• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-Paul Foscarvel

Jean-Paul Foscarvel

Cadre "de base" en entreprise et auteur de textes divers, nouvelles et pièces de théâtre.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/04/2008
  • Modérateur depuis le 05/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 55 509 1468
1 mois 3 5 236
5 jours 1 2 28
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 119 98 21
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 19 juillet 19:46
    @Jean-Paul Foscarvel
    Deux petites coquilles :
    "Dans la nature, tout n’est pas que compétition, et la coopération, ou la coexistence existent entre espèces et au sein d’une même espèce.

    .../...

    Si nous ne changeons de cap, nous ressemblerons de plus en plus aux dinosaures avant leur extinction, puis nous nous éteindrons."


  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 19 juillet 19:40
    Très bon article.

    C’est la compétition qui est en train de nous détruire.
    Bien sûr au niveau social et sociétal, où la somme des gens obnubilés par le fric et leur petite domination égotiste finit par casser tous liens, le gens ne se parlant plus dans l’idée de l’échange réciproque. Comme si leurs langues avaient disparu.
    Mais aussi au niveau économique, ce qui devrait être l’apothéose de cette société en est en fait l’aune de son extinction. Car si chacun, chaque entreprise, ne pense qu’à son profit, et donc brider au maximum les salaires et les emplois, c’est toute la société qui vit la crise que nous traversons. C’est un peu court, mais c’est exactement cela.
    Dans la nature, tout n’est pas que compétition, et la coopération, ou la coexistence existent entre espèces et au sein d’une même espèce existent.
    Non seulement nous courrons à la compétition entre nous, mais cette compétition a pour résultat l’épuisement de la planète, sauf que rien ne dit qu’elle se laissera faire.
    Si nous ne changeons de cap, sous ressemblons de plus en plus aux dinosaures avant leur extinction, puis nous nous éteindrons.
    En raisonnant plus loin, le seul intérêt pour la planète à notre existence est notre capacité à dévier des astéroïdes. Pour cela, il nous a fallu maîtriser des énergies qu’aucun autre animal, végétal, ou minéral (car sans volonté de l’utiliser), n’a pu le faire. Mais cette maîtrise des énergies nous permet aussi, dans notre hybris, de détruire l’environnement, la planète et nous même.
    Nous devons donc retrouver la sagesse, pour donner à la terre cette capacité sans la détruire.

    Pour l’instant, avec les dirigeants que nous nous sommes choisis, nous sommes mal barrés.
    Mais parfois, il suffit d’un déclic, d’une prise de conscience collective, pour que le pire soit évité, ou au moins dépassé (en général, on fonce vers le pire, et avant l’effondrement, on prend in extremis le bon tournant, jusqu’au prochain précipice vers lequel nous sommes attirés).

    En tout cas, merci.


  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 28 juin 12:06
    Le problème est inhérent au système capitaliste actuel.

    Les entreprises qui détiennent les technologies, notamment les Gafas, mais pas que, n’ont comme seul but l’optimisation de leurs profits, et la capture de l’attention est une condition nécessaire pour la croissance de celui-ci.

    Tant que ce sont des entreprises privées qui développent un service qui tend à devenir un service public, ces effets pervers vont non seulement ne pas être limités, mais s’étendront, en mettant en cause l’équilibre général de l’économe, par l’excès de profit qu’ils enregistrent.

    À mon sens, il faudrait pour ces technologies, au moins les plus prégnantes, un service public international, au niveau de l’UNESCO par exemple, qui au moins régule les acteurs.

    Bien sûr, cette idée est utopique dans le monde actuel, mais sans cela la catastrophe risque d’être certaine.


  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 28 juin 11:55
    @Giordano Bruno

    Certaines « nouveautés » technologiques obligent carrément a posséder un smartphone :
    -Les billets d’avion sur smartphone
    -le paiement par smartphone
    -le paiement par internet via un code envoyé sur smartphone

    La société tend à nous imposer ces nouveaux moyens, comme pour les impôts désormais réservés à internet (que font ceux qui en sont dépourvus), sans voir les conséquences, qui sont finalement l’exclusion par la technologie.

    Mais comment la nouvelle génération, coupée du réel via ces applications, parviendra-t-elle à créer un monde en harmonie avec l’environnement, ce qui sera bientôt la condition de notre survie ?


  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 28 juin 10:12

    @bob14


    Ne confondez-vous pas deux Simone :

    Simone Weil, la philosophe, et Simone Veil, la femme politique ?

    Avec Simone, il faut veiller à l’orthographe !
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès