• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

calach

calach


 "Le jour où le crime se pare des dépouilles de l’innocence, par un curieux renversement qui est propre à notre temps, c’est l’innocence qui est sommée de fournir ses justifications." Albert Camus

Tableau de bord

  • Premier article le 08/06/2007
  • Modérateur depuis le 14/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 131 310
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 120 87 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • calach calach 27 avril 2009 10:51

    Votre distinction entre polémique et débat dans un « désastre judiciaire » de cette envergure semble dérisoire. Pour débattre, il faut au moins deux interlocuteurs qui se respectent. Or, vous faites la démonstration juste et habile que l’institution judiciaire ne respecte pas ses interlocuteurs. Il suffit de vous citer :
    « Si l’on comprend bien ce syndicat, le juge Burgaud devrait être exonéré de toute sanction »
    « L’argument est habile mais ne trompe que les naïfs »
    « On touche même à la bouffonnerie de cette caste judiciaire »
    « L’institution judicaire ne pouvait délivrer message plus désespérant et plus délétère pour la démocratie française
     »
    On ne peut qu’approuver vos observations. Mais elles démontrent , qu’avec cette « caste judiciaire », il n’y a plus lieu de débattre, seulement de polémiquer ce que vous faites très bien. 



  • calach calach 19 avril 2009 18:47


    @ Naja
    Félicitations pour votre réaction. Il y a effectivement 2 problèmes qui doivent être traités séparément. D’un côté les victimes qui réclament Justice et soutien de la société. Il est compréhensible qu’elles ne soient pas entièrement satisfaites. De l’autre la sanction des coupables (et surtout pas des innocents...).
    La privation de liberté est une sanction qui doit être respectée et respectable.
    Or, la totale déshumanisation des lieux d’enfermement ne peut pas être considérée comme une sanction complémentaire pouvant satisfaire un besoin de vengeance inassouvi. C’est seulement un aveu d’échec de la société qui enlève à la sanction son caractère respectable. 
    Utiliser la souffrance des victimes pour justifier cet échec est une mauvaise direction car la déshumanisation des prisons est toujours source de nouvelles victimes et d’un engrenage sans fin.



  • calach calach 17 avril 2009 16:04

    Votre article s’appuie sur le vécu et suffit à expliquer l’augmentation du nombre de suicides en prison. Le suicide devient la porte de sortie d’un systéme inadapté et dépassé par la politique de répression.
    Certains diront que les coupables doivent payer. Je veux rappeler seulement queques chiffres : 65000 détenus dont 30 % en détention provisoire (20 à 22000) qui doivent bénéficier de la présomption d’innocence car parmi eux il y a en permanence environ 1000 innocents (Il suffit de se reporter au nombre annuel de demandes d’indemnisation pour détention injustifiée).
    Or, la loi de la violence carcérale s’applique de la même façon aux innocents, aux présumés innocents en attente de jugement pour un délit ou crime dont ils sont coupables et aux condamnés.
    Pire que cela. La violence est souvent plus agressive dans les maisons d’arrêts (détention provisoire) que dans les centres de détention pour les longues peines (Manque de travail, Surpopulation, Mélange des genres).
    On peut comprendre que les victimes d’agressions considérent que la répression n’est pas assez forte. Mais il y a aussi des victimes de la garde à vue et de la détention arbitraires qui considérent que le systéme répressif (basé sur la torture morale systématique dès la 1ere convocation au commissariat) est de plus en plus terrifiant.
    N’oublions pas que le nombre de garde à vue est passé de 330 000 en 2002 à 578000 en 2008 (+ 75 %).
    Nous sommes donc tous des présumés coupables en puissance et nous risquons tous de connaître un jour les conditions moyennâgeuses dénoncées dans cet article.



  • calach calach 16 avril 2009 12:02

    65000 détenus pour 52000 places ! Et plus d’amnistie pour le 14 juillet ! Un état catastrophique sur le plan hygiénique. Absence d’activité et de politique de réinsertion. Dans ces conditions, le suicide devient une porte de sortie pour des détenus de plus en plus atteints sur le plan psychologique.
    Il faut préciser également que parmi les 65000 détenus, 30 % (20 à 22000) le sont à titre provisoire donc en étant présumés innocents. Parmi eux, il y a de vrais innocents qui souffrent encore plus que les autres. Décidément, la tolérance zéro tolère beaucoup de bavures !



  • calach calach 2 février 2009 12:19

    Je suis globalemant d’accord avec votre analyse. La suppression du juge d’instruction peut induire plus d’inconvénients que d’avantages pour l’innocent injustement accusé. Dans les cas d’accusation d’abus sexuels sur des enfants, un procureur à charge n’aura aucun mal à obtenir le placement en détention provisoire et probablement pour la durée maximale autorisée surtout si le mis en examen n’a pas l’argent nécessaire pour se payer les services d’un avocat qui fasse un véritable travail de défense. Rappelons que les honoraires d’aide judiciaire sont d’environ 500 €. Que peut faire un avocat pour cette somme hors quelques lettres pour la forme...

    Par contre, on ne peut qu’avoir le sourire lorsque vous écrivez : "Une deuxième série d’arrestations a lieu quelques mois après la première, en novembre 2001. Aucune demande d’annulation des mis en examen n’est semble-t-il davantage effectuée auprès de la chambre de l’instruction. Pourquoi ? On ne sait pas"
    A quoi peut servir cette demande d’annulation vu l’infime chance d’obtenir satisfaction ? Les avocats ont fait un meilleur travail en demandant des confrontations individuelles avec Badaoui dans des conditions neutres. Ils n’ont pas obtenu satisfaction et c’est bien là une des principales fautes (entre autres) du juge Burgaud.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité