• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Technologies > EPR : la « cocotte minute » nucléaire

EPR : la « cocotte minute » nucléaire

L’entreprise nucléaire Areva devrait voir sous peu ses difficultés prendre de l’ampleur : on savait sa situation financière précaire, et le cours de ses actions baisser drastiquement, mais au-delà du prix multiplié par 3 des chantiers d’Olkiluoto et de Flamanville, on vient de découvrir, qu’une fois de plus, une jolie dissimulation est à porter sur le bilan, déjà lourd, de l’entreprise quasi nationale.

C’est l’Observatoire du Nucléaire qui a levé le lièvre en publiant un document estampillé « ne pas diffuser en dehors d’EDF », lequel prouve que, dès 2011, EDF avait de sérieux doutes sur la fiabilité de ses cuves EPR.

Comment expliquer que la cuve de l’EPR ait pu être installée à Flamanville en 2014, alors que des défauts de fabrication étaient connus par EDF, Areva et l’ASN (autorité de sûreté nucléaire) ?

Le document qui avait vocation à rester secret prouve que des erreurs avaient été commises lors de la fabrication du couvercle de la cuve : «  lors de la fabrication du couvercle de la cuve de l’EPR de Flamanville, Areva NP à mis en évidence qu’une utilisation inappropriée de gabarits avait conduit à l’élimination d’une couche trop importante de beurrage au niveau des soudures des adaptateurs de couvercle de cuve. La réalisation de soudures sur une épaisseur de beurrage trop faible (…) est susceptible d’engendrer des défauts dans le métal de base  ». lien

Il faut savoir que la règlementation pour des équipements nucléaires sous-pression est soumise à l'arrêté du 12 décembre 2005, préconisant le respect de valeurs de résistances mécanique.

Or lors des tests, Areva a relevé des valeurs de résilience moyenne de 52 joules, alors que la limite règlementaire est de 60.

De plus, la teneur en carbone de l’acier mesure dans une carotte centrale d’un couvercle avait atteint 0,30% contre 0,22% de valeur visée.

« Une anomalie sérieuse, voire très sérieuse qui touche un composant crucial » à déclaré Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN. lien

Ce couvercle, et le fond de la cuve défaillants ont été fondus il y a déjà 9 ans par « Creusot Forges », filiale d’Areva.

La cuve, un joli bébé de 13 mètres de haut, pour un diamètre de 5 mètres, et pesant 425 tonnes doit contenir le cœur du réacteur, et doit résister aux chocs thermiques et aux très hautes pressions…d’où les inquiétudes actuelles.

Des essais avaient été effectués à l’époque, et s’étaient révélés positifs, et on peut s’interroger légitimement que les anomalies découvertes n’aient pas été constatées à l’époque. lien

Ajoutons que si, dans sa communication du 7 avril 2015, l’ASN confirme avoir été informée par Areva, elle ne dit pas de quand date cette information…est-ce récemment, ou plus ancien ?

Mais d’autres questions se posent : les cuves des 2 EPR de Taishan, en Chine, ont-elles été livrées en cachant la gravité des probables défauts de ces cuves ?

En tout cas la Chine a pris l’affaire très au sérieux, et le ministère chinois de l’environnement à déclaré : «  la Chine ne chargera pas de combustible dans ses 2 réacteurs nucléaires de type EPR conçus par le français Areva tant que tous les doutes quant à la sûreté des équipements ne seront pas intégralement levés  ».

Inquiétude justifiée puisque les 2 cuves chinoises ont été conçues dans la forge du Creusot d’Areva, avec le même procédé de fabrication.

Comme l’écrit Charly Triballeau, de l’AFP : « une catastrophe industrielle ne peut plus être totalement exclue ». lien

Ce qui ne semble pas émouvoir pour autant Ségolène Royal, droite dans ses bottes, affichant un optimisme à toute épreuve, et qui affirme : « l’avenir de l’EPR de Flamanville n’est pas condamné ».

Elle ajoute : « la clarification est faite, les choses sont dites, il y a un complément d’examens, de tests qui vont avoir lieu, dont les résultats seront rendus publics à l’automne prochain, et ensuite les travaux reprendront »…concédant tout de même que l’ouverture sera repoussée d’une année. lien

Est-elle trop optimiste ? C’est probable.

La centrale devait démarrer initialement en 2012, puis repoussée d’année en année jusqu’à 2016, puis récemment à 2017, mais le PDG de la société Assystem qui s’occupe des essais du chantier de l’EPR, Dominique Louis, est convaincu que « cela risque de durer jusqu’en 2018, quels que soient les problèmes liés à la cuve »…quand à l’EPR finlandais, pour lequel Assystem devait lancer les essais, il ajoute : «  en Finlande, nous devions faire les essais, mais l’opérateur local ne parait pas pressé de poursuivre le chantier (…) il y a une chance sur 2 pour que le projet s’enlise, et il pourrait donc bien être purement et simplement abandonné  ».

Pour un proche d’Areva, « les finlandais n’en ont plus besoin car les prix de l’électricité ont baissé et que leur industrie papetière, énergivore, s’est effondrée, ils font traîner les choses ».

Ajoutons que Tapani Virolainen, directeur adjoint du département nucléaire finlandais, rappelle que des anomalies ont été trouvées à la fois dans la tête de la cuve du réacteur, et au fond de celle-ci. lien

Il faut dire que pour les Finlandais, ça a été la douche froide : Areva avait promis la mise en route de la centrale nucléaire en 2009… et s’était engagé à ce que le budget ne dépasse pas 3 milliards…il va atteindre les 9 milliards, et ils avaient pris la sage décision de faire signer à Areva le fait que tout dépassement du budget initial serait à la charge de l’entreprise française.

Matthieu Pechberty, moins optimiste que la ministre française de l’environnement, concluait dans les colonnes du Journal du Dimanche : « l’EPR, vitrine de l’excellence française du nucléaire est-il mort ?...sa version initiale, celle de Flamanville, d’Olkiluoto, ou de Taishan, OUI. ». lien

Voilà qui a le mérite de la clarté.

En tout cas l’un des grands perdants de cette péripétie, c’est le projet de transition énergétique promis depuis des lustres par le gouvernement.

En effet, on se souvient que récemment la ministre de l’environnement avait annoncé que la fermeture d’une des vieilles centrales du pays serait liée au démarrage de l’EPR de Flamanville.

Or, on l’a vu, ce n’est plus en 2017…c’est en 2018, voire plus tard…que Flamanville démarrera…ou pas.

Encore une promesse présidentielle qui s’envole, d’autant que, comme le fait remarquer Béatrice Mathieu dans les colonnes de l’Express/l’Expansion : la fermeture de la vieille centrale de Fessenheim ne figure même plus dans la loi sur la transition énergétique. lien

Personne n’a oublié le mensonge récent d’EDF concernant la rupture d’une canalisation qualifiée avec subtilité par l’exploitant de « défaut d’étanchéité », manipulation de la vérité qui vient de provoquer le dépôt d’une plainte, portée par les associations anti-nucléaires accusant EDF « d’avoir informé le public de manière tronquée et mensongère en fournissant de fausses informations à l’ASN ». lien

Entre les déboires des EPR et ceux de Fessenheim, le nucléaire français vit donc des moments difficiles.

Voilà qui suscite la réflexion de quelques uns en Alsace, notamment celle de Claude Brender, maire de Fessenheim, qui calculette à la main, assure que la centrale lui assurait depuis sa création 80% de ses recettes fiscales : « en 2018 la ville sera virtuellement en faillite » ajoutant « mais après tout, 2018 c’est loin, et d’autres promesses électorales auront coulé dans le grand canal d’Alsace qui borde Fessenheim ». lien

Comme dit mon vieil ami africain : « les promesses ont des jambes, mais le don à des mains ».

Le dessin illustrant l’article est de Karak.

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

pour mémoire : le 25 avril, diverses manifestations auront lieu dans le pays pour commémorer la tragédie de Tchernobyl ; à Lyon, parvis Hôtel de ville, côté place des Terreaux, de 9h à 11h, consulat d’Ukraine, 30 place Bellecour, à 14h, et rue Victor Hugo à partir de 14h30 …arrivée Place Carnot.

L’info au jour le jour sur le site acro

L’observatoire du nucléaire

Greenpeace

Fukushima-blog

Articles anciens

Tchernobyl, drôle d’anniversaire (12 mars 2011)

Fukushima, mon amour

Fukushima, Sarko pète les plombs

Fukushima, et maintenant ?

Fukushima, nuages noirs à l’horizon

Entre fusion et confusion

Fukushima, le monde du silence

Au pays du soleil, le Vent !

Fukushima, le syndrome Japonais

Fukushima, la fuite en avant

Fukushima, plus jamais ça

C’est foutu…shima

L’exode nucléaire

Ça fume à Fukushima

Nucléaire, la cible terroriste

Fukushima, le mensonge organisé

Faire reculer le crabe

Le Japon bientôt inhabitable ?

Le silence des salauds

On a retrouvé le corium de Fukushima

La France a peur

Fukushima, tragédie en sous sol

Fukushima, tournée mondiale

Fukushima, un silence inquiétant

Fukushima, le début de la fin

Nucléaire, explosion des prix

Penly du feu et des flammes

Les normes sont-elles normales ?

Fukushima, quand c’est fini, ça recommence

Fukushima, l’en pire Japonais

Le mensonge nucléaire de sarközy

Palmiers contre nucléaire

Promo nucléaire : pour toute centrale achetée, leucémie en prime !

Fukushima, les limites du cynisme

Ce cher nucléaire

Nucléaire, de la fission aux fissures

La fable du thorium

L’hallali nucléaire

Fukushima, la stratégie de l’oubli

Fukushima s’enfonce-t-il ?

Fukushima hors contröle

Fukushima, le pire des scénarios

Fukushima, le tonneau des Danaïdes

Fukushima, réaction en chaîne à ciel ouvert

Fukushima, le mois de tous les dangers

Fukushima, la loi du silence

Fukushima, l’illusion d’une solution

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Fukushima, un désastre illimité

courage, fuyons

Fukushima, 4 longues années

les tricheurs de Fessenheim

Fukushima, Bye les robots


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

213 réactions à cet article    


  • Calva76 Calva76 21 avril 2015 08:26

    Bien le bonjour à Skippy le grand gourou.
    Alors ?
    On à la patate aujourd’hui ? smiley


    • Calva76 Calva76 21 avril 2015 08:33

      N’avez-vous pas détecté la fourberie administrative du gouvernement en place ?
      Ce dernier s’est engagé auprès des élus verts à fermer Fessenheim APRES la mise en service de Flamanville.
      Ce retard administratif tombe bien car il reporte de fait la fermeture de la première centrale après les présidentielles de 2017.
      Astucieux n’est-ce pas ?


      • lsga lsga 21 avril 2015 10:04

        t’iras expliquer ça aux Chinois qui vont annuler tous leurs contrats avec Areva. 


      • Calva76 Calva76 21 avril 2015 10:37

        @lsga
        C’est pas sûr.

        Par contre ce qui est sûr c’est que les Russes vont bien évidemment annuler l’option sur deux portes-hélicoptères Mistral supplémentaires faute de livraison des deux premiers déjà payés (en attendant les pénalités).
        Ou comme les Japonais qui frossés par une « maladroite » opération financière de l’état Français vont faire bouffer tout cru Renault par Nissan deux fois plus gros que lui.


      • alain_àààé 21 avril 2015 18:41

        @Calva76
        je dirais a l auteur qu un article et paru le semaine derniere et je donnait un scoop car depuis plus de 2 ans areva et edf on fait appelle a d anciens travailleurs et ingenieurs en retraite depuis plus de 5 a 10 ans et que se sont eux qui ont découvert les problémes liées a la cuve


      • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 07:19

        @alain_àààé
        je profite de votre commentaire pour remercier tous les internautes qui régulièrement m’envoient des infos...


      • Calva76 Calva76 22 avril 2015 21:08

        @olivier cabanel
        Tient, avec cette information capitale tu vas te régaler... smiley


      • bakerstreet bakerstreet 23 avril 2015 14:38

        @alain_àààé
        Quand ils ont voulu démonter Brenilis, ils n’avaient plus les plans....et ont donc aussi fait appels aux compétences des anciens, qui n’étaient pas encore Alzheimer. 

        On vous avez bien dit que le nucléaire, c’était la filière du recyclage, et de l’"emploi.

      • Le p’tit Charles 21 avril 2015 08:36

        +++
        Bel article sur la folie des hommes...Là nous touchons le danger ultime...le nucléaire ce n’est pas rien...
        l’EPR ne déroge (hélas) pas à la loi du silence voulu par nos politicards-vicieux-véreux d’enterrer les affaires qui dérangent...Petit rappel..Le sang contaminé..l’amiante..et tant d’autres affaires qui passent à la broyeuse de l’état... !


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 09:21

          @Le p’tit Charles
          en effet, le problème porte aussi bien sur les défficiences de cette technologie que sur les camouflages honteux d’areva et consorts...

          quand on sait le danger que représente le nucléaire, il est inacceptable que le mensonge, la dissimulation, continue d’être une pratique courante dans ce secteur.
          et ils auront beau tenter d’enterrer les affaires qui dérangent, ça n’empêchera pas le danger.
          merci de votre commentaire.

        • Nicolas_M bibou1324 21 avril 2015 09:31

          @Le p’tit Charles


          Sang contaminé : 4 000 victimes en 10 ans.
          Amiante : jusqu’à 100 000 décès en 50 ans.
          Nucléaire : entre 5 000 (officiel) et un million de mort quand une centrale pète.


          Si les 350 réacteurs nucléaires présents dans le monde explosent demain, ça fera moins de mort que le charbon ces 50 dernières années.

          Alors « danger ultime », désolé mais ça me fait bien rigoler.

        • Le p’tit Charles 21 avril 2015 09:49

          @bibou1324...Vous n’avez pas tort avec le charbon..mais la pollution est globale et non due uniquement au charbon...L’agriculture les transports l’industrie sont bien plus dangereux que le charbon en nombre de mort...mais peu importe la planète est polluée jusqu’à plus soif...et le nucléaire (ne pas oublier deux bombes sur le japon) vient rajouter à la dangerosité...
          heu...vous pouvez bien sur rire de tout cela c’est votre droit... !


        • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 11:03

          @bibou1324
          on peut toujours tenter de faire un décompte macabre, mais ce serait oublier une donnée essentielle : les territoires perdus, et pour longtemps lorsqu’il y a catastrophe majeure nucléaire.

          si c’est le césium 137 qui est incriminé, sa demie vie est de 30 ans, cad qu’il perd la moitié de sa nocivité en 30 ans... et ça veut dire qu’un territoire de plusieurs centaines, voire milliers, d’hectares est perdu pour un siècle.
          si c’est le plutonium, c’est 24 000 ans...(du plutonium a été aussi relaché à Fukushima)
          ça veut dire aussi que, comme la radioactivité s’ajoute à la radioactivité, comme les plus petits mangent les plus grands, elle finit par s’accumuler dans la chair des plus grands...et ce sont ceux-ci que nous mangeons.
          on ne peut pas la détruire, on peut juste attendre.
          question de patience donc.
          un siècle au moins.
           smiley

        • Hermes Hermes 21 avril 2015 11:22

          @bibou

          La pile à combustible : utilisation propre des énergies fossiles. Voir la Bloombox par exemple. La France peine à démarrer, et pour cause, protection des lobbies en place.....

          La technologie des centrales à charbon ou fuel est obsolete !

          Bonne journée.


        • Hermes Hermes 21 avril 2015 13:04

          @Bibou,

           J’ai déjà explique en détail la désinformation des 7 millions de morts en détail dans ce commentaire ICI.

          Ca s’appelle de la propagande, ce qui n’enlève rien au fait que les centrales à combustible fossile classiques sont des antiquités extrèmement polluantes et nuisibles par rapport à d’autres technologies qui sont arrivées à un seuil de rentabilité énergétique suffisant (60pc pour la bloombox, mieux que les centrales classiques). Le nucléaire a comme désavantage énorme, qu’il condamne des territoires entiers et contamine toute une chaîne alimentaire au niveau planétaire en cas d’accidents.

          Pour avoir parlé avec une ’enfant tchernobyl" qui survit avec une leucémie permanente, est née avec des malformations importantes (comme double rangée de dents qu’il a fallu arracher) et dont la mère st devenue folle suite à l’accident), j’ai pu mesurer la réelle différence entre les risques nucléaires et les autres risques.

          Cdt.


        • arcadius arcadius 21 avril 2015 08:44

          Bonjour

          sur leur site :

          Un acteur de référence du secteur nucléaire

          Les sites de Creusot Forge et Creusot Mécanique sont des acteurs incontournables du secteur nucléaire. Ils bénéficient en effet de nombreux atouts :

          • Un savoir-faire historique lié au développement du programme nucléaire civil français, et à la participation à une centaine de sites en activité.
          • Une excellente connaissance des produits.
          • Une capacité de production de pièces de très grande taille, pouvant atteindre 5 m de diamètre.
          • Le fournisseur de référence de clients du monde entier : Finlande, Chine, Brésil, Etats-Unis, Afrique du Sud, ...
          • Une bonne maîtrise des délais.

           smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 09:23

            @arcadius
            oui... on pourrait ajouter dans la liste, une parfaite maitrise de la communication, et une « modestie » à toute épreuve.

             smiley

          • alain_àààé 21 avril 2015 18:48

            @arcadius
            au lieu de raconter des conneries car avec des gens comme toi que la france dérive lis le petit commantaire que j ai fais et tu verras ce que les bons de politiciens et responsables


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 07:21

            @alain_àààé
            merci d’éviter les injures, elles n’ont pas cours sur ce site...et arcadius propose des commentaires très appréciés.


          • bourrico6 22 avril 2015 08:33

            @olivier cabanel

            merci d’éviter les injures, elles n’ont pas cours sur ce site...

            Merci de prendre toi même ce genre de conseil en considération, il ne sera pas manqué de te rappeler tes propres paroles suites aux nombreuses injures dont tu ne manques jamais de gratifiér ceux qui font autre chose que te flatter.

            Merci enfin pour cette franche rigolade. smiley


          • Calva76 Calva76 22 avril 2015 08:51

            @olivier cabanel
            Commentaire « apprécié » semble dire « conforme selon les critères de l’auteur de l’article » ? smiley

            Quand aux injures récurrentes sur vos sujets, qu’attendez vous pour les signaler à la modération ô maître ? smiley

            Chiche ?  smiley

            Vous avez le choix des armes mais rappelez-vous bien : Internet n’oublie JAMAIS.
            Et l’outil informatique donne les moyens d’une synthèse statistique rapide et... dévastatrice. smiley
            Un petit retour de flamme n’est peut-être pas exclu... smiley

            Alors ?


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 09:08

            @Calva76
            Ce que nos n’oublierons jamais mon cher ami, c’est qu’internet marche grâce au générateur à patates ! C’est quand même drôlatique ces gens qui font de l’anti-nucléarisme primaire alors qu’ils ne s’éclairent pas à la bougie, qu’ils pondent des articles sut internet et qu’ils regardent Ruquier à la télé le samedi soir.
            .
            Tu as raté mon cher Calva l’article de Cabanel où il avait fait un article anti-lepéniste forcené, un copier/coller provenant des dires de Ruquier, lors de sa grande messe moribonde du samedi soir. Donc gargamel regarde la télé ( je me permets de déformer son pseudo puisqu’il déforme le mien) ! Il regarde la télé grace au nucléaire ou grâce aux patates ? Nul ne sait...


          • Calva76 Calva76 22 avril 2015 09:30

            @La Dame du Lac
            Bonjour,

            Ce qui me chagrine le plus c’est que cette absence de débat sur ce forum est le parfait reflet de notre société médiatique :
            On ne traite plus les problèmes de fond car le « politiquement correct » et/ou l’obscurantisme pur et dur verrouille drastiquement les échanges.

            Exemple récent :
            Il est de bon ton de parler des malheureux réfugiés ayant péris en Méditerranée mais absolument interdit d’y associer les désastreux choix en politique étrangère Française (avec leurs campagnes militaires associées).
            Interdiction absolue de déclarer qu’avec Mouammar Kadhafi c’était « mieux » ou plutôt « moins pire » ce qui est un fait historique établi et mesurable (comme d’ailleurs avec Saddam Hussein en Irak).
            Bref, le monde entier est maintenant convaincu qu’il est préférable de discuter avec
            Bachar el-Assad plutôt que de le faire tomber mais... il ne faut pas le dire !

            Pour le nucléaire c’est pareil :
            Impossible d’établir une balance gains/pertes avantages/inconvénients car... non politiquement correct.
            Seul les journalistes catastrophistes et les gourous sectaires sont dignes d’écoute même avec une crédibilité proche de zéro.
            Il y a une raison à cela : l’audience.
            Cabanel l’a bien compris et abuse du phénomène « buzz » jusqu’à l’absurde.
            Seulement voila, même le meilleur des marketing politique s’use (les ficelles deviennent bien trop grosses) et les langues se délient enfin.

            La vrai révolution citoyenne devrait surgir par internet, c’est d’ailleurs bien pour cela qu’autant d’états tentent désespérément de le « verrouiller », à commencer par la France.

             smiley


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 10:43

            Cher Calva76,
            vous avez tout à fait raison et j’attends avec impatience un article qui réhabilitera le Colonel qui est mort en martyre , d’une ignoble façon. Une mise à mort immonde applaudie par Mélanchon, le NPA et l’UMPS. Seul Jean Marie Le Pen s’était insurgé contre ce crime abject. Le FN a toujours été pro-Khadafi et contre l’intervention militaire de l’OTAN en Libye. Je n’oublierai jamais le sourire affiché et déplacé du puceau gauchiste Besancenot qui se réjouissait sadiquement de la mort de ce chef d’Etat , aussi fantasque qu’intelligent ou clairvoyant. Prophétique !
            .

            A la décharge d’Agoravox, je voudrais dire que c’est un des médias les plus démocratiques que je connaisse , non que toutes les sensibilités politiques y soient représentées dans les nartic, mais démocratique dans le sens où le public a la possibilté de juger un nartic et de s’exprimer ,quelles que soient sa conviction politique. C’est un véritable thermomètre populaire. Je ne moinsse ni ne plusse les articles de Gargamel traitant du nucléaire (c’est un sujet pour les bobos soixante-huitards qui portent des tee shirts noirs avec le « CHE suis neuneu »).... Mais quand il parle de politique , alors là je ne le rate pas !
            .
            Le problème majeur de certains rédacteurs d’Agoravox est qu’ils sont persuadés qu’ils appartiennent au « Camp du Bien » et que les autres sont le « Camp de la Haine » ou de la débilité....C’est le propre de tous les imbéciles de se croire plus fin et meilleur que les autres .


          • rocla+ rocla+ 22 avril 2015 11:18

            @La Dame du Lac



            Comme vous l’ avez dit 

            Habemus Bisounoursum ......

            Françwois 

            Vatican .

          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 11:37

            @rocla+
            .

            Bonjour mon cher Capitaine !
            .

            En effet, nous atteignons ici le le sommet culminant du point Bisounours. Que propose concrètement les anti-nucléaires ? Retourner à l’âge de pierre ? Je veux bien chasser mais je n’arrive pas à appuyer sur la gachette. Je veux bien laver mes tissus à la main comme les lavandières décrites par Zola mais je passerais mes journées à m’user.
            .
            Oui, je l’avoue, je regarde la télé, j’adore ma machine à laver, ma cafetière éléctrique, mon ordinateur , mon sèche cheveux et je me prélasse comme une grosse paresseuse dans des bains bouillants pendant des heures ....car l’éléctricité nucléaire m’offre ce luxe de pouvoir chauffer instantanément l’eau de mes bains sacrés !
            .
             Je suis pour le nucléaire et j’emmerde les bobos gauchistes écolos qui sont dans le « Camp du Bien ».
            Je ne suis ni troll , ni issue d’un quelconque lobby mais je sais admirer à sa juste valeur le confort de nos inventions. Rien ne les empêche de faire des stages de « survivalisme » dans des grottes, style la guerre du feu.
            .
             


          • rocla+ rocla+ 22 avril 2015 11:46

            @La Dame du Lac

            Bonjour Nessie-Lorelei , 

            L’ autre jour j’ ai dit à Monsieur Cabanel qui est souvent malmené
            par quelques irréductibles  qu’ il devrait écrire un article sur les centrales
            nucléaires , car trop souvent on n’ en voit jamais sur Agoravox d’ articles 
             sur le nucléaire . 

            C ’est la raison pour laquelle Monsieur Cabanel s’ expose à la vindicte , tout 
            le monde attend de lui au moins un article par an sur les centrales nucléaires 
            et lui non , il en fait pas des articles sur les centrales nucléaires à tel point 
             que les irréductibles , désappointés , se laissent aller à dire des mots de 
             désappointement . 

            Monsieur Cabanel , s’ il vous plait , écrivez des articles sur les centrales
            nucléaires .

            François depuis Vatican 2 a fait une bulle dont voici la teneur 

            Cabanelum agoravoxem fénoum articolom nucleare atomicum centralem .

            Vélocitem .

          • jaja jaja 22 avril 2015 11:48

            @La Dame du Lac

            Tiens de la tendresse pour le dictateur financeur de sarkozy... Le gros porc Jean-Marie, boucher en Algérie, en croquait lui aussi ? il faut dire que Khadafi a filé un tas de fric à des tas de gens et que lorsque l’on n’a jamais bossé ou presque finir milliardaire n’est pas aisé...

            Bon le FN est anti-OTAN suggère Dame du Lac mais la fifille se ballade à New-York invitée par Time, le magazine phare de l’impérialisme US, ainsi que toutes les pourritures de cette terre nominées par ce torchon yankee : Obama et Poutine en tête sans oublier Merkel ou le sioniste Benjamin Netanyahu....

            Ils sont beaux les anti-systèmes du FN...


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 13:17

            @jaja
            Tiens, voilà l’enclumé, la vieille branche de la gentille gôgôche anarchiste, antifa pas lavé et punk à chien mal fagoté de ces salonards gauchistes ! Le Front National a toujours été pro-Khadafi contrairement aux révoltés en carton qui sont à genoux devant la femelette Besancenot. Le NPA c’est la ménopause du communisme.
            .
            Regarde les vidéos sur Youtube, tu verras Jean Marie Le Pen révolté par la mort du Colonel. Et si tu cherches bien , tu verras Besancenot et Merluchon sur i-télé en train de se réjouir de sa mort. Alors ? La gauche , le camp du bien ?
            .
            Obama est de gauche. DSK est de gauche. Valls est de gauche. Hitler était socialiste et son pote Bénito aussi. Ils sont beaux les gens que tu défends ! Tu devrais un peu peauffiner ta dialectique espèce d’anarchiste en papier mâché.


          • jaja jaja 22 avril 2015 13:23

            @La Dame du Lac
             Pauvre conne smiley


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 13:24

            Ah ! Ca fait du bien...Je vais me laver (je ne suis pas au NPA moi !) et me sécher les cheveux avec mon sèche-cheveux nucléaire. Je remercie le Dieu du nucléaire pour tout ce confort. Je souhaite que nos amis Iraniens puissent aussi ouvrir leur centrale nucléaire car je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas bénéficier de ce confort moderne.


          • jaja jaja 22 avril 2015 13:46

            @La Dame du Lac

            Pauvre conne smiley smiley


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 13:54

            @jaja
            Laisse moi deviner Jaja, tu as 16 ans, un jeans troué puant, un keffieh autour du cou, un joint au coin des lèvres et un tee-shirt noir de « CHE suis neuneu » ? J’ai bon ?


          • arcadius arcadius 22 avril 2015 13:58

            @La Dame du Lac

            un tee-shirt noir de « CHE suis neuneu  »

            et une conversation digne d’un concours d’ éloquence ..... smiley


          • arcadius arcadius 22 avril 2015 14:00

            @arcadius

            Le NPA c’est la ménopause du communisme.

            trop bon, là c’est moi qui vous pille... smiley


          • jaja jaja 22 avril 2015 14:08

            @La Dame du Lac

            Non t’es conne comme pas possible smiley


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 14:10

            @arcadius
            Merci Cher Arcadius. Et moi je n’oublie pas la devise de la Gauche : « Chômage, Théorie des genres et Ghettos » ! Cela sonne bien mieux que « Travail, Famille , Patrie », comme vous le souligniez ironiquement et délicieusement.


          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 14:27

            En effet Arcadius, les insultes sur la personne viennent toujours du « Camp du Bien »...Et je ne vous parle pas des insultes scatologiques que j’ai pu lire sur un autre fil. Cela vient toujours du même camp.
            .
            Après « Le Camp des Saints », voici « Le camp des sales »...


          • Xenozoid 22 avril 2015 14:36

            @La Dame du Lac
            pauvre cocotte


          • bourrico6 22 avril 2015 14:39


            Merci Cher Arcadius. Et moi je n’oublie pas la devise de la Gauche : « Chômage, Théorie des genres et Ghettos » ! Cela sonne bien mieux que « Travail, Famille , Patrie », comme vous le souligniez ironiquement et délicieusement.

            Quand on chouine à longueur de temps que dire « FN=Fascisme » c’est pas bien, on évite de sortir des trucs du même acabit, voir pire car dans ton cas, complétement inventé, et donc grotesque.

            Si tu voulais confirmer que t’es bel et bien un peu conne, c’est réussi.


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 20:26

            @Xenozoid
            c’est pas la dame du lac, c’est juste celle d’une mare aux grenouilles.

             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 20:30

            @rocla+
            capitaine, mon capitaine...

            à vos ordres.
            demain je publie un article sur l’influence des phéromones sur la vie des libellules du sud soudan.
            sur que ça va vous passionner.
            je déconne.
             smiley

          • rocla+ rocla+ 22 avril 2015 20:43

            @olivier cabanel


            On veut un article dont l’ intitulation du titre serait un genre comme 

            Fuck qui ? Fuck Fessenheim , écrit avec le pyjama comme vêtement .

            Alors à bientôt de lire ce chais d’ oeuvre , écrit avec un verre de rouge en main .

            Bonne soirée auteur .
            .



          • La Dame du Lac La Dame du Lac 22 avril 2015 21:00

            @olivier cabanel
            .

            Mon cher Gargamel, Grand Maître de l’URSS ( Union de la République Sioniste Socialiste),

            .
             Vos insultes envers les internautes de ce site et vos smiley débilitants qui ponctuent chacun de vos commentaires mensongers font de vous la honte de ce site. Sur tous les fils on ne parle que de vos patates, vous imaginez un peu le degré de crédibilité que vous avez. Savez vous que c’est une erreur déontologique de la part d’un rédacteur que de raconter des mensonges sur des matières aussi sérieuses et universitaires que le nucléaire ? 
            .
            Vous pouvez moinsser ou plusser les insultes et les grossièretés des gauchistes incultes qui sévissent ici avec vos multicomptes, tout le monde le sait, et du haut de mes trente printemps, cela ne m’impressionne guère. Sachez que le service gériatrique se trouve au fond à droite.
            .
            Au fait , vous n’osez plus publier des articles politiques ? Il est vrai qu’avec des moinssages atteignant plus de 80%, je vous comprends.


          • julius 1ER 22 avril 2015 23:51

            @arcadius

            c’est vrai qu’elle en tient une sacrée couche, la dame du lac !!!



          • olivier cabanel olivier cabanel 23 avril 2015 10:04

            @Cassino
            ils sont tellement caricaturaux que finalement, ils tirent contre leur camp... 

            des pitres contre productifs...voila ce qu’ils sont.
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 23 avril 2015 10:06

            @rocla+
            fuck...essenheim...pas mal.

            on verra...
            bonne journée cher capitaine.

          • bakerstreet bakerstreet 23 avril 2015 11:52

            @Cassino

            Moi je préfère la fée Viviane
            Les lacs c’est comme les marais, pleins d’eaux putrides.
             Sans compter ceux qui sont contaminés, comme celui de saint Michel de Braspart, près de Huelgoat, en bordure de la centrale de Brennilis, centrale expérimentale, fermée, dont on cherche toujours comment la démonter.
            Les landes là haut, n’ont plus tout à fait la même allure, même si on est habitué aux légendes
            Encore un peu de patiente et on verra de drôles de choses s’échapper de cette cornue

          • rocla+ rocla+ 23 avril 2015 12:17

            @olivier cabanel


            j’ en ai rêvé , vous l’ avez  fait ...

          • Samson Samson 27 avril 2015 18:49

            @olivier cabanel
            Je penche plutôt pour un des étangs du Bois de Boulogne  :—)


          • oncle archibald 21 avril 2015 09:10

            Est-il bien normal de se réjouir des difficultés rencontrées par deux très grandes entreprises Françaises, Areva et Creusot Forges, juste pour argumenter sur un problème déjà réglé une fois pour toutes par l’axiome fondamental Cabanelistique : électricité nucléaire égale caca ? 


            On dirait que Cabanel et Laverdure souhaitent un échec de façon à « avoir raison ». Ne serait-il pas plus normal de souhaiter la réussite de la technologie Française ?

            • arcadius arcadius 21 avril 2015 09:19

              @oncle archibald
              bonjour

              deux très grandes entreprises Françaises,
              Areva et Creusot Forges,

              c’ est la même...
              ce qui serait réjouissant pour moi c’est que cette entreprise ( premier employeur industriel de ma région)

              cesse de gaspiller les milliards

              et songe à construire utile....


            • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 09:27

              @oncle archibald
              je suis un peu surpris...où avez vous lu que « je me réjouissais de ces difficultés rencontrées » ?

              qui pourrait souhaiter l’échec d’une technologie, qui si elle était prise en défaut, pourrait générer une nouvelle catastrophe majeure, façon Tchernobyl ou Fukushima ?
              je ne reprend pas à mon compte votre formule (égale caca) mais sans être si excessif, on ne peut faire autrement, vu les dernieres catastrophes, et les difficultés techniques rencontrées, de s’inquiéter de voir ce gouvernement nous imposer le nucléaire, alors que des alternatives propres existent.


            • gaijin gaijin 21 avril 2015 09:31

              @oncle archibald
              s’il y avait eut autant de monde pour défendre l’industrie française qu’il y en a pour défendre le nucléaire on n’en serait pas là
              hélas ce sont les mêmes incompétents qui ( droite et gauche confondus ) disaient il faut désindustrialiser la france qui aujourd’hui disent il n’ y à pas d’alternative ........
              le temps qu’ils réalisent que les années 80 sont finies on sera mort et enterrés .....


            • confiture 21 avril 2015 09:17

              Halte aux rythmes infernaux chez les lobbiistes, pitié pour eux et leurs familles !! merci Olivier


              • arcadius arcadius 21 avril 2015 09:27

                A l’instant : sur le site de Ceusot Forge

                toutes les vidéos de promotion de Flamanville viennent de disparaître....

                Aïe Aïe ça sent le roussi....


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 09:31

                  @arcadius
                  le début de la fin... espérons.


                • arcadius arcadius 21 avril 2015 09:38

                  @olivier cabanel

                  dans la presse régionale.....
                  silence de mort.....



                • ppazer ppazer 21 avril 2015 13:25

                  @olivier cabanel
                  « le début de la fin... espérons. »
                  Ah bon ? Il faut espérer des milliers de chômeurs et un sinistre économique ?
                  Les lecteurs apprécieront la mesure de vos propos.


                • oncle archibald 21 avril 2015 14:38

                  @ Olivier Cabanel :


                  Olivier Cabanel ne craint pas la contradiction, il la pratique lui même avec aplomb et naturel.

                  En même temps qu’il m’indique la main sur le cœur que non non non, il ne se réjouit pas des difficultés rencontrées par les entreprises Areva et Creusot Forge, à Arcadius, qui signale que sur le site de Creusot Forge toutes les vidéos de promotion de Flamanville viennent de disparaître, il répond : » C’est le début de la fin... espérons">



                • oncle archibald 21 avril 2015 14:40

                  erratum : 


                  il répond : « C’est le début de la fin … Espérons »

                • Calva76 Calva76 21 avril 2015 15:04

                  @ppazer
                  une industrie stratégique à l’échelle d’un pays n’a pas les mêmes critères de gestion qu’une industrie multinationale privée

                  Bref, et pour conclure :
                  Le déficit d’Areva n’est absolument pas synonyme de faillite tant que le soutient politique à long terme est toujours présent. 

                  Allez, un exemple quand même :
                  La SNCF et RFF sont déficitaires depuis des dizaines d’années (déjà 40,5 Milliards d’€uros de dettes en 2005 !) le sont encore et le seront structurellement toujours...
                  Hé bien je vous le donne en mille :
                  Les deux entités existent toujours pour des raisons p o l i t i q u e s.  


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 15:56

                  @ppazer
                  ne vous méprenez pas...le début de la fin serait une bonne nouvelle justement pour l’emploi, car s’il est vrai que l’abandon de l’epr aura quelques conséquences pour le chômage, il faut d’abord savoir que un travaillleur sur trois vient de pays à bas salaires, et font l’objet de plaintes pour travail non déclaré. lien

                  les 1000 travailleurs restant sont peanuts face aux 309 000 emplois minimum qui seraient créés si un vrai plan de transition énergétique était mis en place. lien
                  la fermeture définitive de flamanville serait donc une très bonne nouvelle pour l’emploi... ne vous déplaise, espérant que vous apprécierez la mesure de mes propos.
                   smiley

                • lsga lsga 21 avril 2015 10:01

                  un excellent article, et précieux, comme toujours quand vous parlez de ces questions là. 

                  le meilleur condensé des dernières péripéties de l’EPR que j’ai pu lire.
                   
                  pourquoi ne vous créez-vous pas un autre pseudo pour parler des pyramides et des patates électriques ? 
                   
                  en tout cas, merci encore pour ce genre d’article là. 


                  • lsga lsga 21 avril 2015 10:03

                    ah si un petit oubli quand même : l’EPR d’Angleterre est aussi à l’abandon (à l’état de trou béant dans le sol), ça aurait eu sa place dans cet article 


                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 11:04

                    @lsga
                    exact ; j’aurais pu parler de l’EPR anglais...ou de celui de Penly...

                    comme quoi, personne n’est parfait.
                     smiley

                  • oncle archibald 21 avril 2015 14:43

                    Cabanel et Isga même combat ! Et argumentation du même type : soit pour les potes « passe moi la rhubarbe je te passerai le séné » soit pour ceux qui ne sont pas d’accord « j’ai raison et tu as tort ».


                  • lsga lsga 21 avril 2015 14:50

                    @toton archibaldo :

                    t’as du passer à côté de nos très violentes prises de becs sur ces articles au sujet des pyramides.
                    Ces commentaires sont donc surtout une manière de ma part de mettre de l’eau dans mon vin, et de lui dire que je fais la différence entre ses délires atlantes issus de la mystique nazi (ce qu’il ignore), et ce type d’excellents articles dans lesquels ils condensent tout ce qui s’est dit de plus intéressant ces derniers temps dans le domaine du nucléaire.
                     
                    D’ailleurs, j’attends avec impatience son prochain article sur Fukushima.

                  • bourrico6 22 avril 2015 08:36

                    @lsga

                    D’ailleurs, j’attends avec impatience son prochain article sur Fukushima.

                    Et suite à tes insultes, j’attends toujours tes débuts de preuve sur le Mali et sur ton armée de métis.

                    Je sais, quand ont te met le nez dans ta crotte avec tes mensonges éhontés, tu te contentes de décamper, c’est pas en faisant le poltron de la sorte que ta révolution de carnaval va avancer mon pépère.


                  • Trelawney Trelawney 21 avril 2015 10:24

                    Areva NP à mis en évidence qu’une utilisation inappropriée de gabarits avait conduit à l’élimination d’une couche trop importante de beurrage au niveau des soudures des adaptateurs de couvercle de cuve. La réalisation de soudures sur une épaisseur de beurrage trop faible (…) est susceptible d’engendrer des défauts dans le métal de base.

                    De plus, la teneur en carbone de l’acier mesure dans une carotte centrale d’un couvercle avait atteint 0,30% contre 0,22% de valeur visée.

                    Ces 2 information sont plus qu’étrange, car elles mettent en évidence la sous qualification du personnel Areva, Creusot, EDF etc.

                    Pour ce qui concerne la teneur en carbone : Pour faire simple, le carbone est l’ingrédient qui transforme le fer en acier. Le fer et issue de la fonte du minerai, il est malléable, il ne résiste pas au forte pression et a besoin d’entretien sinon il se corrode. La tour Eiffel est en fer. Parce qu’on a ajouté du carbone lors de la fonte du minerai, on obtient de l’acier, beaucoup plus résistant, pouvant supporter de forte pression en extension, comme en compression et si on y ajoute du chrome ou du nickel, il devient inoxydable (il ne rouille pas). par contre travailler l’acier nécessite une technologie pointue, car il a tendance à se craqueler, et, après des opérations d’emboutissage, de forgeage ou de soudure il faut opérer des traitements thermiques pour remettre les molécules de carbones en place. Les traitements thermiques sont fait avec des températures et des durées de chauffe qui tiennent compte de la composition précise de cet acier. On sait faire de l’acier avec des composition à 0.01% prés de carbone. Il semble que pour cette pièce ça n’a pas été le cas (tournez vous vers Mittal). Donc 0.08% c’est très important si derrière il y a des opérations de traitement thermique, trempe etc. C’est la conception propre de la pièce qui est remise en question. Si vous faites cela avec n’importe quel élément, c’est poubelle direct et on recommence.

                    Pour ce qui est du beurrage, je donne un exemple extrême pour bien visualiser la chose : Vous ne pouvez pas souder une pièce en laiton sur de la fonte. De même que pour cette cuve en acier, vous ne pouvez pas souder sur cette cuve un élément en acier fortement inoxydable (il existe des métaux composé de 50 de Chrome e 50% de nickel). Pour souder ces éléments, il faut l’interposition d’un acier intermédiaire. pour cela on crée de la matière en soudant avec des baguettes de soudure ayant des composition métallique voulu. On appelle cela un beurrage. Comme quand on beurre une tartine pour interposer un morceau de fromage au pain(ça s’amalgame mieux). II est évident que si on ne met pas assez de métal, quand on soudera la pièce, la chaleur fondera toute la matière jusqu’à atteindre la matière de la cuve pour faire un bloubiboulga de métal qui n’aura ni queue ni tête et n’aura pas les caractéristiques mécaniques voulues. C’es très loin d’être anodin.

                    On a donc 2 défauts qui ne devrait jamais exister, car ils sont la base du métier de métallurgiste et chaudronnier. Pour des éléments aussi techniques que l’industrie nucléaire, ça ne devrait pas exister et ça met en exergue l’incompétence du fabriquant. Jusqu’à présent je ne critiquais Areva que sur leur mauvaise gestion (Urami etc). Je ne savais pas que c’étais à niveau. On peu sans jeu de mot, dire qu’ils ont touché le fond. Je serais chinois ou finlandais, avec toutes ces incertitudes techniques, je ne mettrais pas en marche ces réacteurs. C’est probablement ce qu’ils feront


                    • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 11:06

                      @Trelawney
                      merci de ce complément d’information qui permet de mieux comprendre les enjeux de la situation.

                      parfait.

                    • Layly Victor Layly Victor 23 avril 2015 12:15

                      @olivier cabanel
                      L’auteur de ce commentaire est apparemment quelqu’un de très compétent en chaudronnerie, et qui se pose des questions pertinentes sur ce qui a pu se passer. Des questions qu’un scientifique doit se poser, encore plus devant ce qui semble être un échec (les scientifiques ont toujours triomphé de tous les échecs parce qu’ils sont modestes et patients)
                      Et vous, avec votre grosse bouse de réponse, vous montrez on ne peut plus clairement qui vous êtes. Vous n’avez rien compris et vous ne cherchez pas à comprendre ce qu’il a dit, mais comme il vous semble qu’il abonde dans votre sens, vous dites avec votre bêtise coutumière : « parfait ».

                      Or, le problème qu’il pose est le vrai problème. Est ce qu’ une différence de 0.08% sur la concentration en carbone en des points localisés de la cuve condamne cette cuve sur le plan de ses performances mécaniques ? C’est la question posée par le commentateur et il penche dans ce sens. De l’avis de certains de mes amis ingénieurs, cette différence ne change pas fondamentalement la structure de l’acier.
                      Il y a des experts du nucléaire qui sont en train de répondre à cette question. Nous aurons un dossier complet d’ici deux semaines. Si la réponse est oui, il faudra refaire la cuve. Si la réponse est non, la décision relèvera de la politique. De toute façon, le mal qui a été fait avec le Pearl Harbour médiatique de Pierre-Franck Chevet sera difficile à guérir, et la voie sera ouverte pour les réacteurs US concurrents des réacteurs français (les patrons de Cabanel).

                      Malgré tout, s’il s’avère que ce problème de défaut a été artificiellement monté en épingle par le sieur Pierre-Franck Chevet, la conséquence logique serait son débarquement immédiat de la direction de l’ASN. Pour ma part, je verrais d’un bon oeil une expulsion vers la Corée du Nord.


                    • rhea 1481971 21 avril 2015 11:23

                      De l’acier à 3% en teneur de carbone ce n’est en théorie plus de l’acier, c’est de la fonte, c’est cassant et difficilement soudable. Si la teneur en carbone est de 3% comme vous l’indiquer il y a erreur dans le procédé de la coulée lors du moulage de la pièce.


                      • Trelawney Trelawney 21 avril 2015 12:03

                        @rhea 1481971
                        0.3 % de carbone pas 3 %


                      • Calva76 Calva76 21 avril 2015 12:03

                        @rhea 1481971
                        Exact !
                        Mais l’inconel utilisé pour la cuve de l’EPR n’en possède que moins de 0.3% (0.22% typiquement).
                        C’est donc bien un alliage que l’on peut classer dans les aciers inoxydables spéciaux.


                      • Calva76 Calva76 21 avril 2015 12:05

                        @Trelawney
                        Vous avez-réagi en même temps que moi. smiley
                        Nous sommes d’accord sur 0.3% de carbone et non 3%.


                      • arcadius arcadius 21 avril 2015 11:32

                        on a pas fini de payer l ardoise du Crédit Lyonnais...

                        préparez vous pour le prochain « sauvetage »

                        http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/les-presidents-d-areva-et-d-edf-recus-par-manuel-valls-presse-1044567


                        • foufouille foufouille 21 avril 2015 11:34

                          ça sert à rien le nuke.
                          il suffit d’un générateur avec 40 patates pour produire 6000W.
                          au pire, une multiprise suffit pour s’éclairer.
                          tout le monde le fait et résilie EDF depuis que dieu nous a donnés le truc.


                          • Pyrathome Pyrathome 21 avril 2015 13:07

                            Bonjour Olivier,

                            http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/04/20/l-epr-de-flamanville-n-est-pas-condamne-assure-royal_4618890_3244.html

                            Je crois que la greluche veut récupérer cette cuve pour en faire une centrale à biogaz, on produirait du méthane au moins......
                            Mais faire des prouts pour 25 milliards, c’est quand-même un peu prohibitif.... smiley

                            http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/04/18/nucleaire-l-epr-en-danger-de-mort_4618565_3232.html

                            On pourrait en faire une soucoupe volante pour un manège de la foire du trône ??......


                            • Layly Victor Layly Victor 21 avril 2015 13:26

                              J’ai la nausée, mais je dois quand même répondre au sinistre Cabanel, qui, après avoir été un grand spécialiste de l’énergie libre, puis de la physique subatomique, nous livre un cours de métallurgie.
                              C’est vrai qu’il fréquente « de très grands scientifiques », entendons par là, à ses yeux, ceux qui sont anti-nucléaires fanatiques. Comme le fameux professeur Sené dont aucun physicien n’a jamais entendu parler pour ses travaux.
                              Personne n’est en mesure de dire si l’anomalie reprochée à la cuve de l’EPR-Flamanville est réelle, c’est à dire rédhibitoire, car il n’existe jamais aucun alliage sans défaut et, connaissant l’infecte « démocratie » française et le contrôle du politique sur l’expertise de plus en plus marqué, on peut penser que le fond de l’affaire ne sera jamais éclairci.

                              Donc, que cette anomalie soir réellement rédhibitoire ou pas, il est certain que cette affaire est un coup mortel porté à l’industrie électronucléaire française qui a été, grâce aux efforts de la nation, la meilleure du monde pendant des décennies. C’est un coup de poignard délibéré, soigneusement préparé (j’y viens plus loin) par l’ASN et son directeur, Pierre-Franck Chevet, un anti-nucléaire fanatique (dont la rémunération a été augmentée de 75% en Novembre 2013).
                              C’est aussi un coup mortel porté au peu qui reste des aciéries françaises de haut niveau.
                              Ce qui me donne la nausée, ce sont les réjouissances et la danse du ventre endiablée d’un certain nombre de tristes individus, devant ce qui est un signe du déclin définitif de notre pays.
                              Pas seulement le pervers Cabanel, mais aussi, il fallait s’y attendre, les journalistes appointés.
                              Il est quand même assez curieux de voir que ceux qui se réjouissent de cette débâcle industrielle sont essentiellement des gens qui se disent « du peuple de gauche », donc théoriquement « amis de la classe ouvrière » (comme Elise Lucet). Je plaisante, le fait que ce sont des bourgeois de la pire espèce (celle de Juin 1940), nous l’avons compris depuis longtemps.

                               Ne vous réjouissez pas trop vite. Le nucléaire est en plein développement et le naufrage éventuel du nucléaire français, voulu par le sieur Chevet et ses comparses, signifie uniquement que les réacteurs français seront remplacés par des réacteurs russes, US, chinois, coréens : ces pays n’abritent pas la bande de traîtres parasites que nous avons à tous les niveaux, depuis les bas fonds (Cabanel) jusqu’aux instances supérieures de l’état. Je ne suis pas socialiste, mais je reconnais à Ségolène Royal une dignité que j’apprécie.

                              Les aciéristes français ont été pendant des décennies parmi les meilleurs du monde, capables de prouesses qu’aucun autre pays ne parvenait à réaliser. Ceci faisait partie de la tradition et du génie français, et de la tradition de certaines régions, notamment le Creusot et la Lorraine. (comme les aciéristes anglais qui ont tout perdu). Les Allemands, c’est plutôt la Chimie leur domaine d’excellence. L’Allemagne n’a pas sacrifié toute son industrie, et ce n’est pas uniquement pour des questions financières : il existe en Allemagne un respect du monde ouvrier et de la fabrique industrielle qui n’existe plus en France, surtout depuis que le PC a sombré.
                              Ce qui se passe, c’est aussi une condamnation à mort de nos dernières aciéries. Dans l’indifférence générale et la joie des bobos.

                              J’en viens maintenant aux problèmes de tenue mécanique et à l’attitude du sieur Chevet


                              • Julien30 Julien30 21 avril 2015 13:51

                                @Layly Victor
                                « été un grand spécialiste de l’énergie libre, puis de la physique subatomique, nous livre un cours de métallurgie. »


                                C’est ça qui est terrible, quand l’idéologie remplace tout, la connaissance, les diplômes, le savoir faire, l’impartialité et toute forme de contact avec la réalité. 
                                Ca sert à tout et sur tous les sujets, et ça donne un de ces aplomb. 


                              • Layly Victor Layly Victor 21 avril 2015 14:12

                                @Layly Victor
                                La cuve de l’EPR est prévue pour durer cent ans. Dans cette perspective, un retard de quelques années, pour une tête de série, n’est pas la catastrophe qu’on nous annonce triomphalement.

                                Un problème majeur qui conditionne la durée de vie des structures d’un réacteur, et en premier lieu la cuve, est celui des contraintes sous irradiation. Pendant la durée de vie d’un réacteur, les structures sont soumises à un flux neutronique. Il faut donc étudier les modifications de la tenue mécanique dues à ce flux. Pour ce faire, on utilise des réacteurs d’irradiation, qui produisent un flux important. Il est impossible de développer une nouvelle filière si on ne dispose pas de tels réacteurs. En France, nous avons le réacteur Osiris, à Saclay, en fin de vie, et le réacteur Jules Horowitz, en construction à Cadarache, qui doit le remplacer. Le chantier a pris du retard, en partie grâce aux bons soins de l’ASN. Le CEA a donc demandé de prolonger l’activité d’Osiris, qui devait être arrêté en 2015. Le sieur Chevet a exigé, pour accepter cette prolongation, de doter Osiris d’une enceinte de confinement comparable à celle d’un réacteur de puissance, ce qui revient à le condamner, car on ne va pas faire des travaux pharaoniques pour deux ans au plus. Heureusement, le gouvernement n’a pas cédé, mais ceci montre la volonté sournoise de Chevet de tout bloquer car, sans réacteur d’irradiation, aucun développement n’est possible. Pour montrer l’irresponsabilité de cet individu, il faut savoir qu’Osiris est un des rares réacteurs dans le monde producteur de Tecnetium123m, indispensable en imagerie médicale (scintigraphies).

                                Concernant l’affaire de la cuve d’EPR Flamanville, on peut penser que les techniciens d’AREVA ont été convaincus que ce défaut, qu’ils avaient signalé, n’était pas rédhibitoire pour la sûreté. Il est d’ailleurs à la limite des normes. Si non, pourquoi auraient ils commis la folie de monter la cuve et de ne pas prévenir les Chinois, alors qu’ils sont sur le chantier de Taishan et travaillent en étroite collaboration ? Le fait qu’il y ait eu des notes confidentielles, c’est un fait coutumier dans toutes les industries. Quelqu’un qui ne travaille pas comme Cabanel ne peut pas imaginer que dans une industrie de pointe il y ait des protections et un certain niveau de confidentialité. Sans doute aussi que, convaincus de leur bonne appréciation de la situation, ils n’ont pas jugé utile d’ameuter les foules hystériques journalistiques et cabanéliennes.
                                Il est certain qu’une fois la cuve montée, un changement aurait un coup autrement plus élevé. Il est certain que, les chinois étant à la veille du démarrage de leur premier EPR, le dédommagement qu’ils peuvent demander sera énorme.
                                Le fourbe Chevet a attendu le moment propice pour planter son coup de poignard, de façon à faire le maximum de dégâts : aggraver les dégâts financiers, rendre le retard insupportable, discréditer les aciéristes français, discréditer les ingénieurs d’AREVA, faire perdre le maximum de marchés à AREVA qui était en train de repartir.

                                Et vous vous réjouissez ? Vous me dégoûtez.


                              • JMBerniolles 21 avril 2015 14:18

                                @Julien30

                                Vous êtes bien gentil mais où sont vos arguments scientifiques qui contreraient ce que Victor affirme ?

                                En fait vous ne comprennez pas ce qu’il dit, ce qui montre que votre bagage scientifique est très limité. Et vous avez le culot de parler d’idéologie dans le cadre d’un article dont la substance est d’inspiration d’idéologie anti nucléaire


                              • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 avril 2015 14:22

                                @Layly Victor

                                merci pour cette contre analyse.


                              • Julien30 Julien30 21 avril 2015 14:24

                                @JMBerniolles ,


                                Vous ne m’avez pas compris ou je me suis mal exprimé mais c’est Cabanel que je visais par mon commentaire et non Victor dont on sent justement que lui sait bien davantage de quoi il parle.


                              • foufouille foufouille 21 avril 2015 14:25

                                @Layly Victor
                                les cuves chinoises ne sont pas fabriqués par la même entreprise


                              • lsga lsga 21 avril 2015 14:27

                                Lalyly : vous trompez de sujet. Le problème n’est pas technique, il est financier.

                                 
                                Le Nucléaire n’est pas rentable. Seul des États peuvent se permettre de jeter par la fenêtre l’argent des contribuables pour financer ce genre de projets aussi colossal, qu’absurde, qu’inutile, et dangereux. 
                                 
                                AREVA est en faillite : vous comprenez ? Ce n’est pas un problème physique, ou technique, c’est un problème économique. Le Nucléaire produit l’électricité la plus chère du marché. Débourser des dizaines de milliards de d’euro, construire un projet industriel sur presque 15 ans, gérer des déchets nucléaires sur des siècles, et acheter de l’Uranium qui devient de plus en plus rare : aucune entreprise privée ne se lancerait là dedans.
                                 
                                Seule la folie de quelques bureaucrates illuminés qui dépensent l’argent des autres permet à ce genre de projets absurdes de voir le jour. 

                              • JMBerniolles 21 avril 2015 15:13

                                @Julien30

                                Ok... je suis désolé, toutes mes excuses.

                                J’accorde beaucoup d’importance à l’information technique sur ces problèmes déjà complexes pour un spécialiste.



                              • Julien30 Julien30 21 avril 2015 15:16

                                @JMBerniolles
                                Pas de souci.




                              • lsga lsga 21 avril 2015 15:29

                                vous devriez aussi accorder beaucoup d’importance à la question financière et économique, qui permet de comprendre pourquoi Areva est en faillite et pourquoi presque personne sur cette planète ne recourt au nucléaire : beaucoup, beaucoup, beaucoup trop cher. 


                              • Trelawney Trelawney 21 avril 2015 18:14

                                @Layly Victor
                                Concernant l’affaire de la cuve d’EPR Flamanville, on peut penser que les techniciens d’AREVA ont été convaincus que ce défaut, qu’ils avaient signalé, n’était pas rédhibitoire pour la sûreté.

                                Lors de l’élaboration d’un élément quelconque, le service méthode établie une fiche de fabrication, où il est indiqué les temps de fabrication, les procédure de contrôle, l’origine des matériels etc. Sur ces fiches de fabrication il est établi des points de contrôle et qui peut lever ces points pour passer à l’opération suivante. Les points de contrôles peuvent être lever en fonction de leurs importances par l’ouvrier, le contrôleur, le contrôleur de l’acheteur, les services de l’état s’ils sont concernés etc.

                                Dans ce cas précis, nous avons un problème lourd (en fait 2) qui a semble-t-il était soumis par Areva à l’ASN et la pièce a été livrée et posée sans que ce dernier ait levé cette réserve. Et on se retrouve avec un point d’arret majeur. Donc soit on fait fonctionner le réacteurs avec cette pièce défectueuse et on croise les doigts ou on brule un cierge, soit on change.

                                Même si à l’ASN il y a des antinucléaires pour casser les pieds à Areva, ce ne sont pas eux qui sont à l’origine de problème et franchement la décision qu’ils prendront sera forcément mauvaise.

                                Maintenant jouer les gros bras en se disant qu’on a la meilleure industrie nucléaire de la France du monde c’est bien ça ne mange pas de pain, mais c’est un peu le corbeau et le renard. Et n’oublions pas que les fabricant des plus beaux avions n’ont pas empêché le concorde de partir en fumée avec des gens dedans


                              • Layly Victor Layly Victor 21 avril 2015 20:44

                                @lsga

                                Le coût réel de l’électricité nucléaire, tout compris, c’est à dire construction, maintenance, combustible, démantèlement, non trafiqué par les idéologues et opportunistes du genre Hulot, est deux fois inférieur à celui de l’éolien et trois fois inférieur à celui du photovoltaïque, sans compter les gigantesques travaux sur le réseau rendus nécessaires par les EnR (60 milliards d’EUros en Allemagne).
                                Vos patrons US sont en train de lancer leur nouvelle filière de réacteurs et, comme ils ont l’esprit de concurrence, il leur faut casser la filière française. Bizarre autant qu’étrange, Greenpeace US, les patrons de Cabanel, évolue de plus en plus en faveur du nucléaire......aux US !
                                Et partout, ce sont des firmes privées qui se lancent dans le nucléaire, contrairement à ce que vous dites. En France, c’est l’état, car les banques françaises refusent les engagements sur le long terme.
                                Par ailleurs, je suis stupéfait : vous êtes contre les entreprises d’état et pour la logique du système libéral, vous le marxiste-léniniste pur et dur !

                                Mauvaise nouvelle pour vous et votre pays d’élection : 14 000 éoliennes sont en train de rouiller aux US.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 07:26

                                @lsga
                                malgré la désinformation prodiguées par une poignée de nucléophiles attardés, vous avez raison d’écrire que l’énergie produite par le nucléaire actuel est plus chere que celle produite par les énergies propres et renouvelables, comme je l’ai prouvé dans un article récent.


                              • Layly Victor Layly Victor 22 avril 2015 10:59

                                @Trelawney
                                Vos précisions sur la métallurgie des cuves montrent que vous êtes un vrai connaisseur, il me semble.
                                Ce n’est ni mon habitude, ni ma formation, de jouer les gros bras, mais être quelquefois fier de ce que son pays, tant décrié et tellement humilié par les politiques, peut faire de bien, ce n’est pas une honte.
                                Oui, la France a été au premier rang de l’industrie et de la recherche électronucléaire. C’est ce que m’ont renvoyé tous les collègues étrangers que j’ai côtoyés pendant ma carrière. Et l’abandon de SuperPhénix a été une surprise totale dans le monde entier.
                                Oui, la France a été un pays de premier plan dans l’aéronautique, et la liquidation du Concorde, le plus bel avion de tous les temps, a été l’oeuvre du lobby sioniste qui a bloqué la ligne pour New York.
                                Il leur reste à détruire notre programme spatial.

                                L’industrie française a donc un passé brillant.

                                Le problème est la baisse catastrophique du niveau de nos ingénieurs, constatée partout. J’ai pu le voir dans les dernières années de ma carrière avec les jeunes ingénieurs. Ils venaient me voir chaque fois qu’ils avaient un problème demandant un minimum de réflexion ou de prise de responsabilité. Une médiocrité préoccupante, amplifiée dans les étages hiérarchiques supérieurs. Ce n’est pas de leur faute. La médiocrité extrême de l’éducation nationale, la volonté d’atteindre le niveau le plus bas possible, sous couvert « d’égalité des chances », voulue par les idéologues bobos, la rue de Solférino ,les francs maçons et les parents d’élèves, cette oeuvre de destruction poursuivie depuis les années 1980, porte ses fruits. Non seulement ils sont faibles, mais ils sont contraints par tout un système de dilution des responsabilités.
                                Pour moi, l’effondrement du niveau scientifique et technique en France est beaucoup plus grave sur le long terme que la perte d’une cuve de réacteur.

                                Pour en revenir à votre commentaire, il me semble, si j’ai bien compris, que l’ASN a accepté la cuve dans un premier temps. Si c’est vrai, ceci confirme ce que j’ai écrit, à savoir que Chevet a attendu le moment propice pour faire le maximum de dégâts. 


                              • Layly Victor Layly Victor 22 avril 2015 11:09

                                @olivier cabanel

                                Les données sur le coût réel des différentes énergies sont dans toutes les revues spécialisées, genre énerpresse et d’autres, et consultables dans les rapports de la cour des comptes.
                                Il faut avoir un drôle de toupet, que seuls les crétins profonds peuvent avoir, pour prétendre remplacer ces données par des liens bidon.

                                Je vous signale qu’Isga est un agent US. Mais, comme vous dépendez de Greenpeace, vous l’êtes d’une certaine façon vous aussi (les américains n’ont jamais pardonné à la France de vouloir être indépendante, erreur maintenant rectifiée par la rue de Solférino).
                                Donc, en quelque sorte, Isga et vous, vous êtes collègues.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 11:12

                                @Trelawney
                                je rebondis sur le concorde... ce machin qui nous a couté un bras, le tout pour une poignée de magnats privilégiés...et qui n’était même pas rentable...parrallèle a faire avec une autre erreur technologique, celle de « super » phénix, qui a couté le deuxième bras, et qui, au lieu d’utiliser le combustible utilisé pour en produire à l’infini, ce qui était son but initial, a finalement produit moins d’énergie que le petit paysan de creys mépieu avec sa centrale à méthane alimentée par du lisier de porc.

                                 smiley

                              • Mac Naab 22 avril 2015 11:50

                                @olivier cabanel

                                Certes le concorde n’était surement pas rentable, mais ce genre de projet n’a pas forcément pour but de faire du bénéfice en lui-même.

                                Les projets à très haute technologie sont en général de cette nature. Prenons par exemple l’exploration spatiale qui elle très certainement coute beaucoup plus que le concorde sans pour autant fournir un quelconque bénéfice pécunier, du moins par lui-même. En effet l’intérêt de ces projets et de pousser le niveau technologique du pays dans son ensemble. Par exemple un alliage développer pour une capsule spatiale résistante aux très pression peut servir dans la construction de robot aquatique. Le programme de reconnaissance des robots martiens, peut être pris comme base pour une voiture autonome. etc... .

                                Bon nombre de technologies que nous utilisons aujourd’hui découle de ce type de projet, du GPS aux téléphones portables.


                              • Calva76 Calva76 22 avril 2015 11:57

                                @olivier cabanel
                                "je rebondis sur le concorde... ce machin qui nous a couté un bras, le tout pour une poignée de magnats privilégiés...et qui n’était même pas rentable« 
                                Au plan financier, mais au niveau prestige des compagnies Air France et British Airways cela valait toutes les campagnes publicitaires non ? Il faut donc comptabiliser TOUS les retours sur un investissement.
                                Et puis le prodigieux engin a été la source d’un crainte réelle pour nos »amis« et concurrents Américains :
                                Celui de se voir transformer en bombardier stratégique à une époque ou aucun missile ou chasseur n’avaient l’endurance ni même la vitesse de pointe pour le rattraper.

                                 »une autre erreur technologique, celle de « super » phénix, qui a couté le deuxième bras, et qui, au lieu d’utiliser le combustible utilisé pour en produire à l’infini, ce qui était son but initial, a finalement produit moins d’énergie que le petit paysan de creys mépieu avec sa centrale à méthane alimentée par du lisier de porc"
                                Cette remarque est d’une ânerie absolue et pour plusieurs raisons :
                                Les surcoûts de SuperPhénix sont liés à des choix politiques en total contradiction avec la réalité technique et les calendriers de développement.
                                La production d’énergie a été forcément négligeable par le simple fait que l’arrêt d’exploitation a lui aussi été décidé politiquement et bien sûr très (trop) prématurément.
                                Quand à qualifier le concept d’erreur vérifiez donc ceci :

                                Le 5 mai 2014, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a signé un accord de coopération avec François Hollande qui prévoit l’implication du Japon dans le développement du projet français Astrid. Selon le journal Yomiuri shinbun, la France a demandé au Japon de relancer le surgénérateur Monju de la centrale nucléaire de Tsuruga, ceci afin de pouvoir y tester les combustibles d’Astrid.

                                Oui oui, vous lisez bien : 2 surgénérateurs de type SuperPhénix en cours de redémarrage pour l’un au Japon et en construction pour l’autre... en France.

                                Peut-être que le concept n’est pas aussi « nul » que vous ne le prétendez.

                                Bref, encore votre belle vision optimiste et constructive de la France. Avec des citoyens de votre profil même revenir à l’âge de pierre ne pourra convenir. smiley


                              • alinea alinea 22 avril 2015 21:36

                                @Layly Victor
                                Voyez vous un rapport entre l’arrivée du capitalisme financier et la dégringolade de nos industries, nucléaires compris ?
                                Voyez-vous un rapport entre la défiance du nucléaire et les accidents, et aussi les incidents nombreux et variés et jamais clamés ?
                                Pensez-vous que nous puissions avoir confiance en des business man ou woman, en ce qui concerne une énergie aussi dangereuse que le nucléaire. Je vous passe le détails des déchets enfouis dans des mines qui s’écroulent en Allemagne ou dans des bidons sur la côte est africaine.
                                Pensez-vous que les responsables politiques et technologiques de cette industrie risquent quoique ce soit en cas d’accident, dans la vallée du Rhône par exemple ?
                                Pour ma part, mon choix est fait d’une économie drastique, et je sais qu’entre le gaspillage, la gabegie - qu’induit le nucléaire comparé à d’autres sources- nous pourrions réduire de moitié, au moins, notre consommation sans retourner à l’âge de pierre.
                                Tous ces mensonges, cette mauvaise volonté délibérée de la part des gouvernements successifs, vous paraissent-ils insignifiants ?


                              • Layly Victor Layly Victor 23 avril 2015 12:36

                                @alinea

                                Je vous réponds parce que j’ai beaucoup de respect pour vous, même si nous ne sommes pas d’accord. J’avais le même point de vue que vous quand je vivais dans la campagne comme vous le faites, et j’écoutais les sirènes cabanéliennes, parce qu’elles me faisaient plaisir (le propre des sirènes est d’attirer par des sons agréables).
                                Tout ce que je puis vous dire, c’est que, ayant travaillé pendant trente ans dans la sûreté nucléaire, et je vous en donne ma parole, je n’ai jamais vu de mensonge ou de« choses qu’on cachait ».

                                Il y a un point sur lequel je ne suis pas du tout d’accord avec vous : il est impossible de sortir l’humanité de sa misère physique et morale actuelle sans un développement de l’énergie.
                                Je pense que vous avez compris que je ne suis pas du tout un supporter de l’affreux système actuel.


                              • olivier cabanel olivier cabanel 23 avril 2015 13:06

                                @alinea
                                mais victor n’est pas mature.

                                il est aveuglé par des certitudes, à l’opposé d’une déontologie scientifique... 
                                il se croit dans le camp du bien.
                                bien lui en fasse.
                                il n’est que l’image qu’il se fait de lui même.
                                qu’il soit malade ne change rien... 
                                il est comme les cuistres qui se manifestent sur mes articles en tentant de se donner une image crédible, et qui désinforment a tout va, qu’un triste pied nickelé.
                                mais je trouve sympa de perdre son temps à lui répondre.
                                 smiley

                              • alinea alinea 23 avril 2015 21:06

                                @olivier cabanel
                                Tu vois olivier, je ne crois pas cela ; je respecte beaucoup layly victor ; j’écoute ce qu’il dit car il n’a pas envie de convaincre ; il fait part de son expérience.
                                Au sujet du nucléaire, je sais que ma position est philosophique et sensible ; rien ne pourra me faire ressentir les choses autrement ; dès les années soixante dix j’étais anti nuc, alors qu’à l’époque il n’y avait pas tous les problèmes « annexes » que l’on voit aujourd’hui, dans cette société de dingues, arrivistes et avides, au delà d’une passion technologique ou « de progrès ».
                                Quant aux non dits que je dénonce, c’est juste qu’on ne peut s’informer qu’ailleurs que sur les sites officiels.
                                Je suis tellement écoeurée par tout ce qui se passe à tous les niveaux, je me sens tellement impuissante et je ne vois qu’impuissance autour de moi, ou allégeance, que je ne me renseigne plus guère.
                                Les gaz de schistes arrivent en Lubéron et bientôt à ma porte, sans parler des guerres..
                                L’alibi énergie : je sais que c’est un faux alibi ; on peut faire aussi mal (! !) avec beaucoup moins !


                              • olivier cabanel olivier cabanel 23 avril 2015 22:34

                                @alinea
                                c’est ton choix et je le respecte.

                                mais sous des pseudos info scientifiques, ils sont quelques uns, victor compris, a ne faire que de la com, d’une parfaite mauvaise foi, sous le prétexte qu’ils sont impliqués dans ce choix technologique. 
                                ils pourraient au moins garder un peu de sens critique, et manifestement ils n’y arrivent pas.
                                mais c’est juste leur problème.
                                pas le mien.
                                encore bravo pour ton article.
                                j’attend le prochain avec impatience.
                                demain, je propose à la publication « le salaire du bonheur »
                                 smiley
                                amicalement

                              • alinea alinea 23 avril 2015 22:42

                                @olivier cabanel
                                beau titre en tout cas ; à demain alors smiley


                              • alinea alinea 23 avril 2015 22:44

                                @olivier cabanel
                                Ah oui, j’ai oublié : j’ai discuté de plein d’autres choses avec layly victor ; je veux dire c’est pas le genre troll qui pointe son nez que sur le nucléaire !!


                              • Calva76 Calva76 24 avril 2015 06:45

                                @alinea
                                Bonjour Alinea,

                                Aie aie aie :
                                Attention : il y a danger à trouver la moindre qualité à un opposant du maître en tubercules ! smiley
                                Il y a risque d’excommunication et bannissement « pronuk ». smiley

                                Quelle mouche vous a donc piquée. smiley 

                              • JMBerniolles 21 avril 2015 14:05

                                Pour ceux qui désirent connaitre le fond du problème :


                                La dernière action de transparence de l’ASN concernant l’acier de la cuve et du couvercle de l’EPR Flamanville et les EPR chinois rentre plutôt le cadre d’un nouveau coup asséné à notre nucléaire, même si le problème est réel.
                                Dans ce cas précis, la transparence a ses limites, c’est à dire que l’on n’est pas informé des points essentiels. Il s’agit juste de porter un coup à notre nucléaire sans se préoccuper du fond du problème. Qui révèlerait un nombre incroyable d’absurdités dans la démarche de lancement de l’EPR [c’est à ce niveau que joue aussi le niveau d’incompétence de nos responsables] :
                                * commencer par construire à l’étranger
                                * faire appel à un consortium Areva/Siemens qui divorce en cours de route [avec quelques conséquences révélées notamment sur le contrôle/commande]
                                * changement de maitre d’œuvre
                                * sous traitance généralisée et mondialisée au niveau des matériels. En Finlande les problèmes sont arrivés dès le béton...
                                * penser que la liquidation de notre sidérurgie n’a pas de conséquences techniques [La métallurgie est une science complexe et extrêmement pratique. Raison pour laquelle Mittal achète notre sidérurgie pour récupérer les technologies]
                                * problème lié au capital même, puisque qu’avec un taux d’actualisation de 5% (alors que notre croissance est nulle et que l’on entre en déflation) tout retard dans le chantier a un poids énorme sur le coût final du MWh [qui a plus que doublé par rapport à ce qu’il devrait être]
                                * ..

                                Sur la question de la cuve et du couvercle de l’EPR :

                                Donc on peut se poser la question de la livraison sur le site, pour la mise en place, de matériels, à fortiori de l’importance de la cuve et de son couvercle, non conformes.

                                Dans cette affaire il y a beaucoup de questions. Je vais chercher quelques réponses si possible.

                                Envisageons le pire.

                                 L’acier des cuves [sur ce thème de l’acier des cuves le document de base est « solidarité Japon » Académie des sciences Juin 2011 Yves Brechet]

                                Supposons donc qu’il y a des zones dans le fond de cuve primaire et dans le couvercle dont la composition de l’acier sort assez nettement des spécifications.
                                Notons d’abord que le fond de cuve est en zone froide avec un collecteur froid qui à priori amoindrit les chocs thermiques.
                                Il n’en est pas de même du couvercle de cuve qui est plus exposé aux variations thermiques et est plus chaud. Le problème est donc peut-être plus sensible sur le couvercle, mais les flux de neutrons sont sans doute plus élevés sur le fond de cuve. Refaire un couvercle de cuve ne condamne pas le réacteur. La question du fond de cuve est plus compliquée.

                                1) le premier point est celui des caractéristiques mécaniques. Est ce que c’en est au point que la microstructure cristalline et la morphologie soient vraiment très différente dans ces zones par rapport au corps des objets forgés  ? si on aboutit à des caractéristiques mécaniques très différentes, il est clair que l’on retrouvera des points d’accumulations de contraintes, ce qui n’est pas bon pour les principaux problèmes suivants.
                                2) Le deuxième point concerne les problèmes majeurs qui concernent le vieillissement des structures.
                                Il y a deux éléments :
                                a) la corrosion sous contraintes
                                b) l’effet des flux de neutrons (d’énergie > 1 Mev)
                                A ce niveau, on est plus concerné par les caractéristiques des joints de grains.
                                Et la question porte sur la création et la propagation de fissures (c’est la notion de ténacité qui est aussi liée aux caractéristiques ductiles/fragiles du matériau)
                                L’irradiation crée des lacunes dans le matériau et agit sur les caractéristiques mécaniques. Donc les mécanismes a et b ont tendance à se combiner défavorablement.

                                Dans tous les cas il faut étudier les caractéristiques mécaniques de l’acier « déviant ».
                                Si ce matériau est très différent au niveau de la microstructure et des phases, ainsi qu’au niveau des accumulations d’éléments aux joints de grains, en toute rigueur on n’échappe pas à une étude sous irradiation. Là, si l’on veut faire une étude dans des temps raisonnables, il faut un haut flux de neutrons rapides. Le Jules Horowitz qui aurait du être en service depuis très longtemps s’il n’y avait pas eu l’étouffement politique de notre nucléaire, va beaucoup manquer.

                                Donc dans le pire des cas on peut aboutir à une situation de blocage par l’ASN.

                                Cette affaire pose de multiples questions, notamment celle de savoir à quel niveau du processus les anomalies ont été trouvées, puis déclarées.
                                Le fait qu’Areva soit à la fois constructeur et maitre d’œuvre est un des problèmes de ce dossier.

                                Elle est révélatrice de toutes les perversités auxquelles ont conduit les changements organisationnels et structurels imposés sur une base de mondialisation, dans le nucléaire comme ailleurs, par des politiciens au service d’un système essentiellement financier.




                                • lsga lsga 21 avril 2015 14:21

                                  « Notre » nucléaire ? je ne me souviens pas avoir voté lors du dernier conseil d’administration d’Areva. 

                                  Vous avez des actions Areva ou EDF ? ce n’est pas le cas de la majorité des français.

                                • Layly Victor Layly Victor 21 avril 2015 14:30

                                  @JMBerniolles

                                  Bien vu, Jean Marie
                                  Ton apport technique, même s’il n’égale pas l’excellence d’un Cabanel, est tout à fait clair.

                                  Comme tu le sais très bien, nous avons d’anciens collègues qui ont fait toute leur carrière au CEA et à l’IRSN et qui, sont« passés dans l’autre camp » car, juste à la retraite, ils ont eu l’illumination. Sans compter ceux qui l’ont eue tout en touchant leur salaire.
                                  Ces gens sont à même de fournir aux écologistes les points techniques sur lesquels s’appuyer pour toutes leurs opérations de blocage. En particulier, s’ils soufflent dans l’oreille de Chevet l’idée de demander une étude sous irradiation, ce qui à mon avis est déjà dans un coin de sa tête, on est parti pour des années de blocage.


                                • lsga lsga 21 avril 2015 14:39

                                  @Layly Victor
                                  en réalité, un très grand nombre d’ingénieurs d’AREVA / EDF prennent conscience de la dangerosité du projet au fur et à mesure. Ce sont eux qui sabotent le projet de l’intérieur. Pour qu’une opération de sabotage de la cuve elle-même soit possible : il faut qu’ils soient très nombreux à fermer les yeux. 

                                   
                                  En réalité, l’immense majorité des ingénieurs du nucléaire sont passé du côté anti-nucléaire. 

                                • JMBerniolles 21 avril 2015 15:21

                                  @lsga

                                  Oui, en France le nucléaire et ses applications, médicales, militaires et civiles, est un patrimoine de notre nation constitué par nos savants d’abord, puis nos grands ingénieurs et médecins.

                                  S’imaginer que le perdre, ce qui est en train de se produire, sera sans conséquences est d’une naïveté sans nom.




                                • lsga lsga 21 avril 2015 15:27

                                  « notre » nation ? la Nation française vous appartient ? Je ne me souviens pas avoir voté pour toutes les différentes activité de cette nation impérialiste et militaire qui sème la terreur partout sur terre. 

                                   
                                  Et vous ? En plus d’avoir des actions areva/edf, vous avez été ministre, député, président ?
                                   
                                  vous possédez décidément beaucoup de pouvoir. Moi, ni le nucléaire français ni la nation française ne m’appartiennent, en aucune façon. J’en suis plutôt prisonnier en fait. 

                                • JMBerniolles 21 avril 2015 15:44

                                  @lsga

                                  Vous avez un peu de mal avec la compréhension de texte.
                                  Notre nation veut dire que c’est celle à laquelle nous appartenons.
                                  Pour l’instant la Nation et le peuple français ne sont pas asservis.
                                  Je souhaite que cela dure ; Donc il faut des atouts dans la compétition sauvage qui régit le monde aujourd’hui. Le nucléaire est l’un des derniers qui nous reste.
                                  Disons que c’est le dernier repart qui nous sépare d’une situation à la grecque.






                                • lsga lsga 21 avril 2015 15:46

                                  le peuple français est asservi aux bureaucrates français


                                • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 16:02

                                  @lsga
                                  oui, ils sont marrants les petits trolls pro nuke, qui continuent une désinformation a tout vas...ils se congratulent entre eux....alors que la réalité de cet échec technologique est évidente.

                                  pour ma part, je leur ai fait savoir que leurs commentaires resteraient sans réponse, j’ai assez perdu de temps avec ces pseudo scientifiques qui croient qu’en se moquant d’un rédacteur, ils pourraient se rendre un peu crédibles.
                                  ils n’ont que de la haine en bandoulière comme seule réponse au dialogue, et ne méritent qu’un mépris amusé.
                                   smiley

                                • lsga lsga 21 avril 2015 16:08

                                  @olivier cabanel

                                  moi je développe une dépendance aux commentaires. Une vrai dépendance : ça commence à me poser problème dans ma vie professionnelle smiley 
                                   
                                  enfin, il parait qu’il y en a qui ont ce problème là avec le porno... je préfère quand même l’addiction au débat smiley
                                   
                                  bon dans le coup : je retourne coder. 


                                • Ben Schott 21 avril 2015 16:43

                                  @lsga

                                  “ je préfère quand même l’addiction au débat ”

                                  Je vous rassure, vous n’êtes pas encore atteint par cette addiction. Par contre, en ce qui concerne celle du soliloque monomaniaque, je vous conseille de consulter au plus vite.


                                • lsga lsga 21 avril 2015 17:17

                                  @Alex
                                  je crois malheureusement qu’il y a des États Nation partout.


                                • Ben Schott 21 avril 2015 17:30

                                  @lsga

                                  Ce que vous devez être malheureux !


                                • Calva76 Calva76 21 avril 2015 17:53

                                  @olivier cabanel
                                  Parce qu’un rédacteur étant un être supérieur et infaillible c’est un blasphème de se moquer de sa nullité crasse, de ses arguments à 2 balles (de tennis smiley ) et enfin de ses 8 ans de prévisions cataclysmiques jamais confirmées ?
                                  Au fait, ce 18 ième post puéril indiquant « je répondrais paaaaas nananèèère » n’est-il déjà pas en lui même une réponse ? smiley


                                • JMBerniolles 21 avril 2015 18:18

                                  @olivier cabanel

                                  Monsieur Cabanel, je n’ai aucune haine particulière contre des gens qui sont sur une ligne anti nucléaire.
                                  Et je n’ai nullement l’intention de me moquer de vous.
                                  Parfois ce que vous dites a un côté amusant, c’est tout. Et c’est relativement normal quand on s’étale sur des sujets que l’on ne maitrise pas.

                                  Si vous laissiez les lecteurs se faire une opinion eux-mêmes sur les commentaires que suscitent vos articles ce serait bien.





                                • Layly Victor Layly Victor 21 avril 2015 20:51

                                  @JMBerniolles

                                  Isga est un agent US, donc tu perds ton temps à lui parler de notre nation.
                                  Bien sûr, il déguise ça en « internationalisme prolétarien ».
                                  A moins qu’il ne soit un crypto descendant de ceux qui cassaient les reins des syndicalistes en disant que la seule vraie révolution marxiste devait se faire aux US


                                • Ni naïf Ni Crédule dede 21 avril 2015 21:41

                                  @JMBerniolles

                                  Très bonne et très fine analyse, comme celle de Victor un peu plus haut.


                                • Mac Naab 22 avril 2015 00:29

                                  @laly

                                  J’apprécie vos commentaires. Il est toujours intéressant d’avoir des contre arguments aussi bien argumentés, quelque soit l’article d’ailleurs pas seulement d’article écrit par notre cher cabanel.

                                  Sincèrement je n’ai pas les compétences pour analyser les données présentées dans cette article, je n’ai pas étudié la métallurgie et je ne serai dire si une différence 0.08% dans la composition dans alliage a une quelconque importance. En temps normal, je prête donc une certaine confiance à l’expertise de l’auteur, mais dans le cas de cabanel cela m’est très difficile. Aussi est-il agréable un semblant d’explication technique dans les commentaires.

                                  Je trouve particulièrement étonnant les critères de l’ASN, il me semblait que les cuves de l’EPR avait été certifier conforme aux normes européennes et mondial. C’est d’ailleurs pourquoi les cuves avaient été misent en production. Je trouve particulièrement étrange qu’une entreprise comme areva risque plusieur milliard dans la fabrication d’une cuve qui sera rejeté par l’ASN.

                                   


                                • Calva76 Calva76 22 avril 2015 08:38

                                  @Mac Naab
                                  Tout à fait d’accord avec vous.
                                  C’est d’ailleurs pour cela que vous faîtes partie comme moi des excommuniés « pronuk » sur oukaze du maître CABANEL.

                                  J’ai bien plus appris des contradicteurs sur ce sujet qu’avec le sujet lui même qui dépasse rarement le niveau technique de la presse du cœur. smiley

                                  Il y a d’ailleurs une raison simple à cela :
                                  Les arguments des contradicteurs sont concrets, mesurables, vérifiables donc... crédibles.
                                  Ils sont d’ailleurs le plus souvent l’origine d’un retour d’expérience personnel.
                                  Les prophéties et les mantras d’un gourou sectaire beaucoup, beaucoup moins.

                                  A vous lire tous (les contradicteurs constructifs) encore longtemps. smiley


                                • JMBerniolles 21 avril 2015 14:14

                                  Une conséquence directe de ce nouveau retard sur l’EPR de Flamanville, de l’ordre d’une année sans doute, est que nos responsables politiques dépassés par la situation ne fermeront pas Fessenheim ou une autre centrale nucléaire.


                                  Ils ont très peur d’un potentiel Black out électrique de grande ampleur qui mettrait en évidence leur incapacité d’assurer un approvisionnement énergétique stable dans le cadre de leur orientation vers un nouveau modèle énergétique, Négawatts en l’occurrence.



                                  • Pyrathome Pyrathome 21 avril 2015 14:44


                                    EPR de Flamanville : un désastre pour le nucléaire français
                                    http://www.leparisien.fr/economie/epr-de-flamanville-un-desastre-pour-le-nucleaire-francais-17-04-2015-4700983.php

                                    Le président de l’ASN, Pierre-Franck Chevet , l’a redit hier : si, après de nouveaux essais, cette cuve ne respecte pas les standards exigés par le gendarme du nucléaire, il faudra la changer. « Une opération très lourde en termes de coût et de délais », prévient-il.

                                    En clair, la question se poserait de poursuivre l’aventure. « Si la faiblesse de la cuve est avérée, je ne donne pas cher de la survie de l’EPR », confie un ancien haut responsable de la sûreté nucléaire française. « Pour la filière EPR, c’est clairement le coup de grâce, tranche Yannick Rousselet, chargé du dossier au sein de l’association Greenpeace. Quel client étranger voudra acheter demain un réacteur de ce type dont la France elle-même n’est pas capable de mener à bien la construction ? »

                                    Au-delà de l’image désastreuse véhiculée dans le monde de l’atome par ce chantier cauchemardesque, c’est le modèle même de cette centrale que certains experts commencent à remettre en cause. « L’EPR n’a pas un grand avenir car il est déjà relativement démodé dans sa conception et beaucoup critiquent notamment le choix du gigantisme », confie à nouveau l’ancien haut responsable de la sûreté nucléaire. « La facture de l’EPR sera tellement élevée que ce qui devait être une vitrine devient le contre-exemple total de ce qu’il ne faut pas faire, estime Yannick Rousselet. Cela pointe un gros problème de savoir-faire dans l’industrie nucléaire française. »

                                    .

                                    Il n’y a plus que les pathétiques trolls d’AV pour y croire encore...smiley smiley


                                    • Electric Electric 21 avril 2015 16:08

                                      Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de filière nucléaire civile française.

                                      En 1975, EDF fait le choix des PWR Westinghouse contre les BWR de GE.

                                      Si la France a été en pointe pour les réacteurs expérimentaux, la physique fondamentale, sur le plan industriel (et hors filière militaire), le parc français est à 90% US.

                                      AREVA a cru que l’on pouvait lancer un projet industriel à partir d’un PROTOYPE DE 1600MW, ce qui condamnait ce projet dès le premier coup de crayon.

                                      Déploiement raisonnable d’un nouveau type de réacteur :

                                      Construction d’un proto de faible dimension - 5 ans d’exploitation - construction d’un proto pré industriel 1600MW - 5 ans d’exploitation - retours d’expérience - modifications - et ensuite phase industrielle.

                                      Proposer au catalogue 2 types de réacteurs : Le gros modèle à 1600MW et un petit modèle genre 800MW pour couvrir tous les besoins marché.

                                      Il aurait fallu commencer dès 1980 pour lancer notre propre filière nucléaire civile, veiller ensuite à ce que les fleurons industriels afférants restassent sous contrôle de l’Etat/EDF, et donc poursuivre les politiques de planification industrielle.

                                      L’abandon de toute politique de planification industrielle a condamné toute possibilité pour la France de lancer sa propre filière nucléaire civile.

                                      IL EST TROP TARD.

                                      Il faut être totalement ignare des process industriels aussi complexes que l’ingénierie nucléaire pour penser qu’on peut créer et pérenniser une filière à partir d’un prototype expérimental mis en phase industrielle dans le noir total.

                                      Depuis la fin de la construction du parc précédent, les « têtes » de la filière sont parties en retraite, les boites ont fermé, le savoir est perdu. Nos écoles ne forment pas assez d’ingénieurs et techniciens et les politiques n’ont fait que des conneries, droit et gauche confondues.

                                      C’EST MORT DE CHEZ MORT A L’IMAGE DU RESTE DE CE PAYS.

                                      Il est bien évident que les mésaventures d’AREVA, « d’ATOMIC ANNE » doivent faire se rouler par terre Westinghouse (passé chez Toshiba en 2006) et GE qui par ailleurs a mis la main sur les fleurons de l’industrie des turbines.

                                      Vous reprendrez bien un petit AP1000MW PWR de Westinghouse ? No problemo, on a tout en catalogue :

                                      http://www.westinghousenuclear.com/New-Plants/AP1000-PWR

                                      Ou bien une petite unité de 225MW clé en mains ?

                                      http://www.westinghousenuclear.com/New-Plants/Small-Modular-Reactor

                                      Westinghouse France produit aussi déjà 40% des assemblages combustibles des centrales françaises (donc sous contrôle Toshiba).

                                      Indépendance énergétique française ? On est chez les dingos ou quoi là ?

                                      En attendant, EDF se fout bien de votre gueule en investissant massivement dans le charbon à l’étranger.

                                      Quand on va être obligé de se délester du parc nucléaire civil en phase terminale dans une structure de défaisance style bad banque et mutualiser les pertes du démantèlement après que les actionnaires se soient gavés des bons profits, il sera toujours temps d’ouvrir des centrales nouvelle génération au charbon, rendues non polluantes pour l’environnement par les progrès technos et au rendement surboosté :

                                      http://multinationales.org/Retour-vers-le-futur-en-Europe-de

                                      Les gros bazars type EPR à 1600MW n’ont aucun avenir industriel. Les pros de la filière préfèrent proposer des petits réacteurs, plus simples, mieux maîtrisés et plus sûrs (autant que peut l’être le nucléaire, càd, en l’absence totale pendant les 40 ou 60 ans d’exploitation de tsunamis (référencés dans l’histoire de France sur la façade Atlantique), de séismes, d’attentats, de guerre civile ou pas, de rupture de la grille énergétique mondiale suite à une éruption solaire de type Carrington de 1859, ....).

                                      Si on ne veut revenir ni au charbon, ni au gaz, il nous restera les PWR Westinghouse.

                                      Evidemment on pourrait aussi replanifier tout ça à l’horizon 2050 en mettant le paquet sur les idées, mais ce n’est plus notre fort, et c’est totalement interdit par l’Europe.

                                      Proposition d’usage du réacteur EPR de Flamanville :

                                      Piscine d’entrainement pour spationautes.

                                      Et je n’est même as eu besoin d’évoquer les dangers de ces bouilloires radioactives pour les enterrer. Comme le dit pyrathome, il n’y a qu’à s’intéresser au modèle économique, une aberration.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 17:29

                                        @Electric

                                        oui, bien sur mais...
                                        il faudra surtout répondre a l’un des problèmes non résolus à ce jour : qu’est-ce qu’on fait des déchets nucléaires les plus dangereux ?
                                        on sait que l’enfouissement est une solution irrecevable, vu la durée nécessaire du stockage...
                                        et deuxième problème : fermer les centrales oui, mais après ? 
                                        comment démanteler ? qui payera ? et que faire des morceaux ?...
                                        il est irresponsable d’avoir construit tous ces réacteurs sans envisager une seconde comment tout ça pourrait être géré après...

                                      • Electric Electric 21 avril 2015 18:59

                                        @olivier cabanel

                                        Oh que oui. Mais j’ai voulu faire un petit commentaire purement financier et industriel pour démontrer :

                                        1/ L’inanité et l’escroquerie de la « filière nucléaire civile française » qui n’a existé que dans les cerveaux atrophiés qui crient cocorico en exploitant des licences américaines Westinghouse depuis 40 ans et qui fait croire au gogo que la Fraaaaaaaaaaaance a une quelconque expertise dans la CONCEPTION de réacteurs nucléaires civils.

                                        2/L’aberration des méthodes d’AREVA et son amateurisme industriel ne serait-ce que dans le choix de démarrer une phase industrielle avec un prototype, un monstre de 1600MW, dans le mur partout où il a été lancé. AREVA c’est les pieds nickelés en faillite du nucléaire et accessoirement la plus grosse poubelle nucléaire du monde.

                                        J’ai cité volontairement les réacteurs dernier modèle de Westinghouse. Leur slogan ? Sécurité, taille raisonnable, simplicité, sûreté. En d’autres termes, une réponse cinglante à la cocotte minute géante d’AREVA, mal ficelée, dangereuse, complexe à l’infini (on ne sait toujours pas mettre correctement au point le double système informatique qui devra driver le bordel).

                                        3/L’absence de rentabilité à LT, du fait du démantèlement et des déchets dont on ne sait que foutre et qui tu as raison, sont le plus gros scandale industriel de tous les temps.

                                        Même pas besoin d’évoquer un accident, les fuites, les déchets, les mines pour condamner le nucléaire.

                                        Mais on sait en haut lieu que si on bazarde le nucléaire civil, la population va commencer à s’intéresser au nucléaire militaire, et à ses grosses factures.

                                        D’autant que les armes nucléaires sont déjà dépassées. Les mecs ont dans les cartons des armes aussi redoutables et non polluantes. De Gaulle a voulu assurer une place de choix à la France à travers l’arme nucléaire. C’est dépassé. Cela n’a plus de validité.

                                        L’électricité nucléaire civile à l’uranium c’est dépassé, c’est du passé, c’est ringard, c’est dangereux, c’est cher, c’est polluant (tritium qui pisse des enceintes en permanence), et pourtant c’est pour toujours à cause des déchets.

                                        Au fait, le Pacifique n’en finit plus de crever depuis 2011. Ils ont même fermé la pêche à la sardine. Plus rien à bouffer, les oiseaux, les mammifères marins crèvent pas milliers. C’est la plus grosse catastrophe écologique de tous les temps. Au USA, on est en moyenne à 300CPM sur les compteurs pour 50 de norme et ça partout aux USA, de la Floride à Chicago :

                                        http://enenews.com/cbs-worst-be-fukushima-effects-radiation-become-severe-enormous-decline-animal-species-really-striking-drop-dramatic-impacts-video

                                        Il y a encore 6 mois, ces infos étaient cantonnées chez les anit nuke. Maintenant c’est sur CBS, le massacre n’est plus possible à cacher.

                                        Les radio éléments sont entrés dans la chaîne alimentaire par les planctons, puis les petits poissons et maintenant les gros. Tout crève. Les 150 dauphins morts au Japon la semaine dernière avaient la langue blanche, vide de sang. C’est signé selon les vétos.

                                        Pas un seul orque n’a survécu à sa naissance cette année. Massacres chez les otaries qui crèvent de faim, mais aussi les oiseaux de mer, à et terre les ours.

                                        Aux USA, le lendemain de la catastrophe, les taux en xénon étaient 500 000 fois plus hauts que la normale.

                                        Selon les experts, cela correspond à une bombe d’1 mégatonne dans l’atmosphère.

                                        On finit toujours par savoir la vérité, mais seulement après avoir bouffé les particules.

                                        Toutes les infos sur enenews.com


                                      • Vipère Vipère 21 avril 2015 19:23

                                        @Electric


                                        Merçi Electric, d’apporter de l’eau au moulin du débat, vos remarques éclaire le lecteur sur l’apect technique et technologique, soigneusement occulté par les politiques et les dirigeants d’Areva qui poursuivent une voie sans issue, puisqu’à terme, on ne pourra échapper aux déchets, si tant est qu’il n’y ait plus de catastrophe d’ici là ! soyons optimistes ...

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 20:35

                                        @Electric
                                        et le plus triste c’est qu’il y a encore des crétins, dans le vrai sens du mot, qui annone « fukushima zéro morts »...comme un mantra...pour se persuader.

                                        mais oublions les, ils ne comptent pas...
                                        la réalité a rattrapé tout le monde, et hélas, nous n’en sommes qu’au début.
                                        et je voudrais tant que ce soit du « catastrophisme »
                                         smiley
                                        merci de votre commentaire.

                                      • Electric Electric 21 avril 2015 20:56

                                        @olivier cabanel

                                        Eh oui !

                                        Fukushima : le deuxième robot vient de crever dans le R1 après avoir mesuré 48.2 SV

                                        http://enenews.com/cnn-strange-green-glow-inside-fukushima-reactor-reports-yellow-blue-green-other-colors-could-be-video

                                        Record mondial absolu battu !


                                      • Ni naïf Ni Crédule dede 21 avril 2015 22:07

                                        @olivier cabanel

                                        « comment démanteler ? »

                                        Le démantèlement de réacteur nucléaire a déjà eu lieu de part le monde jusqu’au niveau 3

                                        « qu’est-ce qu’on fait des déchets nucléaires les plus dangereux ? »
                                        On coule les déchets de haute activité dans des verres ayant les caractéristiques des « verres obsidiennes »

                                        « il est irresponsable d’avoir construit tous ces réacteurs sans envisager une seconde comment tout ça pourrait être géré après »
                                        Par contre il est responsable d’avoir créé des réglementations qui permettent de gérer tout cela.

                                        Il y a même des réacteurs qui se sont auto-gérés tout seuls depuis 2 milliards d’années !

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 21 avril 2015 22:23

                                        @Electric
                                        ça ne me surprend pas...

                                        le problème c’est que les irradiés du bulbe qui croient encore que le nucléaire serait une solution en arrivent a délirer...
                                        récemment, l’un deux affirmait que le problème des déchets les plus nocifs était réglé... smiley
                                        ils sont sur une autre planète, incapable de réaliser dans quel merdier nous sommes.
                                        merci de cette info en tout cas.

                                      • Ni naïf Ni Crédule dede 21 avril 2015 22:30

                                        @olivier cabanel

                                        « c’est qu’il y a encore des crétins »


                                        ça y est, c’est officiel, on peut utiliser les insultes sur AV ?

                                      • Calva76 Calva76 22 avril 2015 07:04

                                        @dede
                                        Bien sûr car le maître parlait de ses sujet atteint de myxœdème endémique vous ne comprenez rien !

                                        Plus sérieusement il se lâche pervers pépère :
                                        Crétins, irradiés du bulbe, merdier et j’en passe.

                                        Bref, ce connard déraille complètement. smiley

                                        Que fait la modération ?


                                      • Calva76 Calva76 22 avril 2015 07:33

                                        Petit rappel de la charte AGORAVOX régulièrement violée par l’auteur notamment au niveau des attaques personnelles et systématique de tout contradicteur catalogué comme « pronuk » par son « autorité » :

                                        Règles fondamentales

                                         

                                        Règle d’or : "Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas AgoraVox comme bouclier pour le faire."

                                         

                                        L’absence physique de votre interlocuteur augmente les tensions. Ayez-en conscience et maîtrisez-vous. Même si vous êtes seul devant votre ordinateur, n’oubliez jamais que vous vous exprimez dans une assemblée publique.

                                         

                                        • Toute insulte ou attaque personnelle est proscrite ;
                                        • Aucun règlement de compte ou provocation n’est toléré ;
                                        • L’acharnement flagrant contre un auteur ou un commentateur, même en absence d’insulte, est interdit.

                                        C’est absolument clair non ?
                                        Les post précédents font figure de test :

                                        Si la modération les laissent en l’état pour l’auteur : (Crétin, Irradiés du bulbe), Merdier, et pour le mien (Connard) ce forum n’a plus les moyens d’assurer un débat constructif et... la foire d’empoigne reprendra de plus belle jusqu’à l’absence totale de fond.

                                        Il devient urgent que ce site incite ses auteur à laisser ouvert le débat ou sinon ne plus autoriser le moindre commentaire et créer des blogs verrouillés.

                                        A bon entendeur...

                                        P.S. :
                                        Je pense qu’il est un peu tard pour le cas CABANEL.
                                        Étant donné que ce dernier a déjà « repeint » quelques dizaines de commentateurs sur des attaques personnelles notamment sur leur santé mentale, leurs tares, leur alcoolisme, leur éducation (bercés trop près du mur) etc. etc. la charte était déjà violée depuis (trop) longtemps.
                                        Cela a conduit les commentateurs à en faire de même aussi en toute impunité et donc de dégrader le débat.

                                        Le débat tourne dans le sens que l’auteur veut bien lui donner.
                                        Lui seul en est responsable.


                                      • Calva76 Calva76 22 avril 2015 07:54

                                        Petit florilège récent de l’auteur au niveau des attaques personnelles (en moins d’une semaine) :
                                        « oublie vite ce victor qui est surtout un mytho de la plus belle espèce »,
                                        « à mon avis bercé trop près du mur quand il était petit »,
                                        « ils sont en train de découvrir les « bienfaits » de la masturbation. »,
                                        « 
                                        il ne faut plus tenir compte de ses propos incohérents »,

                                        Mieux, ici c’est carrement l’attaque personnelle de groupe :
                                        "tout le monde aura reconnu victor, jarnidieu, dede, et quelques autres bouffons) et ceux qui assassinent le français d’une façon si magistrale qu’on ne sait même pas où il veulent en venir« ,
                                         »
                                        que ce soit celui dont le nom suggère un bonnet d’âne, celui qui massacre allègrement notre belle langue, les quelques mytho qui tentent de se faire passer pour des scientifiques, les affabulateurs,« 
                                         »
                                        ils sont des leurres... des ado mal finis...des enfants bercés trop près du mur...ça laisse des trace.entre foufouille qui, pour faire le brillant, sort des extraits d’article en anglais dont il ne comprend pas un traitre mot, berniolles qui s’accroche au nucléaire comme un morpion a ce que l’on imagine, et tous les autres« ,

                                        Et pour finir la diffamation sur d’éventuelles rémunérations :
                                         »ces amuseurs publics ne sont là que pour tenter de cacher la triste réalité. j’espère qu’un tel acharnement est bien payé".

                                        Et ce court échantillon... dans UN SEUL et unique article !

                                        Ne trouvez vous pas que certaines bornes aient été très clairement dépassées ?
                                        Si les auteurs sont incapables de respecter la charte du site qui le fera ?

                                        A vous lire...


                                      • Calva76 Calva76 22 avril 2015 08:09

                                        Petit florilège récent de l’auteur au niveau des insultes (toujours en moins d’une semaine) :

                                        « dans ma région, ils disent d’un type pas bien fini qu’il a été conçu à la pisse »,
                                        « et n’hésiteras pas à travestir la vérité pour sauver son camp de la mort »,
                                        « d’intuition, je l’avais qualifié de bouffon »,

                                        Sur de nouveaux commentateurs :
                                        "@Mowgli c’est ballot... vous n’étiez pas encore rangé à la case troll... c’est désormais le cas. vos déjections resteront sur place...un jour, qui sait, on pourra s’en servir d’engrais ?« ,

                                        Et pour finir en groupe :
                                         »ce ne sont que des mouches...et de la pire espèce. les mouches à m...e."

                                        etc. etc. SUR UN SEUL ET UNIQUE ARTICLE.

                                        Alors si vous faites le bilan tout on long des ses (trop) nombreux article sur ce même sujet. smiley

                                        Cela suffit ou il est nécessaire de faire l’inventaire intégral ? smiley
                                        J’espère pas car la... il va y avoir du boulot ! smiley


                                      • bourrico6 22 avril 2015 11:35

                                        @dede

                                        ça y est, c’est officiel, on peut utiliser les insultes sur AV ?

                                         smiley

                                        C’est comme Morice.

                                        Ces gens me font penser à une phrase dont je ne sais plus l’origine, ça doit venir d’un sketch.
                                        Ca dit : « J’te respecte, alors tu m’respectes sale batard ! »


                                      • Layly Victor Layly Victor 22 avril 2015 11:50

                                        @Electric
                                        Vous faites partie des commandos qui sont parachutés dans les débats pour taper sur la France quand le besoin se fait sentir.
                                        Je ne vous ai jamais vu dire quoi que ce soit de positif sur notre pays. Normal, ça fait partie du travail de démoralisation : « vous êtes une bande de nuls, donc obéissez à vos maîtres US ».
                                        Il va sans dire que ce langage est fort apprécié par l’agent saboteur Cabanel, qui boit du petit lait dès qu’on tape sur la France ou dès qu’il arrive un malheur.

                                        L’abandon de la filière française graphite-gaz au profit du rachat de la licence Westinghouse de réacteurs à eau pressurisée était justifié par des choix stratégiques. Ce fut un choix courageux mais juste. En plus, un choix judicieux sur le plan de la sûreté car, sur les trois accidents graves dans l’histoire, dont un concernait un réacteur grahite-gaz (Tchernobyl) et un autre un réacteur à eau bouillante (Fukushima), seul l’accident sur le réacteur REP (TMI) n’a donné lieu à aucun rejet de radioactivité dans l’environnement.
                                        Après le rachat de la licence Westinghouse, la France a construit de nombreux réacteurs, dont les nouveaux 1400 MW, qui ont tous fonctionné pendant plus de trente ans sans aucun souci et avec un facteur de charge exceptionnel.
                                        D’autre part, la France a développé toute seule, sans aucune aide, le procédé d’enrichissement par diffusion gazeuse (à cette époque, les centrifugeuses n’étaient pas au point) ; ce qui était un exploit scientifique et technique considérable. La France est la seule à maîtriser le retraitement du combustible usagé (La Hague), ce qui est aussi un exploit technique. AREVA vend et retraite du combustible dans le monde entier.

                                        Et vous dites qu’il n’y a pas d’industrie électronucléaire française ?
                                        J’ai travaillé pendant quarante ans dans cette industrie, et en fait j’ai rêvè ?

                                        Sur ce site, n’importe quel mensonge grossier est approuvé par les fanatiques, du moment qu’il va dans le sens de l’anti nucléaire. Mais là, c’est un peu gros, et c’est de la bonne grosse mauvaise foi, qui s’apparente à ce que tous les états majors de guerre du monde appellent « l’action psychologique »


                                      • Electric Electric 22 avril 2015 19:14

                                        @Layly Victor

                                        1/ Dans mon 1er post, j’ai salué l’expertise nucléaire française dans les domaines expérimentaux, le militaire, etc,...

                                        2/La France n’a pas conçu les réacteurs, mais a fait office de maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, exploitation. Notre nucléaire civil, c’est WESTINGHOUSE point barre !

                                        3/La stratégie industrielle d’AREVA qui consiste à mettre en service des prototypes expérimentaux en phase de production est une connerie monumentale. Le choix d’une marmite de 1600MW au vent dominant de Paris est encore une connerie, et en façade Atlantique qui a déjà connu (moins de 500 ans) des tsunamis très dangereux.

                                        4/L’abandon des politiques de planification industrielle ajoutée aux règles de l’UE, et la lâcheté des politiques français ont tué la filière nucléaire civile française qui a perdu énormément depuis 20 ans (pas dans le militaire ni l’enrichissement ).

                                        Mitterrand ne comprenait rien à la technique et l’économie, Chirac était obnubilé par ses bombinettes et pour le reste un jeanfoutre, Sarko et Hollande ont bradé ce qui restait encore de potable dans ce pays. Rien que les affaires EADS, Alsthom, Alcatel, Areva, Siemens en disent long sur l’incurie des décideurs. Ce sont les mêmes qui décident pour toute la filière nucléaire. ça fout les chocottes.

                                        5/La surexploitation des marmites vieillissantes conduira tôt au tard à un gros pépin. En espérant que les coriums resteront dans les cuves après le dégagement gazeux atmosphérique qui ne manquera pas d’arriver en cas d’accident et que les piscines ne glouglouteront pas. Quid d’une éruption solaire qui réduirait à néant le réseau dont les centrales ont besoin pour rester sous contrôle (ne pas me parler des groupes électrogènes, j’ai les lèvres gercées) ?

                                        Le cahier des charges d’un réacteur nucléaire aurait du comporter dès le départ : conservation de tous les éléments de sécurité en cas de pépin, donc un truc sans chaleur résiduelle à gérer, donc pas avec de l’uranium. Tu débranches, ça s’arrête, et c’est tout.

                                        J’aime mon pays, mais je suis assez énervé par la quantité de conneries accumulées depuis 50 ans par nos propres soins. Pas besoin d’aller chercher ailleurs. Je crois d’ailleurs que les travailleurs du nucléaire civil sont presque aussi déprimés que moi.

                                        Vous feriez mieux de vous en prendre à ceux qui bradent, déglinguent, accumulent les conneries, les gabegies, les mensonges plutôt qu’à ceux qui les pointent. A ce titre, l’EPR est un chef d’œuvre de gabegie industrielle. Je propose que les pros EPR achètent leur électricité exclusivement à l’EPR (s’il est jamais mis en service) et au vrai prix !

                                        Le nucléaire est d’une complexité inouïe, à la limite de ce que les humains sont capables de gérer. Cela nécessite cohérence sur le long terme, rationalisme, professionnalisme, mais malheureusement dans un bâtiment réacteur qui comporte des kilomètres de tuyaux, de câbles, on ne peut tout maîtriser. A la limite quand c’est tout neuf, et en l’absence d’évènements exceptionnels, mais qui comme nous l’a montré Fukushima arrivent.

                                        Restent ces putains de déchets. Vous avez un coin de jardin ? Au WIPP de Carlsbad, THE site de stockage profond au top du top, ça a brulé à 700m sous terre. Après 1 ans, ils viennent tout juste de pouvoir y pénétrer, enfin, dans les zones non touchées par l’incendie.

                                        Ils avaient pensé à tout, promis que ce serait LE GRAAL du stockage longue durée. Mais, ils n’avaient pas prévu que le Los Alamos Lab se planterait dans les produits qu’ils rajoutent dans les containers pour en stabiliser la mixture. Et vous avez quoi ? Ils se sont trompés de litière pour chat. Ouais, c’est de la litière pour chat qu’on fout dans les bombonnes pour quelles restent tranquille pour 100 000 ans. ça laisser rêveur quand même sur le professionnalisme :

                                        http://www.dcbureau.org/201406059835/natural-resources-news-service/breaking-bad-nuclear-waste-disaster.html

                                        Le problème du nucléaire, c’est pas l’uranium, les tuyaux, les réacteurs, le problème c’est le facteur humain, le truc à côté duquel on est passé, et surtout le fait que :

                                        AUCUNE PROCEDURE N’EXISTE A PART « COURRONS ET IMPROVISONS » QUAND UN GROS PEPIN SURVIENT PUISQUE CA NE PEUT PAS ARRIVER, CAR LES INGENIEURS QUI ONT CONCU LES REACTEURS ETAIENT DES SURHOMMES.

                                        On nous a répété ça tout au long de la fin des années 70, on peut repasser les bandes : zéro risque d’accident, j’en ai encore mal aux oreilles.

                                        L’industrie nucléaire civile est au top des vilains défauts bien humains, dont le premier : l’orgueil.


                                      • Vipère Vipère 22 avril 2015 19:54

                                        @Olivier


                                        Le deuxième robot est out ? 

                                        Dire que nombreux sont les lecteurs de ce site, à croire en la suprématie des robots !

                                        Et qu’a-t’on constaté à Fukushima ? que les petites machines fondent comme le chocolat sous la chaleur ... 
                                         

                                      • olivier cabanel olivier cabanel 22 avril 2015 20:14

                                        @Vipère
                                        oui, « out » ! cramé...perdu...

                                        il est probable, comme l’ont évoqué plusieurs scientifiques, que l’intense radioactivité qui règne dans ce lieu improbable empêche toute vie d’exister, y compris celle de l’électronique des petits robots...
                                        quelle parade ?
                                        pour l’instant aucune... attendre que ça se calme.
                                        et ça peut prendre des dizaines d’années.
                                         smiley

                                      • alinea alinea 23 avril 2015 00:11

                                        @Electric
                                        J’ai lu cet été un mémoire sur la France Libre, ces résistants de bonne famille dont beaucoup étaient ingénieurs, et qui suivaient De Gaulle. J’y ai appris que beaucoup de ces ingénieurs ont travaillé aux États-Unis, pendant la guerre, et qu’ils sont rentrés en France les poches pleines d’infos, comment dire, d’espionnage industriel. La politique de De Gaulle étant d’être, aussi, une puissance nucléaire.
                                        Si bien qu’on comprend mieux, après ce que vous dîtes et en remontant à la genèse, ce qu’est le nucléaire français. C’était à polytechnique qu’on formait la génération suivante d’ingénieurs. L’armée y était une grande pourvoyeuse de postulants.
                                        Bien mal acquis ne profite-t-il jamais ? Il semble, oui, que le savoir se perde, que le profit soit, là comme ailleurs, le nouveau fleuron, et tout laisse à penser que nous avons du souci à nous faire !
                                        L’idée de remettre notre vie et notre environnement entre les mains de quelques personnes dont on ne sait rien, d’un point de vue philosophique aussi, laisse à désirer !!


                                      • Layly Victor Layly Victor 23 avril 2015 13:11

                                        @Electric
                                        En fait, je suis d’accord avec une grande partie de vos arguments techniques, mais je reste fidèle à mon pays. Pas jusqu’à l’aveuglement, toutefois.
                                        Moi aussi, je pense que l’EPR a été une erreur, la même que pour SuperPhénix, c’est à dire qu’on a voulu faire d’emblée trop grand pour une tête de série. La concurrence internationale est rude, et AREVA a peut-être fait les mauvais choix, il aurait peut être été préférable de faire du 1000 MW.
                                        Je ne connais pas assez l’EPR pour me prononcer, il faut considérer tout le cycle du combustible.

                                        Ce que je dis, c’est que même si c’était un mauvais choix industriel, il ne faut pas le laisser tomber maintenant, comme on a fait pour SuperPhénix. C’est ce que souhaitent les ennemis de la France genre Chevet, Baupin et Cabanel.

                                        Et les choix hasardeux, ce goût du risque, ont souvent été la marque du génie français, ce sont ces défauts qui ont porté notre pays à un si haut niveau, et souvent cet orgueil démesuré ! (que l’on retrouve dans l’oeuvre de Proust ou dans la musique de Maurice Ravel)

                                        Il y a un point qui m’inquiète beaucoup, et qui est beaucoup plus grave que la perte d’une cuve de réacteur, c’est la baisse effrayante du niveau des études et en particulier du niveau des études d’ingénieur.


                                      • g.jacquin g.jacquin 21 avril 2015 17:16

                                        Bonjour,

                                        Si je comprends bien... En 2006, AREVA coule la calotte de la cuve puis en 2007, le fond, via sa filiale Creusot.

                                        En 2012, donc, avant d’incérer la cuve dans le béton , AREVA demande à l’ASN, une campagne d’essais destructifs sur une calotte et un fond, équivalents en matière de fonderie (lingot coulé sans suppression des extrémités).

                                        En 2015 on découvre « grâce » à l’ASN, impliqué dans ces tests depuis l’origine, qu’AREVA a tout faux !

                                        Je pense de plus en plus qu’il va falloir construire des prisons en grand nombre ! Par pour mettre Cabanel dedans car, on peut dire que jusqu’à présent, ses remarques portent plus à sourire qu’autre chose... Mais à force de se moquer de nous, des décideurs et pas des moindres, mérites vraiment de se faire enfermer.

                                        Il faut rappeler que c’est notre argent que l’on est en train de dilapider soit par incompétence, soit par cupidité ou soit pour des raisons politiques ou électoralistes et que dans tous les cas, il faudra bien un jour que ces gens rendent des comptes.

                                        Néanmoins, dans le pire des cas, je serais très étonné que retirer la cuve et en remettre une autre en bon état soit bloquant.

                                        Les énergies renouvelables, quoi qu’en disent certains, sont inappropriées pendant encore une vingtaine d’années, les centrales à charbon ne sont évidemment pas une solution pour la planète, les hydroliennes ne deviendront pas efficaces avant une dizaine d’années par contre nos besoins en énergies ne cessent d’augmenter….


                                        • Samson Samson 21 avril 2015 17:53

                                          Je ne suis pas abonné à Mediapart, mais ils publient la cerise sur le gâteau, soit l’intégralité de l’étude « Vers un mix électrique 100 % renouvelable en 2050 » produite par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et apparemment glissée sous le tapis avant la deuxième lecture devant l’Assemblée Nationale de la loi de transition énergétique – qui prévoit le maintien d’un socle de 50 % de nucléaire.
                                          Il eut en effet été dommage qu’une étude scientifique payée par le contribuable et démontrant,
                                          a) que le potentiel d’énergie renouvelables disponible dans l’hexagone couvre trois fois les besoins,
                                          b) qu’un scénario de transition au 100 % renouvelable est à peine plus couteux que le scénario retenu, combinant 50 % de nucléaire et 40 % de renouvelable, comme le prévoit le projet de loi gouvernemental,
                                          soit présentée aux élus dans les temps et leur offre la possibilité d’un choix avisé et rationnel avant le passage de cette loi.

                                          Au risque de réduire d’autant leur « petite enveloppe » et gâcher la fête des nucléocrates et de leurs actionnaires. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès