Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Cette discrète industrie nucléaire

Cette discrète industrie nucléaire

L’industrie nucléaire a la particularité d’être souvent discrète, n’hésitant pas à cacher tout ou partie des inconvénients qu’elle génère, voire parfois des accidents qu’elle subit.

Récemment, un incendie monstrueux a dévasté les forêts canadiennes, s’étendant sur 1570 km², mais ils n’étaient pas nombreux à savoir qu’au cœur du brasier, se trouvait un immense dépôt de déchets nucléaires...

Comme l’écrivait récemment Hervé Kempf dans les colonnes de Reporterre, avant d’être la capitale des sables bitumineux, Fort McMurray était un petit poste perdu dans la taïga, et l’exploitation pétrolifère en a fait une monstrueuse accumulation de tout ce que combattent les défenseurs de l’environnement.

Pour développer cette énergie mortifère, ils ont utilisé beaucoup d’eau, de produits chimiques, déboisé des forêts entières, entassé des déchets toxiques, sans s’inquiéter de constater qu’au printemps 2016, la température moyenne dans l’Alberta atteignait allègrement les 30°C au lieu des 15°C habituels. lien

ARTE a récemment rediffusé un reportage sur l’essor de cette petite ville devenue en quelques temps une ville champignon, où le meilleur côtoie le pire : les salaires y atteignent plus de 70 000 euros par an, mais il y a un revers à la médaille.

Aux 2 millions de barils de pétrole extraits par jour, s’ajoute une pollution dévastatrice, sous la forme d’eaux usées fortement toxiques...jusqu’à ce que l’incendie que l’on sait se produise. lien

Il a dévasté une superficie représentant 15 fois la surface de Paris, et il coutera au bas mot 6 milliards d’euros...lien

À part l’évacuation des 100 000 habitants de Fort McMurray, lesquels ne sont peut-être pas prêts de retrouver leur domicile, la production de sable bitumineux aurait baissé d’un tiers en quelques jours, et s’il faut en croire Olivier Sloup, de iiTrader.com, « la production de 800 000 barils par jour pourrait être perturbée », ce qui est une litote. lien

Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’au centre de cet enfer, se trouvait un dépôt de déchets nucléaires, à 8,5 kilomètres au sud du centre de Fort McMurray, donc aux abords de la ville...

Il s’agit tout de même de 43 282 m3 de déchets avec de l’uranium, du césium...

Lors de l’exploitation de la mine, fermée en 1960, une route appelée la Northern Transportation Road avait été construite de façon à acheminer le minerais jusqu’à Fort McMurray, lequel était ensuite envoyé par train jusqu’à Port Hope, en Ontario.

La LLRWMO (Low Level Radioactive Waste Management Office) avait recensé plusieurs sites radioactifs, tout autour de Fort McMurray et a entrepris, dès 1992 de déposer tous ces déchets radioactifs sur un seul site, sous une couche d’argile compactée, recouvert de terre, et planté en herbe, équipée d’une « couverture artificielle », dont on ne connait pas la nature.

C’est ainsi que jusqu’en 200343 282 m3 de déchets ont été stockés.

On sait que l’incendie n’a pas épargné cette zone, mais on ne sait pas encore si la chaleur dégagée par le monstrueux incendie a pu disperser dans l’atmosphère des particules radioactives... la couche d’argile était-elle suffisamment épaisse pour évacuer tout risque ... quel était le niveau de chaleur ? lien

C’est là où la polémique commence car si en haut lieu on se veut rassurant, EACL (Energie Atomique du Canada Limitée) assurant que les déchets sont entreposés de façon sécuritaire à l’abri du brasier (lien), Maude-Emilie Pagé, directrice de communication de EACL admet « que le site a été affecté par les feux », mais ajoute qu’ils « ne pose aucun risque immédiat pour la santé et la sécurité de la population et de l’environnement  ».

Des propos contradictoires, qui ne sont pas sans en rappeler d’autres, entendus au moment de Tchernobyl, ou de Fukushima.

Pour enfoncer le clou, Renaud Gardette, dans les colonnes d’Euronews écrit : «  cette décharge a bien été prise au milieu du brasier géant, incontrôlable depuis le 1er mai  ». lien

Et puis, si l’on y regarde de plus près, on s’aperçoit que la couche de terre qui recouvre les déchets n’est que de 45 cm, que de l’eau circule au milieu de tout ça, et qu’il est probable que l’intense chaleur qui s’est dégagée lors de l’incendie a dû évaporer cette eau, fatalement radioactive, dispersant ainsi beaucoup de radioactivité.

Pour en connaitre le niveau, il faudrait effectuer des mesures, dans l’air, dans l’eau, et dans la terre, pour déterminer si la contamination dépasse les normes autorisées...

Mais les autorités prendront-elles de telles mesures, sachant que la zone de stockage se trouve dans la proche banlieue de la ville de Fort McMurray ?

On peut aussi s’interroger sur la gestion du site de déchets nucléaires, car il n’est pas répertorié dans la liste des « installations de gestion des déchets radioactifs au Canada  ». lien

La meilleure manière de ne rien trouver, c’est de ne rien chercher, et les propos des autorités qui se voulaient rassurants en rappellent d’autres.

On se souvient de ceux d’un certain Valéry Giscard d’Estaing qui au moment de la catastrophe de Tchernobyl assurait : « pas de danger pour la population » (vidéo), propos repris en écho par un « expert », le professeur Pellerin, qui affirmait aussi « aucun inconvénient sur la santé publique (...) ça ne menace personne, sauf dans le voisinage immédiat de l’usine... ». vidéo

Pellerin, expert en maniement de langue de bois, adepte des « éléments de langage », utilisait volontairement le mot « usine », au lieu d’évoquer tout simplement celui de centrale nucléaire... et appelait accident ce qui était en réalité une catastrophe nucléaire majeure.

À Fukushima, les réactions des autorités ont été similaires, minorisation dans un 1er temps de l’accident, masquant pendant plusieurs mois le fait que les 3 réacteurs avaient bel et bien fondu dès le premier jour, modifiant les normes afin de rendre consommable des produits qui les dépassaient, et distribuant aux populations des compteurs trafiqués...lien

Il est donc probable qu’il sera difficile d’apprendre ce qui s’est passé à Fort McMurray, à moins que d’audacieux investigateurs aient la volonté de procéder à des examens...

Imaginons que les résultats soient positifs, que feront les 100 000 habitants de Fort McMurray, qui, pour ceux qui le peuvent, rêvent de retrouver leur maison ?

Finissons par une probable bonne nouvelle, le projet ITER, concernant la fusion nucléaire, semble être, tout comme les déchets nucléaires de l’Alberta, enterré.

En effet, considérant l’explosion du budget de ce projet, estimé maintenant à 20 milliards d’euros, les experts mandatés pour donner leur avis, estiment qu’ITER est peu susceptible d’être approuvé. lien

Il est probable que les déboires successifs que connaissent les EPR, (lien) la situation désastreuse d’AREVA, (lien) et celle d’EDF, endetté à hauteur de 34 milliards d’euros, ne sont pas étrangers à cette possible décision. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « Quand l’éléphant trébuche, les fourmis trinquent  ».

La photo illustrant provient de « pressegauche.org »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Nucléaire, banalisation des catastrophes

La vilaine farce nucléaire

Nucléaire, le syndrome du Titanic

Ça chauffe à Tchernobyl

EPR, la cocotte minute nucléaire

Nucléaire, la cible terroriste

La France a peur

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Le mensonge nucléaire de Sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Courage, fuyons

Les tricheurs de Fessenheim


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

325 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 13 mai 09:55

    Joli Très instructif :)
    Merci.

    Dommage qu’une fois de plus cette information ne vienne pas de NOS Médiats Officiels.


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 10:01

      @Ruut
      merci aussi...

      c’est vrai que de plus en plus souvent, c’est le net qui s’empare de sujets pareils... la presse officielle est pieds et poings liés...enfin, presque toute la presse ! smiley il en reste heureusement quelques uns qui sont encore libres... 


    • bibou1324 bibou1324 13 mai 09:59
      [Spoil] Vous allez mourir. [/Spoil]

      Pour moi, vous diabolisez carrément le nucléaire. Vous en avez une peur irrationnelle. Je m’explique :

      Des gens vivent actuellement à Fukushima ou sur les terres irradiées de Tchernobyl. Bien entendu, on note une augmentation des cancers liés à la thyroïde, une augmentation des fausses couches, une diminution de l’espérance de vie de quelques années, des malformations sur une part importante des nouveaux nés.

      Et alors ? MAIS ON S’EN FOUT ! On est 7 milliards sur Terre, on n’est pas à quelques vies près, et ces gens vivent quand même. Il y a quand même une majorité de la population en parfaite santé, une majorité de bébés parfaitement bien formés. A Tchernobyl, on note que la faune et la flore ne s’est jamais aussi bien portée. Non pas que les radiations ne les affectent pas. Mais simplement que les radiations sont moins pire que la pollution et le stress engendré par les êtres humains.

      Dit autrement, il est plus risqué pour votre santé de vivre avec un fumeur (5 millions de morts par an), que de manger un poisson qui a nagé dans l’eau irradiée de Fukushima (à priori zéro morts par an, et même si vous me trouvez quelques dizaines ou même milliers de morts, c’est que dalle comparé aux ravages de l’alcool par exemple).

      On vit dans un monde où on meurt. C’est comme ça. Faut arrêter de flipper parce que vous vivez à proximité d’une centrale ou d’un site d’enfouissement de déchets radioactifs. Oui, ça pourrait vous tuer. Oui, c’est une épée de Damoclès au dessus de votre tête. Mais la probabilité que ça vous tue est infime comparée à la probabilité que la pollution atmosphérique, qu’un chauffard ou que n’importe quoi d’autre vous tue.

      Oui, le nucléaire ajoute une façon potentielle de mourir. Franchement on n’est pas à ça près. Vous avez vu les chiffres de la malbouffe ? Mac Do et les autres fast food tuent 3 millions de personnes par an. 90 millions en 30 ans. Fukushima et Tchernobyl réunis, combien de morts selon vous en 30 ans ?

      • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 10:13

        @bibou1324
        donc selon vous, je diabolise ?

        ça veut dire que j’exagère ? 
        que la réalité n’est pas si grave ?
        que Tchernobyl et Fukushima, c’était peanuts ?...
        et comme d’hab, revient la fameuse phrase « combien de morts »...
        vous comparez avec les morts de la mal bouffe...les ravages de l’alcool, vous auriez pu ajouter les accidents de la route...les guerres... la famine etc
        mais comparer veut-il signifier qu’il y a des sujets qu’il faut écarter ?
        je voudrais quand même reprendre au vol votre sujet : « la mort »
        vous savez qu’un français sur deux est appelé à mourir d’un cancer...(ici)
        soit 33 millions de français, ça commence a faire du monde.
        et si on prend la population mondiale, près de 4 milliards de morts par cancer.
        bien sur, tous ne sont pas imputables au nucléaire, mais si on tiens compte des essais nucléaires, des catastrophes nucléaire majeure, des expositions au rayonnement, de la radioactivité naturelle...ça doit commencer à faire du monde. ici
        ne croyez vous pas qu’en arrêtant cette industrie mortifère, permettant ainsi de sauver des millions de vies dans le Monde, serait une bonne initiative ?
        et je ne parle pas de ces territoires condamnés pour des siècles, ces habitations perdues, ces gens déplacés, ceux qui sont condamnés à plus ou moins long terme...



      • sarcastelle 13 mai 10:41

        @olivier cabanel

        .
        Un Français sur deux mourra du cancer et sans exagérer je crois qu’en imputer une bonne moitié au nucléaire n’est pas se montrer abusivement alarmiste. Sur 550 000 Français mourant par an, le nucléaire en tue donc 137 500. Depuis le nuage d’Hiroshima tombé en 1945 sur nos champignons sylvestres, 137 500 x 71 = 9 762 500 Français sont morts du nucléaire. 


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 11:07

        @sarcastelle
        le premier chiffre (un français sur deux) est une donnée officielle...

        par contre votre affirmation imputant une bonne moitié au nucléaire est, soit de l’humour mal placé, soit une estimation pessimiste, et non prouvée...
        c’est d’ailleurs très compliqué à prouver, s’il faut en croire l’InVS institut national de veille sanitaire
        "Les études de l’InVS ne concluent pas que le lien entre les dépôts dus à Tchernobyl et les cancers de la thyroïde n’existe pas, mais il est pratiquement impossible d’en établir par le biais d’une étude épidémiologique. ici
        même si les cancers dus au nucléaire n’étaient que de 10%... ça fait pas mal de monde.

      • sarcastelle 13 mai 12:52

        @olivier cabanel

        .
        Comment se fait-il que vous mettiez un lien vers un article aussi démobilisateur ???

      • foufouille foufouille 13 mai 13:24

        @sarcastelle
        soit il a pas compris, soit il met des liens automatiques comme morice ................


      • Anthrax 13 mai 17:52

        @sarcastelle

        Peux-tu donner la source où tu as lu que 50% des cancers étaient dus au nucléaire ? 

      • HYEAMY (---.---.145.115) 13 mai 18:09

        @bibou1324
              Si vous aviez été présent à Fukushima le jour de la catastrophe, vous seriez peut-être mort, tué par le stunami... cela vous éviterait de raconter n’importe-quoi. Je ne vous souhaite pas longue vie ! 



      • Surya Surya 13 mai 22:19

        @bibou1324

        Evidemment, si l’on remonte jusqu’au Paléolithique, on peut en effet dire que sur l’échelle de l’histoire de l’humanité, le nucléaire a tué moins que les guerres, les fast foods, les chauffards... La différence quand même, c’est que lors de guerres, on s’entretue entre nous, la malbouffe, on se détruit nous-mêmes, les chauffards qui tuent les autres sur la route, c’est un crime contre nous-mêmes et contre les autres... Finalement tout ça ne regarde que nous, et si on est des crétins et qu’on s’autodétruit, après tout c’est notre choix.

        Par contre, quand une catastrophe nucléaire (par exemple) se produit, ça ne regarde plus seulement nous, mais c’est également la Terre qu’on détruit, la nature, la biodiversité, les animaux (qui sont peut être très contents en effet de vivre sur des terres abandonnées par les hommes, mais qui d’une part n’ont pas demandé à être irradiés, et d’autres parts disposeraient encore de beaucoup de terres où vivre à l’état sauvage si on leur avait fichu la paix, parce qu’avant, ils en avaient, des terres, pour vivre en paix -il n’y a que les océans qu’on n’a pas encore colonisés, mais il parait que ça viendra...). 

        Cela dit, dans quelques milliards d’années, le soleil mourra, entraînant avec lui la destruction des planètes du système solaire, Terre y compris. alors, vous allez peut être dire, pourquoi s’en faire si on détruit la planète un peu plus vite ? 

        Pourquoi être à ce point fataliste et baisser les bras ?? La beauté extraordinaire de notre planète ne vous donne donc pas envie de vous battre pour elle, vous n’avez donc pas envie de la préserver ?

      • mmbbb 13 mai 22:42

        @ bibou argumentation specieuse Desormais les lieux publics et de travails sont interdits aux fumeurs Merci M Evin les liberaux on ete incapables de faire passer cette loi Quant a la malbouffe etc chacun est libre Je ne fume fume je ne bois pas je fais du sport et les personnes obeses je ne les plains pas comme ceux qui souffrent d un cancer du poumon. Donc ces personnes mourant de l’obesite ne l ont pas ete par accident J’ai lu dans le FIG un article «  » payer les meres enceintes afin qu’elles arretent de fumer " Lorsque nous arrivons a un tel niveau d’irresponsabilite, on peut se poser quelques questions   Notre civilisations ne durera pas autant que la pollution nucleaire comme Thernobyl et Fukushima dont le corium mettra des milliers d’annee a s’affaiblir Le cesium met 300 ans pour disparaitre Quant au plutonium ce n’est plus du meme ordre. Quant a Murmansk c’est une poubelle nucleaire qui polluera a terme la mer du nord Il est vrai que les futurs archelogues dans quelques centaines d’annees devront mettre des combinaisons NBC alors que nos archelogues contemporains n’en ont pas besoin C’est simplement cette difference qui importe . 


      • sarcastelle 13 mai 22:46

        @Anthrax

        .
        Demandez à Cabanel où il a lu que 50% des morts étaient dues au cancer ! smiley

      • sarcastelle 13 mai 22:50

        @sarcastelle

        Pour éviter d’être prise au sérieux trop longtemps, précisons que je ne fais que délirer pour imiter certains, en disant que le nucléaire cause 50% des cancers ! Il ne cause quasiment rien hors des accidents majeurs.


      • Zip_N Zip_N 14 mai 01:36

        @olivier cabanel

        « même si les cancers dus au nucléaire n’étaient que de 10%... ça fait pas mal de monde. »

        Vous auriez pu ajouter mais je le fais pour vous smiley si le cancer du au nucléaire était pas la, tous les autres cancer représenteraient non pas 90% mais 100%, cela deviendrait enfin intéressant !


      • Anthrax 14 mai 11:33

        @sarcastelle

        Je trouve pas mais c’est pas grave, ni cet article ni les interventions qu’il déclenche n’ont d’intérêt.

      • sarcastelle 13 mai 10:33
        Le plus terrible est que le corium de Fort McMurray semble bien avoir échappé et menace d’explosion thermonucléaire si jamais il rencontre une nappe d’eau souterraine. 

         smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 11:09

          @sarcastelle
          chère vieille grand mère, tant qu’on n’est pas touché par un cancer, on traite tout ça avec humour...

          croyez vous bien opportun de faire de l’humour sur un tel sujet ?

        • sarcastelle 13 mai 12:35

          @olivier cabanel


          Si au lieu d’écrire ce qui vous passe par la tête vous faisiez un article étayé, il faudrait du travail. 
          Commencez par nous dire avec précision quelles espèces radioactives sont présentes, de quels processus elles proviennent, sous quelle forme physique elle se présentent. Exposez ensuite comment elles sont confinées, protégées, surveillées, ainsi que leur éventuelle destination future. Ensuite, présentez les scénarii scientifiquement logiques des accidents qui pourraient raisonnablement survenir, quelles dispositions sont prises et quelles modélisations de fuites de radio-éléments sont disponibles. 

          Sans tout ça, vous perdez votre temps et le nôtre. 
          (je dis cela pour rire puisque je suis toujours impatiente de votre prochain article atomique)

        • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 13:29

          @sarcastelle
          chère vieille grand mère

          comment voulez vous que je vous dise en détail la situation ?
          je n’ai pas l’intention d’aller sur place...
          j’ai récolté le maximum d’info possibles, mais je suis conscient qu’il manque beaucoup d’éléments..
          la faute à qui ?
          si l’industrie nucléaire faisait preuve d’une normale transparence, il n’y aurait pas de problèmes...
          mais voilà, ce n’est pas le cas.
          on ne sait pas sous quelle forme sont entreposés les déchets...
          le détail de leur nature...
          des relevés sont-ils faits régulièrement ? ou peut-on les consulter ?
          sans la pression populaire des premiers concernés, les habitants de Fort mcmurray, ce sera difficile d’en savoir plus.
          et vous êtes comme eux... vous n’avez pas trop envie de savoir.
          vous pensez seulement que j’ai exagéré la situation...
          il y a 100 000 habitants a Fort McMurray, et ils veulent tous revenir, même si leur maison à brûlé...
          croyez vous qu’ils aient envie de savoir que leur environnement est pollué, et dangereux ?
          je n’en suis pas sur.
          et j’espère me tromper.

        • sarcastelle 13 mai 14:13

          @olivier cabanel

          .
          En somme vous ne savez rien du tout. Donc un très bon article. 

          Pour ce qui est des habitants qui veulent revenir, ils sont tous les mêmes !
          A Tchernobyl et au Japon, ils veulent revenir aussi ! 
          On a beau leur dire qu’ils recevraient des doses annuelles susceptibles de majorer leur risque de cancer d’un facteur inappréciable, ils veulent rentrer chez eux ! 
          Surtout les vieux ! Un cancer dans trente ans ? Ils méprisent le danger ! Les fous !
          Aucune conscience écologique ! 

          Comme les écologistes sont scandalisés par ce comportement sénile qu’ils ne peuvent contrôler, ils doivent trouver une explication politiquement acceptable à ce qu’ils ne peuvent empêcher. 
          J’ai entendu ceci : les vieux qui reviennent vivre chez eux non loin de Tchernobyl sont en réalité des héros progressistes qui agissent par défi, pour mieux montrer à tous la laideur du nucléaire ! Un peu comme le chrétien qui avance droit devant les fauves pour donner une leçon morale à la foule qui remplit l’arène ! 

          Bon, enfin, je bavarde, je bavarde, mais je vois que la pluie cesse, que la visibilité s’améliore et que je peux aller voler. Je vais aller déverser gaz carbonique et décibels en pagaille dans le ciel limousin. A bientôt mon oncle ! 


           

        • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 06:58

          @sarcastelle
          merci de me trouver un seul témoignage d’un seul japonais lucide prêt à revenir vivre dans la zone polluée... les seuls qui le font sont des citoyens abusés, à qui on tente de faire croire que tout va bien, et que la pollution s’est envolée comme par miracle.


        • Jo.Di Jo.Di 13 mai 11:15

           
          Tiens .... encore de la glose plein de lien ... d’un cocufié par la Cosse ... d’un séculaire de Bobo Pinpin (prononcer pine pine à l’américaine, comme dans un MacDo halal colonial) qui est pas niqué par son cancer atomique de sa verte glandeur et dont la conviction de fat souchien colonisé peut se résumer à  :
           
          « J’ai envie de voir ton cul »
           
          Bref j’ai évidement la grosse Cosse de lire l’article couper-coller du perroquet à gogo, rat de la vox des vers des radis roses à l’extérieur, blancs à l’intérieur, bien Placé dans le fromage ripoublik, près de l’assiette au beurre rance des kohn tripotés de 68 qui finissent à UE pour services rendus au Purinement Sociétal multiethniqueur capitaliste.
           
          « Il y a trop d’hommes dans le tiers monde [....] L’arrêt de la croissance démographique est encore plus urgente dans les pays développés comme la France [pays avant la colonie mondialiste Boboland ...] Suppression des encouragements après le 2eme enfant [donc pour les 9 soeurs à Coulibaly ... blasphème !!!! ] » 
           
          René Dumont (du coté obscure de la force .... pas un guignol bonobobo vert)


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 11:22

            @Jo.Di
            toujours en forme Villi...

             smiley
            quelle prose ! Céline n’a plus qu’a se rhabiller !

          • hunter hunter 13 mai 18:05

            @Jo.Di

            Fais gaffe Villi, avec l’ambiance actuelle, tu vas finir en camp de ré-éducation !

            Mais je plussoie, car en ce moment tu te surpasses :ton style est de plus en plus vivant,je me marre à te lire ! C’est du Céline mâtiné de Muray, ou l’inverse, mais je kiffe !

            dishatz

            H/


          • Shawford Shawford 13 mai 18:17

            @hunter

            Cette Vilistia aura quand même sacrément marqué certain agoravoxiens. smiley

            Mais ça me scotche qu’on puisse encore l’assimiler à Bad guru/Jo.Di.

            La prose de la « vestale » était 100% indigente, bornée et sans fioriture, celle de papa guru est quand à elle certes des fois indigeste, mais surtout planante, hyper sourcée et iconoclaste.

            L’une était dans le dévoiement et le combat corps à corps, le second est le détachement, bien souvent le monologue et même l’évitement.

            Alors quand même !!! Faîtes un effort smiley smiley smiley


          • hunter hunter 13 mai 18:33

            @Shawford

            Ah mais cher ami, notre chère Villi a progressé !Vous l’avez connue dans sa prime jeunesse, depuis elle a mûri, elle a travaillé, elle a lu, donc elle est bien meilleure !
            La preuve, son style aussi !

            En tout cas ses thèmes de prédilection ( bénêtland, bobo shiteux pousse-caddie, etc etc..) me font bien rigoler !
            Ses auteurs de prédilection (Le vieux Karl, Clouscard, parfois une pincée de Nietzsche).....c’est tout Villistia ça !

            Parce que c’est finalement bien observé, et bien retranscrit !

            Enfin, j’aime bien ! elle a progressé tout en gardant cette fougue de sa jeunesse, bien qu’elle ne doit pas être vieille, à mon avis à peine 30 piges !

            Bref, une gamine quoi !

             smiley

            Adishatz

            H/


          • Shawford Shawford 13 mai 18:41

            @hunter

            Incurable comme Cabanel, bah c’est juste que ça m’attriste qu’il soit confondu avec l’intrigante, à part ça pff tous les fantasmes sont permis dans cet anonymat rédempteur toujours renouvelé qu’est AV  smiley

            Mais bon je sais que par ailleurs Vili, elle est toujours là, belle et bien en totale rédemption, elle a effectivement bien évolué, sauf qu’apparemment depuis que je lui ait dit deux mots à ce sujet sous un de ses articles, elle est plus revenue depuis trois mois smiley


          • hunter hunter 13 mai 18:51

            @Shawford

            C’est normal, Vili est la championne du changement de pseudo ou pseudos multiples !
            Il y a eu yéti au bénêtland, tellement que je ne me souviens plus des autres, mais sur certains autres sites, (je ne dirai pas lesquels pour ne pas aggraver mon cas) vous retrouvez parfois le même message que sur un fil d’Avox, mais cette fois sous le pseudo Villistia !

            L’été dernier, elle a même joué ici l’étudiante russe en séjour linguistique !

            Elle maquillait pas mal, mais reconnaissable quand même !

            Enfin c’est pas grave, c’est marrant  !

             smiley

            Adishatz

            H/


          • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 06:55

            @Jo.Di
            chère Villi, tu sais bien que ce personnage n’est pas ma tasse de thé...

             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 13 mai 11:28

            @ tous

            je viens de recevoir çà

            • Ni naïf Ni Crédule Ni naïf Ni Crédule 13 mai 11:43

              Je pose ça, tel quel :

              « Il paraîtrait que... Mais chuuuut, il ne faut pas que ça ne se sache pas ! »

              • Pyrathome Pyrathome 13 mai 13:43

                Salut Olivier,

                Article tout à fait pertinent !!
                Tout est sournois dans le nucléaire, y compris les nucléides qui se baladent partout qu’on ne voit pas, sent pas, mais qui œuvrent en loucedé à la pathologie dans la faune et la flore....


                • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 08:08

                  @Pyrathome
                  merci...une amie bien informé m’a envoyé un mail intéressant...

                  berniolles fait partie d’une association qui se prétend écolo et qui fait la promotion du nucléaire au dépens de l’industrie du charbon...
                   ils ont même écrit à la ministre allemande de l’environnement.

                  extrait

                  « Lettre ouverte à Madame la Ministre de l’environnement de la République Fédérale d’Allemagne,

                  Madame la Ministre,

                  Nous voyons à quel point vous êtes soucieuse de la santé de vos concitoyens lorsque vous demandez à vos voisins belges et français d’arrêter quelques centrales nucléaires qui représenteraient un danger potentiel pour vos compatriotes proches de la frontière. Actuellement, toutefois, aucun citoyen allemand n’a vu son état de santé se dégrader du fait des centrales nucléaires belges ou françaises.

                  c’est le scénario : »la peste ou le choléra"

                   smiley


                • JMBerniolles 14 mai 10:15
                  @olivier cabanel

                  Non je ne fais pas partie de l’association SLC. Où j’ai pas mal d’amis néanmoins.
                  Il m’est arrivé aussi d’écrire des articles pour eux sur Fukushima Daiichi notamment.
                  Je n’adhère pas à l’hypothèse du réchauffement anthropique.

                  Ce n’est pas à vous de décider si une association défend ou non l’environnement et également la santé des gens vis à vis des activités industrielles et autres.

                  Cela me donne l’occasion de donner le lien sur cette pétition que j’ai effectivement signée.
                  Afin que les gens puissent avoir au moins le texte complet.


                  Je pense que les gens se rendent compte que notre pays ne peut vivre sans industrie.
                  Et les sondages montrent qu’ils sont plutôt favorables à l’électro nucléaire.

                • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 13:42

                  @JMBerniolles
                  la seule chose importante, c’est d’apprendre que vous avez signé une pétition qui fait la promotion du nucléaire pour remplacer le charbon.

                   smiley
                  c’est un peu comme si un chirurgien proposait à un homme qui souffre d’un genou de lui couper la jambe.
                  pas de doute, vous êtes bon.
                   smiley

                • JMBerniolles 14 mai 17:24
                  @olivier cabanel

                  Il faut savoir lire. C’est surtout une pétition qui met en cause l’utilisation du charbon, mauvais qui plus est, en Allemagne.
                  Si vous approuvez cela, il ne faut pas venir nous faire le cinéma de la défense de la santé des gens.
                  Les particules de combustion du charbon ne s’arrêtent pas à la frontière.




                • olivier cabanel olivier cabanel 14 mai 22:14

                  @JMBerniolles
                  et quid des particules de césium ?

                   smiley
                  ouvrez les yeux, bon dieu ! les énergies fossiles sont nuisibles, et ça va du charbon au nucléaire en passant par le pétrole.
                  mais votre cerveau malade, ou fatigué, n’est plus capable de s’en rendre compte.
                  allez en paix.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès