• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bob de lyon

Très tôt épuisé par l’école mais cossard infatigable, je me suis enfoui insatiablement dans l’activité la plus facile : la lecture… de n’importe quoi et de n’importe qui… avec, ce qui n’arrange rien, une passion désordonnée pour la guitare.
1960, époque bénie des horizons possibles.
Mais un jour, il a bien fallu se remettre à l’ouvrage et remonter le temps pour gagner le pain quotidien du ménage. Donc je m’y suis remis. Math, physique, Français et toutes sortes de spécialités techniques ou administratives.
L’entreprise nationalisée* qui m’avait embauché offrait à ceux qui voulaient se bouger le cul la possibilité de s’instruire. Elle pensait qu’il valait mieux des salariés éclairés que du personnel inculte.
Autre temps où l’investissement servait le bien public et l’intérêt général.
Je l’en remercie. Elle m’a permis de faire une belle carrière et finalement de vivre heureux.
* Ne cherchez pas, cette entreprise de service public n’existe plus, sacrifiée sur l’autel de l’ultralibéralisme par M. Jospin, trotskiste atrabilaire. Bien entendu cette réflexion n’engage que moi.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 352 0
1 mois 0 6 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • bob de lyon 15 octobre 12:30

    @baldis30

    J’opine, acquiesce et ajoute que l’officine intelligente et intellectuelle du P.S. – Terra Nova – décida qu’il n’y avait plus de classe populaire en France - les ouvriers et les employés étaient un corps électoral sans avenir – cela obligeait le parti à se déplacer vers le libéralisme promut par Tony Blair…

    On entendit au fil des scrutins : « nous n’avons plus besoin des voix du parti communiste parce qu’il est à l’étiage avant la sécheresse » puis plus tard « les voix des insoumis ne nous intéressent pas… » !

    Nous en sommes là.



  • bob de lyon 3 octobre 07:51
    Le slogan du jour sur une tradition française !

    « évadé fiscal, hommage national ».


  • bob de lyon 28 septembre 09:28

    Inspiré par Rimbaud, cet artiste tout dévoué à son art, ce qui lui dévore tout son temps libre, doit ignorer les informations audio-visuelles et plus sûrement celles relatives aux errements méditerranéens de l’Aquarius.

    Les reportages donnent à voir des naufragés volontaires et désespérés qui s’agrippent à l’accastillage du bâtiment et qui, une fois montés à bord, embrassent le pont de teck.

    De ce que j’ai cru voir ces personnes sont en majorité de couleur sombre.

    Sont-ils masochistes, ignorants, stupides ? Savent-ils qu’ils viennent dans un des pays les plus racistes de la planète où ils se feront exploiter sans vergogne… Comme toujours.

    C’est bien que ce chanteur* talentueux les prévienne… Et qu’ils ne viennent pas dire plus tard qu’ils ne savaient pas.

    Je n’ai rien compris ?

    *J’ai oublié son nom.



  • bob de lyon 27 septembre 18:49

    Cet artiste (j’ai oublié son nom) proche de Rimbaud, et tout dévoué à son art – cela lui prend tout son temps - doit ignorer les informations audio-visuelles et sûrement celles relatives aux errements méditerranéens de l’Aquarius.

    D’après ce que j’ai cru voir, ces naufragés volontaires et larmoyants qui s’agrippent désespérés à l’accastillage du bâtiment sont en majorité de couleur sombre et animés probablement de sentiments masochistes pour venir dans le pays le plus raciste de la planète afin de se faire exploiter sans vergogne…

    Ou alors - ruse inouïe ! - ce sont des Vikings grimés qui réinvestissent le pays, désolés d‘avoir été oubliés depuis la fin du XIe siècle.

    J’ai rien compris ?



  • bob de lyon 27 septembre 12:00

    @leypanou

    Les Chinois ne sont pas encombrés par les Droits de l’Homme… et ne donnent pas de leçons à toute la planète… 

    Les Chinois moyens ont du boulot, ils s’enrichissent, ils voyagent, ils savent d’où ils viennent et dans quel passé vivaient leurs parents, le reste « R.A.B » disent-ils ! 

    Confucéens donc obéissants et confiants dans leurs dirigeants, ils commercent sans se mêler des affaires des autres et surtout demandent à ce que l’on ne vienne pas se mêler des leurs…

    Pragmatiques…

    C’est peut-être regrettable pour nous, alimentés de nos philosophies des Lumières, mais l’exercice philosophique ne fait pas partie du cursus de l’étudiant chinois et plus globalement de l’extrême oriental.

    C’est pour cela que les bateaux méditerranéens, chargés de misère, ne s’orientent jamais cap à l’Est.

    Petite précision qui aurait pu servir de prolégomène, les dirigeants chinois sont en majorité issus de grandes écoles d’ingénieur et quelques-uns d’école de commerce… il y aurait quelques rares avocats dans cette élite ; tout l’inverse de nos pays.

    Quant à changer les mentalités, étudiant, quand on avançait cet argument, notre prof souriait poliment et nous répondait : « Vous changerez quelques comportements, mais pour les mentalités il vous faudra des siècles ! »


Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès