Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Tout va très mal, madame la Banquise...

Tout va très mal, madame la Banquise...

Avec ce printemps qui n’en finit pas de ne pas arriver, nombreux sont ceux qui sont tentés de mettre ça sur le dos du dérèglement climatique, d’autant qu’un drôle de phénomène vient d’être expliqué par les spécialistes du climat.

Ils appellent ça « le phénomène de la météo inversée  », ayant constaté qu’au moment où en Europe du Sud on a gardé les pulls, à Moscou, on mesurait 25° à l’ombre jusqu’en Laponie, ou en affichait vaillamment 23°.

En même temps, le mercure ne dépassait pas 14° à Madrid, ou 15° à Rome…alors qu’il neigeait à Saragosse.

La neige était attendue à 600 mètres pour la journée du 23 mai dans les Ardennes. lien

Que faut-il en penser ?

Certes, aussi rare que soit cette situation, on peut, en remontant dans le temps en trouver d’identiques, mais lorsqu’on observe à quelle vitesse fondent la banquise, les glaciers…il y a tout de même de quoi s’interroger.

D’autant que, récemment, Claude Allègre, le négationniste du réchauffement climatique, a fini par avouer « avoir reçu des cadeaux » de la part de certains groupes industriels.

C’est lors d’un débat animé par Nicolas Demorant, face au député européen Yannick Jadot, que ce chercheur si contesté aurait avoué en coulisse, une fois le débat fini « qu’il n’était pas climatologue, qu’il avait juste besoin de refaire parler de lui pour revenir éventuellement sur la scène politique, et surtout qu’il aurait touché des avantages en nature de la part de groupes industriels liés aux biotechnologie et au pétrole »…ajoutant qu’il n’était pas le seul a avoir profité de la manne de certains grands groupes industriels. lien

De là à incriminer l’activité humaine comme seule responsable de ce changement climatique, il y a une marge.

En effet, on sait que le soleil en est pour partie responsable, les tâches solaires pouvant expliquer des changements climatiques limités, avec une périodicité de 11 ans, et d’importantes éruptions solaires ayant été constatées récemment. lien

Si l’on regarde la météo de l’année 2002, soit il y a 11 ans, on constate qu’il y a eu un déficit d’ensoleillement particulièrement dans le quart sud-ouest, et un été non conforme aux normales saisonnières. lien

Or cette année, 3 grandes éruptions solaires de grande intensité se sont produites en 24 heures les 13 et 14 mai, et une autre, moins importante, avait eu lieu en avril dernier. lien

De là a imaginer une corrélation, il y a un pas que certains sont tentés de franchir.

En tout cas, en 2001, la Nasa a mis en place un nouveau modèle du climat qui renforce la théorie d’une corrélation entre l’activité solaire et les changements climatiques. lien

Mais comme l’affirment les chercheurs, le soleil n’est pas le grand responsable du réchauffement climatique sur terre : c’est surtout la concentration des gaz à effet de serre qui est montrée du doigt.

Le scénario admis généralement est celui-ci : d’abord l’homme, par son activité industrielle exponentielle, a amorcé le phénomène du réchauffement planétaire, relâchant d’une part du CO² et d’autre part du méthane qui, rappelons le, est 20 à 25 fois plus préoccupant en terme d’effet de serre.

Ce petit dessin animé l’explique parfaitement.

Arrivée à un certain niveau, l’activité humaine, avec le coup de pouce que donne tous les 11 ans le soleil, est la principale responsable du réchauffement climatique, provoquant la fonte des banquises…

Du coup, les millions de mètres cubes de méthane piégé depuis la nuit des temps sous le pergélisol s’échappe en grande quantité, augmentant d’autant le dérèglement climatique.

En 2006, pour la première fois, une équipe de 40 chercheurs à bord du « Pourquoi pas  », était allé étudier les émissions de méthane au large de la Norvège. lien

En 2008, d’autres chercheurs ont découvert des concentrations intenses de méthane sur plusieurs zones couvrant des milliers de kilomètres carrés sur le plateau continental sibérien. lien

Puis en 2011 le navire de recherche russe Akademik Lavrentiev a mené une enquête sur 10 000 miles au large de la côte de la Sibérie orientale, constatant la présence de plus de 100 « fontaines » de méthane dont certaines faisaient plus d’un kilomètre de diamètre. lien

Et ce méthane ne se trouve pas qu’en Arctique, les scientifiques de l’université de San Diego ont étudié 6 sites du Golfe du Mexique ou de grandes quantités de méthane s’échappent du plancher océanique, à 600 mètres de profondeur.

On peut facilement en déduire que le même phénomène se produise dans d’autres lieux, comme la mer Caspienne, ou le golfe Persique, ou dans tous les endroits ou le pétrole est largement abondant. lien

Arrivé à ce niveau, on peut logiquement douter qu’il soit possible de revenir en arrière et d’éviter le pire ?

Bien sûr, on peut toujours chercher à positiver, expliquant que des hivers doux feront baisser la mortalité en hiver, sauf que la mortalité estivale sera en progression…que les nappes phréatiques se remplissent ici, mais la sécheresse s’est invitée ailleurs…que la fonte de la banquise va permettre d’ouvrir d’autres routes maritimes, générant une économie énergétique, sauf que de nouvelles exploitations d’énergies fossiles seront rendues plus faciles.

Alors que faire ?

Puisque tout semble irréversible, faut-il baisser les bras constatant la montée inexorable du niveau des mers, et tenter de trouver une solution pour accueillir les exilés climatiques qui seront de plus en plus nombreux, en se disant que de toutes façon la terre a connu pire et s’en est toujours sortie ?

Mais quid des animaux en général et des êtres humains en particulier ?

Ne rien tenter serait se condamner définitivement.

A l’échelle d’un pays comme la France, il y a une solution qui n’est peut être qu’une goutte d’eau, ce qui n’est pas une raison pour ne pas la décider.

Le méthane, on l’a vu, est largement le plus préoccupant des gaz à effet de serre, et si on le brûlait, l’utilisant comme une source énergétique, au lieu de le laisser s’échapper dans la haute atmosphère, l’opération serait bénéfique à plusieurs niveaux.

D’abord il faut préciser que le méthane est, lorsqu’il est brûlé, le moins polluant de tous les hydrocarbures. lien

On sait qu’aujourd’hui le méthane que nous pourrions théoriquement fabriquer, issu de toute l’activité humaine, et animale, serait de nature à remplacer la totalité du pétrole que nous consommons, au moins en ce qui concerne le transport, poids lourds y compris. lien

Des fromageries où le petit lait peut servir dans une unité de méthanisation, (lien ) aux zones de stockage de déchets, (lien) en passant par les fosses septiques, les égouts, (lien) les broussailles broyées, les lisiers de porc,(lien) les pailles de refus des étables, le fumier, les déchets verts, les tontes de gazon, (lien) zones de compostage (lien) etc… tout cela permettrait de fabriquer jusqu’à 54 millions de tonnes d’équivalent pétrole (MTEP), c'est-à-dire pratiquement la quantité de pétrole que nous consommons annuellement pour nos transports, ce qui permettrait aussi une économie sur notre facture pétrolière annuelle de 50,2 milliards d’euros. lien

Ce serait une façon radicale de couper notre dépendance au pétrole, et en même temps de rééquilibrer notre balance économique, tout en diminuant considérablement la pollution, puisque le méthane brûlé n’en provoque quasi pas.

Bien sûr, si un seul pays dans le monde prend une telle initiative, elle ne sera pas de nature à freiner le dérèglement climatique, mais si chacun attend que l’autre commence, c’est repousser d’autant plus la mise en place d’un début de réponse.

Et puis, ce méthane fossile qui se dégage de sous le pergélisol pourrait être capturé, même si celà s'avère complexe, et cela représente des millions de tonnes équivalent pétrole.

Lors de la récente découverte d’un champ de pétrole dans la mer des Barents, les experts pensent qu’il y aurait dans l’Arctique des réserves de l’ordre de 50 000 milliards de mètre cubes de méthane, ce qui représente le quart des réserves mondiales. lien

Au niveau mondial, les spécialistes estiment que les réserves de ce méthane seraient de l’ordre de 1000 téramètres cube, ce qui est considérable si l’on compare avec notre consommation mondiale annuelle de l’ordre de 3 téramètres cubes, (lien) sauf que sa récupération n’est pas si simple, et que cela n’irait pas sans provoquer des dommages environnementaux, et de logiques résistances, car ces régions sont des sanctuaires d’eau potable.

Comme dit mon vieil ami africain : « quand l’éléphant trébuche, ce sont les fourmis qui trinquent  ».

L’image illustrant l’article provient de : « MadeInHumanité »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens :

Les camions, ces mal aimés

Le septième continent

L’énergie en partage

Il y a ceux qui nous pompent l’air…

Comment tourner la page du nucléaire, du pétrole et du charbon

Au pays du soleil, le vent !

De l’eau dans le gasoil

Roulez, roulez, petits plastiques

Faire le plein avec du vide

MHD, l’énergie cachée du futur

Quand les ordures se changent en or

Vive l’énergie positive

Sortir en douceur du nucléaire

Du pétrole sous les sabots

Energies propres en Suède

De la fuite dans les idées

Histoire d’un coup de foudre

L’imagination au pouvoir

Tel un avion sans kérosène

Rouler malin

D’autres énergies pour sortir de la crise

Au chaud sur la terre de glace

L’homo automobilus

Simple comme l’eau chaude

Témoignage sur le photovoltaïque en France

Le plein de cochon à la pompe

Le nucléaire dépassé par des cochons

Qui a tué Stan Meyer

Déchets, de l’or dans nos poubelles

En France on a pas de pétrole, et pas d’idées non plus

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

221 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 27 mai 2013 10:42

    La Chine et les USA produisent 40% du CO² produit par la combustion des énergies fossiles, principalement le charbon et le pétrole.

    Aucun de ces 2 pays en concurrence directe n’envisage de réduire cette production, la Chine parce qu’elle n’entend pas renoncer à son « grand bond en avant », les USA par ce que le changement du modèle existant nécessiterait des capitaux que personne ne veut engagés.

    La vapeur d’eau est un gaz à effet de serre. Plus la température monte, plus il y aura de vapeur d’eau dans l’atmosphère.

    L’hydrate de méthane est l’autre danger, le méthane étant 20 fois plus puissant en tant que gaz à effet de serre. La quantité emprisonnée dans les océans est estimée à environ 2x10^12 tonnes. Ce composé, mélange de glace et de méthane est sensible à l’élévation de la température de l’océan. Que le seuil de libération soit atteint et les dégagements massifs commencent pour ne plus s’arrêter.

    http://forums.infoclimat.fr/topic/40172-hydrates-de-methane/

    La grande extinction du Permien qui a vu disparaître 95% des espèces marines et 70% des espèces terrestres, est attribuée à une élévation de la température due à une succession de phénomènes cataclysmiques, météorites, éruptions volcaniques durables puis dégagement massif des stocks d’hydrate de carbone.

    Il semble que nous soyons arrivé au seuil critique... encore un « petit bond en avant » et nous devrons faire face à une augmentation de plus en plus rapide de la température.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 10:48

      Daniel Roux

      je partage bien entendu, et remercie pour ce complément nécessaire.
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 11:25

      Acheron

      les chemtrails...on est quasi sur qu’ils sont organisés afin de provoquer la pluie...mais il y a débat. j’en ai parlé dans un ou deux articles, et comme la politique du secret est dans ce domaine bien installée....
      par contre, je pense que l’installation d’Haarp en amérique du nord, et vraisemblablement en Russie est plus de nature à intervenir sur le climat.
      désolé de ne pas être plus précis.

    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 13:15

      cogno

      vous avez des certitudes...j’ai des doutes.
      on en reparle ?
       smiley

    • Castel Castel 27 mai 2013 14:53

      Bonjour Cabanels,
      Je m’interroge au sujet des chemtrails. Qui, d’après vous, aurait intérêt à faire pleuvoir ?


    • files_walker 28 mai 2013 08:13

      @cogno5

      « les chemtrails

      sont une fumisterie !
      il n’y a pas de réservoirs secret ni sur les avions, ni dans les aéroports.
      posez vous la question de la logistique nécessaire à votre complot, et surtout, posez vous la question du « secret si bien gardé ». »


      Ce raisonnement est idiot. C’est le même qui fait dire à des « idiots utiles » que les tours n’ont pu être démolies sciemment. Trop compliqué de mettre le processus en place.


      Il y a des multiples photos, témoignages et analyses concernant les chemtrails... Ah oui, mais non, oublie, trop compliqué à mettre en place.


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 mai 2013 08:28

      castel

      qui aurait intéret à faire pleuvoir ?
      les raisons peuvent être multiples.
      en tout cas, une chose est certaine, en Chine, pour laver le ciel de toute la pollution en attente des jeux olympiques, le gouvernement a décidé de faire la pluie et le beau temps.
      ce n’est pas un secret : ce sont les membres du gouvernement chinois qui l’affirment.
      ils ont donc crée un « bureau de modification météorologique » à Pékiin. lien
      et ce n’est pas un hoax, ni un poisson d’avril...
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 29 mai 2013 13:34

      walker

      la fumisterie que vous prétendez a été filmée
      elle est sur ce lien
      réponse attendue.
       smiley

    • files_walker 29 mai 2013 22:18

      @Olivier Cabanel


      Vous n’avez visiblement pas remarqué que ce n’est pas moi qui ait parlé de fumisterie. Je répondais à ce commentaire. Ces propos auquel je répondais sont entre quillemets.

    • olivier cabanel olivier cabanel 29 mai 2013 22:22

      walker

      effectivement, il y a eu confusion.
      toutes mes excuses.
      vous devriez, lorsque vous citez, mettre en italique ou entre guillemets...ça m’aurait évité cette erreur idiote.
      désolé.
       smiley

    • files_walker 29 mai 2013 22:38

      @Cogno5 : « Et la croyance aux Chemtrail une preuve d’intelligence ? »


      Qu’il s’agisse du 11 septembre, des chemtrails ou de tout autre sujets tabou, il ne s’agit pas de croyances, mais d’analyse de faits, d’observation, de réflexion et de bon sens.

      Parler de croyance est le fait de tous ceux, dont les « journalistes » qui souhaitent décrédibiliser les gens qui osent ne pas avaler les contes pour enfants et abordent ces sujets. Mais on aura noté depuis longtemps qu’ils n’examinent jamais aucun arguments et ne parlent jamais des faits vérifiables.

      Mais c’est grâce à cela que les gens se réveillent.

    • files_walker 29 mai 2013 22:49

      @Olivier Cabanel

      « vous devriez, lorsque vous citez, mettre en italique ou entre guillemets...ça m’aurait évité cette erreur idiote. »

      Comme je vous le disais je mettais les propos cités entre guillemets. Désormais je mettrais du gras, des guillemets et du souligné. smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 29 mai 2013 23:00

      walker

      oui, svp...
      mais mon erreur est évidente.
      mettons ça sur le compte de tous ces commentaires...
       smiley

    • foufouille foufouille 27 mai 2013 10:45

      en antarctique, il y a aussi plein de minerai


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 10:50

        foufouille..

        bien sur, et en arctique aussi...
        diamants, or, pierres précieuses... lien
        sans oublier en sibérie les mammouths qui réapparaissent, et qui font les affaires des marchands d’ivoire !
         smiley 

      • Bilou32 Bilou32 27 mai 2013 10:49

        Le réchauffement climatique semble en effet échapper à tout contrôle... la météo est complètement loufoque. Un emballement semble fort possible, et il est urgent de tenter quelque chose.
        Quand au méthane, il est certain qu’il vaudrait mieux l’utiliser que le laisser s’échapper. On commence a en parler dans le milieu agricole, mais c’est un peu complexe et coûteux de mettre en place une unité de méthanisation, bien qu’il y ait des subventions. Cet article m’ a décidé a creuser un peu le sujet...


        • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 11:28

          bilou

          d’après mes infos, ces unités de méthanisation sont vite amorties.
          j’ai participé notamment à un documentaire sur l’unité méthane de l’abbaye de tamier, en Savoie, et sa rentabilité ne fait aucun doute.
          les seuls plantages sont dus à une mauvaise installation, qui n’aurait pas respecté les règles, mais c’est valable dans tous les domaines...
           smiley

        • foufouille foufouille 27 mai 2013 11:38

          en tout cas, ca arrange bien ceux qui craque la glace pour extraire le methane, etc
          ce serait voulu que cela m’etonnerait peu
          comme la mayo a l’huile minerale


          • Gabriel Gabriel 27 mai 2013 11:54

            Bonjour Olivier,

            La cupidité et l’égoïsme sont les deux béquilles de la bêtise et, nos dirigeants et leurs maîtres de la finance en sont un parfait exemple. Le profit, le profit et la fuite en avant voilà à quoi se résume leur vision du monde. La planète est en feu, le climat se détériore mais qu’importe, les ânes aux commandes courent après la carotte attachée devant leur nez sans voir, plus loin, le mur dans lequel ils foncent tête baissée. Le problème, c’est qu’ils nous entraînent dans leur délire de psychopathe mythomane. 


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 12:51

              Bonjour Gabriel

              ce matin, sur fr culture, il y avait un « expert »....constatant la réalité, et parlant d’un plan qui serait mis en place en 2020...voire 2050...
              il a du perdre quelques neurones en route.
              et merci de ton commentaire que je partage, évidemment.

            • Marc Chinal Marc Chinal 27 mai 2013 12:21

              Si vous avez envie de voir un documentaire sur l’affaire OL-land, (aussi abominable que notre dame des landes) n’hésitez pas.
              http://www.editions-rjtp.com/corrompu/

              .
              Le documentaire est totalement censuré par la presse locale (à part une radio), et la presse nationale s’en fout aussi / vu que ça parle de foot et d’immobilier entre autres, ce n’est pas commercialement acceptable de parler de ce documentaire... (Et les modérateurs d’agora.tv n’ont toujours pas validé les articles qui en parlent)
              Dernier élément : ce documentaire s’appelle « CORROMPU[E][S] Grand Stade OL-Land, syndrome de notre société »


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 12:53

                merci Marc

                habitant pas très loin de Lyon, je suis au courant de ce nouveau scandale...
                il mériterait un article...
                j’ai bien noté les docs proposées...toutes les autres sources d’info seront les bienvenues.
                cdt

              • Marc Chinal Marc Chinal 27 mai 2013 17:37

                Vous auriez besoin de quoi comme documentation ?
                Dans le documentaire vous avez les noms des associations et pas mal d’éléments.
                Mais pour avoir les « chiffres officiels », c’est impossible (l’OL planque les chiffres (sauf ceux liés au groupe OL qui nécessitent une publication obligatoire, et où on voit qu’ils n’ont pas un radis pour construire le stade / et le GrandLyon (comme il est expliqué dans le documentaire) tronque les chiffres d’estimation...)
                Quoi qu’il en soit, bon courage pour votre article, de tout coeur avec vous ! smiley (c’est une affaire compliquée à expliquer).
                .
                Et si vous avez envie de faire une séance publique de projection, n’hésitez pas !


              • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 17:49

                marc

                le lien que vous avez proposé est le même que celui donné précédemment.
                je vais me débrouiller.
                normalement je devrais y arriver.
                 smiley

              • loph loph 27 mai 2013 12:32

                Merci O. Cabanel pour la publication de cet article.


                Je reste impressionné par sa qualité.

                Je poserai toutefois cette question. Puisque nous savons suivre des voies nous éloignant des simples règles naturelles, que nous nous proposons de continuer à exploiter d’autres ressources comme ici le méthane, et que ce faisant, nous avons une influence déséquilibrante sur le milieu ambiant, devons-nous malgré ça poursuivre une croissance qui n’a d’intérêt que pour l’existence de la bien mal nommée (selon moi) civilisation ?

                Si d’aventure, nous poussons trop loin nos avantages qui nous sont procurés entre autres par nos capacités d’êtres intellectuellement actifs, ne faudra-t-il pas à un moment revenir aux seules règles assurant l’existence de la vie sur terre au risque sinon de dérégler durablement la cohérence naturelle ? Et donc abandonner ces exploitations corrompant l’équilibre même des écosystèmes, et qui d’ailleurs ne nous font nullement échapper à la révolution terrestre et à ses conséquences attendues ? Apparemment, les temps que nous vivons laissent apparaître des signes tangibles de dérèglement général ne laissant plus de doute sur leur véracité. Et si cela se trouve, mes enfants (2 et bientôt 7 ans) devront se mesurer à des changements tels que nous les avons connu par exemple avec l’avènement de l’automobile, mais dans un sens inverse !

                Pour ma part, je suis bien trop conscient de ce que ma vie est précaire pour me sentir légitime à user de la nature comme si nous devions vivre soit éternellement, soit en considérant qu’il n’existe pas de limite à la course activiste que nous avons entamée.

                Bref, je reste sceptique quant à la poursuite d’un système qui finalement provoque tant de complications indésirables...
                Le milieu où nous vivons n’a, lui, que faire de nos préventions, il pâtit directement de ce qu’on lui fait, sciemment ou inconsciemment. Et il en retire immédiatement les conséquences, même si celles-ci ne nous sont pas perceptibles instantanément.

                Pour conclure, continuerons-nous de donner un sens particulier autre que celui qui depuis des millénaires affecte la réalité ?
                 smiley smiley smiley smiley
                Ça m’a l’air hélas assez prévisible, vu la Chine, vu les États-Unis, vu nos œillères de dimensions collectives, vu la précarité et la brièveté de nos existences au regard de l’âge de la planète par exemple, et cætera, et cætera, et cætera.

                Bien cordialement O. Cabanel,

                loph

                • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 12:57

                  loph

                  bien sur, le sujet au coeur de ce problème est « la croissance »...
                  le mot décroissance est mal perçu, considéré a tort comme négatif.
                  on devrait en inventer un autre.
                  mais ce ne sont que des mots.
                  dans ce système, l’homme pourrait avoir sa place s’il veut bien ne se considérer que comme l’un des maillons de la chaine du vivant, et non pas celui qui impose sa loi aux autres.
                  et là, c’est pas gagné.
                  il faudra un éveil des consciences....il commence...c’est tardif...mais nous n’avons pas d’autre choix que de rêver.
                  merci de votre commentaire sympa.
                   smiley
                  et bien cordialement aussi...

                • loph loph 27 mai 2013 17:46

                  Éveil des consciences ? Certes. Encore qu’il faille après initier de nouvelles habitudes, ce qui est bien plus dur, j’en sais quelque chose.


                  Dépasser aussi ces notions : « ceci est mauvais, ceci est bon ». Tout est complémentaire, et « seul » l’équilibre importe (à mon sens). Ce qu’on appelle décroissance n’est donc que le revers de la croissance. Si nous ne trouvons jamais l’équilibre entre les deux, c’est peut-être bien en partie à cause de notre recours à des expédients artificiels que nous nous ingénions à produire et plombant nos capacités innées (le seul exemple de l’addiction à la clope est plus qu’éloquent).

                  Or, il n’est d’équilibre que celui qu’on veut bien s’appliquer à soi même. Sorti de là, n’importe qui, et moi le premier, sombre dans des habitudes n’ayant plus aucun sens dans le cadre naturel où nous vivons ! Ce qui génère évidemment les déséquilibres auxquels nous assistons.

                  En outre, le réveil des responsabilités passe aussi par l’appréhension individuelle. Quand des MM. Allègre ou Hollande, Obama ou el Assad par exemple, ou des MMes Lagarde ou Parisot fédèrent (spolient plutôt, au nom d’une dynamique perverse) autour d’eux des « conglomérats », ou encore que des systèmes entiers noient l’individu dans des buts collectifs, difficile alors d’assumer sa propre responsabilité. J’espère comme vous qu’un mouvement utopiste passe à sa concrétisation mais comme il en va aussi des intérêts dits collectifs (entreprises, milieux dits d’intérêt...), rien ne garantit que ceux-ci perdent l’influence que nous devrions retrouver, et de préférence pacifiquement. Nous n’en sommes plus à l’âge de pierre, ni même du métal, mais à celui de la course à l’influence... Où s’arrêtera-t-elle dans son élan collectif ?

                  Qui vivra verra comme on dit...

                  Toujours aussi cordialement,

                  loph

                • soi même 27 mai 2013 12:32

                  Je ne vais pas répéter à l’envie, tous les poncifs qui ne vienne à la bouche.
                  Pourtant le constat est simple :

                  Faillite de la Pensé,

                  Conformisme généralise,

                  Paresse du cœur,

                  Ce n’est pas plus sorcier, et le comble dans tous cela, le premier à être concerner, c’est soi même.
                  Pour une raison toute simple, « ce n’est pas de ma faute, c’est celles des autres, moi je suis innocent, moi je m’oppose ? » avec se raisonnement on ne va pas très loin.

                  Quand on aura fait le tours du bon sentiment d’avoir bien raison, et de comprendre la différence entre être et devenir, peut être, je dis bien peut être, il pourrait avoir une possibilité puissante à agir. Pourtant t’es pas loin, il faut bien reconnaître qu’il y a quelques subtilités de la vie qui nous échappe, et c’est bien normale avec cette époque, où tous consiste à paraître dans l’action et consommé, et à ne pas voir où en réalité où est le défaut de son raisonnement !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 12:59

                    soi même

                    et paresse du commentaire.
                     smiley
                    oups...disons que dire c’est bien...faire c’est mieux.
                    dixit mon vieil ami africain.

                  • soi même 27 mai 2013 13:24

                    Ce n’est que question de point de vue« la paresse du commentaire. » comme d’ailleurs agir, à ce que je sache Don Quichotte tant qu’il bataille avec les moulins à vent, il me brasse que de l’air.
                    Peut être un jour tu comprendra le ridicule de la situation, quand tu auras compris ce que veux dire, « Tant que tu ne meurt pas à toi même, ce n’est illusion et l’érreur qui te pouses à agir !  »
                    Un bon proverbe pour l’illusion d’agir !


                  • Pyrathome Pyrathome 27 mai 2013 12:38

                    Salut Olivier,
                     Et il y en a encore qui nient....

                    Claude Allègre, le négationniste du réchauffement climatique, a fini par avouer « avoir reçu des cadeaux » de la part de certains groupes industriels....

                    Le contraire m’eût étonné.....
                    Personnage vil, grossier et menteur corrompu largement démasqué...

                    Autre sujet inquiétant :

                    La Russie avertit les États-Unis : la disparition des abeilles provoquerait une 3ème guerre mondiale

                    http://dailygeekshow.com/2013/05/24/la-russie-avertit-les-etats-unis-la-disparition-des-abeilles-provoquerait-une-3eme-guerre-mondiale/

                    Rien que ça !!

                    .

                     


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 13:01

                      salut Pyra

                      l’aveu d’Allègre est intéressant...
                      il y a deux ans, un article de ce genre m’avait été reproché...allegre par ci, allegre par là...
                      aujourd’hui, je les trouve bien silencieux.
                       smiley
                      merci de ton info.
                      je prends.

                    • Castel Castel 27 mai 2013 14:01

                      a fini par avouer « avoir reçu des cadeaux » de la part de certains groupes industriels....

                      Je suis pas là pour défendre Adolphe Allègre, mais je trouve que l’argument est un peu léger...
                      Beaucoup de scientifiques reçoivent des cadeaux, mais après, ils agissent généralement avec leur propre conscience, à moins qu’ils soient menteurs ou formés pour l’être.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 15:37

                      Castel

                      on peut bien sur mettre en doute la parole des journalistes qui ont rapporté ces infos...mais je ne vois pas trop quel aurait été leur intérêt ?
                      on se souvient qu’il avait déjà été ridiculisé dans les colonnes du canard enchainé...
                      si vous n’avez pas eu l’info, je me ferais un plaisir de la remettre sur ce fil.
                       smiley

                    • Al West 27 mai 2013 17:36

                      Message « coup de gueule » :

                      Cabanel,

                      Vous êtes conscient que votre lien sur Allègre est un canular ?
                      Il est d’ailleurs, quoiqu’on en dise, l’une des personnes les plus honnêtes sur ce débat en particulier. Pour le reste, c’est différent.

                      Pyrathome,

                      Idem, votre lien sur Poutine et les abeilles, c’est bidon. Ca vient de ce site : http://www.whatdoesitmean.com/ (article sur les abeilles : http://www.whatdoesitmean.com/index1679.htm) qui se spécialise dans la divulgation de fausses informations « conspirationnistes ».

                      Il faut arrêter de prendre pour argent comptant ce que vous trouvez sur n’importe quel blog.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 17:59

                      al west

                      un canular ?
                      merci d’en apporter les preuves...
                      sinon c’est trop facile.
                      vous avez le droit d’encenser allegre, et j’ai le droit du contraire, en rappelant comment il s’est ridiculisé dans les colonnes du canard enchainé...
                      je n’ai pas la mémoire courte...je me souviens aussi du regretté Tazieff qui dénonça le manque de professionnalisme d’allegre lors de l’épisode de la soufrière...
                      pas oublié non plus qu’après avoir été mis à la porte du gouvernement Jospin, il a craché sans complexe dans la « soupe socialiste »...étant par la surement l’un des artisans de la défaite de Jospin lors de la présidentielle de 2002...
                      puis il est s’en est pris à Segolène Royal...
                      et enfin a proposé ses services à Sarközi...
                      et cerise sur le gateau a vanté les mérites de l’actuel maire de Paris, tout en critiquant Hollande... comme girouette, c’est pas mal.
                       smiley
                      un lien éclairant...

                    • Al West 27 mai 2013 18:10

                      Olivier,

                      D’une part, nous sommes encore jusqu’à preuve du contraire dans un état où la présomption d’innocence prévaut. C’est par conséquent à vous qu’il incombe d’apporter la preuve que ces informations sont vraies, et non à moi, qui souligne simplement l’absence de preuves, de prouver que c’est faux.

                      Sur quoi repose cette information ? Sur un billet de blog rédigé par un illustre inconnu... un 1er avril.

                      Enfin, vous vous doutez bien que si effectivement Claude Allègre avait été payé par certains groupes industriels, il ne l’aurait pas avoué, même hors antenne, et sûrement pas devant Yannick Jadot.

                      Cette information défie simplement toute logique. Et ce que vous faites en diffusant des informations sur, au mieux des rumeurs, au pire un canular comme je le soupçonne très fortement pour les raisons que je viens de vous exposer, n’est rien d’autre que de la diffamation.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 18:45

                      al west

                      en 2009, le Figaro, dont on connait les tendances climatosceptiques a défendu mordicus allegre...c’est déjà pas bon signe
                      mais attachons nous a ce que disent du bonhomme les scientifiques incontestables : 
                      prenons Jacques Blamont, conseiller du président du CNES et découvrez sur ce lien tout le « bien » qu’il pense de Allègre...
                      et si vous avez encore des doutes sur le fait que les lobbys pétroliers agissent financièrement depuis longtemps pour décrédibiliser les lanceurs d’alerte concernant le réchauffement climatique, il suffit de fouiller un peu.
                      Un rapport publié par Greenpeace – Etats-Unis montre que Koch Industries, conglomérat pétrolier américain a dépensé 18,4 millions d’euros entre 2005 et 2008 pour soutenir financièrement des campagnes d’information ou des organisations niant le changement climatique (article du Monde et duGuardian).
                      l’article complet est sur ce lien
                      il n’y aurait donc rien de surprenant à la déclaration d’allègre.

                    • Al West 27 mai 2013 19:15

                      Olivier,

                      Je n’ai pas l’intention de faire un débat sur le réchauffement climatique avec vous, je n’en ai tout simplement pas le temps. Le lien que vous me donnez sur Allègre n’apporte rien de particulier : ce n’est pas à la réputation des gens qu’on juge la véracité de leurs propos. Le GIEC et le FMI sont tous les deux des institutions intergouvernementales mises en place par les Nations unies, et dans l’esprit de bon nombre de personnes, j’ignore par quel miracle, l’un est la voix de la vérité et l’autre un oppresseur des peuples. C’est quand même fort étonnant. C’est un peu comme si je vous disais : les économistes qui réclament l’abrogation de l’emprunt d’état sur les marchés financiers sont des saltimbanques parce que Mme Lagarde l’a dit.

                      En réalité, il y a une véritable dictature de la pensée sur ce thème qu’est le réchauffement climatique, aussi importante que celle s’exerçant à propos des questions économiques. Ce seul indice devrait vous mettre la puce à l’oreille. Le seul tort d’Allègre est d’exprimer une opinion différente. J’ai personnellement lu les arguments de tous les camps, et ceux d’Allègre sont de très loin les plus sérieux non seulement parce qu’ils démontrent l’imposture des climatofascistes, mais surtout parce qu’il exprime toutes ses pensées avec beaucoup de précaution comme le veut la discipline scientifique.

                      Claude Allègre est loin d’être le seul à exprimer des doutes contrairement à ce qu’on voudrait faire croire. Si vous voulez vraiment avoir une idée de ce qui se dit par des scientifiques « dissidents » de haute renommée, dont des prix Nobel, des scientifiques de la NASA et de l’ensemble du globe, lisez donc ce rapport :

                      http://www.climatedepot.com/2010/12/08/special-report-more-than-1000-international-scientists-dissent-over-manmade-global-warming-claims-challenge-un-ipcc-gore-2/
                      http://cfact.org/pdf/2010_Senate_Minority_Report.pdf

                      Et si vous en avez le courage, vous remonterez aux origines des promoteurs du réchauffement climatique qui étaient initialement les apôtres du refroidissement climatique cataclysmique. Légère incohérence direz-vous ? Pas vraiment, plutôt un désir immodéré de l’apocalypse civilisationnelle. Ces gens-là ne sont pas tant environnementalistes que malthusiens.

                      Enfin, quant aux campagnes de financement des groupes pétroliers, c’est évident qu’elles existent, mais cela veut-il dire pour autant que le réchauffement climatique est réel ? Pas du tout. Ils défendent leur intérêt financier avant tout, cela ne démontre rien de plus. Le lobby climatique n’a quant à lui rien à envier en matière de financement.

                      Croyez-moi, j’ai longtemps été un fervent adhérent de la religion du réchauffement climatique. Quelques recherches sérieuses, une bonne dose de courage intellectuel m’ont convaincu du contraire.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 mai 2013 20:04

                      al west

                      ce que vous prenez pour un canular mérite d’être analysé...
                      il y a seulement eu un télescopage de date.
                      allègre et jadot ont bel et bien étés interviewés sur l’antenne de france inter, et c’était le 31 mars...normal que l’information de ses aveux soit diffusée le lendemain.
                      si vous avez encore des doutes, voici le lien pour écouter l’émission.
                      ceci dit, vous avez exprimé une opinion, déclarant ne plus croire au dérèglement climatique...je respecte celle ci, mais je ne la partage pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès