• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bluerider

bluerider

Citoyen de nationalité française anglophile et germanophile, qui tente de sensibiliser ses concitoyens sur les enjeux géopolitiques mondiaux loin du discours des "médias d'allégeance" appartenant au "Bloc Identitaire Atlantiste". Sans verser dans l'angélisme opposé, qui consisterait à créditer d'un blanc-seing tous les sites de la planète web non alignés sur la doxa atlantiste (dont les protagonistes vivent mal sa perte d'influence mondiale), je cherche à comprendre et transmettre "ce qui meut le monde", et tente d'oeuvrer et militer pour le bien commun par l'élévation de la conscience des enjeux communs. Dans cet ordre d'idée, la justice et la liberté sont les parents pauvres de l'information. Leurs défenseurs sont souvent accusés d'attiser ou valider des discours d'extrème droite ou d'extrème gauche...mais voilà, je suis irrécupérable pour ces extrèmes là, alors je plaide pour comprendre l'homme et la nature humaine. Comprenne qui peut.

Tableau de bord

  • Premier article le 15/08/2009
  • Modérateur depuis le 19/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 36 714 2339
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 53 49 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • bluerider bluerider 10 mars 23:32

    Le livre de Charles Onana est absolument époustouflant. C’est une bombe médiatique tellement énorme que les médias français n’osent pas en approfondir les ressorts et preuves. La version qu’il présente est d’une solidité à toute épreuve, car jamais elle ne s’éloigne de considérations de base qui lui permettent de ne jamais déraper. Le Rwanda est devenu une vitrine à côté du Burundi dont le développement piétine. Soit. Mais alors... d’où vient l’argent ? Voilà le genre de question basique qui nous ouvre brutalement les yeux. Le siphonnage des immenses richesses du KIWU congolais est la seule raison « à la hauteur » si j’ose dire, de l’étendue inimaginable des massacres perpétrés. Maintenant, il faut que ce verbatim fasse son chemin vers le grand-public. Et tous les ingrédients d’une mascarade post-coloniale sont là, qui devraient inspirer d’autres journalistes « non alignés », à enfin écrire l’histoire des derniers jours de la Libye de Kadhafi, ou de la résistance de la Syrie, où se sont manifestés des phénomènes souvent similaires.



  • bluerider bluerider 5 février 00:34

    Concernant le RN et pour connaitre un peu l’UPR, au delà de l’appel à l’ouverture sincère de son Président, il n’est venu l’idée à personne que confondre les cadres du RN par leur absence notoire, et ainsi conforter leur refus de quitter l’UE€OTAN, peut aussi faire partie d’une stratégie politique de dégagement de cette aile de la droite extrême qui ne dupe plus personne de censé à l’UPR ? Asselineau a « fait le boulot » et ceux qui sont venus ont pris des risques personnels graves. Je trouve cette attitude politique courageuse et je l’espère, porteuse d’une vraie recomposition du paysage politique autour de valeurs vraies enfin mises en évidence : appartenir oui ou non à la troïka UE€OTAN.



  • bluerider bluerider 5 février 00:26

    Oui il y a une ambiguïté entre parti « supra-politique » temporaire de l’UPR qui se veut rassembleur des souverainistes de la gauche à la droite, et appel à l’union républicaine face au péril mondialiste. Mais devant l’urgence de mesures radicales à prendre, ON S’EN FOUT. Quant à taxer Asselineau d’un tropisme naturel à droite, c’est oublier qu’à l’UPR les gens se respectent, et que les réunions de FA sont de centre gauche et non de centre droit. Cela se confirme chaque fois que je m’y suis rendu, du moins dans la mesure des minis sondages auxquels je me suis livré. Et puis insister sur ce trop facile tropisme à droite, c’est aussi démontrer un tropisme sans doute trop à gauche... les doctrinaires du PRCF n’arriveront jamais à rien sans concessions. Ici elles sont minimes et n’engagent, comme Jorge l’a bien expliqué, sur aucun programme à ce stade. Enfin, les caciques des partis « de gouvernement » (!) se voient et dînent ensemble de façon confidentielle quasiment toutes les semaines. Les naïfs du PRCF se marginalisent face à la totalité de la classe politique française, ce qui n’est pas la meilleure façon de mener à bien un programme politique aussi ambitieux que le leur.



  • bluerider bluerider 22 janvier 14:33

    @Julien30 au contraire, il y a chez ces polémistes du dimanche après-midi de profondes ressemblances. Si vous vous donnez la peine de suivre un peu cet auteur et d’y aller lire ses autres articles, vous pourrez y lire des choses intéressantes sur chacun de ces zozos du dimanche. Tous des neo-conservateurs, apôtres de la guerre en Irak, d’un état d’Israél dont ils cautionnent tous les massacres de natifs, apôtres aussi de la sainte trinité Euro-UE-OTAN, qui ont la haine du communisme, et bien sûr qui ne diront rien sur nos agissements en sous-main en LIbye, en Syrie, en Ukraine, en Afrique, au Yemen...



  • bluerider bluerider 22 janvier 14:22

    dès le 3ème paragraphe, on a tout compris : l’auteur ne comprends RIEN au caractère coercitif des GOPés, du PNR, et des directives UE. Il est IMPOSSIBLE par la nature même du traité, d’être réformiste en son sein. C’est un bunker quasi néo-nazi. Seule l’unanimité des 28 chefs de gouvernement et des 28 chambres = 56 signatures peut permettre un changement d’une seule ligne du TUE / TFUE. C’est clair, ou c’est pas clair ? On dirait que cela ne l’est pas. TOUT LE RESTE EST LITTERATURE, comme ici.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès