• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Depositaire

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 237 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Depositaire 19 août 2015 15:17

    Accuser les politiciens qui gouvernent la France depuis un certain nombre d’années de crapulerie et d’incompétence est certes juste, mais il y a trois choses à prendre en considération par rapport à cette situation.

    1 - Tout d’abord, la raison d’être de la fonction politicienne, si dans son principe est d’être au service du peuple, depuis sa création, c’est à dire, depuis que nous sommes en république, ça n’a jamais été le cas. Même si la parenthèse De Gaulle qu’il faut relativiser, a permis de redresser partiellement la France, elle n’était au mieux qu’une parenthèse. Il faut se souvenir de cette parole de Chirac qui dans un aveu sincère de cynisme a déclaré : « les promesses n’engagent que ceux qui y croient » ! Il a simplement dit tout haut ce que les autres pensent et ne disent pas. On se souvient du « moi président » et de toutes les promesses du candidat Hollande et le constat qu’aucune de ses promesses n’a été tenue, et ne parlons pas de son prédécesseur dont le bilan calamiteux est tel qu’il devrait raser les murs et qui avec une arrogance incroyable veut se représenter aux prochaines présidentielles. En fait la seule chose qui intéresse ces gens c’est les avantages pécuniaires liés aux fonctions qu’ils veulent occuper. S’ils étaient payés au smic et sans aucune indemnisation après avoir quitté leurs fonctions, ils ne se bousculeraient pas pour se faire élire. et pas de doute que l’Ena fermerait ses portes, faute de candidats.

    2 - Actuellement, compte tenu du traité de Lisbonne, que Sarkozy a fait voter par une traitrise innommable par le parlement, la France est liée à l’Europe et aucun gouvernement intégré à cette union européenne ne peut prendre de décision sur sa politique budgétaire et économique de lui-même. Ses lois sont décidées par la commission européenne non élue qui elle-même est subordonnée aux multinationales surtout nord américaines. De sorte qu’il est impossible à un état de prendre des décisions importantes sans en référer à cette commission qui décide du pour ou du contre, mais selon les intérêts des multinationales. De sorte que les parlements sont devenus des chambres d’enregistrement des décisions de la commission. Pour en sortir, il faudrait sortir de l’union européenne et de l’euro. Ce n’est pas qu’en soi l’Europe soit une mauvaise idée, au contraire, mais une Europe des peuples, pas des multinationales et des banques.

     3 - Le problème de fond qui touche le monde entier est ce système prédateur et absurde d’économie de marché. Tant que l’on est dans cette logique invraisemblable dont le fondement en mode pyramidal est essentiellement conçu pour enrichir de manière exponentielle une infime minorité d’individus animés d’une cupidité insatiable plus proche d’une pathologie psychologique grave qu’autre chose, jamais les choses ne pourront s’améliorer. C’est impossible ! C’est le système même qui est vicié dans sa conception et son principe.

    Quand on prend le problème des pays pauvres comme en Afrique, il faut se souvenir de la raison même de cet appauvrissement. Reprocher, comme le fait César castique dans son commentaire d’un cynisme incroyable, le problème de l’accroissement incontrôlé de la population de ces pays, est faire preuve d’un aveuglement bien commode pour justifier le pillage de ce continent. En réalité, le plus souvent les gens font beaucoup d’enfants, car ils savent que tous n’arriveront pas à l’âge adulte et pour eux c’est comme une assurance vie. Ces enfants adultes pourvoiront aux besoins de leurs parents trop âgés pour travailler, du moins les enfants qui auront survécus. Dès l’instant où les moyens d’existence s’améliorent considérablement, d’eux-mêmes ils décident de ne plus faire autant d’enfants, de façon à leur assurer un avenir meilleur. Ces faits ont été bien documentés.

    Il est clair que s’il n’y avait pas la volonté prédatrice des grandes puissances, plus précisément, de leurs multinationales, beaucoup de choses iraient mieux dans le monde.

    La solution, au niveau mondial, comme au niveau national ou local ne peut passer, et on y viendra inéluctablement tellement ce système d’économie de marché s’est avéré destructeur, que par un changement radical de paradigme. Il faut impérativement remettre l’être humain et son épanouissement sur tous le plans, du spirituel au matériel en passant par l’écologique et l’éducatif, au centre des préoccupations, et non pas la recherche frénétique de profits et la satisfaction maladive de la cupidité insatiable d’une infime partie d’individus.

    Le problème est que cette oligarchie qui a créé ce système aberrant a perverti toutes les strates de la société et à l’échelle mondiale. De sorte que changer d’une seul coup de paradigme est à peu près impossible. Ce que je crains c’est que cette oligarchie dans sa folie nous entraine dans une catastrophe à l’échelle mondiale. En tout cas, pour l’instant, on y courre à grands pas. Raison de plus pour réfléchir et essayer de mettre en place partout où c’est possible un autre modèle de fonctionnement.



  • Depositaire 7 août 2015 13:49

    Les énormités que l’on peut lire pour justifier l’usage de la bombe atomique sont vraiment à vomir !

    Vous n’avez donc aucune dignité ? Combien de japonais sont morts suite à ces bombardements et des retombées radioactives dans les années qui ont suivi ces bombardements ? Et vous discutez comme si c’était un simple fait divers, comme si c’était une conséquence, triste, certes, mais inéluctable. Il fallait bien arrêter le Japon ! On souligne les atrocités commises par les japonais en Chine en particulier, mais on oublie soigneusement de parler du génocide des peuples autochtones du continent nord américain pour créer les états unis et le Canada !

    Il faut le dire et le répéter pendant combien de langues de combien de façons différentes  ? La guerre, toute guerre, quelle qu’elle soit est une horreur que rien ne doit ni ne peut justifier. Il faut apprendre à nos enfants à respecter la vie, toute vie. Quand je lis des commentaires qui ironisent pour justifier cette atrocité je me pose la question sérieusement si ceux qui commentent ainsi sont encore humains ?

    Et concernant le Japon, je vais vous apprendre quelque chose qui montrera le degré de fourberie et de sauvagerie des dirigeants américains de l’époque et qui n’ a, malheureusement, aujourd’hui pas changé. Contrairement à ce que raconte la propagande américaine depuis près de 70 ans, l’usage de la bombe atomique contre le Japon n’était absolument pas destinée à forcer ce pays à capituler sans condition, pour la raison extrêmement simple que le Japon par l’intermédiaire de son empereur avait envoyé au président des états unis une lettre de capitulation sans condition au nom de son pays.

    Truman avait cette lettre dans les mains, mais désireux de montrer au monde et en particulier aux soviétiques sa puissance, il a caché délibérément l’arrivée de cette lettre et a donné l’ordre d’aller bombarder le Japon avec l’arme atomique. Et c’est seulement après qu’il l’a dévoilée. Existe t-il un crime plus monstrueux que celui-là ?

    De plus, on sait maintenant, par des documents déclassifiés, que la fameuse attaque japonaise de Pearl Harbor a été provoquée de façon délibérée par les états unis qui voulaient un prétexte pour entrer en guerre. Il aurait été facile pour l’armée américaine d’arrêter les japonais bien avant qu’ils n’arrivent au niveau du port, mais délibérément ils se sont abstenus de réagir et ont laissé l’attaque se dérouler. Mieux, même, ils ont tout fait pour que les japonais attaquent.

    Mais sans minimiser un instant la gravité de ces faits, il y a plus grave aujourd’hui, c’est que ces mêmes états unis animés par une véritable folie guerrière envisagent très sérieusement l’usage de l’arme nucléaire contre la Russie. Et même si le stock de bombes et missiles nucléaires a beaucoup diminué, il en reste largement assez pour détruire toute vie sur Terre plusieurs fois. Alors que nous devrions exiger de nos gouvernements de cesser cette folie de développement de ce type d’armement, on ne fait que ratiociner et justifier, comme dans les commentaires sur cet article, l’usage de cette arme. Comment ne pouvez-vous pas comprendre que c’est la survie de toute l’humanité qui est en jeu ? Tout cela pour satisfaire des marchands d’armes pour qui il n’y a jamais assez de sang versé. Ils se nourrissent, tel le mythique vampire, de notre sang. Ne devrions-nous pas exiger partout dans le monde que cesse ces guerres, ces massacres en vue de satisfaire l’avidité cupide et la soif de pouvoir hégémonique d’une infime partie d’individus psychopathes dans l’humanité ?

    S’il vous reste encore une once de conscience, si vous pensez à vos enfants, vos petits enfants et aux générations futures, peut-être allez-vous vous décider à agir dans le sens de l’humain ?



  • Depositaire 23 juillet 2015 21:45

    Cette histoire d’ardoise agricole liée à la politique de Sarkozy lors de son mandat, pour importante qu’elle puisse être est secondaire par rapport au personnage.

    Par contre ce qui n’est pas secondaire c’est l’incroyable degré d’abjection du bonhomme. A ce point là, c’est à vomir ! Les mensonges éhontés et le mépris des souffrances du peuple libyen sans compter ses menaces à peine voilées sur l’Algérie, sont d’un tel niveau qu’il aurait dû être immédiatement interrompu, amené manu miltari à l’aéroport et expulsé de Tunisie avec pour ordre de ne plus jamais y mettre les pieds.

    Mais comment peut-on encore laisser cet ignoble individu proférer ses mensonges, manifester son mépris pour les peuples et donner des leçons aux autres peuples ? Mais dans quel monde vivons-nous ? Ce n’est pas que Hollande soit mieux que lui. C’est blanc bonnet/ bonnet blanc. Simplement Hollande la fait en plus sournois, ce qui n’est pas mieux.

    Vraiment le monde est tombé bien bas quand on voit les individus les plus fourbes, les plus menteurs, les plus hypocrites et les plus criminels se présenter pour prendre le pouvoir dans leurs pays respectifs. Mais cela va dure encore combien de temps avant que les peuples ne se réveillent et décident de changer les choses ? Et dire qu’il se trouve encore des gens pour leur faire confiance, pour les applaudir et voter pour eux ! Mais quel degré de pathologie mentale faut-il avoir pour agir dela sorte ?



  • Depositaire 16 juillet 2015 22:22

    Un certain nombre de points sont à corriger dans cet article.

    Tout d’abord, contrairement à l’avis de l’auteur, manifestement animé d’un fort préjugé sur les religions, ces dernières n’ont absolument rien d’obscurantistes, bien au contraire.

    Du reste, en niant la valeur des religions en admet, implicitement, que l’athéisme est LA référence civilisationnelle par excellence. Or qu’a produit l’athéisme depuis qu’il est dominant dans le monde occidental ? Que destructions, saccages, de la planète, oppression des peuples, militaire, sociale, économique, pillage des pays riches en matières premières, la mondialisation avec tous ses dégâts, etc. Une science dévoyée ou 85% de l’intelligence humaine est utilisée pour inventer des moyens de destructions, pour tuer de manière la plus sophistiquée ! Même l’exploration spatiale est détournée de son but de découverte pour fabriquer des satellites espions et élaborer la guerre des étoiles. La médecine, conçue comme une science vraiment noble pour soigner et guérir est instrumentalisée pour en faire un moyen de faire de plus en plus de profits au détriment de la santé de l’humanité. On ne peut pas dire que ce système brille par ses hautes valeurs civilisationnelles !

    Bien sur, on ne manquera pas de critiquer les religions où effectivement, on a vu bien des conflits sur bases religieuses, le rejet de la science , pour certaines, l’obscurantisme, etc. Mais, en réalité, quand on étudie de façon impartiale, mais vraiment à fond, on se rend compte que non seulement ce ne sont pas les religions intrinsèquement qui sont en cause, mais l’instrumentalisation qui en a été faite à des fins de pouvoir, d’enrichissement et de domination par les hommes. c’est très différent.

    Quand on examine ce que sont les doctrines fondamentales des religions on ne peut que constater qu’elles prônent toutes la sagesse, la recherche du savoir de la connaissance, l’humilité, l’éveil de la conscience, la noblesse de caractère, le soutien aux plus faibles, sur tous les plans, y compris économique, la solidarité, l’éducation des enfants pour en faire des êtres adultes pleinement responsables et attentifs aux besoins de la société, respectueux de la nature, le bien vivre ensemble avec autrui, quelque soit sa race, sa religion, sa culture, qui sont considérés comme une richesse et non une malédiction.

    Malheureusement, ces messages d’une très haute valeur ont été occultés, on a, pour les raisons évoquées plus haut, instrumentalisé la religion pour satisfaire des egos monstrueux, des illusions. De sorte que ce qui est à critiquer, ce ne sont pas les religions intrinsèquement, bien au contraire. En ce sens, c’est plutôt l’oubli des hautes valeurs civilisationnelles de ces messages spirituels qui est en cause. La conscience n’est plus nourrie, elle sombre dans l’animalité de plus en plus abjecte comme on ne le voit que trop aujourd’hui.

    Voilà sur ce point. Concernant Daech, bien entendu, cette mouvance est un cas d’école de ce que je viens de dénoncer. Ceci dit, cette mouvance n’est pas « supposée » avoir été créée en partie par l’Occident, mais est une pure création internationale. Ont participé à sa création, côté Occident : les états unis d’« Amérique, le royaume uni et la France auxquels il faut joindre la Turquie et israël. Côté arabe, l’Arabie saoudite et le Qatar. Ils ont armé, entrainé, véhiculé, payé, équipé et recruté les membres de cette mouvance, et continuent à le faire même s’ils prétendent la combattre.

    L’objectif était et est toujours de détruire de l’intérieur par des sortes d’insurrections tous les pays qui sont riches en matière première convoitées par les multinationales occidentales, donc l’oligarchie apatride mondiale, et détruire la cohésion des pays qui pourraient s’opposer à cette volonté de pillage. En Occident, l’objectif est de détruire toute velléité d’opposition des peuples en les jetant dans une misère abjecte où ils n’auront qu’une seule préoccupation : survivre au jour le jour. Comme on est entrain de le voir avec la Grèce.

    Mais on pourrait objecter qu’il n’y a pas besoin de la religion pour ça. En fait, l’instrumentalisation de la religion est faite côté juif par le sionisme, côté chrétien, par le pentecôtisme et côté Islam, par le wahhabisme/salafisme. L’objectif est d’éradiquer toute valeur spirituelle authentique pour la remplacer par un formalisme vide, ou c’est surtout la rigueur la plus intolérante et l’émotionnel avec une vague religiosité qui tient lieu de religion. Car ces gens savent très bien ce qu’implique la référence aux valeurs fondamentales des messages des religions, et ils savent que c’est le principal obstacle à leur volonté hégémonique. Alors ils font tout ce qu’ils peuvent pour essayer de détruire ces messages. Aussi bien par des guerres, par une propagande insidieuse pour les discréditer, en exacerbant toutes les tentatives d’instrumentalisation, quitte à former des »religieux« dont la mission sera de répandre ce poison au sein des religions. Il ne faut pas se tromper de »cible« . ce qui est encours aujourd’hui est un véritable défi civilisationnel. Il est très difficile aujourd’hui de faire abstraction de cette propagande insidieuse tellement elle est infiltrée dans toutes les couches de la société. Du nord au sud et de l’est à l’ouest.

    Même et surtout, d’ailleurs, les haineux des religions dont nous avons un bon exemple sur ce site, ne se rendent pas compte à quel point il sont été influencés pour penser ainsi. Cela montre l’ampleur du phénomène.

    Il y a tout un travail, à la fois d’investigation et de recherche à faire afin de voir à quel point on peut être influencé par une propagande insidieuse qui existe depuis quand même un certain nombre d’années et de voir comment elle affecte toutes les couches de la société et surtout qui ou quoi est derrière. la »main" agissante. Ce n’est pas facile, car justement, le propre d’une propagande bien faite est de faire en sorte que les gens qui sont ciblés me se rendent pas compte qu’ils sont influencés et que les idées de cette propagande deviennent leurs propres idées et qu’il semble qu’elles proviennent d’eux-mêmes



  • Depositaire 16 juillet 2015 19:52

    Bien sur, on peut évoquer la passé prestigieux, dans certains domaines de la Grèce, mais bien entendu aussi, celui de bien d’autres pays. Même l’Afrique noire a eu de brillantes civilisations dans le passé.

    Mais là, nous touchons à un problème bien plus fondamental. Tout d’abord, les civilisations sont comme les individus. elle naissent s’épanouissent, plus ou moins bien, déclinent et disparaissent. C’est manifestement une sorte de loi de l’histoire universelle. En ce sens, l’arrogante civilisation occidentale finira de la même manière, c’est inéluctable et d’ailleurs les signes de son déclin sont déjà très présents.

    Ensuite, quand on étudie l’histoire, on remarque que chaque grande civilisation s’est bâtie sur l’apport des précédentes. C’est là un point très important à prendre en considération. Le passé est passé, mais il fait partie de nos racines. D’une certaine façon, en voyant les pyramides d’Égypte, le sphinx, les grands temples hindous, les grandes mosquées musulmanes, les grandes cathédrales gothiques, etc. Je peux dire : ce sont mes ancêtres qui ont bâti cela. Je suis, en quelque sorte, l’héritier, puisque vivant à l’époque actuelle, de tout cet extraordinaire héritage civilisationnel et humain !

    Et c’est là la pierre d’achoppement. Ce système occidental aujourd’hui de mondialisation et de financiarisation de tout, y compris du vivant, où tout est sacrifié à l’autel du profit, détruit tout, nivelle tout par le bas ; Avec sa créature de daesh au Proche Orient, il détruit des millénaires de culture, de traces des anciennes civilisations. Les musées sont pillés pour aller enrichir des collections privées sinon les pièces archéologiques d’une valeur morale et civilisationnelle inestimable sont détruites, des manuscrits très précieux, véritable trésor culturel sont détruits, comme à Tombouctou.

    La Terre est saccagée au nom de la sacro-sainte croissance, les terres deviennent stériles, brûlées par les engrais chimiques, la pollution par les pesticides atteint un tel degré que le risque de voir les abeilles disparaître est très sérieux, ce qui veut dire la disparition à terme de plus de 90% des cultures agricoles et de la végétation. c’est extrêmement grave. Et non, on continue de plus belle dans ce système aberrant.

    Alors la question se pose sérieusement : Va t-on vers l’extinction du vivant sur Terre à cause de la folie et de la cupidité insatiable d’une infime partie d’individus manifestement atteint d’une psychopathologie grave ? Parce que là, c’est la direction qui est en train d’être prise. Et on ne peut pas dire que les peuples enfumés dans un consumérisme aussi illusoire que dérisoire, abrutis par une télévision et des médias qui agissent délibérément en ce sens, soient très conscients de ce qui se trame sous leurs yeux. Il y a des réactions, des initiatives pour changer cette ordre aberrant, mais il faut les amplifier. Il ne reste pas beaucoup de temps, sans vouloir jouer les pessimistes, avant d’atteindre un point de non retour.

    Alors qu’allons-nous faire ? Que pouvons-nous faire ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité