’une autre. Par exemple en essayant de mesurer si l’astrologie chinoise fonctionne aussi bien en Europe qu’en Chine et vice versa pour l’astrologie que vous connaissez.


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 février 17:38

      @popov. On dit que les verseaux s’entendent très bien avec les rectos.


    • popov 22 février 18:06

      @JC_Lavau

      Bonjour

      Et pourtant ils se tournent le dos.


    • tobor tobor 22 février 22:54

      @Gollum
      "Pour paraphraser le Christ on pourrait dire que les religieux ont perdu les clés de la connaissance, se sont assis dessus, et ont empêcher ceux qui voulaient y comprendre quelque chose de comprendre.« 
      .
      C’est quelque part »normal" puisque selon la fameuse Genèse de la très célèbre Bible, goûter à la connaissance représente une faute très grave. (Tome1, chapitre 2 ou 3 ou 4 ?)
      Il apparaîtrait dès lors absurde de vénérer un Dieu tout en allant systématiquement à l’encontre de ses préceptes...


    • Gollum Gollum 23 février 10:00

      @popov

      Pour moi le problème principal concernant ces statistiques, c’est le biais culturel.

      Il n’y a pas de biais culturel. Aucun. C’est vous qui l’inventez. On sélectionne des professions avec les meilleurs de chaque profession et on regarde si on a des anomalies dans les répartitions planétaires. C’est tout. Si vous voyez là-dedans un biais culturel allez-y montrez nous.
      .


    • Gollum Gollum 23 février 10:01

      @tobor

      Pas faux...


    • baldis30 23 février 10:06

      @popov

      bonjour,
       j’ai le sentiment diffus ( et même un peu confus) que la distinction entre astronomie et astrologie n’est pas très claire dans l’esprit de bien des participants ...
      sont-ils tombés dans un trou noir ?
      ou bien la lumière de leurs esprits a-t-elle été déviée par un objet massif ?


    • popov 24 février 08:16

      @Gollum

      Un exemple de biais culturel : l’année civile commence le premier janvier, l’année scolaire en septembre. Les enfants nés au début de l’année ont en moyenne 6 mois de plus que leurs compagnons de classe nés juste avant la date légale pour être admis à l’école. Ces élèves plus âgés auront en général de meilleures performances sportives que les autres et cela pourraient les encourager à se lancer dans une carrière sportive.
      Cette organisation du calendrier est purement culturelle.


    • Gollum Gollum 24 février 09:25

      @popov

      C’est un très bon exemple de biais culturel.

      Seulement voilà il est inexistant dans les statistiques en question pour la bonne raison que l’échelle de temps étudié n’est pas l’année mais la journée. Évaporé votre biais culturel.


    • popov 24 février 12:32

      @Gollum

      Je ne vois pas d’échelle de temps : la population utilisée est une population de sportifs. On ne devient pas sportif en un jour. La statistique essaye de trouver une ou des configurations de planètes à la naissance commune et plus probable que si elles étaient dues au hasard. Dans cette population, il y en a qui ont été scolarisés à un âge différent. Dans l’enfance, 6 mois ça peut faire une grosse différence. Si tous les individus de la population analysée avaient été scolarisés la même année, on trouverait vraisemblablement une corrélation avec l’âge au moment de la scolarisation, et les plus âgés, ceux qui ont le plus de chance de dominer au foot ou autre, étant nés sous des configurations de planètes plus proches que les plus jeunes, on trouverait automatiquement une corrélation entre les aptitudes sportives et la configuration des planètes lors de la naissance des enfants les plus âgés au moment de la scolarisation.
      Vous allez me dire, que justement, tous les individus de la population analysée n’ont pas été scolarisés la même année et que les cycles de configuration des planètes n’étant pas annuel, ce biais disparaît. Je veux bien, mais il ne me semble pas qu’un effort ait été fait pour démontrer cela.


    • Gollum Gollum 25 février 10:18

      @popov

      On ne devient pas sportif en un jour on s’en doute. Mais cela n’intervient pas. Pas plus que votre histoire de calendrier scolaire.

      Pourquoi ? Parce que le cycle de temps (car il y en a un) utilisé est la journée. Les configurations étudiées sont les culminations et levers planétaires. Or il y a un lever d’une planète bien particulière chaque jour (pour le soleil il se lève tous les matins) idem pour la culmination (midi horaire pour le soleil). Et 24h plus tard (sauf pour la Lune où son mouvement plus rapide complexifie la donne) on a droit au même lever planétaire.

      Gauquelin a donc étudié ces configurations sur des milliers de sportifs, politiciens, poètes, militaires, etc.. de haut niveau (et ça c’est important sinon l’effet planétaire disparait) et considéré comme tels par leurs pairs.

      Les profils sélectionnés l’ont été bien évidemment pas par Gauquelin lui-même mais par des équipes extérieures.

      Les années de naissance sont en conséquence fort diverses et les âges aussi.

      Et donc on a un effet Mars pour les sportifs de haut niveau, d’autant plus accentué que les dits sportifs ont été qualifiés de particulièrement accrocheurs, teigneux, etc..

      Non seulement Mars culmine ou se lève (on a un effet aussi pour le coucher et le nadir de la planète mais à un degré moindre) mais la Lune fuit les mêmes zones que Mars affectionne. On a donc deux effets planétaires différents pour la même profession.

      Vous pensez bien d’autre part que Jean Porte, qui marchait sur des œufs, a étudié tout cela d’un œil particulièrement critique tous les biais éventuels, les possibilités d’erreur, avant de déclarer que ce travail était nickel.. 

      Il en est de même de Heysenck, Chauvin, Hynek. On ne risque pas sa réputation et sa carrière sur des trucs foireux sans y avoir jeter un œil particulièrement méfiant.

      Et donc arriva ce qui devait arriver une équipe a refait le travail mais en éloignant bien soigneusement, contre l’avis même de Gauquelin, l’aspect « haut niveau » afin de diluer le résultat et d’obtenir un résultat compatible avec le pur hasard.

      Ce qui montre bien qu’il s’agit d’une affaire politique. Les scientifiques sont des maffieux comme les autres au même titre que nos politiciens.


    • Decouz 21 février 14:00

      Certains physiciens pensent que l’univers est plat, certes la définition demande des précisions, mais la ligne droite est la limite d’une courbe en expansion indéfinie.

      Si l’univers est plat, la terre doit être plate.

      Tant qu’une autre intelligence comparable à celle de l’homme (il est intelligent c’est lui qui le dit) ne sera pas trouvée, il sera admissible de penser que l’homme est au centre de l’univers et que l’univers a été fait pour lui, donc « tourne » autour de lui.

      Au niveau local, celui du niveau du même nom de l’architecte, celui de l’urbaniste, la terre est plate, ensuite c’est une question de perspective, plate ou bosselée pour la fourmi, petit point minuscule dont on ne connait pas la forme pour un cosmonaute très éloigné.


      • popov 21 février 14:22

        @Decouz

        L’idée d’un univers « plat », c’est qu’il est tellement « expansé » que sa courbure est indétectable à grande échelle. Cela n’implique absolument pas que la terre soit plate. Rien à voir.


      • baldis30 23 février 10:10

        @Decouz

        Si l’univers est plat c’est qu’il obéit à la métrique ( 1,1,1, -1) dite de Minkowski dont la projection à trois dimensions est la métrique pythagoricienne ( 1,1,1) ..
        Pour les métriques de la RG la plus connue est celle de Schwarzchild ...


      • popov 21 février 14:17

        Le géocentrisme a été introduit dans ces textes sacrés, bible ou coran (je préfère dire dans ces sacrés textes) par ignorance, pas par intention de tromper.

        Vous pouvez nous citer un théologien catholique ou orthodoxe qui aujourd’hui défend l’idée du géocentrisme, ou qui prétend que la bible est une encyclopédie scientifiques ?

        Il y a peut-être des prêcheurs américains qui prétendent cela. Mais ils s’adressent à un public qui croit que la bible entière a été écrite en anglais par Jésus.

        Il y a aussi des gens qui pensent comme cela dans le monde islamique. Mais là ils s’adressent à un public illettré et au QI de moule, résultat de mariages consanguins sur plusieurs générations et de l’influence lobotomisante de l’islam

        Il faut reconnaître que les églises traditionnelles ont fait un immense cadeau au monde chrétien en interdisant les mariages entre cousins. Si elles avaient promu les mariages consanguins, nous serions pour la plupart des babouins.

        Ceci dit, monsieur le « marcheur » qui suivez le menteur et manipulateur en chef, vous êtes extrêmement mal placé pour donner des leçons sur les « fake news ».


        • machin 22 février 08:13

          @popov

          "Ceci dit, monsieur le « marcheur » qui suivez le menteur et manipulateur en chef, vous êtes extrêmement mal placé pour donner des leçons sur les « fake news ». "

          effectivement...
          Croire encore, à ce jour, en Macron c’est un peut être créationniste...


        • kader kader 21 février 14:43

          il ordonne au Soleil d’arrêter sa course autour de la Terre ! Et, « Le Soleil s’arrêta » (Josué 10-13)

          Dans ce cas je me permet ce commentaire

          Josué successeur de Moise a arrêter le soleil

          Sethi 1er successeur de Ra Moses Ramses 1er a arrêté le culte du soleil car RA était symbolisé par le soleil. (vous savez le dieu RA de ab RA ham, is RA el, sa RA, tsipo RA)

          Lhistoire des Yahouds les pretres monotheistes d’akhenaton se confond avec l’histoire de Moise ; Pa Ramessou a conduit les exilés monothéistes fideles au dieu unique d’Akhenaton à Canaan. Il est devenu plus tard RA Moses RAMSES 1er

          il a épousé la fille de Jetro Aton AY comme le moise de la bible

          etc etc

          Ah quand l’archéologie dérange trop la bible la to RA h et le coran

          on en parle pas


          • popov 21 février 15:26

            @kader

            J’aime bien vos interventions. Vous avez peut-être raison, peut-être pas. Je ne considère pas la bible comme un récit historique, mais comme une œuvre de littérature qui relate de façon confuse l’évolution de l’idée que se font de dieu les populations de cette région.
            Un exemple, le mythe d’Abraham qui est prêt à immoler son unique fils légitime. Les croyants des trois monothéisme y voient l’archétype du croyant parfait. Moi, j’y vois la transition entre le sacrifice humain et le sacrifice animal. Une avancée civilisationnelle.
            Voici comment j’imagine que cela s’est passé. Il y a une sécheresse. Les chèvres n’ont plus rien à brouter et vont crever s’il ne pleut pas. Le curé en chef de l’époque décrète qu’il faut sacrifier un enfant pour apaiser à l’idole. On immole le plus bel enfant de la tribus mais il ne pleut toujours pas. Le curé revient à la charge : il faut immoler un second enfant. On le fait et il ne pleut toujours pas. Le curé revient une troisième fois avec la même idée, mais cette fois, les gens l’immolent, lui. Et comme par hasard, parce que le vent a tourné, il pleut. Les curés gardent un profil bas pendant quelque temps, puis décident que désormais, on sacrifiera un animal plutôt qu’un enfant. C’était moins risqué pour eux en cas d’échec.
            Plusieurs siècles plus tard, les gens ont conservé en mémoire cette époque où l’idole exigeait des sacrifices humains mais constatent qu’il n’y en n’a plus. Les curés ne peuvent pas raconter comment cela s’est passé, alors il écrivent une fable dans laquelle l’idole a le beau rôle : c’est elle qui décrète qu’il ne faut plus de sacrifices humains. Ils font cela pour ne pas avoir l’air con et pour conserver leur statut social évidemment.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès