• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean-Paul Foscarvel

Jean-Paul Foscarvel

Cadre "de base" en entreprise et auteur de textes divers, nouvelles et pièces de théâtre.

Tableau de bord

  • Premier article le 07/04/2008
  • Modérateur depuis le 05/07/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 78 640 2642
1 mois 1 3 438
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 146 123 23
1 mois 2 2 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 24 juin 16:48

    « On peut noter, par ailleurs, que de nombreuses lois sont dictées par la commission et le parlement Européen, ce qui signifie qu’en France, la suppression du Sénat ne poserait aucun problème sur le plan législatif. »

    Le problème est bien là. Puisqu’il n’y a plus de souveraineté, le vote pour celui qui va mener la politique que Les USA et leur courroie, l’UE, dictent, n’a plus d’intérêt.

    Lorsque les instances censées représenter le peuple ne sont que des chambres d’enregistrement, elles perdent tout intérêt.

    Il ne va rien se passer, les lois anti-sociales continueront à être votées, on aura simplement de temps en temps des coups de gueules retransmis en boucle à TF1 et BFM TV avec les macroniens médusés qu’une voix se soit opposé à leurs exigences qui viennent d’ailleurs. Même lorsque les rats auront quitté le navire et que l’ensemble sera vide (nouvelle future dénomination : « Ensemble vide »), l’UE et les USA continueront leurs opérations de destruction du pays.

    Pour arrêter cette dégringolade, il y faudrait un mouvement massif et puissant de la population. Mais le changement de paradigme ne vient plus de l’Europe en décrépitude, mais d’autres parties du monde qui ont compris que les USA-UE n’étaient qu’en voie d’effondrement.

    Le rôle historique de la France est terminé, son peuple est amorphe, nous passerons peut-être en mode hystérique, à l’image de Zélenski. À moins d’un réveil juste avent la chute qui nous fera quitter l’UE et de rejoindre les BRICS.



  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 17 juin 14:22

    Peter Brook a réalisé un film Rencontre avec des hommes remarquables.

    Il faudrait également créer un film Rencontre avec des femmes remarquables. Le film sur Artemisia Gentileschi est d’ailleurs cité fort à propos.

    Une autre peintre remarquable, plus contemporaine, est bien entendu Frida Kahlo, qui a vécu un impossible calvaire suite à un accident entre un bus et un tram. Sa peinture est magnifique.

    Je crois qu’hélas le milieu artistique reste très machiste, comme un sentiment de supériorité développé notamment par la cooptation entre pairs (pères ?) et la considération qu’une femme doit certes poser, mais pas se poser.

    On avance, mais pas si vite.



  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 11 juin 20:55

    Je remercie tous les commentateurs, y compris ceux qui ne sont pas d’accord.

    Je suis pour une vraie démocratie, c’est-à-dire la liberté de débattre de ses opinions, donc de les défendre.

    Par contre, j’ai eu des commentaires type « article foireux, concept foireux », sans qu’il y ait derrière des arguments étayés.

    Je pense avoir au contraire un point de vue singulier. Je n’ai effectivement pas développé la réponse potentielle de la Russie avec par exemple les BRICS. Tel n’était pas mon propos. Ils sont adultes et savent ce qu’ils ont à faire. Mon propos était d’expliquer l’acharnement de l’occident à ne pas vouloir vivre en paix avec la Russie, sauf sous le règne d’Eltsine qui a donné les clefs du pays aux ultra-libéraux. Depuis le début, l’Ukraine est clairement une provocation montée par les néocons occidentaux (Victoria Nuland et consorts). Mais là non plus, je n’analyse pas les phénomènes diplomatiques. Mon originalité, si je puis dire, consiste à faire un lien entre l’évolution du système capitaliste, amorcée dans les années quatre-vingt avec Bill Gates, faisant passer l’économie du matériel à l’immatériel, et les événements actuels. Cette transformation, qui tient de la destruction créatrice chère à Schumpeter, a des conséquences considérables sur l’ensemble de notre vie, et est peu analysée car peu connue.

    La conséquence majeure en est l’inutilité, pour le système, d’une partie de plus en plus importante de la population, avec à la clef un retour du totalitarisme. Lorsqu’on lit Hannah Arendt, on se rend compte qu’un des premiers pas vers celui-ci est justement qu’une partie de la population est considérée comme superflue. C’est le cas aujourd’hui et toutes les décisions, les tendances, et la guerre actuelle tendent à démontrer la prégnance de ce risque. L’annihilation de la Russie, puis de la Chine (découpées en sous pays indépendants), serait un pas majeur vers un totalitarisme à l’échelle planétaire.

    Je peux me tromper, mais des arguments de type « c’est idiot » ne font pas vraiment avancer l’analyse de cette transformation, ou sa réfutation. Il y faudrait des arguments plus fondés, mais merci quand même d’avoir essayé.

    Dans cette analyse, je vois la Russie comme un pays résistant. Cela ne veut pas dire que je suis d’accord avec Poutine sur tout, notamment son aspect traditionaliste, ou sa façon de diriger. Mais la Russie représente aujourd’hui une sorte de garde-fou aux projets dangereux du système, qui l’a bien compris et veut l’annihiler. On voit d’ailleurs ainsi comment la logique du système se referme sur elle-même dans sa cohérence perverse.



  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 29 mai 17:38

    À Davos, le Prédisent de la Banque de France a dit que l’occident défendait ses valeurs, ce qui justifie les sanctions et une inflation qui va ruiner les pauvres et les classes moyennes inférieures.

    Alors, de quoi parle-t-il, lui qui ne verra pas les conséquences de ses actes ?

    Les valeurs défendues à Davos sont les valeurs financières détenues par les ultra-milliardaires.

    Pourquoi sont-il si agressifs vis-à-vis de la Russie ? Trois raisons plus une :

    • La dédollarisation
    • Le refus de la « grande réinitialisation » par la Russie et le Chine (la Russie envisage de ne plus faire partie de l’OMS après l’apparition d’un traité qui rend les vaccinations obligatoires pour les États)
    • L’indépendance de la Russie vis-à-vis des GAFAS, ayant leurs propres réseaux sociaux
    • Et cerise sur le gâteux (Biden), les milliards déversés au titre de cette lutte pour les valeurs au CMI (complexe militaro industriel) des USA.

    Ces valeurs ont pour résultat la surveillance généralisée des peuples occidentaux et l’élimination systématique des plus faibles. La démocratie dans leur vision est leur propre règne et tous ceux qui s’y opposent doivent être éliminés, car ils remettent en cause leur intérêts.

    Leur démocratie, c’est la censure et la surveillance des peuples qui doivent être soumis. La liberté, c’est la soumission.



  • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 24 mai 23:47

    @kikadikoi
    Dans le même temps, il dira probablement que la meilleure façon de bien résoudre problèmes inconnus de demain est de s’appuyer sur les méthodes connues d’hier...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité