• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

calach

calach


 "Le jour où le crime se pare des dépouilles de l’innocence, par un curieux renversement qui est propre à notre temps, c’est l’innocence qui est sommée de fournir ses justifications." Albert Camus

Tableau de bord

  • Premier article le 08/06/2007
  • Modérateur depuis le 14/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 24 133 321
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 120 87 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • calach calach 13 décembre 2017 13:05

    Il est difficile de dire si la meilleure des techniques pourra un jour effacer les erreur judiciaires.
    Mais aujourd’hui, la vérité est parfois bafouée volontairement par l’institution.
    J’en veux pour preuve l’affaire actuelle de l’affaire de l’instituteur de Genlis. En novembre 2016, il a été accusé de viol sur une élève de 4 ans. Or tout l’innocente. Les enfants étaient regroupés dans la classe, une collègue travaillait avec lui et on n’a pas retrouvé son ADN sur les vêtements de l’enfant. Il a fait 5 mois de prison et on a découvert qu’une tache de sperme sur la culotte de l’enfant appartenait à un membre masculin de la famille (père ou frère).
    Le juge n’a pas annuler la mise en examen de l’instituteur et a accordé l’indulgence au père en prétendant que la tache de sperme était liée à une pollution dans le linge sale....
    A lire pour soutenir l’instituteur en signant la pétition : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/genlis-cote-d-or-lorsque-dictature-196792



  • calach calach 15 septembre 2017 13:41

    @kenique

    Sauf que le chemin est beaucoup plus difficile pour les particuliers et les associations de défense pour porter l’affaire jusqu’à la CEDH, ne serait-ce que pour le coût financier que cela représente.
    De toute façon, le procès entre la Société Générale et Kerviel nous a démontré de quel côté se situait le bras judiciaire... Pas étonnant donc que dans cette affaire du CM, il en soit de même.



  • calach calach 15 septembre 2017 12:16

    Il est plutôt triste de constater que pour couvrir une personne ciblée par une preuve irréfutable, on oublie le risque pour l’enfant et on poursuit un bouc émissaire.
    A quoi sert la recherche d’ADN dans ce cas ?
    C’est à se demander s’il n’y pas faute professionnelle de la magistrature !



  • calach calach 3 juillet 2017 16:40

    "Les suites de ce coup d’état contre la nation française sont connues : La catastrophe de 1870, la Commune et la guerre civile, la grande guerre de 1914, bien traumatisante, la ruine de la France, le suicide de l’Europe, le fascisme et le nazisme, la guerre mondiale de 1939, la bombe atomique, la guerre froide, l’hégémonie anglo-saxonne, l’Empire US et le roi dollar, et tellement d’autres évènements plus ou moins tragiques."

    Pourquoi pas aussi le réchauffement climatique, la perte des colonies françaises, la vague migratoire et l’échec et le décès de ma grand-mère !!!!!



  • calach calach 19 juin 2017 18:13

    Ce serait au juge d’instruction d’être le premier à se préoccuper du danger réel au sein de la famille. Il paraît inadmissible qu’aucune mesure soit prise dans ce sens alors qu’on impose un contrôle judiciaire extrêmement sévère à un innocent
    On ne peut pas être sûr qu’il y ait collusion entre certaines institutions mais la protection de l’enfance semble bien bafouée pour « sauver le dossier » comme l’a suggéré l’avocat d’Eric dans son interview sur France 3.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès