• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

calach

calach


 "Le jour où le crime se pare des dépouilles de l’innocence, par un curieux renversement qui est propre à notre temps, c’est l’innocence qui est sommée de fournir ses justifications." Albert Camus

Tableau de bord

  • Premier article le 08/06/2007
  • Modérateur depuis le 14/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 23 131 310
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 120 87 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • calach calach 15 octobre 2008 10:08

    Il est exact que crédibilité ne signifie pas vérité mais vous devez reconnaître que la confusion a été volontairement entretenue pendant des années. Les experts se sont bien gardés d’expliquer la différence dans leurs rapports et les juges se sont beaucoup appuyés sur cette notion de crédibilité pour en faire un élément à charge alors qu’il ne s’agissait que d’une simple information non déterminante. Par ailleurs, on peut être surpris que 4 experts aient considéré que la jeune fille qui dénonçait Loïc Sécher était crédible alors qu’elle était « fragile sur le plan psychologique ». Aujourd’hui, au contraire, il semble que la cour de révision s’appuie sur cette fragilité pour considérer que sa lettre peut ne pas être crédible et exiger d’autres éléments ! La crédibilité attestée par les experts ne fonctionnent donc que dans un seul sens. C’est plutôt regrettable !



  • calach calach 13 juin 2008 19:43

    Dans le cadre de cette affaire, les aveux de M. Machin n’ont été obtenus qu’en fin de garde à vue (certainement après une pression des flics qui relève plus de la torture que de l’enquête compte tenu du profil du prévenu !). Ensuite, M. Machin est toujours revenu sur ses aveux y compris pendant le procés. Aucune preuve scientifique, aucune trace ADN etc... pourtant le doute n’a pas profité à l’accusé alors qu’il criait son innocence...

    Cela en dit long sur la manière de forger l’intime conviction des jurés concernant un accusé qui présente le profil de l’emploi.

    Aujourd’hui, le bon sens voudrait donc que la justice accorde la liberté sous CJ à Marc Machin étant donné qu’elle dispose d’un auteur potentiel qui a revendiqué le crime et que cette "revendication" est confirmée par une preuve scientifique non contestable !

    Par ailleurs, ce n’est pas parce que M.Machin a été condamné qu’il est obligatoirement coupable !

    Le fait nouveau découvert dans cette affaire semble tellement probant qu’il devrait profiter immédiatement au condamné car ce dernier a déjà fait 6 ans de prison... peut-être tout simplement parce qu’il présentait le profil idéal. Ce maintien en détention est donc affligeant de lâcheté et d’hypocrisie !

     



  • calach calach 30 mai 2008 17:48

    Pour s’adapter à cette révolution involontaire, l’individu doit passer par une révolution volontaire de son mental en se libérant de ses "géôliers". Casser les chaines de la consommation, faire sauter le bandage de la vision à court terme du matérialisme, oublier le concept de l’homme civilisé lié au confort, retrouver sa vraie nature pour définir ses besoins fondamentaux...

    Vaste programme pour une redéfinition du bonheur !



  • calach calach 17 avril 2008 18:27

    L’auteur de cet article écrit en préambule "Les victimes se sentent souvent flouées devant le luxe de précaution auquel a droit tout justiciable." !!!

    Bizarre, bizarre qu’on ait pu assister à un chaos judiciaire de l’ampleur de celui d’Outreau si la machine judiciaire prenait un tel "luxe de précaution..." !

    A lire cet article, on constate que son auteur n’a certainement pas connu la garde à vue, zone de non droit au cours de laquelle toutes les tortures psychologiques et physiques sont autorisées sans que la défense puisse accéder au dossier !

    Si la justice prenait un tel luxe de précaution, comment se fait-il que la France soit le champion européen de la détention provisoire injustifiée ! Rappelons qu’en 2007 comme en 2006 , 645 victimes de la détention injustifiée ont demandé réparation à l’etat français ! Le minimum de respect de la présomption d’innocence dans le cadre de la loi du 15 juin 2000 devrait permettre de minimiser ce nombre. Ce n’est pas le cas. Bien au contraire, il augmente chaque année !

    Si nous pouvons comprendre l’amertume des familles de victimes, nous devons aussi être conscients qu’en France, il existe de nombreux innocents coupables, seulement, d’être victimes du non respect de la présomption d’innocence et pour lesquels, il y a eu un "luxe d’acharnement à les culpabiliser" avec détournement des éléments à décharge car il fallait un coupable à présenter à la société pour rassurer....

    Et n’oublions pas le nombre d’innocents, victime de dénonciations mensongères en matière d’abus sexuels...

    Lire le blog des innocents injustement accusés

     



  • calach calach 4 février 2008 11:00

    Qui va payer le gâchis ? La réponse est toute simple : c’est l’Etat, donc le contribuable et c’est normal. Par contre, ce n’est pas le chiffre d’affaires qui sera pris en compte mais seulement le bénéfice estimé et les travaux de réfection. Il est certain que pour le restaurateur, c’est un drame pour lequel des excuses seraient indispensables... Mais peut-on compter sur le sens de l’humanité des représentants de la justice pour avoir un tel courage !

    Au delà de l’aspect financier, la justice pouvait-elle se dispenser de détruire le restaurant ? Oui, ou au moins retarder cette destruction car l’enquête a piétiné depuis 9 ans. On pouvait donc prendre le temps d’approfondir, si cela n’a pas été fait, l’écoute des prétendus informateurs pour vérifier le sérieux de la piste car les os ne risquaient pas de disparaître !

    Mais, ce qui est très choquant, c’est l’arrestation de 10 personnes sous l’oeil des caméras, leur placement en garde à vue sur le champ avec une présentation médiatique qui vire à la désignation de coupables. Un simple chantage est considéré comme la piste la plus sérieuse depuis 10 ans....

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité