• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bernard Dugué

Bernard Dugué

Bernard Dugué réside à Bordeaux, il est écrivain-chercheur, diplômé de l’ENS des Mines de Saint-Etienne, docteur en pharmacologie et docteur en philosophie. Après avoir enseigné la biologie et la physiologie à l’université, il s’est consacré à des recherches transversales couvrant la physique, les sciences de la vie, l’évolution, la systémique et la philosophie. --------------------- Derniers livres publiés Le sacre du vivant, Le Temps présent (2014) L’information et la scène du monde, Iste (2017) Temps, émergences et communications, Iste (2017) ------------------- contact : duguebernard =at= gmail(dot)com

Tableau de bord

  • Premier article le 28/03/2006
  • Modérateur depuis le 14/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1956 4936 71364
1 mois 3 11 203
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 2667 1180 1487
1 mois 17 3 14
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mai 2006 17:50

    Cher Démian,

    L’ère post-démocratique, c’est la démocratie d’opinion, autrement dit la démocratie sans citoyen (marque déposée). Les commentateurs patentés de la télé ont parlé hier soir d’une démocratie sans le peuple. Cette notion signifie pas tout à fait la même chose. Une démocratie qui se veut représentative se fait sans le peuple mais sous la gouvernance de ses représentants.

    Disons qu’on est passé d’une démocratie représentative à une démocratie d’opinions et d’images et autres virtualité de ce méga circus médiasphérique qui noiera ou pas l’intelligence graphosphérique (allusion à Debray) et donc, nous attendons un penseur statosphérique. Des deux esprits, il doit bien y en avoir un qui puisse s’envoler sans risquer un destin à la Icare (hagard qui entre en gare, tribute to Bobby L.)



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mai 2006 17:44

    Ma conclusion est quelque peu lapidaire mais l’idée de fond, c’est que la politique industrielle de l’esprit, et toute politique moderne en général, participe d’une gestion de l’action collective, commune, publique, mais qu’à titre personnel, l’individu aspire à haute chose ou du moins, son âme divine le lui fait savoir. Je suis et reste dualiste, c’est le minimum syndical pour toute compréhension authentiquement philosophie mais comme dit Jean Luc, ça se discute.



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mai 2006 12:16

    Démianique,

    pleaz donne nous à jacter une traductette, becose no comprendro ty jargon, et nous, pov’ jargonautes en kette de Toison de thune, la barquette prend l’eau et no zame chavirent, où est passé le karamad sémantik ?

    La foule sentimentale en pressoir attend tes no future prestations de conceptuel métallo,

    cordioulemnt

    BD



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 23 mai 2006 11:05

    Stéfan, tu as oublié de préciser que la prestation finale des Finlandais a été couverte de commentaire ce qui ajoute un mépris supplémentaire, rarement atteint par une télé qui par ailleurs se gargarise de bons maux sur la diversité. Drucker devrait démissionner, avec Chirac



  • Bernard Dugué Bernard Dugué 22 mai 2006 11:43

    Luc, je crois qu’on en a pas fini avec cette désaffection et ma foi, ta dénonciation de la raison me fait penser à ce livre paru chez Payot, les batards de Voltaire. Tu dois connaître je suppose.

    Pour le reste, Munford, Ellul et même Spengler, cette diabolique technique encore et toujours, affaire à suivre

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès